Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
C-Élysée

[Topic Officiel] Citroën C-Élysée (2012)


Invité §Max225oi
 Partager

Messages recommandés

Essai Peugeot 301 à Ghardaïa : La prétendante au trône

 

 

Après la Route 301 qui a permis à la nouvelle berline tricorps de Peugeot de faire ses premiers pas sur les routes algériennes, la féline est partie se faire les griffes dans le Sud, entre la vallée du Mzab et le berceau des Chaanbas, préparant son entrée dans l’arène pour aller se mesurer aux divas du segment qu’elle entend aller chercher cette année, pour offrir au Lion le trône qu’il ambitionne de récupérer d’ici décembre 2013.

 

Dernière étape avant la commercialisation effective de la Peugeot 301 en Algérie, le passage par la case essais presse. Ils se sont déroulés sur un itinéraire de plus de 300 kilomètres dans le Sud Algérien, au départ de Ghardaïa et à travers les villes alentour, une configuration routière idéale pour tester le véhicule dans des conditions d’utilisation réelles. C’est parti.

Le contexte :

Souvent boudées en Europe, les tricorps familiales -qu’il ne faudra pas confondre avec les grandes routières- rencontrent un franc succès pratiquement partout ailleurs où elles sont commercialisées, dans la plupart des marchés de ces pays dit émergents, dans les monarchies du Golfe, aux Amériques, en Asie ou en Océanie. C’est dire l’importance de ce segment pour tout constructeur généraliste qui aspire à l’internationalisation de sa marque. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’un européen qui veut se prémunir de sa dépendance vis-à-vis du Vieux-Continent et de son marché, devenu capricieux et qui n’a pas relevé la tête depuis 2008. Et on ne parle même pas du crash de 2012.

Dans ce contexte, PSA réagit enfin après le coup d’essai 206 Sedan et met ses deux marques, Peugeot et Citroën, sur les rails de l’expansion à l’international. Du coté du Lion, c’est cette 301 (prononcez Trois-Cent-Un.. on insiste sur ça chez Peugeot) qui jouera le rôle d’ambassadrice dans les pays où le constructeur ne disposait pas d’un produit adapté à la conquête de ces marchés. Ailleurs, elle permettra de renforcer sa gamme par un véhicule abordable et au volume généreux et qui a pour mission de brasser une clientèle aussi large que hétérogène.

Le design :

Le design Peugeot qui a -enfin- opéré une belle mue ces deux dernières années profite à la 301. Féline de par sa filiation, elle reprend l’essentiel de ce qui fait l’identité des modèles sortis récemment, pour l’adapter à ses dimensions généreuses. Le Concept SR1, annonciateur, il y a trois ans, de la ligne de conduite à tenir par la marque en matière de style, aura tenu ses promesses en donnant aux designers matière à dupliquer les différentes clés stylistiques sur tous les modèles sortis depuis 508. C’est donc naturellement que la 301 s’inspire de sa grande soeur, notamment sur sa face avant, faite de cette nouvelle calandre dite flottante et détourée de chrome, d’un bouclier sculpté dans sa partie inférieure et de ce capot ostensiblement nervuré et qui accueille au centre de sa partie saillante le Lion, souligné par un monogramme Peugeot intercalé, comme c’est devenu la tradition, entre la grille de calandre et le capot. Les optiques travaillées pour coller à l’identité de la marque se montrent moins effilées que ce dont nous a habitués Peugeot sur les autres modèles. Cette sobriété est dictée par le conservatisme qui prévaut dans le segment, mais peut-être aussi par les impératifs techniques imposés par le partage de la plateforme par la cousine aux chevrons.

L’arrière reprend les optiques bi-ton rouge et blanc devenus signature sur la poupe des modèles récents. Le dessin intérieur des feux, blanc, en “C” inversé, suggérant les griffes du félin, prend naissance de la nervure latérale qui sculpte les flancs au dessus des poignées. On saluera presque la disparition du jonc chromé qui coupe les coffres des autres modèles Peugeot en deux et qui laisse ici la place à une coupe franche. Tant mieux.

Peugeot 301 présente l’avantage d’être née berline tricorps. Il ne s’agit pas d’une base bi-corps à laquelle on aura greffé un coffre. Cette approche de tricorps “native” a donné de la marge aux designers pour pondre un ensemble harmonieux et équilibré. La coupe de la berline à malle est nette. On est loin ici de la ligne de caisse “tobogan” qu’aura imposée un avant plongeant hérité d’une sous-compacte urbaine, et c’est mieux ainsi.

