Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

Quel est le rôle des gendarmes en cas d'accident?

 

Il y a 41 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Quel est le rôle des gendarmes en cas d'accident?

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
phi33jr
Invité
phi33jr
Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 07/10/2007 à 13:59:22  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Bonjour,

Je sais mon texte est un peu long mais ce qui m'arrive n'est pas banal.

Le 14 septembre dernier vers 21 h 40 j'ai été victime d'un très grave accident de la route :
un conducteur est arrivé face à moi sur ma voie de circulation en franchissant la ligne médiane, j'ai fait un écart, mais celui-ci a été insuffisant et cela n'a pas empêché le choc : son véhicule (une opel astra) a heurté mon côté, de ma portière jusqu'à l'arrière de ma voiture (un 806) brisant l'essieu arrière.
J'ai voulu m'arrêter immédiatement pour constater les dégâts mais la voiture était devenue incontrôlable et j'ai fait un tête à queue sur va voie suivi de 2 tonneaux qui m'ont fait traverser la chaussée et j'ai terminé ma course dans le fossé ma voiture sur le toit. Miraculeusement, aucun camion ni aucune voiture n'est arrivé en face à cet instant ce qui nous a permis à mes trois enfants et moi-même de nous sortir pratiquement indemnes de la voiture (j'ai le talon cassé et je suis immobilisée jusqu'à la fin de cette semaine mais ce n'est rien à côté de ce qui aurait pu arriver si l'impact avait eu lieu seulement 5 mètres plus loin ou plus tôt car ma course aurait été stoppée soit par un immense chêne soit par un poteau EDF en béton...).
L'autre véhicule s'est arrêté plusieurs dizaines de mètres après le lieu du choc et le conducteur et ses passagères sont descendus en disant qu'ils étaient responsables: les passagères m'ont expliqué qu'elles étaient désolées mais que le conducteur n'avait pas voulu leur laissé le volant bien qu'il ne soit pas dans son état normal...
Le conducteur a immédiatement reconnu sa responsabilité : "c'est moi qui ai heurté votre véhicule." Nous avons d'ailleurs remarqué mon époux (qui me précédait dans sa voiture et qui m'a vu faire les tonneaux dans son rétroviseur) et moi-même que ce monsieur sentait l'alcool...

Jusque là tout va à peu près bien me direz-vous... Effectivement, c'est après que les choses se compliquent...

Les pompiers sont arrivés et j'étais, malgré le choc et la douleur, très calme: il y avait deux raisons à cela:
1) je ne voulais pas que mes enfants soient davantage paniqués, l'accident les avait suffisamment choqués. J'ai donc fait le clown le plus possible pour leur montrer que malgré ce qu'ils avaient vécus et vu l'état de la voiture, tout allait bien: nous étions tous vivants.
2) Je savais que je n'avais commis aucune faute de conduite, au contraire, j'avais fait de mon mieux pour éviter la collision frontale et donc les morts...

Peu après les pompiers, ce sont les gendarmes qui sont arrivés et c'est à ce moment que les choses se sont compliquées puisque les témoins voyant les gendarmes arriver sont repartis vers leurs destinations sans nous laisser leurs coordonnées... Les pompiers m'ont installée sur le brancard et m'ont coquillée en immobilisant ma cheville. Les trois enfants ont été installés sur les sièges à l'arrière.
Un gendarme est venu me faire souffler dans l'éthylotest et m'a montré qu'il affichait 0, 000. Puis il a fait souffler, en dehors de notre présence, l'autre conducteur, lorsque mon époux a demandé à voir le résultat de l'éthylotest le gendarme lui a répondu que le taux était de moins de 0.5 et il n'a pas pu le lire puisque le résultat était effacé.
Le gendarme m'a interrogée sur les circonstances de l'accident puis il a fait de même avec l'autre conducteur. Nous avons insisté pour remplir le constat immédiatement mais le gendarme a refusé en nous disant qu'il connaissait bien l'autre conducteur et que c'était une personne de bonne foi. Il devait venir chez moi le lendemain pour l'établir.

