Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Fiches chronologiques des Aston Martin de 1914 à nos jours


Messages recommandés

Passionné depuis mon enfance par ces merveilleuses voitures que sont les Aston Martin, j'ai décidé de les répertorier toutes (ou du moins le plus possible) sous forme de fiche pour chaque modèle ou variante par ordre chronologique.

Ce n'est pas un travail de grand spécialiste mais plutôt un hobby d'amateur. Bien sûr toutes les remarques et les corrections seront les bienvenues. :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 415
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin96229.jpg

1914

"The Hybrid"

IMG21.jpg

Lionel Martin (en médaillon) au volant de "the Hybrid" à l'attaque de la côte d'Aston Clinton pour la deuxième fois. Nous sommes en Mai 1914. L'association d'un homme à celui d'un lieu se fait sous les yeux du photographe. Le nom magique d'une marque de légende vient de naître.

 

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1389 cm3

Puissance :

Poids :

Vmax : 115 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 1

 

Cette illustre marque anglaise provient du mariage singulier qui unit le nom de la course de côte d’Aston-Clinton à celui du fondateur de l’entreprise Lionel Martin.

Dès 1908, le jeune Londonien Lionel Martin avait ouvert un atelier de réparation à Kensington en association avec un ami Robert Bamford. Lorsqu’ils obtinrent la représentation des voitures Singer, ils devinrent bientôt spécialistes dans la préparation sportive de la Singer Ten qu’ils proposaient sous la marque B&M.

La première voiture produite par Robert Bamford et Lionel Martin fut terminée en 1913 et était dessinée pour concurrencer Bugatti. Elle avait un chassis Isotta-Fraschini et avait un moteur 1400 cc de Coventry Simplex couplée à une boîte quatre vitesses. Ceci permit à la voiture d'atteindre 115 km/h et fut fabriquée par Bamford & Martin Limited d'Abingdon Road, Kensington, à Londres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin962291.jpg

1915

"Coal Scuttle"

AstonMartinCoalScuttle19151600x1200wallpaper01.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1389 cm3

Puissance :

Poids :

Vmax : 115 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 1

 

Avant le déclenchement de la première Guerre mondiale, deux passionnés, Robert Bamford et Lionel Martin, participent avec succès à des courses de côte dans une Singer préparée. Si dans leur atelier de Kensington, à Londres, ils modifient et vendent des Singer, ils souhaitent construire leur propre voiture.

A cette fin, ils créent la société Bamford and Martin Ltd et baptisent leur marque Aston Martin — Aston Clinton est une course de côte dans le Hertfordshire, où Martin s’est illustré. La première Aston Martin, ultérieurement nommée « Coal Scuttle », est réalisée en 1915, motorisée par un Coventry Simplex à soupapes latérales.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin962292.jpg

1921

Aston Martin "Bunny"

astonmartinbunny.jpg

1921astonmartinwithbunnyengine.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1486 cm3

Puissance : 45 ch/ 4000t/mn

Poids :

Vmax : 105 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 1

 

A l’inverse des constructeurs, Lionel Martin fabriqua des voitures de course avant de construire des automobiles pour la clientèle. La première est sans doute « Bunny » modèle à châssis court qui, dès sa première sortie à Brookland, décrochera dix records du monde.

De cette voiture dériveront les modèles standard, sous les carrosseries d’aspects les plus divers, dont cinquante environ seront fabriqués, sinon vendus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin962293.jpg

1921

Aston-Martin prototype - A3

Aston11hpPrototype225.jpg

Aston11hpPrototype2251.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1486 cm3

Puissance : 38 ch/ 4000t/mn

Poids :

Vmax : 95 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 50

 

À la suite du « seau à charbon », trois autres voitures prototypes ont été construites, dont Bunny (qui n'existe plus) et la voiture numéro de châssis A3 qui était la troisième Aston Martin jamais construite et la plus ancienne encore existante. En dépit d'être modifiée à nouveau elle a survécu. Elle est maintenant détenue par l’Aston Martin Héritage Trust (AMHT) et fera l'objet d'une reconstruction complète en l’état de 1921 comprenant la peinture noire qui la mène à avoir un surnom qui ne serait pas approprié. Tous les véhicules de Bamford et Martin avaient des surnoms, une idée commencée par l'épouse de Lionel Martin, Kate. Cette tradition se poursuit encore aujourd'hui le plus grand nombre sinon la plupart, ont des surnoms pour leur voiture.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin962294.jpg

1922

Aston-Martin 1.5 litre Side Valve

DSC9196sidevalve2.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1486 cm3

Puissance : 38 ch/ 4000t/mn

Poids :

Vmax : 115 km/h

Carrosserie : diverses

Nb produits : 54

 

