Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

Les Peugeot du Niveau "400" ... Historique ...

 

Il y a 78 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page
Auteur
 Sujet :

Les Peugeot du Niveau "400" ... Historique ...

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
Farfadet 86
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 27/12/2010 à 18:40:04  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
Les Peugeot du niveau "400", ce sont, sur 77 ans, 7 générations de modèles allant de la 401 à la 407 :
 
401 ... Conventionnelle... 402 ... Innovante... 403 ... Classique ... 404 ... Latine ... 405 ... Modern'Style ... 406 ... Racée ... 407 ... Féline ...


Génération « Avant Guerre »
 
Depuis 1930, Peugeot a adopté un nouveau système matricule à 3 chiffres avec « 0 » central pour identifier ses modèles. L’avantage de ce système : il permet une identification rapide du modèle dans la gamme et dans le temps. Le chiffre mis en premier indique l’importance en taille, du véhicule, voire en puissance … Le dernier chiffre indique la place de la série dans un ordre chronologique de production laquelle, en toute logique débute avec le « 1 »
Peugeot constructeur généraliste a donc une production qui va de la petite à la grande voiture…
Dans les années « 30 », cette gamme se compose des trois standards de base : petite, moyenne et grande voiture. Ainsi les séries commençant par « 2 » sont des petites, celles commençant par « 4 » des moyennes et celles commençant par « 6 » des grandes… (Pour ces dernières, il n’est pas faux de penser que le « 6 » correspond aussi aux nombres de cylindres…)
Entre ces trois groupes, s’intercalent les séries commençant par « 3 » et « 5 »
Aujourd’hui nous allons nous intéresser aux Peugeot des séries commençant par « 4 »
 
Pour être plus clair avec cette nomenclature le premier chiffre indique le niveau en gamme et, le dernier, la série ou plus exactement, la génération.

La 401
 
Une "401" bien conservée appartenant au garage "L." en Normandie Ainsi la 401 (1934 - 1935)  est la première d’une longue succession de Peugeot de gamme moyenne

File0169.j​pg1.

Historique : La « 201 » qui, en 1930 avait inauguré ce système d’appellation des modèles fut logiquement suivi de la « 301 » en Eté 1932 puis d’une « 601 » au printemps 1934… Un maillon manquait dans la gamme … Manquait une bonne « moyenne » … Au salon de l’Auto 1934, Peugeot présente sa nouvelle 401. En fait elle reprend le style innové l’année précédente par les « 301 » caractérisé par un arrière bombée avec malle flanquée d’un couvercle de roue de secours dénommé « queue de castor » En fait, la « 401 » est une grosse « 301 »… Autre caractéristique de ces modèles, les phares, encadrant la calandre haute, sont placés bas… L’allure est dans le ton des canons de l’époque mais ne bénéficie, hélas pas, de l’élan des lignes des « 601 » dite « aérodynamique » dont les coupés très racés innovent dans le genre… Au-delà de cette considération esthétique, La « 401 » est une auto réussie, suffisamment spacieuse, robuste et performante pour l’époque. Pendant sa seule année de production elle sera déclinée en berline 4 glaces latérales  puis 6 glaces latérales, en cabriolet, en coupé convertible à toit rigide escamotable électriquement dite «  Eclipse » système Paulin, déjà inauguré sur les « 301 » et, sur châssis long, en limousine qui sera très appréciée dans sa version taxi avec chauffage et « TSF ». On ne sait pas pourquoi les flèches de directions encastrées dans le tablier, sous le pare-brise, apparues sur les premiers modèles à quatre glaces, n’ont pas été retenues sur les autres carrosserie …
Fabriquées de Septembre 1934 à Août 1935, la « 401 » fera une courte carrière, néanmoins, il en sera produit 13545 exemplaires, tous types et versions confondus, dont 1803 taxis DLT.
 