Oui mais en arrivant le lendemain, ce monsieur était accompagné par une personne travaillant dans les assurances qui a carrément déclaré que c'était moi qui lui avait coupé la route et que j'étais entièrement responsable de l'accident!
Le conducteur a soutenu ses propos en disant qu'ils étaient retourné sur les lieux et avaient vu ses traces de frein sur son côté de chaussée et qu'ils avaient pris des photos qui feraient foi en leur faveur. Inutile de vous dire que le ton est monté très vite! J'ai refusé de retourner sur les lieux de l'accident et la personne des assurances nous a dit que puisque c'était comme ça nous aurions un 50/50. De toutes façons, leurs photos étaient suffisantes pour laisser planer le doute.
J'ai refusé de signer son constat et lui a refusé de signer le constat l'incriminant.
Aussitôt, j'ai appelé la gendarmerie pour avoir le contenu de la main courante relatant l'accident de la veille et là quelle ne fut pas ma surprise lorsque le gendarme que j'ai eu m'a répondu que rien n'avait été rédigé de leur part concernant cet accident!
Est-ce normal?

Après cela, nous sommes repartis sur les lieux de l'accident et là nous avons constaté que les traces de freinage de ce monsieur se trouvaient plusieurs dizaines de mètres après le lieu de l'impact et s'orientaient vers le bas côté de la chaussée: à partir de là, nous avons émis deux hypothèses:

1ère hypothèse : Son airbag s'est déclenché au moment du choc, il est possible qu'il ait été dans un tel état soit sous l'effet de l'alcool soit sous l'effet de la drogue soit sous l'effet des deux qu'il a mis plusieurs secondes à réaliser ce qui lui arrivait. Son amie nous a dit qu'elle avait insisté pour qu'il s'arrête.

2ème hypothèse : Il a essayé de fuir malgré son airbag et c'est sur l'insistance de son amie qu'il s'est arrêté.

Je me pose quand même beaucoup de questions quand au rôle des gendarmes en cas d'accident:
Il y avait de l'alcool dans le sang de l'autre conducteur pourquoi n'y  a-t-il pas eu de prise de sang? D'autant que je n'avais pas été examinée par un médecin et on ne savait pas si j'avais des lésions de même pour mes enfants.

Pourquoi se sont-ils opposés à ce que le constat soit fait sur place alors que j'étais en mesure de le signer?

Etant donné que les gendarmes connaissaient l'autre personne ont-ils essayé de la couvrir? Je sais que ceci ne peut être recevable, mais l'injustice l'est-elle?

Je suis intervenue auprès de mon assurance en disant que je souhaitais porter plainte suite aux agissements de ce conducteur mais il m'a été répondu que ma plainte ne serait pas reçue par les gendarmes puisque aucun écrit concernant cet accident n'existe.

Pourtant les pompiers m'ont expliqué lors de mon transfert à l'hôpital qu'une main courante allait être rédigée et que je devrais porter plainte le lendemain. Et moi, naïve, je leur ai répondu que je n'avais aucune raison de porter plainte contre ce jeune homme, il avait été assez vacciné comme ça à l'idée qu'il aurait pu tuer une maman et ses trois enfants de 4, 7 et 9 ans... Quelle idiote! Je comprends maintenant le petit sourire désabusé du pompier en entendant ma réponse...

Pour couronner le tout, je viens de recevoir un courrier de mon assurance m'indiquant qu'en l'état actuel des choses, ils estimaient que j'étais partiellement responsable des faits: ils ont fait une demande de main courante auprès de la gendarmerie mais que vont-ils recevoir puisque rien n'a été établi?
Je leur ai demandé s'ils avaient reçu le constat de l'autre conducteur et à ce jour, ils n'ont rien reçu.

Inutile de vous dire que je suis hors de moi, comment peut-on me juger partiellement responsable alors que j'ai tout fait pour protéger mes enfants et éviter le choc frontal.