L’intérieur : De l’espace

L’intérieur de cette 301 se veut sobre et épuré. Les plastiques gris sont à l’instar de ce que l’on retrouve dans le segment, durs. Des efforts ont été faits cependant pour leur donner un aspect flatteur, au-dessous de ce qui se fait dans les segments supérieurs, plus chers, au-dessus de la plupart de ses compétitrices actuelles, mais au niveau de quelques asiatiques qui ont récemment sorti le grand jeu en matière de plastiques durs. La console en forme de V reçoit dans sa partie supérieure un revêtement en plastique brillant et, bien entendu, le logement de l’autoradio est entouré de plastique noire laqué, marque de fabrique Peugeot.

Ici et là, quelques détails trahissent le coté orienté économie faite sur les coûts de la 301 lors de sa conception : Les commandes des vitres électriques positionnées au centre, sous la console ainsi que le volant réglable uniquement en hauteur. On notera également l’absence de l’airbag passager, disponible de série qu’à partir de la finition Allure coiffant la gamme, sinon en option à partir de “l’Active” (deuxième niveau) pour 18.000 DA de plus.

Les 4,44 mètres de long de la 301 profitent essentiellement à l’espace intérieur et au coffre. Comme il n’y aura ni V6 ni V8 à loger sous le capot, les designers ont choisi de le faire court au profit de l’habitacle, très spacieux (empattement de 2,65m). Il accueillera les cinq occupants dans un espace inégalé dans ce segment de prix. 121mm d’espace genou aux places arrière. 260mm si le siège conducteur est avancé au maximum. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 301 offre des espaces de rangements entre les sièges avant, aux portières avant mais qui n’accueilleront pas la bouteille d’un litre et demi, ainsi qu’une boîte à gants généreuse.

Le coffre affiche un volume généreux et se hisse parmi les plus spacieux de sa catégorie : 506 litres ! (Normes VDA 210) dont 20 sous le plancher (vu autrement, le coffre de la Peugeot 301 affiche une capacité record pour le segment de 640 litres, aux normes SAE cette fois, équivalentes au volume réel du coffre rempli de liquide. Les normes VDA donnent une capacité pratique puisque le calcul se base sur un remplissage avec des blocs de mousse parallélépipèdes). La banquette arrière fractionnable 1/3-2/3 à partir du deuxième niveau de finition (Active) permet l’extension de cette capacité à 1.038dm3, voire 1.352dm3 si le propriétaire charge l’arrière jusqu’au pavillon.

Un moteur essence trois cylindres dans une si grande voiture ? Aucun problème !

Ceux qui connaissent la ville de Ghardaïa savent très bien que l’on n’en sort pas sans devoir affronter une pente raide, quelle que soit la direction que l’on prend. Ça tombe bien, direction Zelfana via Berriane et nous sommes à bord d’un véhicule animé du nouveau trois-cylindres essence 1.2-litres VTi de 72 chevaux.

Ce moteur développée par PSA inscrit le groupe dans la tendance écologique générale qui tire la cylindrée de tous les moteurs du Monde vers le bas. Que les réfractaires aux nombre impairs, les réticents, et ceux qui ont raté le train se souviennent de ce mot : Downsizing. Plus petits, plus économiques, plus performants avec des cartographies optimisées, les moteurs de demain -et d’aujourd’hui- seront petits ou ne seront pas. Inutile de faire de la résistance, les trois cylindres envahiront les routes et ne se cantonneront plus sous les seuls capots des petites citadines. Focus, Golf, et bien d’autres berlines ont ou auront leurs trois cylindres... pourquoi pas 301 alors ?

