Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Honda Camino


Invité §PaK402Hb

Messages recommandés

Invité §PaK402Hb

Bonjour à tous les amateurs de Camino et autres spécialistes (ou moins) de mécanique "mobyletistique". Bon, si je suis ici, c'est que j'ai un ou plusieurs problèmes... Le principal étant, bien entendu, mon manque de science mécanique. Alors, au vu de ce qui va suivre, vous trouverez, certainement, des termes inprécis, voire même inexacts. S'il vous plaît, soyez indulgents envers mon ignorance :ange:

Bien, après cette mise en bouche, je vous expose mon problème : Ayant besoin d'un petit véhicule pratique en ville, je viens d'acquérir un Camino, pur produit de mon adolescence. Pour tout dire, quand le vendeur me l'a amené, il l'a poussé sur trois mètres et il a démarré. Il m'a toutefois précisé qu'il n'acceptait de démarrer qu'avec le choke et qu'il fallait que ce choke reste coincé pour ne pas que le moteur s'étouffe. Exemple à l'appui, moteur démarré, il a décoincé le choke et, effectivement, le moteur s'est éteint... Il m'a fourni le cyclo avec un carburateur de rechange (très propre), un cylindre et un piston (de section plus forte que celui d'origine, très propres aussi). Il m'a précisé que "ce problème de choke" était probablement dû à un problème de carburation (mais sans en être certain). J'ai donc décidé de prendre ce Camino et de tenter de le guérir... C'est ici, vous vous en doutez, que les problèmes commencent :lol: .

Bon, en petit gars ignorant mais néanmoin soigneux, je dépose le moteur pour changer le carburateur par le second. Dans un même temps, vu que le moteur est déjà par terre, j'en profite pour changer le cylindre et le piston de plus grosse section fournis avec. Je remonte le tout et, là, rien ne va plus... En poussant le cyclo, le piston ne bouge même pas dans le cylindre, aucun blob blob caractéristique d'une mob qui ne démarre pas... :??: Bon, je me dis que j'ai dû faire une erreur quelque part et refait la démarche inverse (re-ancien carbu, re-anciens cylindre et piston). Là, même problème, pas de blob blob... La courroie est bien tendue (et neuve), la roue (dont je ne connais pas le nom) sur laquelle est engorgée la courroie toune librement, mais celle qui se trouve de l'autre côté (avec les bobines et vis platinées?) qui fait bouger le piston quand on la tourne reste désespérément immobile... (mais tourne si je la bouge à la main, donc n'est pas coincée mécaniquement par un segment ou autre):(

Qu'a-t-il pu, selon vous, se passer entre un moteur qui démarrait au quart de tour avec le choke coincé et un moteur dont le piston ne tourne même plus quand on le pousse ?

Une chose que j'ai remarquée : Lorsque j'ai déposé la courroie, je me suis rendu compte que la gorge où elle se situe côté moteur est mobile dans le sens de l'axe. Je peux aperçevoir, à l'intérieur, deux petites pièces métalliques en forme de cylindres qui sont mobiles et semblent venues de nulle part. Est-ce normal que ces deux pièces soient bringuebalantes ? Cela pourrait-il être l'origine de mon problème vu que le mouvement ne se transmet plus d'un côté de l'axe à l'autre ? :??:

Voilà, après cette longue et ennuyeuse histoire :o , peut-être que l'un ou plusieurs d'entre vous pourrez me venir en aide. Je suis avide de vos lumières avisées car j'aimerais franchement pouvoir me servir de cet engin...

Merci d'avance. :jap:

PaK.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §rou632lP

donc voilà, "choke" = starter, la roue sur laquelle est engorgée la courroie = poulie d'entraînement, mais celle qui se trouve de l'autre côté (avec les bobines et vis platinées) = cloche d'allumage.

 

il est possible (hé oui on est pas voyant) que le cylindre offre trop de compression et du coup l'embrayage doit tourner beaucoup plus vite pour embrayer (ou entraîner le moteur) ce qui fait que le moteur ne peut plus démarrer en poussant

 

et pfff c'est pas facile, tu peux illustrer avec des photos pour aider

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §PaK402Hb

Merci Rougne, pour ta rapide réponse.