Ce qui me mine le plus dans cette histoire c'est que je me sens salie, cette conclusion de la part de mon assurance laisse penser que j'aurais été assez inconsciente pour faire une faute de conduite qui a mis en danger la vie de mes enfants! Ils sont ce que j'ai de plus précieux au monde comment aurais-je pu me permettre de prendre le moindre risque pour leur vie?

Que puis-je faire?...
J'oubliais mon assurance est la MACIF et l'assurance de mon adversaire est la... MACIF!

Je vous avoue que je suis un peu perdue et j'ai malheureusement compris que je ne devais pas compter sur le recours juridique de mon assurance pour me guider: les conseillères que j'ai eu au téléphone m'ont bien laissé entendre que je ne devais pas attendre quoi que ce soit de ce côté là. Probablement parce que cela leur coûterait quoi qu'il arrive de l'argent...

Qu'en pensez-vous ?
Merci de m'avoir lue jusqu'au bout.

Sujets relatif
Profil : Routard confirmé
ririck
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 07/10/2007 à 14:12:15  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Heureusement rien de grave mais ton mari a aussi du avoir la peur de sa vie.

Tu peux pas avoir un témoignage des pompiers ?

Suite au refus de montrer le taux d'alcool, tu aurais pas dû faire confiance aux flics pour les papiers.
Message édité par ririck le 07/10/2007 à 14:12:42
Profil : Routard
ricardo-du-77
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze messages Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 07/10/2007 à 14:12:32  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Ton histoire est vraiment révoltante, moi si j'étais toi je chercherais à joindre l'amie du conducteur de l'autre voiture et lui faire voir ce que son copain à fait. Si son amie a un temps soit peu de conscience elle pourrait lui remettre les choses en ordre. Pour ce qui est de ton assurance, j'attendrais la date anniversaire et je partirais tout de suite.
Une chose est sure, au niveau matériel ça se reppart, au niveau santé tout va bien....


---------------
Portugal no coraçao.
Publicité

Invité
nag43tf
Pratique - succès bronze messages
  1. Posté le 07/10/2007 à 14:12:54  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Bah, en cas d'accident, les gendarmes, ils font la circulation, non?

Désolé si j'ai pas lu ton premier post, j'aime pas les romans :cyp:

Profil : Routard confirmé
ririck
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze sujets Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 07/10/2007 à 14:16:03  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Circulation, vérification que les papiers sont en règle, aide pour rédiger le constat si nécessaire mais sans l'influencer, un rapport.

Invité
pow99mo
  1. Posté le 21/10/2007 à 13:34:03  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour.

Je suis gendarme, et j'ai lu avec attention votre histoire. Je vais tenter d'éclairer votre lanterne.

Je ne sais pas où vous êtes, ni quels sont les unités présentes lors de l'accident, mais je vous dis ce que nous aurions fait, chez nous.
D'une part, la lecture du taux d'alcoolémie est une donnée qui est confidentielle, donc, celle de l'autre conducteur ne vous regarde pas. S'il avait été en alcoolémie délictuelle (plus de 0.5g/l d'air expulsé) ou criminelle (plus de 0.8g/l d'air expulsé), l'individu aurait été conduit à la brigade pour avoir un taux précis. Je pense que vous avez soufflé dans un petit appareil portatif et non un gros appareil qui normalement ne se déplace jamais. Les taux affichés sont des taux d'indication. A savoir que si l'individu avait bu mais il y a peu de temps, et qu'il ait pris la route en suivant, son taux n'aurait peut être pas eu le temps de "grimper". Il faut savoir qu'il y a des phases montantes et descendantes pour l'alcoolémie. Peut être était il dans la bonne phase, ou tout simplement le peu d'alcool qu'il ait bu, s'il n'a pas l'habitude de boire, l'ait rendu un peu déphasé. Pour les gens qui n'ont pas l'habitude de l'alcool, un ou deux verres peuvent donner une impression de flou "artistique".

