Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

La Terre, l'espace demain, informations


Messages recommandés

  • Réponses 383
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

En attendant SN15    

Quand ça pinaille au boulot pour expliquer que des choses ne peuvent se faire parce que il y a tel ou tel truc insignifiant qui bloque dans une procédure et que forcément on prend du retard parce que

Sinon envoyer quelque chose a la limite de l'espace et a peu de frais c'est pas si dur.      

Il y a 6 heures, zygomard a dit :

les premières photos venant du rover chinois il y a quelques minutes!

 

 

 

Ca roule pour lui ^^

 

Par contre il s'est posé sur un terrain vague, il n'y a pas l'air d'avoir grand chose ...

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Le système de déluge d'eau, qui est activé au décollage, a été mis à l'épreuve sur la rampe de lancement d'Ariane 6 au port spatial européen en avril 2021. Il s'agit de l'un des tests de qualification pour préparer l'arrivée d'Ariane 6, la prochaine génération de poids lourds européens. véhicule de lancement d'ascenseur.

 

La pulvérisation d'énormes volumes d'eau sur la rampe de lancement et sous la table de lancement protège à la fois le lanceur et ses charges utiles en absorbant et en déviant l'énorme énergie acoustique générée au décollage. Les ondes de choc créées lorsque les gaz d'échappement du moteur dépassent la vitesse du son et entrent en collision avec l'air ambiant font que les niveaux de bruit atteignent 180 décibels.

 

Trois zones sont inondées d'eau lors du lancement, cela se fait en séquence.

20 secondes avant le décollage, de l'eau jaillit sur le déflecteur en acier à 25 mètres sous la table de lancement, ce déflecteur canalise les gaz d'échappement du moteur dans les deux tranchées.

A 6 secondes avant le décollage, le tunnel d'échappement sous la table de lancement est inondé, ce qui canalise les gaz d'échappement du moteur sous la table de lancement et dans les tranchées souterraines s'éloignant de la rampe de lancement.

 

Enfin, alors qu'Ariane 6 se soulève du sol, quatre rangées de tuyaux sur les côtés de la table de lancement inonderont la rampe de lancement.

Cette eau sert également à refroidir et protéger les installations au sol, principalement la table de lancement en acier.

 

Environ 700 mètres cubes d'eau seront libérés lors du lancement, provenant de la tour voisine qui contient 1 200 mètres cubes d'eau.

 

Après le lancement, il est rempli d'eau d'un lac voisin.

Après le lancement, toute eau restante sous la table de lancement est pompée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Syl2090 a dit :

Une émission intéressante sur ARTE

 

https://www.arte.tv/fr/videos/099561-019-A/vox-pop/

 

 

j'ai vu cela hier, impressionnant mais surtout vraiment bien expliqué, en gros, ça devient tellement une poubelle que bientôt, on pourra même plus envoyer une fusée!

 

c'est vraiment un document à voir et à revoir

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 24/05/2021 à 09:25, Syl2090 a dit :

Une émission intéressante sur ARTE

https://www.arte.tv/fr/videos/099561-019-A/vox-pop/

 

Par rapport aux "déchets" ils oublient juste de dire que les vieux satellites perdus en orbite redescendent naturellement sur terre par gravité et vont se consumer dans l'atmosphère (ils évoquent cela a un moment mais en mettant uniquement en avant que des pièces de gros satellites peuvent retomber sur terre, catastrophisme oblige ...)

 

La gravité ça a un aspect vertueux autonettoyant en fait 😇

 

Space X avec son Starlink était au début accusé de polluer l'espace en voulant mettre des dizaines de milliers satellites en orbite ce que qui créerait a terme une véritable poubelle.

Sauf qu'un satellite Strarlink qui tomberait en panne ou qui serait laissé a l'abandon sans son moteur ionique pour maintenir son altitude disparait naturellement au bout de 5 ans, consumé dans l'atmosphère ...

 

.

Modifié par calypso1376
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, zygomard a dit :

 

 

Revu hier soir "Seul sur mars" de Ridley Scott

Le concept de vaisseau spatial qui se pose et décolle verticalement fait beaucoup penser au starship ...

 

 

3._The_Martian-1024x684.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La société belge Space Applications Services développe une technologie visant à produire de l’oxygène sur la Lune. Le lancement d’un prototype est prévu dès 2025 dans le cadre d’une mission de démonstration de l’ESA.

 

Vous n’êtes pas passé à côté : les États-Unis, mais aussi la Chine et la Russie prévoient de s’établir durablement sur la Lune au cours de ces prochaines années. Dans un premier temps, les différentes agences opérantes pourront acheminer du matériel et des ressources depuis la Terre. Toutefois, à plus long terme, les coûts de transports inhérents à ces ravitaillements seront beaucoup trop importants. C’est pourquoi des moyens sont actuellement développés pour tenter de s’appuyer sur les ressources locales.

 

L’extraction de l’oxygène notamment, sera essentielle aux futurs établissements humains sur la Lune, comme sur Mars.