Nouveau né chez PSA, le moteur 1.2 VTi atmosphérique a déjà surpris par ses performances sur Peugeot 208. Son adaptation sur une 301 plus lourde a nécessité la revue de sa cartographie basée sur l’exploitation du couple. Les premiers appuis sur la pédale de droite laissent entendre cette sonorité rauque caractéristique des bouilleurs à trois bielles. Le moteur s’est donc montré un peu présent mais a su se faire faire oublier, surtout qu’il se prête sans problème à l’exercice de la conduite à bas régime. Au départ de la Palmeraie longeant Oued M’Zab, le moteur n’a eu aucun mal à muer la féline. L’ensemble boîte-moteur donne le ton : ce trois cylindre et malgré ses 72 chevaux ne souffre par de la taille de la 301 qu’il anime sans peine. Surpris par la souplesse du moteur et la disponibilité du couple sur une large plage d’utilisation, nous attaquons la montée qui mène vers la route de Berriane. Avec deux personnes à bord la 301 est arrivée au sommet sans s’essouffler, malgré sa grande taille et en n’utilisant, le plus souvent que le pied droit... l’accélérateur donc. Au besoin, jouer du levier lors des relances permet de refaire appel à la cavalerie un peu plus haut dans les tours. Ce dernier exercice nous rappellera hélas que nous avons affaire à une boîte de vitesse signée Peugeot : particulièrement accrocheuse entre le deuxième et le troisième rapport. Sinon, ce moteur offre un très bon un rapport cylindrée-performances. Inutile cependant d’aller chercher la sportivité, ce n’est pas sa vocation, la montée en régime se fait en douceur.

Au moment de changer de voiture, nous nous sommes installés à bord d’une version diesel, 1.6 HDi 92ch qui s’est montré suffisant pour mouvoir la berline. Plus bruyant que le moteur essence, il affiche aussi cette petite seconde de latence propre aux diesels. Ce moteur, du fait de son positionnement tarifaire qui coiffe la gamme s’adresse aux grands rouleurs, sûrs de faire tourner le compteur pour rentabiliser la différence de prix à l’acquisition.

Comportement routier :

Peugeot 301 utilise des trains roulants issus de la banque d’organe du groupe, communs à d’autres modèles de la gamme que sont 208, 308 et 3008. Cependant, et du fait des marchés auxquels elle se destine, caractérisés parfois par des conditions de roulage difficiles (route défoncées, nids de poules, etc.), les ingénieurs ont adapté les tarages de la suspension pour trouver un compromis entre filtration des aspérités de la chaussée et la tenue de route. Cet exercice d’équilibriste, souvent difficile à tenir, oblige les ingénieurs à sacrifier l’aspect confort au profit du comportement et vice-versa, selon le modèle. Ici un gros effort a été fait pour trouver ce compromis, d’autant qu’on est en face à un véhicule “d’accès”, du “low-cost” qui ne dit pas son nom mais qui offre tout de même cet “aspect flatteur”. Si on la compare à ses rivales présentes sur le marché (Symbol, Logan, Accent...), cette 301 tire la barre de la tenue de route vers le haut et s’inscrit comme référence incontestable de la catégorie, sans pour autant égaler les référence des autres segments (Focus, 208, etc.). La direction s’est montrée saine et le train avant très précis. En allant chercher les limites, parce que notre métier nous l’impose, dans les courbes très prononcées marquant les accès aux villes de Sebseb et de Metlili, la 301 affiche une tendance au sous-virage, mais on est ici à la limite de l’utilisation normale. Parallèlement, les bruits de roulage et ceux inhérents aux aspérités de la route, même très déformée, sont très bien absorbés et l’assise est confortable. C’est aussi ce que l’on demande à une voiture destinée à des pays ayant des routes de qualité médiocre.

La gamme, les équipements et... les options

Coté équipement, Peugeot propose la 301 en trois finition. La première, appelée à juste titre “Access” offre un ticket d’entrée pour quiconque souhaiterait acquérir cette grande berline pour un prix autour d’un million de dinars. La version à 999.000 DA TTC n’offre que le minimum : un seul airbag et le Radio CD mp3 et ne devrait pas être disponible en grandes quantités. Cependant, Peugeot Algérie se tâte en offrant la possibilité aux clients d’ajouter quelques équipement à ce modèle de base : La climatisation manuelle pour 65.000 DA de plus et les vitres avant électriques pour 7.600 DA.