Quant au constat "amiable" que vous auriez dû signer le soir même, le gendarme n'a pas couvert qui que ce soit, mais normalement une procédure d'accident comme la votre, avec des dégâts corporels (désolé de paraitre insensible dans mes propos, mais ce sont les termes que nous employons) entraine la rédaction d'un procés verbal. Il doit y avoir (et c'est normalement une obligation dans ces cas là) une procédure d'enquête ouverte par les unités qui sont intervenus sur votre accident. Rendez vous à la brigade qui est intervenu et demandez à savoir ce qu'est devenu la procédure. Les constatations de ce soir là (message accident, relevés faits, procédures d'alcoolémie, croquis, identités et auditions, etc...) doivent avoir été faites. C'est une erreur de la part des gendarmes si ce n'est pas le cas. Si je peux vous conseillez un peu, écrivez au Procureur de la République de chez vous pour demander une enquête si l'accident de cette nuit là. Si les gendarmes ont faits leur boulot, il doit rester des traces de l'accident. Sinon, ils s'expliqueront. Je trouve inadmissible ce qui vous arrive. Pour ma part, un accident surtout corporel doit être traité le plus exactement possible, car les responsabilités lors d'un accident sont très importantes.

Dans notre métier, nous voyons de tout, autant dans la population que dans les gendarmes. Malheureusement, l'image de la Gendarmerie est souvent ternie par des gendarmes désireux de traiter à la va vite des histoires comme la votre. Je ne puis que m'excuser au nom de la Gendarmerie pour ce qui vous arrive.

Sachez que, pour finir par la petite morale, les gendarmes peuvent sembler "cons", insensibles à votre désarroi, jamais là quand il le faut, toujours à la traine, mais quand vous avez besoin de nous, nous répondons présent 24h sur 24, nous sommes militaires, même les jours fériés, le soir de Noêl et du nouvel an, les jours de grèves, les jours où il fait froid, la nuit, le jour, l'été, l'hiver, par beau temps, en tout lieu. Nous sommes là quand un enfant disparait, nous sommes des héroes quand nous le retrouvons, nous ne faisons pas notre travail quand nous ne le retrouvons pas ou bien quand il est retrouvé mort mais nous sommes des brutes lorsque nous vous controlons sur le bord de la route alors que vous "(n'avez) fait qu'un tout petit excès de vitesse Monsieur l'agent", et ce n'est "jamais (vous) qui (étiez) au téléphone à l'instant, c'est promis Monsieur l'agent". Et ce n'est "jamais dans (vos) habitudes de griller ce stop, c'est la première fois Monsieur l'agent, demandez à qui vous voulez". Et quand nous vous laissons repartir, ce gendarme là est soit bien "con" soit vraiment, "(vous avez) eu de la chance, la prochaine fois (vous) ferez plus attention". Nous en voyons de toutes les couleurs, les excuses les plus impressionnantes pour vous dédouaner et éviter la sanction. Nous ne vous en voulons pas, nous sommes humain, mais voila, la loi est ce qu'elle est, et nous ne faisons que l'appliquer. Mais jamais nous ne verbalisons jamais avec plaisir, jamais nous ne sommes enchantés d'aller sur un accident (nous partons souvent sans savoir sur quoi nous allons tomber: un cadavre, des enfants bléssés, ou autres, et nous ne savons jamais quand nous allons rentrer pour voir nos enfants et nos femmes ou maris). Et nous ne touchons pas non plus une rémunération au mérite de celui qui aura fait le plus de PV à l'année, nous ne touchons pas un pourcentage sur les amendes que nous vous mettons.

J'arrête. J'aime mon métier, je suis fier d'être gendarme. Je ne suis pas parfait, c'est pour cela que nous sommes plusieurs à agir en même temps. Nous vous respectons, respectez au moins notre travail.

Sur ce, si vous voulez plus d'information, sur la Gendarmerie ou sur les procédures d'enquêtes, n'hésitez pas à poser vos questions.
Bonne continuation.
Louis

Profil : Membre confirmé
nahakapuk
Pratique - succès bronze nombre de vues
  1. Posté le 04/04/2015 à 18:54:14  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je fais un petit up en esperant qu'un gendarme lira ce que je vais écrire.

Mon amie et moi, on a eu un accident de moto. J'étais à l'arrière de la moto et elle, elle conduisait comme à son habitude, très prudemment. Nous étions sur une nationale, mais comme il faisait humide et qu'il commencait à faire noir, on ne roulait "qu'à 70 km/h".