Une grande majorité des 54 voitures de production Bamford et Martin ont été construites avec un moteur de 1,5 litres à soupapes latérales. Le moteur conçu par HV Robb avait la culasse solidaire du bloc. Cet exemple particulier, le châssis 1941, est un Tourer châssis long avec 3 places, en trèfle de 1924 et a été photographié alors exposé au Musée Brooklands. Elle a une histoire très intéressante car elle a été sauvée de la démolition par trois fois dans sa vie. La carrosserie actuelle, tout en n'étant pas l'original, est correcte pour la voiture. Le moteur est capable de délivrer 38 ch, suffisamment pour B & M pour annoncer sa vitesse maximale de 72 mph. Les modèles sport avaient une puissance améliorée de 45 ch, mais en général, le moteur à soupapes latérales n'était pas assez puissant pour rivaliser avec des moteurs plus modernes et AM a continué à développer des 16 soupapes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin962295.jpg

1922

Aston-Martin 1.5 litre Side Valve (4 seater tourer)

DSC51004seater2.jpg

DSC51034seater2.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1486 cm3

Puissance : 38 ch/ 4000t/mn

Poids :

Vmax : 100 km/h

Carrosserie : diverses

Nb produits : 54

 

La délicieuse Tourer 4 places à soupapes latérales, châssis 1949, a été dévoilée à la suite d'une importante restauration au concours de printemps de l'AMOC à Blenheim Palace en Mai 2006. Inutile de dire que la voiture a pris une 1ère place bien méritée dans la classe des avant-guerre . La banquette arrière ne peut être accédée qu’à partir d'une porte à gauche, c’est peut-être la première et la seule vraie Aston Martin à 3 portes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin962296.jpg

1922

Aston-Martin 16 valve twin cam race cars

978301.jpg

786388.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1486 cm3

Puissance : 55 ch/ 4000t/mn

Poids :

Vmax : 115 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 2

 

La voiture qui figure sur cette page est une des deux voitures de l'équipe de Grand Prix (TT1 et TT2) construite pour le comte Zborowski afin de concourir en 1922 au Tourist Trophy de l’Isle of Man, et par la suite, au Grand Prix de l’ACF à Strasbourg. C'est la plus ancienne voiture de course d'Aston Martin et est heureusement encore fréquemment utilisée sur la piste jusqu'à aujourd’hui. Mettant en vedette à l'origine un moteur avec double arbre à cames à 16 soupapes, la voiture est désormais équipée du moteur Twin Cam Benson. Il fut dessiné par John Benson comme un nouveau moteur pour les voitures juste avant que Bamford et Martin aient cédé leur entreprise à leurs successeurs en 1925.

Cette voiture est connue depuis de nombreuses années maintenant et a été affectueusement appelée Green Pea.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S0LhistoiredesemblemesdelautomobileAstonMartin962297.jpg

1923

Aston-Martin « Razor Blade »

HalfordinRazorwMartins.jpg

Major Frank Halford dans "la Lame de Rasoir" à sa première sortie en 1923. Le garçon à droite est John Martin, fils de Lionel Martin, l'un des fondateurs d'Aston Martin.

800pxRazorBladeatBrooklands.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1486 cm3

Puissance : 55 ch/ 4200t/mn

Poids :

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : monoplace

Nb produits : 1

 

L'Aston Martin Razor Blade a été construite en 1923 pour battre le record de l’heure des voitures légères de 101.39 mph (163.17 kmh) détenu par les AC Cars. Bien qu'il ait échoué dans sa tentative, il a connu le succès en course et en tentatives de records dans les années 1920. Des pièces Aston Martin standard ont été utilisées sur un châssis spécialement étroit avec des ressorts quart-elliptiques à l'arrière. Le moteur avait déjà été conçu pour le Grand Prix français de 1922 par Aston Martin. Il est basé sur un demi- moteur Ballot huit cylindres de trois litres de 1921 donnant une configuration de quatre cylindres, avec double arbre à cames en tête, 16 soupapes et 1,5 litres de cylindrée. Il délivre 55 ch (41 kW) à 4200 tr / min.