Caractéristiques Techniques  de la "401" :
Une "401" 4 glaces de 1934 11 carrosseries différentes sont montées sur châssis normal (401D) et châssis long (401DL et 401DLT)
Moteur : 4 cylindres type SF – Cylindrée : 1720 cm3 développant 44 Ch. – 10 CV fiscaux
Transmission classique par arbre et pont aux roues arrières – boîte 3 vitesses + M.A.
Dimensions : L : 445 à 468 cm – l : 160 cm – Empattement : 281 cm
Poids : 1120 à 1290 Kg.
Vitesse max. : 100 Km/h          
Prix en Janvier 1935 de 22 600 F à 34 750 F

La 402
 
Une "402" de 1936, magnifiquement fuselée, bien dans le "vent" de l'époque... Sa rivale directe : La Traction Avant "Citroën" , ici, en version familiale. Une véritable identité qui doit tout à son allure élégante et racée. La  402  (1935 -1940)

File0167

 Historique :
Après la « Traction » Citroën apparue l’année précédente, La 402, présentée au salon de l’Auto au Grand Palais, en Automne 1935, fut, à son tour, l’attraction essentielle de ce salon … A Citroën qui détenait la palme de l’innovation en matière technique et en style, Peugeot répondait, un an plus tard, avec un modèle à l’esthétisme aussi surprenant que celui de la « Traction ». La silhouette effilée de la « 402 » est nettement plus en conformité avec les contraintes liées à l’aérodynamisme. Le « Fuseau Sochaux » crée l’événement et fait l’avènement d’un style nouveau et futuriste en matière de design automobile chez le constructeur Sochalien … La ligne de la « 402 », alliant l’élégance à la finesse aérodynamique, connaît un franc succès, soulèvant l’enthousiasme des foules à cette époque. Comme son concurrent directe du quai de Javel, Peugeot n’est pas en reste pour adopter, sur ce nouveau modèle, de solutions mécaniques modernes que nous énumérons plus loin dans la rubrique des caractéristiques techniques…
I Chrysler "Airflow" 1937 l fau Pour la partie habitacle, on constate bien une ressemblance entre la "402", Ici, et la "Airflow" de Chrysler ... mais la proue de la "Peugeot", en est le prolongement logique en harmonie du style... t tout de même mentionner que l’inspiration du style est venue d’outre atlantique. Aux USA, chez Chrysler, on avait lancé la « Airflow » dont la ligne révolutionnaire inspirera de nombreux stylistes. Ce modèle américain, né en 1934 ressemble étrangement à la « 402 » en plus pataud, en moins épuré…
Néanmoins, la genèse de la « 402 » remonte au milieu de l’année « 1933 » A cette date, les bureaux d’étude de la firme sochalienne à Paris et à La Garenne planchent sérieusement sur des études de celles qui constitueront les modèles de la série « 02 » S’inspirant des tendances du moment, Peugeot ne pouvait passer à côté du style « Airflow » sans s’en inspirer. Des maquettes à l’échelle 1/1 de la future « 402 » sont réalisés et retouchées au cours des deux années qui suivent. Au niveau du design, les « Sochaliens » gomment les lourdeurs du style « Airflow » ainsi que certaines dysharmonies existant au niveau des équilibres et des masses. Ils y parviennent avec succès, à tel point qu’en les comparant, il n’y a pas photo, La « 402 » est une réussite en matière d’élégance et d’aérodynamisme. Il n’y a pas de rupture entre les masses du compartiment moteur et de l’habitacle. Cette quasi perfection tient à l’homogénéité du style souligné par la fluidité des lignes et des courbes.
Parallèlement, sont mis au point deux nouveaux moteurs un 4 cyl. de 2 L. et un 8 cyl en V de3.2 L.  Ce dernier destiné à une hypothétique « 802 » En fait, ne sera retenu et vraiment mis au point que le 4 cyl. de 2 L. pour équiper la nouvelle « 402 »
Peugeot, en bon observateur de la concurrence, repérant combien la silhouette surbaissée de la « Traction » au-delà d’une mode, est un gage d’efficacité en matière de liaison au sol, fait corriger les études en cours et redessiner la partie châssis de la « 402 » en gestation. On revoit aussi, au niveau Un poste de conduite qui, aujourd'hui, peut paraître désuet avec son grand volant et son axe plongeant vers le tablier, mais en son temps c'était bien pensé. A remarquer le levier de vitesse au milieu du tableau de bord. de l’habitacle, l’emplacement réservé aux passagers, plus ramené vers l’avant afin d’obtenir un meilleur équilibre en fonction du centre de gravité du futur véhicule.
Aujourd’hui encore, il est époustouflant de constater que cette remarquable auto a été pensée puis réalisée et mise au point en moins de 28 mois !...
Contrairement aux premières « Tractions » qui ont souffert d’innombrables défauts de jeunesse, d’emblée, la « 402 » s’avéra un automobile parfaitement réussie : moderne, aussi efficace que fiable, alliant élégance, habitabilité, confort, silence de fonctionnement, performances et robustesse. Peugeot avec sa « 402 » réalisait là un merveilleux carton plein …
Si, quatre ans plus tard, la guerre n’était survenue, il est certain que la « 402 » aurait fait une plus longue carrière… A la libération en 1945, l’outil de fabrication ayant subit le lourd tribut de cette guerre, sur ce qu’il restait des chaînes de production de Sochaux et, vu la conjoncture économique du moment, il n’était plus question de reprendre la production de celle qui, encore avant guerre, en représentait, avec panache, le haut de gamme…
Comme son prédécesseur ce modèle fut décliné en nombreuses variantes de carrosseries sur châssis court et châssis long comprenant, berline, limousine, taxi, coach, cabriolet, coupé à toit rigide et à toit amovible électrique.
Toutes versions confondues, il sera fabriqué presque 50 000 unités de « 402 », compte tenu; également, de la variante « 402 B légère » apparue en 1937. Quelques centaines d’exemplaires de « 402 » avec malle saillante furent fabriqués à partir de Août 1940. Cette production cessa quelques mois plus tard, l’usine étant « à disposition » de l’occupant jusqu’à la fin de la guerre…
A noter que cette « 402 » était très prisée par les chefs militaires de notre propre armée française et fut donc adoptée par les états majors français à la fin des années « 30 »
Le style de cette innovante « 402 » se répercuta sur l’ensemble de la gamme « 2 » se déclinant avec la moyenne « 302 » en 1937 et la petite « 202 » en 1938.
 