Une dame est sortie de chez elle et nous a tout simplement coupé la route à bout portant.

Mon amie est tombée dans les pommes (je ne l'entendais plus j'ai flippé à mort). Et moi j'ai volé un truc de fou. Evidemment de belles blessures pour nous deux.

Des gens sont sortis de chez eux (la plupart complètement bourrés car grosse fete apparemment) et je les entendais dire : Ah ces motards, ils roulent tous comme des connards. Déjà que les bagnoles passent vite et ne respectent rien à cet endroit. Bah voila faut pas s'étonner... Evidemment certaines personnes ont dit qu'elles étaient témoin -ce qui est complètement faux, il n'y avait personne lors du crash- et se sont exprimées en notre défaveur.

Mais les gendarmes sont venus, ont bien tout analysé, on prit nos témoignage dès qu'on a pu s'exprimer, on prit la version de la conductrice ceux des "témoins"...

Ils ont établi ceci :
Nous roulions à 65km/h
Point d'impact à 45km/h (avec leur félicitation sur le freinage de fou qu'on a fait en étant 2 sur la moto)
La dame a fait un faute grave car elle a dit qu'elle nous avait vu mais pensait avoir le temps de passer (elle s'est fait remettre à sa place fissa lorsqu'elle a essayé de faire croire qu'on roulait comme des tarrés)


Donc un grand bravo à ces gendarmes car tout était en notre défaveur : moto (bah oui, par défaut il parait qu'on est suicidaire...), faux témoins qui parlent plus de la tendance générale que de l'accident en lui-meme, et une conductrice qui ment sur notre comportement.
Le rapport de gendarmerie nous ai parvenu 4 mois plus tard. La suite procès et toutiquanti.

Anti Social
Profil : Pilote
tobox
Coupe bronze Pratique Pratique - succès bronze nombre de vues Pratique - succès bronze sujets
  1. Posté le 04/04/2015 à 19:13:43  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Bonjour,

Merci pour ce témoignage fort intéressant. :jap:
Vous êtes vous remis physiquement de cet accident ?


---------------
Tobox
Invité
dom58yn
  1. Posté le 19/08/2015 à 22:59:43  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour,
J'ai été victime d'un grave accident le 4 avril 2015 sur RN2 à hauteur de Saint Mard.
Après plus de 4 mois, je n'ai eu aucun contact avec les gendarmes qui sont venus sur les lieux en meme temps que les pompiers, je suis restée inconciente au moins une demi heure (temps que les pompiers ont mis pour me désincarcérer, je me suis réveillée dans le camion de pompier) .
J'ai ensuite été conduite au CHU de Meaux aux urgences qui ont procédé à des examins et des radios, comme j'ai subi un traumatisme cranien, le samu m'a conduite au CHU Henri Mondor en soins intensifs, j'y suis restée 16 jours. On m'a ensuite transférée à la clinique de rééducation de Montévrain , là j'ai appris que je devrai rester 2 mois allongée sans appui. Je ne savais toujours pas ce qui s'était passé, ma famille a réussi à savoir en appelant la gendarmerie qu'un camion aurait donné un coup de volant pour éviter e percuter un véhicule, il serait donc venu me chercher.Il n'y aurait parait il aucun procés verbal d'établi , je ne sais pas comment procéder pour établir les circonstances de l'accident et les responsabiités de chacun. Que dois je faire? Merci pour votre aide.
J'ai eu un traumatisme cranien avec perte de connaissance, une cote fracturée , un décollement de la plèvre coté droit, une fracture du cotyle et du bassin coté gauche. je suis restée 3 mois hospitalisée, j'en ai encore pour plusieurs mois de rééducation. je vous remercie pour votre aide
Dominique

Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Un radar fixe vicieux comme son maître. 4
que se passe t'il si drift sur parking 51
Quel est le rôle des gendarmes en cas d'accident? 25
erreur de date sur un PV 3
Problème de pv et d'huissier 4