La carrosserie a été construite par la compagnie De Havilland Aircraft en 18 1/2 pouces (47 cm) dans sa plus grande largeur. On dit que c’est la voiture de course la plus étroite jamais construite. Le dessin original était une carrosserie entièrement close, mais Lionel Martin fut incapable de trouver un pilote assez petit pour rentrer dedans. Au début le nom de code était « The Oyster »(l'huître), mais la voiture fut bientôt appelée « Razor Blade »(la lame de rasoir).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image11.jpg

1927

Aston Martin S-Type

IMG22.jpg

am0121372.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1389 cm3

Puissance :

Poids :

Vmax : 115 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits :

 

Malgré leurs efforts avec leurs Aston Martin du début, Bamford et Martin Ltd a de sérieuses difficultés financières. En 1926, une nouvelle société, Aston-Martin Motors Ltd a été créée, une association entre la famille Charnwood qui avait soutenu Lionel Martin et Renwick et Bertelli Ltd (qui appartient à William Renwick et Bertelli Augustus Cesare). Renwick et Bertelli venait de concevoir leur propre voiture (appelé le Buzzbox) pour tester et perfectionner leur moteur de 1½ litres, 4 cylindres qu'ils ont planifié de fabriquer et de vendre à d'autres fabricants de moteurs. En achetant Aston Martin, la marque avait acquis un nouveau moteur puissant de grande qualité.

A ce stade, je dois mentionner que, en termes d'ingénierie, il n'y avait aucun lien entre les voitures « Bamford et Martin » et les voitures « Bertelli ».

Après s’être installé à Feltham, dans le Middlesex, Aston Martin présente en 1927 une nouvelle gamme de voitures : la type T en berline et tourer et la type S, un modèle sportif capable de 130 km/h avec le 1,5 litre de 56 ch. Les ventes s’avèrent faibles et l’avenir de la firme est encore menacé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image12.jpg

1927

Aston Martin T-Type

dscn4510.jpg

LMClassic2008242.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 56 ch/ 4200t/mn

Poids :

Vmax : 130 km/h

Carrosserie :berline et tourer 4 places

Nb produits : 14

 

Lors du salon de 1927, ainsi que le modèle sportif, châssis court, Aston Martin a dévoilé la berline T quatre portes et le type T Tourer sur un châssis plus long de 9 '6'' d’empattement. Malheureusement, non seulement les ventes sont très faibles, mais les voitures à châssis long ont eu un très faible taux de survie. Le registre AMOC répertorie 8 saloons, dont un seul survit, et 6 Tourer avec juste un seul survivant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image13.jpg

1928

Aston Martin First Series Team Cars

am10392.jpg

DSC8148teamcarlm7.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 63ch/ 4750t/mn

Poids : 900 kg

Vmax : 150 km/h

Carrosserie : sport 2 places

Nb produits : 7

 

AC Bertelli a été extrêmement rapide pour que les Aston Martin fassent leurs preuves en compétition. De cette façon, les leçons apprises sur la piste pouvaient être rapidement intégrées sur les voitures de production. Également les succès sur la concurrence se répercuteraient sur les voitures et encourageraient davantage les ventes. Les voitures de l'usine (LM1 et LM2) ont participé aux 24 heures du Mans de 1928 et bien que sans finir, l'équipe a reçu un prix spécial pour avoir été la plus rapide des voitures 1½ litre aux essais. Bien que les voitures ne participèrent pas au Mans en 1929, une autre voiture de l'équipe a été construite, LM3, pour rejoindre LM2 dans les courses au Royaume-Uni. Cette voiture a été initialement LM3 mais a été ré-assemblée en 1932 comme 2 / 4 places avec un nouveau numéro et un numéro de châssis surchargé. En 1931, la compagnie avait les fonds nécessaires pour financer la construction de trois voitures de la nouvelle équipe, LM5, LM6 et LM7. Ainsi que dans des courses au Royaume-Uni, les trois voitures furent engagées aux 24 heures du Mans. LM6 a terminé 5e au général et 1er en classe 1,5 litres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image14.jpg

1929

Aston Martin International

IMG000142.jpg

DSCN84991.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 56 ch/ 4200t/mn

Poids : 991 kg

Vmax : 130 km/h

Carrosserie : sport 2 ou 4 places

Nb produits : 81

 

L'Internationale était un nouveau modèle présenté au London Motor Show de 1929 et était basée sur le châssis de la voitures de 1928, la première de la série LM. Elle comportait un châssis surbaissé pour donner au véhicule un look bas et sportif et une version à carter sec du moteur de 1½ litres. Les ailes de cycle, qui étaient attachées à la direction, et tournaient avec le volant.

Les voitures à châssis long sont plus rares car les amateurs de ce type de voitures ont opté pour les plus sportives 2 / 4 places.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image15.jpg

1930

Aston Martin International Fixed Head Coupe

(for W.S.Headlam by E. Bertelli)

DSCN0525headlamcoupe.jpg

DSCN0482headlamcoupe2.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 56 ch/ 4200t/mn

Poids : 991 kg

Vmax : 130 km/h

Carrosserie : coupé

Nb produits : 1

 