Une proue aux courbes harmonieuses, fortement emblématique...
File0168

Caractéristiques techniques de la "402" :
Puissance fiscale 11 CV
Châssis : surbaissé bloctube à double caissons.
Carrosserie : dont l’originalité tient à sa calandre profilée incurvée, ses lignes élancées aux courbes effilées en poupe, son double pare-brise en coupe vent, ses ailes rondes étirées et, à l’arrière, recouvrant complètement les roues, l’absence de marchepieds, aux fines poignées de portière ergonomiques dont la serrure est noyée dans la tôle…
Un moteur à l'architecture classique, clair, bien construit, robuste et, à l'époque, performant . Culasse en Alpax. Moteur : 4 cyl. en ligne 1991 cm3 donnant 55 ch. à 4000 tr/mn. Taux de compression de 6. Vilebrequin à 3 paliers. Distribution par soupapes en tête et arbre à cames latéral. Alimentation par carburateur Solex inversé de 35 puis, par Zenith de 36 (à partir de 1936)
Equipement électrique 12 volts 90 ampères ( 2 batteries de 45 ampères montées en série devant le radiateur sous la calandre amovible protégeant les deux phares côte à côte ) Allumage par batterie et distributeur.
Transmission : classique aux roues arrières
Embrayage : disque unique fonctionnant à sec
Boîte : 3 vitesses (2ième et 3ième synchronisées) + M.A. En option : Boîte électromagnétique Cotal à quatre rapports  
Pont arrière à vis sans fin et roue tangente.
Suspension : AV à roue indépendantes avec ressort à lames transversal – AR : à essieu rigide avec ressorts longitudinaux cantilevers avec graissage interne des lames à ressorts – Amortisseurs hydrauliques AV et AR.
Direction : à vis et secteur – Volant à gauche
Freins : Bendix du type auto-serreurs à commande mécanique par câbles avec tambours sur les 4 roues.
Dimensions : (Version courte – version longue) L : 485 à 500 cm. – l : 165 cm. – H :158 à 160 cm. – Empattement : 315 à 330 cm.
Poids : 1195 à 1420 Kg. Suivant carrosserie
Vitesse : 120 km/h version courte – 110 km/h version longue.
Prix au salon 1935 : de 22 900 F. à 34 500 F. Supplément boîte Cotal : 2500 F.
 