Au-dessus, la version “Active” est celle que nous avons essayée lors de ce périple dans le Sud, est mieux dotée et probablement celle qui séduira le plus de clients, tout d’abord par une offre moteur faite de trois blocs : 1.2 (72ch) et 1.6 (115ch) essence, ainsi que 1.6 HDi (92ch). Proposée entre 1.109.000 DA (1.2 VTi) et 1.369.000 DA (1.6 HDi), elle reçoit en plus l’ABS, l’ouverture à distance, les vitres électriques à l’avant, la climatisation et une banquette arrière rabattable en deux parties. Peugeot Algérie donne la possibilité aux clients d’ajouter un second airbag pour le passager qui pourrait leur être cher, (+18.000 DA), un combiné Radio CD issu du modèle au-dessus et disposant de connectivité USB et Bluetooth (+25.000 DA) et enfin des jantes en alliage d’aluminium pour 25.000 DA de plus. Cette possibilité de “suréquiper” la version “Active” pourrait à terme, selon nos pronostics, donner naissance à une finition intermédiaire sur les versions équipées du 1.2 VTi, surtout que la finition qui coiffe la gamme, Allure, n’est proposée qu’en moteurs 1.600cc et dans une gamme de prix variant entre 1.329.000 DA et 1.499.000 DA. Le gap de 220.000 DA de différence entre une Active 1.2e et une Allure 1.6e et la consommation réduite du 1.2VTi (entre 6 et 7 litres aux 100 en pratique et en cycle mixte) pourrait bien donner à réfléchir à une clientèle qui ira bien jusqu’à 1.200.000 DA mais voudra tout de même l’airbag passager, par exemple. On relèvera en passant l’absence de l’ESP, quel que soit le niveau de finition. même en option.

Pour finir..

Cette Peugeot 301 arrive avec des ambitions à la hauteur de ses prestations, mais aussi à ce rapport qualité-prix-volume imbattable pour l’instant. Sa rivale du moment n’est autre que sa petite cousine et clone Citroën C-Elysée, mais elle est affichée à un tarif plus élevé. En attendant, la venue prochaine du tandem/clone Renault Symbol/Dacia Logan, mais aussi de la Skoda Rapid pourrait peut-être changer la donne, mais on peut d’ores et déjà parier sur un très grand succès de cette féline, qui pourrait même permettre au Lion de retrouver son trône ici en Algérie, et c’est exactement ce que visent, avec beaucoup de conviction et d’assurance, les dirigeants de la filiale Peugeot.

 

La Source

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ils attaquent Dacia donc !

 

Il serait peut etre grand temps de "s'y attaquer" ...

 

Et comme quoi, prix de vente "faible" et production en Europe ne sont pas incompatibles ...

 

Je viens de recevoir ce matin deux bouquins, La Citroen BX de mon pere, et La Peugeot 205 de mon pere, les prix de l epoque font halluciner ... pour 15ke, y avait une BX19GTi ... y a certes 26 ans, y avait certes pas de Clim, ni d ABS, ni d airbags et encore moins d ESP, mais de dieu, c te difference !!

 

Et qu on vienne pas me dire que les salaires etaient plus faibles :o ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui en effet, mais l'Espagne a tendance à remonter un peu la pente grâce à des ouvriers/employés prêts à sacrifier des choses plutôt que de tout perdre. Qu'on fasse vivre ce pays car je trouve les espagnols très méritants.

 

Malgré cela, une telle offre de lancement à 10500€, je suis très étonné avec tout cet équipement. Bon

Avec 72ch, son gabarit et son équipement ( dont les jantes 16 pouces plus lourdes ), ça risque d'être l'une des autos les moins performantes du marché ! :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut;

Aprés Berline Tri-corps de de chez Rino Dacia

sss.jpg

 

 

La 301 de PIJO :

223598_548922305133822_6583028_n.jpg?dl=1

 

 

.

C-Élysée de Citroen

 

walid-8-img.jpg

 

Voici venue la nouvelle tri-corp de VAG

La POLO SEDAN

 

img=https://staticclub.caradisiac.com/1/pratique/dacia/photo/625792625/29352575ef/dacia-polo_sedan1-img.jpg/img

 

La concurence va etre vraiment rude dans ce segment

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En tout cas, les 301/C-Élysée me font beaucoup dans l'esprit à la 305 que j'ai eu quelques semaines à mes 18 ans. Je ne l'aimais pas du tout par rapport à ma Clio 1 de l'auto-école mais en tant que passager, elle me plaisait à l'arrière ! Mais elle était dans un sale état puis un moteur de 62ch pas des plus agréables, l'âge n'aident pas :D . Elle s'est effondrée un jour sur la route...

 

Mais dans l'esprit, y a un côté Peugeot 305.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah on n'en voit plus hélas en région parisienne. Mais il suffit d'aller dans certaines campagnes françaises loin des chef-lieux de régions pour trouver largement ces véhicules . J'ai même vu y a 2 ans dans le Lot-et-Garonne par deux fois une 504 pick-up. Un véhicule que j'avais oublié depuis 25 ans http://forum-auto.caradisiac.com/static/icones/smilies/lol.gif

 

Et l'une des deux semblait être utilisées au quotidien pour transporter du bois. D'ailleurs, PSA pense t'il a toutes ces déclinaisons pick-up, break, suv de leur 301/C-Élysée .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Great Wall à la porte de l'Europe. Ils y sont même entrés en Bulgarie je crois et peut être en Russie.