L’oxygène pourrait en effet être combiné avec d’autres gaz pour produire de l’air respirable. Il pourrait aussi être utilisé pour développer du carburant de fusée (oxygène liquide). Le fait de permettre aux vaisseaux spatiaux de “faire le plein” directement sur la Lune avec des ressources locales, telles que l’oxygène, jouera sans nul doute un rôle clé dans l’exploration du système solaire au cours des prochaines décennies.

 

Extraire l’oxygène du régolithe lunaire

Dans cet esprit, l’Agence spatiale européenne (ESA) a récemment attribué des contrats à plusieurs entreprises. Ces dernières devront développer une technologie capable d’extraire de l’oxygène directement à partir de la poussière de Lune. La société Space Applications Services, en Belgique, est l’une d’elles.

 

Pour ce faire, les ingénieurs de la société développent une structure expérimentale s’appuyant sur le procédé FFC Cambridge, une méthode électrochimique de production de titane à partir d’oxyde de titane par électrolyse dans des sels de calcium fondus développée à la fin des années 1990.

 

Dans l’environnement lunaire, la technique se focalisera sur le régolithe, composé d’environ 45% d’oxygène. Si tout se passe comme prévu, un premier prototype sera normalement envoyé vers la Lune en 2025 dans le cadre d’une mission de démonstration.

 

Notez qu’à terme, les alliages métalliques laissés après l’extraction d’oxygène, en grande partie constitué de fer, d’aluminium et de silicium, ne seront pas gaspillés. Ils pourraient en effet être utilisés pour fabriquer des composants pour une base lunaire grâce, par exemple, à l’impression 3D.

 

lune oxygène Régolithe lunaire simulé non traité à gauche par rapport au même régolithe après extraction à l’oxygène avec la méthode FFC Cambridge. Crédits : ESA

Outre la méthode FFC Cambridge, Space Applications Services se concentre également sur une autre technique d’extraction impliquant l’ilménite, un minerai riche en titane trouvé dans certaines zones lunaire. Le principe consiste à cuire le régolithe dans un récipient fermé avec de l’hydrogène gazeux. En présence de chaleur, l’oxygène de l’ilménite réagit alors avec l’hydrogène pour former de la vapeur d’eau, qui peut ensuite être divisée en oxygène et hydrogène.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a pas grand chose à ce mettre sous la main en ce moment, rien des russes, riens des chinois, rien de l'Europe, et que des petits films racoleurs venant de mars tel par exemple, ils ont trouvé des coquillages

 

à suivre quoi...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 26/05/2021 à 19:05, zygomard a dit :

il y a pas grand chose à ce mettre sous la main en ce moment, rien des russes, riens des chinois, rien de l'Europe, et que des petits films racoleurs venant de mars tel par exemple, ils ont trouvé des coquillages

 

Pour patienter

 

Apollo_1_astronauts_Edward_H._White_II_a

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est vraiment un chantier extraordinaire et complexe où de tout est en construction et pour couronner l'ensemble, de temps en temps, un petit tir pour avoir pour donner confiance à tout ce petit monde

 

marrant à 12 mn 30

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, zygomard a dit :

marrant à 12 mn 30

 

J'ai vagemment compris qu'ils utilisaient ces petits chiens robotisés pour aller inspecter les engins starship a l'atterrissage ou après crash avant d'y envoyer des hommes. En plus des caméras ils doivent être équipés de détecteurs de gaz et autre capteurs dans le genre.

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, calypso1376 a dit :

 

J'ai vagemment compris qu'ils utilisaient ces petits chiens robotisés pour aller inspecter les engins starship a l'atterrissage ou après crash avant d'y envoyer des hommes. En plus des caméras ils doivent être équipés de détecteurs de gaz et autre capteurs dans le genre.

 

.

 

c'est aussi ce que j'ai compris, remarque, quand je vois le feux sur le dernier atterrissage, vaut mieux, c'était une fuite de méthane d'ailleurs

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 01/06/2021 à 17:50, zygomard a dit :

la vache, je me doutais que l'armée s y mettrait aussi

 

 

 

Il y en a beaucoup qui rigolaient quand Trump avait annoncé la création d'une force spatiale il y a quelques temps ...

 

.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, calypso1376 a dit :

 

Il y en a beaucoup qui rigolaient quand Trump avait annoncé la création d'une force spatiale il y a quelques temps ...

 

.

 

je crois que même, chaque pays n'as pas le choix d'y venir

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • bonne nouvelle

 

Jeff Bezos s'envolera dans l'espace à bord du premier vol en équipage du New Shepard, la fusée réalisée par sa société spatiale Blue Origin. Le vol aura lieu le 20 juillet, 15 jours après qu'il s'apprête à démissionner de son poste de PDG d'Amazon.

 

Mark Bezos, le frère de Jeff rejoindra également le vol.

Bezos, 57 ans, a déclaré lundi matin dans une publication Instagram : "Depuis que j'ai cinq ans, je rêve de voyager dans l'espace", "Le 20 juillet, je ferai ce voyage avec mon frère. La plus grande aventure, avec mon meilleur ami."

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page