En son temps, très aboutie, la « 402 » devient et demeure la plus typique des berlines de classe moyenne de la firme au Lion … Avec ce modèle réussi Peugeot s’est créé son style maison, une véritable identité de marque …
Même pour l’esthète d’aujourd’hui, la « 402 » est une jolie voiture …

Génération « Baby Boom »


Les deux modèles* décrits ci-dessus ont vu le jour au cours des années « 30 » marquées, au début, par le crack boursier du tristement célèbre jeudi noir en 1929, au milieu, par la crise sociale et les grèves de 1936 et, à la fin, par la deuxième guerre mondiale…C’est dire combien le contexte s’avérait inadéquat pour un épanouissement de l’industrie automobile. Eh bien, malgré cela, c’est dans ces années « trente » que l’automobile, encore réservée à une élite sociale, connaît, sinon son apogée, mais une avancée technologique considérable laissant déjà entrevoir ce que sera l’auto de demain … Etude d'aérodynamisme sur base "402"- Prototype ANDREAU - 1936...  C’est au cours de ces années de tensions internationales que les constructeurs en viennent à s’intéresser plus particulièrement à l’aérodynamisme. Mieux vivre avec son auto, devient une priorité et des solutions de confort à bord, apparaissent aussi à cette époque. Egalement on devient « fou » de performances … Les constructeurs se jettent dans des compétitions d’endurance sur piste et sur route. Les records pleuvent … On découvre l’auto plaisir… Présentée par Josette Day à un concours d'élégance en 1935, cette "601 Eclipse" est célèbre pour avoir appartenu à Marcel Pagnol. Elle fut aussi à la parade, dans le film "Le schpountz" dont l'interprète vedette était l'incomparable comique Fernandel Elle, l’auto, gage de réussite, devient l’égérie de nombreux concours d’élégance…
File0187a
L’auto fait rêver… L’auto parcourant des routes de liberté n’est, hélas pas, à la portée de toutes les bourses…  Si, à la fin des années « 30 », les grandes villes retentissaient déjà du tintamarre automobile, la guerre puis l’occupation en ont, fort sensiblement, atténué les échos… A la fin de ce terrible conflit mondial, la situation économique et politique (Plan Marshal…) n’étaient guère favorable à une reprise de l’industrie automobile dont bon nombre d’usines avait été endommagées par la guerre. De nombreux constructeurs avaient mis définitivement la clef sous la porte … Il faut attendre l’aube des années « 50 » pour entrevoir la fin de cette mauvaise passe. L’éclosion du marché automobile se fera à partir du milieu de cette décennie… Dans la société d’après-guerre, d’un monde axé sur des besoins accrus de communications, l’auto se révèle indispensable et cette fois, elle devient un bien d’équipement pour tous … Pour cela les constructeurs, s’étant adapté au contexte, rivalisent d’ingéniosité pour mettre au point et fabriquer des autos moins coûteuses, économiques, fiables, facile d’entretien. Ce fut le cas pour Renault avec sa « 4 CV » et pour Citroën avec sa « 2CV » Peugeot plus traditionaliste, pendant 8 ans, maintient la production d’un seul modèle : la « 203 » prolongement « fuselé » de la « 202 » conservée au catalogue de production jusqu’en 1948…
C’est pour ces raisons que 20 années séparent, les commercialisations respectives de la "402" et de la "403"… Une année seulement s’était écoulée pour que Peugeot passe de la "401" à la "402" … il en faudra 20 pour que la 403 succède à la "402" …

La 403 (1955 – 1966)

File0171
La très classsique "403" dans sa livrée noire d'origine avec pneus à flanc blanc...