En 1930, il était beaucoup plus facile d'avoir votre propre carrosserie spéciale faite selon vos désirs, vous achetiez en fait juste un châssis roulant et un moteur. Avec les ateliers de carrosserie d'E. Bertelli placés commodément à côté de l'usine AM, la plupart des voitures allaient directement là pour recevoir une carrosserie standard. Mais comme pour prouver qu’E. Bertelli n'était pas seulement capable de ne faire que des copies d’une même carrosserie, il a construit ce beau « fixed head coupé » sur un châssis court pour le richissime armateur du navire Whitby, W.S.Headlam.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image16.jpg

1931

Aston Martin International Le Mans

(First Series 1½ litre, 2 seater, 2/4 seater)

crazygang.jpg

32AMLeMansGreenDV07HHC01.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 56 ch/ 4200t/mn

Poids : 900 kg

Vmax : 130 km/h

Carrosserie : cabriolet 2 ou 4 places

Nb produits : 8

 

Pour le Salon automobile de Londres 1931, Aston Martin a présenté à coté de leurs voitures habituelles, une stricte deux places appelée « International Le Mans ». À ce point, il est très important de ne pas confondre ce modèle avec la « Le Mans » de la deuxième série sur laquelle nous reviendrons plus tard. Ce modèle sportif a attiré l'attention d'un comique célèbre de cette époque-là, Jimmy Nervo. La photographie ci-dessus montre la voiture dans sa forme originale avec son fier propriétaire au volant et son associé dans le siège du passager.

Mais il y avait un problème, Jimmy a utilisé la voiture pour voyager à travers tout le pays et il n'avait aucun coffre à bagages. En 1932, la voiture a été convertie par Freestone and Webb en 2/4 places. Les registres de l’AMOC ne mentionnent pas plus de 8 International Le Mans, toutes, sauf 2, sont inscrites comme 2 places. Et cette voiture est un de deux seul 2/4 places inscrite (aussi connue comme quatre places).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image2.jpg

1932

Aston Martin "New" International

(Second Series 1½ litre, 2/4 seater)

DSC8123newinternational.jpg

e14.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 60 ch/ 4500t/mn

Poids : 900 kg

Vmax : 130 km/h

Carrosserie : cabriolet 2 ou 4 places

Nb produits : 12

 

La nouvelle Internationale a été introduite en Février 1932 sur un tout nouveau châssis et de nombreux nouveaux composants. Afin de réduire les coûts de ce qui était une voiture trop chère, beaucoup d'autres composants ont été fournis par les fabricants extérieurs, tels que la boîte de vitesses Laycock et l’essieu en biseau ENV. Cela a permis au prix d'une complète 2/4 places de tomber de £ 595 à seulement € 475. Le radiateur avait une légère mais réelle forme en V qui aide à identifier les voitures par l’AMOC comme appartenant à la deuxième série. La «New International» était un modèle intermédiaire et seulement 12 ont été construites alors qu'elle a été effectivement remplacé par la Le Mans à la fin de 1932.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image21.jpg

1932

Aston Martin Standard (12/50)

(Second Series, 1½ litre, Tourer and Saloon)

am001305.jpg

am011314.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 70 ch/ 4500t/mn

Poids : 900 kg

Vmax : 140 km/h

Carrosserie : cabriolet et berline

Nb produits : 20

 

Au cours des années 1932 et 1933, l'usine a également offert une voiture «standard» sur un châssis plus long de 10 pieds (également connu sous l’appellation de 12/50). Il était possible d’obtenir des carrosseries soit « Tourer » ou berline par E. Bertelli Ltd. Il est probable que seulement 20 voitures ont été construites au total, car elles ont été éclipsées par les modèles plus sportifs. Ces voitures sont facilement identifiables par les surfaces de radiateurs plus grandes et leurs insignes émaillés. Malheureusement, très peu d'exemplaires de cette voiture rare ont survécu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image22.jpg

1932

Aston Martin Le Mans

(Second Series, 1½ litre, 2 and 2/4 seater)

astonmartinlemans8211.jpg

49196007.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1493 cm3

Puissance : 70 ch/ 4500t/mn

Poids : 965 kg

Vmax : 140 km/h

Carrosserie : cabriolet 2 et 2/4 places

Nb produits : 100

 

Seule une douzaine de modèles de la nouvelle Internationale ont été construits jusqu'à ce que le modèle « Le Mans » soit présenté en Octobre 1932 pour célébrer le succès connu par la marque dans la grande course. Elle était disponible avec les deux carrosseries 2 et 2/4 places, et a été une véritable voiture de production à la différence des rares répliques automobiles « Le Mans » de 1931. La « Le Mans » avait une ligne beaucoup plus basse que le radiateur de l’International avec un moteur plus puissant de 70 ch.