Qu'est-ce qui peut entraîner un surcroit de compression ? Un piston mal remonté ? Le problème étant le même avec le piston d'origine et celui de rechange... De mauvais joints peuvent-ils entraîner ce surcroit ? (J'ai plutôt l'impression que ce serait le contraire...). Peux-tu m'expliquer ce que sont ces petits cylindres métalliques mobiles dans le boîtier de la poulie d'entraînement (merci pour le vocabulaire, on voit mieux de quoi on parle)? Affaire à suivre... Je vais essayer, la prochaine fois, de venir ici avec des photos. Ce serait en effet plus facile.

Bonne journée,

PaK.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §rou632lP

oups je me suis gourer de voc. là où il y a les vis patinées c'est l'allumage, de l'autre coté c'est le vario, et au niveau de la roue ar c'est l'embrayage...

 

je vais essayer de dire ça succinctement... en gros cet engin ne possède pas de prise direct, du coup quand tu pousses les mâchoires d'embrayages se déplacent et finissent par embrayé (comme une prise directe) et ça fini par faire tourner le moteur; ça c'était avant le gros cylindre, avec le gros le problème est différent ça marche pareil sauf que pour faire tourner le moteur il faut que l'embrayage tourne plus vite (pour obtenir un effort plus important entre les mâchoires et la cloche d'embrayage) car la résistance du piston n'est pas facile a vaincre. du coup pour démarrer avec ce véhicule dans cette configuration il faut soit pousser beaucoup plus vite soit entraîner l'axe moteur mécaniquement (kick ou démarreur ou lanceur), tout ça a condition que le moteur démarre au 1/4 de tours et pour toi hé ben on en sait rien...

 

les cylindres mobiles (communément appelé galets) ont des masses qui permettent de modifier le rapport de transmission, je m'explique en tournant le moteur entraine une piéce "cône fixe" qui permet d'entrainer par l'intermédiaire de la courroie le "cône mobile", celui ci posséde une forme caractéristique qui transforme un mouvement de rotation en translation avec les galets qui transmettent l'effort (ils peuvent se déplacer dans une gorge). cette translation permet de rapprocher les deux cônes ce qui diminue ton rapport de transmission, en bref plus ces galets sont léger (attention quand même il y a une limite) plus il faudra de tr/min pour commencer a avancer (donc plus de pèche au démarrage).

cf variateur de scoot, et meme tout le moteur du scoot, c'est pareil.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §PaK402Hb

Hello,

Oui, je comprends parfaitement qu'un gros cylindre soit plus difficile à faire "tourner" qu'un plus petit... Mais, depuis, j'ai remonté le petit et les symptomes sont exactement les mêmes, c'est à dire, pas de prise... J'ai constaté que, lorsque l'on dépose la courroie, la poulie peut se déplacer sur l'axe vers le moteur et, ainsi, libérer les galets qui deviennent "flottants" et bougent librement à l'intérieur. J'ai remarqué en remontant la courroie que, soit ils se plaçaient parrallèlement à l'axe moteur, soit perpendiculairement, et qu'ils ne bougeaient plus... Est-ce que ça a une importance ? Doivent-ils être dans un sens ou dans l'autre ? Est-ce que ça pourrait être à l'origine de mon problème ou pas du tout ? Puisqu'ils transmettent l'effort, j'imagine qu'il peut y avoir un lien... Et les joints, finalement, c'est important ? (ou c'est important mais ça n'explique pas le problème ?)