Historique : Le 20 Avril 1955 la nouvelle Peugeot est présentée aux concessionnaires de la marque au Trocadéro … Point de surprise, la nouvelle sochalienne est un pur produit maison qui va épauler la vieillissante « 203 » quelques années encore. Dans une logique propre à ce constructeur traditionaliste et prudent, pour fidéliser sa clientèle, Peugeot l’a faite passer successivement de la « 202 » – 6CV à la « 203 » – 7CV et lui propose maintenant la « 403 » – 8CV pour une montée en gamme très graduelle.
Une de ses rivales du moment : "l'Aronde" de Simca ... Ici un modèle "56" ... Mêmes lignes tendues en plus "ramassées"... Après Simca, avec l’Aronde, Renault, avec la Frégate, Panhard avec sa Dyna Z,  Peugeot, à son tour, adopte la carrosserie type « Ponton » à 3 volumes monoblocs, c'est-à-dire que le compartiment moteur, l’habitacle et le coffre constituent, d’un seul tenant, la carrosserie. Si chez les trois premiers constructeurs cités, les lignes sont encore inspirées par les courbes et les rondeurs, par contre, chez la sochalienne,  les lignes de la « 403 » sont plus tendues et les masses plus cubiques. Le résultat est à la fois moderne et austère. Cette silhouette bien campée est née du premier partenariat de Peugeot avec Pinin-Farina. Avec ce nouveau modèle de la catégorie des 1500 cm3, Peugeot comble le vide existant dans la production française face à la production étrangère… Berline moyenne, classique, de présentation sobre, robuste, pourvue d’éléments mécaniques fiables, la 403 va séduire une vaste clientèle. Celle, déjà drainée par les possesseurs de « 203 »  complétée de celle qui, venant de la concurrence, aspire à posséder une voiture moderne et sûre. Dans un premier temps la « 403 » s’adresse à une classe bourgeoise. Cadres moyens, commerçants, fonctionnaires titrés, médecins.
Planche de bord de la "403" : Moderne, classique et fonctionnelle... Juste comme il faut... Vingt ans après la « 402 », la « 403 » ne vient pas, comme sa devancière, surprendre mais prendre une clientèle qui découvre la « nécessité automobile ». De ce fait, la Peugeot familiale de 1955, n’a pas la silhouette fuselée de son aïeul mais un aspect plus trapu, plus en phase avec les impératifs d’une société de consommation naissante. Les masses et les volumes répondent à la tendance rationnelle qui veut qu’une auto jugée moderne, à cette époque, comporte : un compartiment mécanique facile d’accès, un habitacle vaste et lumineux, un coffre logeable. Dans ce monde d’après guerre qui bouge de plus on plus, les gens de déplacent, eux aussi, de plus en plus souvent. Il faut être mobile et pratique, L’auto est outil mais aussi instrument de loisir. A son bord, on effectue les déplacement obligés du quotidien, mais aussi les escapades en fin de semaine et des voyages au long cours, au moment des vacances … La « 403 » fait essentiellement partie des voitures conçues à ces fins… Et c’est ce qui a fait son succès … En 11 ans de production il a été vendu presque 1 200 000 de « 403 » toutes versions confondues : Berlines, cabriolets, break familial ou commercial et camionnettes…
L'inspecteur Colombo ... Marginal ?... En Amérique ... Sûrement ... Mais certainement pas en France... Ce modèle dans sa version cabriolet passe à la postérité grâce à la célèbre série policère américaine à travers les enquêtes du très débonnaire et perspicace lieutenant Colombo qui se singularise avec son imperméable, son basset Hound et sa « vieille  403 cabriolet éternellement capotée ». Au-delà d’une publicité coûteuse, Peugeot peut remercier l’étonnant acteur Peter Falk d’avoir, par son choix automobile, immortalisé cette vénérable « 403 »
File0185

Au niveau technologique, la 403 adopte un moteur avec culasse hémisphérique en alpax, un système de refroidissement bien régulé  avec ventilateur débrayable. A partir de 1959, équipée du robuste moteur « Indénor », en 1959, elle devient la première berline diesel française… Ainsi motorisée elle va équiper plusieurs flottes de taxi en France et en Belgique…
 
Caractéristiques techniques de la « 403 »
Un "écorché" technique qui met en évidence la saine architecture et le juste équilibre des masses de la "403" Moteur essence 8CV : 4 cyl. en ligne de 1468 cm3 développant 58 ch. Din à 4900 tr/mn. Taux de compression : 7 à 7,4 selon modèle – Vilebrequin à 3 paliers – Distribution par soupapes en tête – Alimentation par carburateur Solex de 32 – Graissage sous pression. Contenance du carter d’huile 4L. – Refroidissement par eau Capacité du circuit 9 L.
Equipement électrique : 12 volts, 58 ampères. Allumage par batterie et distributeur.
Transmission : Classique par arbre et pont à vis sans fin aux roues AR. – Embrayage : mo nodisque à sec ; coupleur Jaeger en option – Boîte 4 Vitesses synchronisées + MA ; 4ième surmultipliée jusqu’en 1961 ; après, 4ième en prise directe.
Freins : à commande hydraulique avec Tambour sur les 4 roues.
Suspensions : AV à roues indépendantes avec ressorts à lames transversal – AR : à essieu rigide avec ressorts hélicoïdaux ( ressorts à lames sur les breaks ) Amortisseurs : hydrauliques à levier ( télescopiques à l’arrière sur les modèles à partir de 1960)
Direction : à crémaillère – Diamètre de braquage 9.50 m. – 10 m. pour les breaks.
Dimensions : Empattement : 266cm ; 290cm pour les breaks – L : 447cm ; 461cm pour les breaks – l : 167cm ; 168 cm pour les breaks – H : 150 cm ; 159 cm pour les breaks
Poids : 1070 kg ; 1210 kg pour les breaks.
Capacité réservoir carburant : 50 l.
Pneumatiques : 165 x 380 ; 175 x 380 sur les breaks.
Vitesse max : 135 km/h ; 125 km/h pour les breaks Une auto plaisante, sans problème et "Historique" pour la sérieuse marque au Lion...
Prix : en Avril 1955 : Berline luxe : 700 000 F. Avec toit ouvrant : 725 000 F.
 