La « Le Mans » a été un succès incroyable avec plus de 100 véhicules construits. Elle était belle avec sa ligne de capot basse, et la capote maintenant pliée à l'intérieur de la carrosserie. Comme si c’était devenu une sorte de « marque déposée » Aston, les voitures ont toutes été adaptées avec les ailes de motos qui tournent avec les roues avant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image23.jpg

1932

Aston Martin Second Series Team Cars

(1½ litre, LM8 - LM10)

am1303.jpg

am578.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1493 cm3

Puissance : 70 ch/ 4500t/mn

Poids : 965 kg

Vmax : 140 km/h

Carrosserie : cabriolet 2 places

Nb produits : 3

 

Cette voiture est la LM10, l'une des trois voitures d’usine au Mans 1932. Cette année là, cette voiture a terminée à une honorable 5ème place, et 1ère de la classe 1,5 litres . Après cet événement, la voiture a été vendue, mais étrangement rachetée par l’usine pour concourir aux 24 heures du Mans 1933 où elle est arrivée au 7ème rang, 2ème de sa classe. Depuis la voiture a été continuellement en bon état de marche. Ici, elle est photographiée pendant le Festival Coys, à Silverstone en 1999.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image24.jpg

1933

Aston Martin Le Mans Special 4 seater

(Second Series, 1½ litre)

1933AstonMartinLeMans.jpg

2817731759d575077a41o.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1493 cm3

Puissance : 70 ch/ 4500t/mn

Poids : 965 kg

Vmax : 140 km/h

Carrosserie : cabriolet 4 places

Nb produits : 15

 

Afin de commercialiser une voiture sportive à 4 places, Aston Martin a présenté une « Le Mans » à 4 places avec une carrosserie ouverte au Salon automobile 1933. Connue sous l’appellation « Le Mans Spécial 4 seater », la voiture a été construite sur un châssis Le Mans rallongé mais avec une ligne basse et sportive, l'échappement extérieur et des ailes de cycle. Quinze exemplaires ont été construits.

Ce modèle particulier est une sorte de lointain prédécesseur à la V8 Volante châssis long de la fin des années 1990, si vous voyez ce que je veux dire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image25.jpg

1934

Aston Martin Mark II, 2/4 seater

(Third Series 1½ litre, short chassis)

40090717780af34bdb71o.jpg

478091397330f7ab6fe6o.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 73 ch/ 4500t/mn

Poids : 950 kg

Vmax : 132 km/h

Carrosserie : cabriolet 2/4 places

Nb produits : 61

 

Dévoilée au Salon de l'Automobile 1934, la Mark II était en effet une amélioration du modèle Le Mans. Le moteur de 1 ½ litre pouvait maintenant fournir 73bhp, le châssis était quelque peu plus rigide et la tenue de route a également été améliorée. Encore une fois deux longueurs de châssis étaient disponibles, longs pour les Saloons, les Tourer et les Drophead coupés, courts pour les voitures de sport 2 et 2/4 places. Le châssis court de la Mark II avec un moteur modifié et une carrosserie légère 2 places a été utilisé comme voitures d’usine et est finalement devenu l'Ulster.

La caractéristique distinctive et facilement identifiable de la Mark II sont les volets de radiateurs thermostatiques. Les garde boue de type moto ont été conservés, ils tournaient toujours avec la direction. La capote pliée a de nouveau été déplacée à l'extérieur de la carrosserie, pas joli peut-être mais c'était plus spacieux pour les passagers des places arrières.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image26.jpg

1934

Aston Martin Mark II, 4 seater

(Third Series 1½ litre, long chassis)

966275.jpg

am929.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 73 ch/ 4500t/mn

Poids : 950 kg

Vmax : 132 km/h

Carrosserie : cabriolet 4 places

Nb produits : 45

 

Avec l'introduction de Mark II, la production des Saloons et Tourers « standard » a cessé. Mais pour remplir le trou laissé sur le marché, un modèle de châssis long 4 places a été présenté. Cette voiture visait la clientèle de ceux qui voulaient un habitacle généreux avec l’aspect et les performances d’une voiture de sport. C'était probablement les premières 4 places qui ont été vendues en nombres équivalents à ceux de la voiture de sport avec 45 exemplaires construits.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image27.jpg

1934

Aston Martin Mark II Sports Saloon

(Third Series 1½ litre, Long Chassis)

AstonMartinMarkIISportsSaloon1.jpg

E5578LBrooksOlympiaApril94.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 73 ch/ 4500t/mn

Poids : 1277 kg

Vmax : 127 km/h

Carrosserie : coupé

Nb produits : 24

 

C’est un coach deux portes, quatre glaces latérales. A condition de pousser le régime, il parvient à atteindre un « bon » 120 km/h.