 

Je ne sais pas ce qui a pris à tous les constructeurs européens de monter en gamme constamment. Ils ont délaissé des créneaux dans lesquels s'engouffrent d'autres aujourd'hui. L'Europe s'était peut être imaginer être continuellement en croissance et pouvant se permettre ça.

 

L'idée de Renault avec Dacia était bonne dans le monde mais elle a conduit à décrédibiliser la marque Renault en Europe.

 

C'est un risque pour PSA mais ils ont 2 avantages :

- Renault / Dacia ont rassuré les européens sur la qualité générale d'une auto étiquettée low-cost

- C-Élysée et surtout 301 sont placés un peu au dessus de la Logan et intégré avec les codes stylistiques des 2 marques.

 

Ce dernier point est une qualité et un défaut à la fois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En ce début 2013, on peut regarder attentivement les ventes de C-Élysée et 301 dans plusieurs pays :

 

Israël février 2013 : C-Élysée 60ème, 301 33e ( c'est la Peugeot la plus vendue )

 

Tunisie année 2012 / année 2011 : Peugeot passe de 4ème à 3ème et Citroën reste 6e mais avec une pdm en forte progression aussi ( presque 5e ). Cela va s'amplifier avec les jumelles ?

 

Slovénie février 2013 : 301 46e, 65e en janvier !

 

Republique tchèque février 2013 : c-Élysée 34e, 301 19ème !

 

Algérie janvier 2013 : 301 5e !! 2042 ventes contre ... 2045 pour la 207.

 

Bulgarie janvier 2013 : C-Élysée 47e et 301 36e

 

Estonie janvier 2013 : C-Élysée 41e

 

Roumanie janvier 2013 : 301 99e

 

Espagne février 2013 : C-Élysée 57e

 

Ukraine janvier 2013 : C-Élysée 203e

 

Turquie février 2013 : C-Élysée 19ème ( 2ème Citroën derrière la C4 18e) et 301 23e ( Peugeot la plus vendue )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bah ça dépend en grande partie de la popularité de Citroën ou Peugeot suivant les pays. En Algérie, Peugeot semble plus populaire donc avantage 301.

 

Oui c'est en partie à cause de ça, surtout lors de la revente en occasion bah.gif.100d98b8829fcf8a0f63aff53ae75341.gif Mais y'a aussi le prix qui rajoute encore à cet inconvéniant, pusique la C-Elysée est un peu plus chère que la P301 et ça sur toutes les gammes proposées.

Du coup, la 301 court les rue ici tandis que la C-Elysée est très très rare.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah oui, déjà 5e des ventes en février en Algérie. Elle est en passe de devenir la Peugeot la plus vendue devant la 207.

 

Alors moi c'est bizarre, j'ai l'impression d'en avoir jamais vu, ni l'une, ni l'autre. Mais y a quelques semaines, je suis passé tard le soir devant une grosse concession Citroën en région parisienne. C'est une concession un peu étrange, on dirait qu'elle spécialisée en destockage d'occasions récentes. Il faisait nuit mais j'ai cru voir une C-Élysée. En tout cas une Citroën non familière. En repassant devant 3 jours après, elle n'y était plus. J'ai peut être rêvé :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://forum-auto.caradisiac.com/static/icones/smilies/lol.gifhttp://forum-auto.caradisiac.com/static/icones/smilies/lol.gif oui c'est surement ça http://forum-auto.caradisiac.com/static/icones/smilies/lol.gif

 

N'empêche qu'il faut avourer que les Citroen se ressemblent gravement de l'avant , si on regarde au rétro on aura du mal à savoir si c'est une C4 ou C3 ou C-Elysée bah.gif.69e7223316d06aba00a477b6dc6d0834.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous publiez en tant qu’invité. Pour publier immédiatement : connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous.
Remarque : En tant qu'invité votre message nécessitera l’approbation d’un modérateur avant de pouvoir être visible.

Invité
Malheureusement, votre message contient des termes que nous n'autorisons pas. Merci d'éditer pour supprimer les mots ci-dessous.
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager

×
  • Créer...