Merci pour tes explications intéressantes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §rou632lP

si le moteur tourne a la main c'est que les joints ne sont pas la cause de ce problème.

je vais donc essayer de décrire ce qui se passe lorsque tu démarres en poussant. en poussant tu fais tourner la roue, et probablement une serie de pignon, ils font tourner un axe qui est relié à l'embrayage centrifuge. en poussant assez vite les mâchoires d'embrayage s'écartent de plus en plus de l'axe (force centrifuge) jusqu'au frottement avec la cloche d'embrayage, ça fait tourner la courroie qui entraîne l'axe moteur par l'intermédiaire du vario.

en supposant que les galets soient mal positionnés cela produirait un rapport de transmission trop élevé (il faudrait courir trés vite)

 

ça PEUX donc venir de:

les mâchoires d'embrayages qui ont des ressorts trop raides (peu de chance)

le vario qui ne transmet pas la puissance (glissement de la courroie donc dégraissage, rapport de transmission trop élevé qui peux être due à un mauvais positionnement des galets)

et pour finir trop de compression pour l'adhérence de la courroie (peu de chance aussi)

 

si tu fais une photo du vario a l'arrêt je pourrais te dire si c'est mal monté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §PaK402Hb

Ok pour les photos, je vais faire ça. Mais n'oublions pas deux choses :

 

1) Il y avait de la prise avant que je ne démonte.

2) Je n'ai pas démonté le vario, ni rien de ce qui concerne l'embrayage.

 

Du reste, lorsque je pousse, la courroie tourne parfaitement, sans patiner, la poulie tourne bien. C'est juste que le mouvement ne se transmet pas "de l'autre côté"...

 

Je ne vois donc, à ce stade ci, que cette histoire de galets.

 

En tout cas, merci pour toutes ces explications techniques. Même si le Camino ne démarre pas encore, j'ai l'impression, moi, de faire de gros progrès en compréhension mécanique...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §rou632lP

ok, alors encore un peu plus... le cône fixe du vario est normalement accouplé avec le vilebrequin par un cannelage, si on suppose que ces cannelures sont mortes cela donnera le même symptôme que ta panne.

le mieux est encore de démonter le vario pour 1 remettre les galets correctement (ou les changer si necessaire), 2 verifier l'accouplement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §PaK402Hb

Oui, mais ces cannelures n'ont pas pu mourrir simplement parce que j'ai déposé le moteur, si ? Il tournait avant démontage ! Je joins une image de la poulie sur laquelle j'ai redessiné un galet dans la position que j'estime être la bonne, tu me diras... Je t'avoue que j'ai un peu peur de démonter ce vario. Qu'est-ce que je peux enlever sans danger de tout casser ? Est-ce que c'est le gros écrou Fig. 4. c. que je dois enlever ? C'est quoi ces espèces de petits U en plastique Fig. 4. b. ?

Fig04.jpg.fb0b8d02bf01d764126cb3c26f364f62.jpg

 

Aussi, dans la Fig. 2., peux-tu me dire si le "trou" du piston (Fig. 2. b.) se place du côté du cylindre avec les ouvertures (Fig. 2. a.) ou vers le collecteur du pot d'échappement ?

Fig02.jpg.67f76d4090cc37e883ad6086227c97c9.jpg

 

Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §PaK402Hb

Autre chose également, question joints... Est-il nécessaire ou non de les changer ? Si partiellement, lesquels ? J'en ai démonté deux (Fig 6. b. et c.). Le c. ne correspond pas exactement au nouveau cylindre (qui est, si tu t'en rappelles, un peu plus gros) mais il embrasse néanmoins toutes les parties...

Et, tant que nous y sommes, peux-tu me dire le nom et la fonction de la pièce Fig 6. a. ?Fig06.jpg.050167362e98f4e25b8625f75d4038bc.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §rou632lP

oulà tu fais pas les choses a moitié...je commence par la fin

 

la pièce "a" c'est les clapets (sur ton moteur tu as deux types d'admission une directe par le piston et une autre par ces clapets), le principe est d'ouvrir et fermer le canal d'admission en fonction de la pression dans le cylindre (donc attention c'est fragile)

la "b" c'est le joint d'embase (il doit pouvoir être monté sur le kit),

la "c" c'est le joint de culasse d'origine donc sur le kit faut pas utiliser celui là

le changement n'est pas obligatoire s'ils sont en bon état (sans déchirures ni pliures)

 

fig 2

oui c'est correct, normalement le piston a une flèche sur son sommet et ça indique le sens du fluide (pointe de la flèche en direction de l'échappement)

 

fig 4

la position des galets est la bonne

il n'y a rien derrière cette vis qui ne peut être remonté, il faut enlever cet écrou pour démonter le vario (pour le dévisser il vaut mieux utiliser un bloc piston)

les petits U sont des pièces de centrage entre la joue mobile et le cône mobile, ils réalisent un guidage type glissière (ils sont importants pour la longévité du vario) et ils doivent glisser sans effort.