Vingt-quatre exemplaires seulement verront le jour. La ligne est magnifique, notamment au niveau du tiers arrière qui commence à ressentir les effets de la mode aérodynamique, ce qui donne un ensemble harmonieux, où se mélangent formes agressives pour l’avant et savamment galbées pour l’arrière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image28.jpg

1934

Aston Martin Mark II Drophead Coupe

(Third Series 1½ litre, Long Chassis)

am001309.jpg

am001608.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 73 ch/ 4500t/mn

Poids : 1146 kg

Vmax : 133 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 7

 

Lance Prideaux-Brune, le distributeur d’Aston Martin pour Londres (à travers les Winter Garden Garages), a demandé à E. Bertelli de produire une carrosserie de coupé drophead spéciale sur un châssis long de Mark II. Cette voiture (BGF 560), montré ci-dessus dans sa couleur crème, était si séduisante que six autres «répliques» ont été aussi produites pour d'autres clients. Ces voitures n'ont jamais été représentées dans aucun catalogue Aston Martin et étaient seulement disponibles dans les Winter Garden Garages à un prix de £ 710.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image29.jpg

1934

Aston Martin Team Cars

(Third Series, 1½ litre, LM11 - LM17)

34AstonMartin15LtrUlsterRacerDV07PB01.jpg

34AstonMartinUlsterDV07MH01.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 80 ch/ 5250t/mn

Poids : 940 kg

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 3

 

Les choses allaient bien chez Aston Martin au milieu des années 30, ce qui leur permit d'avoir trois voitures d’usine pour la saison 1934. LM11, LM12 et LM14 étaient basées sur la Mark II, mais avec une carrosserie élancée à deux places avec la roue de secours placée à l'horizontale sous le coffre arrière. AC Bertelli était très superstitieux et la LM13 n'a jamais été construite. Les trois voitures d’usine, avec un châssis allégé, ont été inscrites au Mans où, malheureusement toutes ont du abandonner.

À la suite du Mans, LM11 et LM 12 ont été reconstruites avec un nouveau châssis non foré dans le but d'être éligible au RAC Tourist Trophy en Ulster. Ils ont tous deux été renumérotés LM15 et LM16. Une troisième automobile neuve a également rejoint l'équipe, LM17. À cette époque, il a été décidé de peindre les voitures de l'usine en rouge italien, car le vert était considéré comme malchanceux par Bertelli qui était né italien. Ça a marché. Les LM15, 16 et 17 ont acquis les 6ème, 3ème et 7ème places, respectivement, 1er, 2ème et 3ème de leur classe, et aussi le prix d'équipe. Ainsi, le nom d' »Ulster » a été repris pour les répliques de ces machines victorieuses.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image210.jpg

1934

Aston Martin Ulster

(Third Series 1½ litre 2 and 2/4 seater)

769454.jpg

405174.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 80 ch/ 5250t/mn

Poids : 940 kg

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 17

 

Après le succès de la voiture d’usine au TT de l'Ulster en 1934, Aston Martin a fait des répliques qui seront disponibles pour le public. Avec une carrosserie légère comportant deux places et le moteur qui pouvait produire 80 ch, ils étaient garantis d’atteindre 100 mph. La carrosserie basse, lisse, étroite a été équipée d’un arrière en forme de « Boat Tail » pour recevoir la roue de secours. Tout cela pour seulement £ 750, qui était en fait une somme importante en 1934, surtout pour une voiture avec seulement un moteur de 1,5 litres. 21 Ulster ont été construites au total, et on croit que chaque voiture est encore existante aujourd’hui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image211.jpg

1935

Aston Martin Team Cars

(Third Series, 1½ litre, LM18 - LM21)

29427978920548685290o.jpg

2572691170925e6e059fo.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1495 cm3

Puissance : 80 ch/ 5250t/mn

Poids : 940 kg

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 4

 

Les voitures d'usine 1935 étaient les toutes dernières des voitures de 1½ litres. Trois voitures ont été construites pour Le Mans. LM18, 19 et 20. Elles étaient très semblables aux voitures de 1934 à l’exception des ouies menant à un radiateur inférieur. Ces merveilleuses voitures sont considérées par des experts comme le summum des sportscars d'avant-guerre. A.C. Bertelli a reconnu que celles-ci étaient les mieux réussies et les préférées de ses voitures.

Au Mans 1935, LM18 a atteint la 12ème place, LM19 a abandonné au 45ème tour, alors que LM20 a terminé à une splendide 3ème place et 1ère de sa catégorie. A noter qu’il y avait aussi 4 autres Aston Martin engagées par des privés qui terminèrent, toutes, l’épreuve.

LM21 a été ajouté à l'équipe après Le Mans, mais avant le TT 1935 où il a été classé 11ème.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image212.jpg

1936

Aston Martin 2 litre Team cars

(LM22 and LM23)

4698633068ce5f4c8ce0o.jpg

4827158260e5425d8a2ab.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 110 ch/ 5250t/mn

Poids : 940 kg

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 2

 

La conception d'un moteur totalement nouveau aurait été beaucoup trop coûteuse, surtout si un nouvel outillage est nécessaire, pour que le moteur 1½ litre Renwick et Bertelli ait été modifié et poussé à 1949cc. Le nouveau moteur (sous forme de carter sec) tout d'abord a vu le jour dans les voitures d’usine de 1936 destinées aux 24 heures du Mans. Pour pouvoir concourir dans la classique française, il était nécessaire pour un fabricant d'avoir «vendu, construits ou avoir en stock » 30 voitures, trois semaines avant la course. En fait 25 châssis ont été prêts dans les temps et les voitures d’usine ont été autorisées à participer. Il est très regrettable qu'en raison de problèmes sociaux et politiques en France à l'époque, les organisateurs de la course, l'ACO, aient annulé la course. L'usine s’est ensuite complètement retirée des courses. Bien que très proches de l'Ulster, les voitures de l'équipe avaient des ailes avant qui étaient attachées au châssis et, par conséquent, ils n'ont plus tourné avec la direction, une caractéristique familière de la marque Aston Martin a été perdue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image213.jpg

1936

Aston Martin 2 litre Speed Model

277183119886837d67bco.jpg

677.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 110 ch/ 5250t/mn

Poids : 940 kg

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : cabriolet

Nb produits : 12

 

La Speed Model était en fait la descendante de l’Ulster, interprétée par Claude Hill, l’ingénieur directement formé par Bertelli dont il était en quelque sorte le fils spirituel. La présence du carter sec à lui tout seul en était le témoignage. La ligne des premières Speed Model, c’est-à-dire les douze premières, étaient réussies et bien dans la tradition Aston Martin. Grâce au taux de compression élevé pour l’avant-guerre, ce modèle atteignait aisément 160 km/h. À plusieurs reprises, cette voiture participera aux 24 heures du Mans où une 5ème place en 1937 fut son meilleur classement. En principe, sur douze construite, il reste actuellement neuf Speed Model.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image214.jpg

1936

Aston Martin 15/98 4 door Saloon

46329821.jpg

1598v28n124.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 100 ch/ 5250t/mn

Poids : 1422 kg

Vmax : 130 km/h

Carrosserie : berline

Nb produits; : 50

 

15/98 se réfère à la cote de RAC (15) et la puissance de sortie (98bhp) du moteur à carter humide.

Beaucoup de voitures d'avant-guerre étaient carrossées par la société E. Bertelli Ltd, dirigé par Harry Bertelli 'Enrico', frère de Bert Bertelli 'AC', dans un atelier à côté de l’usine Aston à Feltham. Il était prévu que 100 modèles de la berline 4 portes seraient construits sur le châssis long (9 '8'') avec un nombre moindre de Tourer à 2 portes. Bien que les commandes pour la berline aient été prises au Salon de l'Automobile 1936, la voiture était à peine testée et le moteur a été jugé relativement insuffisant, en particulier avec la carrosserie de berline et les performances n'étaient pas aussi bonnes qu'on l'avait prévu. Après que les gestionnaires d’Aston Martin aient réalisé que la berline avait quelques problèmes initiaux, la production prévue a été partagée par deux et seulement 50 exemplaires ont été construits. Relativement peu ont survécu sous leur forme originale, beaucoup ont été mis au rebut et d'autres carrossés avec des carrosseries plus sportives.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image215.jpg

1936

Aston Martin 15/98 Tourer

am011130.jpg

am011126.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 100 ch/ 5250t/mn

Poids : 1178 kg

Vmax : 130 km/h

Carrosserie : cabriolet 4 places

Nb produits : 24

 

A coté de la nouvelle berline 2 litres sur le stand AM au Salon de l'automobile 1936 était hâtivement terminé un Tourer deux portes, quatre places, construit sur le châssis long (9 '8'') avec le nouveau moteur 2 litres à carter humide. Les livraisons de la voiture, vendue £ 575 (carrossé par E Bertelli Ltd dans l'usine à côté d'Aston Martin) ont commencé au début de 1937. Les ventes ont été malheureusement très lentes et il a fallu du temps pour que les 24 exemplaires construits soient vendus. En effet, le prix courant pour la voiture lourde et coûteuse a été réduit à £ 475 en Juin 1938 dans un effort pour se débarrasser des invendus.