 

une question maintenant, est ce que le cône fixe (fig 4 avec l'encoche) fait tourner le vilo ? si c'est pas le cas il est possible que la clavette (et pas la cannelures comme je te disais) qui réalise cet accouplement n'ai pas résister au couple a transmettre par le nouveau cylindre

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §PaK402Hb

Bon, bon, bon... Résumons tout ça ! D'abord, c'est quoi le "vilo" ? Le vilebrequin ? Parce que si c'est le vilebrequin, la réponse est non. Lorsque je tourne la roue (à la main) présentée à la fig. 4., elle tourne parfaitement librement mais le vilebrequin ne bouge pas du tout. Mais, jusqu'ici, je croyais que c'était normal vu ce qu tu m'avais expliqué précédemment au sujet des disques d'embrayage et de la force centrifuge, etc.

Illustrons tout ça...

Fig05.jpg.67e685cebc69e952ff0f4a84933060de.jpg

 

Voilà, sur la Fig. 5. les pièces d., e., f. tournent librement sans aucun effet sur les pièces a., b., c.

Lorsque je tourne la pièce c. (à la main, toujours), les pièces a. et b. sont en mouvement avec une légère résistance lorsque la pièce a., la bielle je suppose, est en position haute ou en position basse.

Mais, effectivement, si le fait de faire tourner la pièce f. doit faire bouger le vilebrequin... alors, c'est qu'il y eu de la casse !

Bon, cette clavette, où se situe-t-elle ? Derrière le gros écrou de la fig. 4. ? Je suppose que le bloque-piston dont tu parles ne me sera d'aucune aide puisque tout ça tourne librement. Il me semble en effet difficile d'ôter cet écrou car je n'ai pas vraiment de prise pour bloquer ce groupe de pièces qui tournent très bien...

Ca semble se préciser, non ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §rou632lP

A bielle, B vilebrequin (vilo pour les intimes), C cloche d'allumage, D cône mobile du vario, E cones fixe, F cloche d'embrayage, G gougeons qui servent a maintenir le haut moteur, H surface usinée destinée a recevoir les clapets.

 

la clavette réalise la liaisons entre F et B, elle se situe donc derrière D et E (donc démontage écrou enlevage de la joue mobile, des galets, du cône mobile, et c'est par là) en supposant bien sur que ce soit ça... le bloc piston sera utile pour desserrer l'écrou (fig 4)

 

en tout cas ce qui est sur c'est en démontant que l'on voit le problème.

un truc pour le bloc piston, tu prends une vielle bougie dont tu casses la faïence et dont tu enlèves l'électrode (tu garde que le filet) puis tu y plante une grosse vis (pas besoin de tarauder) assez longue pour qu'elle puisse toucher le piston, tu lui arrondi les bords et c'est fait.

 

tien un ptit site pour la bête, http://caminocrew.ifrance.com/

va voir les liens et prend le second...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §PaK402Hb

Ok, donc, il faut que je démonte tout ça... Mais le bloque piston ne me sera d'aucune utilité puisque la pièce f. n'entraîne absolument pas le vilebrequin...

Je fais tout ça et je réapparaîs plus tard. Désolé pour les espaces de temps, mais je n'ai pas beaucoup de temps libre pour l'instant... Mais je n'abandonne pas ! Merci pour les liens.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §kin842Hp

bonsoir celui qui chere piece divers de camino j'ai pas mal de pieces a vendre

j'ai 8 camino monter et de quoi en monter au moin 5

voila mon num de gsm 0497400069 et 0498315100

andremoxhet@hotmail.com

merci a tous

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...