Un seul long châssis « Drop Head Coupé » a été carrossé par E Bertelli pour Lance Prideux-Brune, le concessionnaire Aston Martin londonien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/948286/mini/Image151.jpg

1937

Aston Martin 15/98 2/4 seater

(short chassis - Coachwork by Abbey Coachworks of Willesden)

410306190172b3593e25o.jpg

176609413cbbf2d987do.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 100 ch/ 5250t/mn

Poids : 1164 kg

Vmax : 135 km/h

Carrosserie : cabriolet 2/4 places

Nb produits : 24

 

Après la décision de réduire le nombre de berlines 2 litres de 100 à seulement 50, Gordon Sutherland a dû introduire un modèle afin de compléter la capacité de production. Ainsi, un châssis court (8 '6'') a été introduit avec le moteur de série à carter humide pour que la voiture soit plus sportive que la berline 2 litres et le Tourer, mais pas une voiture de sport pure et dure.

AC Bertelli a démissionné comme administrateur au début de 1937 après s'être brouillé avec ses nouveaux propriétaires, la famille Sutherland. Cela a également rompu le lien avec E. Bertelli Ltd, dirigé par le frère de AC Bertelli, permettant à d'autres sociétés de carrosserie de construire la production d'Aston Martin.

Abbey Coachworks de Willesden produit une carrosserie chic d'apparence sportive qui a été présentée au Salon de 1937 (le premier à Earls Court). Un total de 50 exemplaires fut construit, dont beaucoup survivent encore. Avec 98bhp, le moteur 1949cc 4 cylindres, permet une vitesse maximale de plus de 85 mph.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image152.jpg

1937

Aston Martin 15/98 Drop Head Coupe

(Short Chassis - Coachwork by E.D. Abbott of Farnham)

4443597875d136792e3ao.jpg

bleubleu.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 100 ch/ 5250t/mn

Poids : 1164 kg

Vmax : 132 km/h

Carrosserie : cabriolet 2/4 places

Nb produits : 25

 

En même temps que le châssis court 2/4 places était carrossé par Abbey Coachworks, un autre modèle sur le nouveau châssis court avec le moteur à carter humide était présenté en Juin 1937. L’élégant Drop Head Coupé a été habillé par les carrosseries Abbots of Farnham et fut dévoilé au Salon de l'Automobile 1937, au prix de £ 625.

A l’arrière des places avant, le Drop Head Coupé avait un siège de « spider » pour des utilisations occasionnelles.

Comme la voiture était relativement lourde, la vitesse maximale était limitée à 82 mph. Un total de 25 exemplaires ont été construits.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image153.jpg

1938

Aston Martin Type C Speed Model

293074071602b0db5cc5o.jpg

pbt0406.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 140 ch/ 5250t/mn

Poids : 940 kg

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : roadster 2 places

Nb produits : 8

 

Les Speed Model valaient,complètes, £ 775, soit plus de trois ans de salaire pour un contremaître d’usine. Aussi se vendaient-elles mal durant la période de déflation qui précéda la guerre.

Quelques Speed Model invendus subirent dans les années 1938-39 un lifting qui n’avait rien de gracieux, tant les malheureuses voitures étaient engoncées dans les formes dégoulinantes et rondes, dans le plus pur style «Stream Line» qui ravageait la mode automobile à ce moment-là.

Ces automobiles ainsi harnachées, étaient plus lentes et beaucoup moins jolies que les précédentes. Leur seul intérêt est leur rareté puisque 8 type C (pour compétition) furent produites.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Image154.jpg

1939

Aston Martin 2 litre Speed Model Monoposto

DSC0015monoposto.jpg

DSC8134monoposto2.jpg

Moteur : 4 cylindres en ligne

Cylindrée : 1949 cm3

Puissance : 140 ch/ 5250t/mn

Poids : 940 kg

Vmax : 160 km/h

Carrosserie : monoplace

Nb produits : 1

 

Gordon Sutherland et Claude Hill ont construit une monoplace (monoposto) pour tenter de conquérir les records en 2 litres sur le circuit Brooklands tout comme Lionel Martin et la « Razor Blade » dans les années 1920. Elle devait être un banc d’essai pour la culasse à soupapes rotatives, mais c’était compliqué et n'a pas délivré plus de puissance que la culasse à arbres à cames en tête. Malheureusement, on était en 1939 et avant qu'elle ne puisse être pleinement exploitée, la guerre éclate et la voiture a été mis en entreposage prolongé. Après la guerre, elle devint la propriété de David Brown quand il a acheté Aston Martin et comme elle n'était d'aucune utilité réelle, elle a été vendue à Gordon Garside. Garside l’a équipé d’une carrosserie 2 places, a changé le moteur et courut sous le nom de Garside Spécial. Plusieurs carrosseries suivirent jusqu'à ce qu'elle ait été achetée par Andy Bell de l'Ecurie Bertelli.

Maintenant après cinq ans, le Monoposto a été entièrement reconstruit dans la configuration originale, monoplace, en gardant le moteur Dick Seaman TT.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...
Aller en haut de page