« 403 » Diesel – Mêmes caractéristiques que le modèle essence sauf :
Moteur : 7CV. 4cyl totalisant 1816 cm3 développant 48 ch. A 4000 tr/mn. Taux de compression de 21. – Vilebrequin à 5 paliers - Alimentation par injecteurs et pompe d’injection Bosch.
Equipement électrique : 12 volts 75 ampères.
Poids : 1160 kg. ; 1300 kg pour le break.
Vitesse : Berline  115 km/h ; Break :110 km/h.  
Prix : en 1960 : Berline : 10750 F. Break : 10950 F.
 
A noter que la « 203 » sera encore produite 5 années au côté de la « 403 » Peugeot dispose alors de deux modèles déclinables, chacun, en pas moins de 6 variantes de carrosseries…
A la fin des années « 50 », au faîte de sa carrière, la « 403 » est très appréciée d’une vaste clientèle et le sera également sur le continent africain. C’est aussi un modèle très prisé en occasion. Sa robustesse légendaire, sa fiabilité et sa version diesel aussi économique qu’endurante, établissent la réputation de solidité et de sérieux de fabrication de la marque au lion…
 
 
1960 et l’avènement des sixties… Quinze années après la fin de la guerre, le modèle américain en matière de façon de vivre et consommer fait fureur en Europe. Le rêve américain fait école, on découvre les drugstores, puis les hyper marchés, Saint Germain des Près est occulté par le Golf Drouot où une nouvelle vague de jeunes s’agitent et se trémoussent sur des airs et des musiques a la rythmique endiablée… le rock’n’roll, le twist, le jerk, le madison, supplantent le bal musette à papa … Pour cette jeunesse insouciante, parfois turbulente, l’heure est aux plaisirs et à la joie de vivre. En dépit des tentions internationales (guerre froide entre le bloc Est et Ouest, crise du canal de Suez, décolonisation douloureuse, sur le plan économique, les sociétés occidentales connaissent la croissance… Cette conjoncture est plus que favorable aux constructeurs d’automobiles dont le marché est en pleine expansion.
Peugeot, en constructeur pondéré, poursuit prudemment son plan d’élargissement de sa gamme en peaufinant l’outil de production… Le Sochalien reste fidèle à sa logique entamée après guerre, étant passé de la 6, à la 7, puis à la 8CV, en ce début d’année 1960, il présente sa nouvelle 9CV… (Cette politique d’augmentation graduelle de gabarit et de puissance de ses modèles de gamme moyenne prendra fin en automne 1968 avec l’apparition les 10 – 11CV « 504 ») En outre, la firme au Lion, maintient le modèle précédent, à la production, au moins 5 années. Ainsi, la vieillissante « 403 » sera proposée à la clientèle de 1960 à 1965 au côté de la jeune « 404 » Il en sera de même, pour cette dernière, maintenue de 1969 à 1975 au côté de la 10 CV « 504 ». Cette politique maison possède l’avantage de laisser le choix à la clientèle entre deux voitures de classe moyenne, de style et de puissance différente …

La  404  (1960 – 1975) :

File0173
Voyager en "404" : un plaisir qui se voit aux sourires de ceux qui sont à son bord...

Historique : Peugeot pour « habiller » sa nouveauté a de nouveau fait appel au carrossier turinois Pinin-Farina qui a prélevé dans ses cartons les dessins déjà appliqués à l’Austin « A 55 » l’année précédente . Quand Peugeot dévoile à la presse la nouvelle « 404 » , il ne provoque pas la surprise comme Citroën l’avait fait avec sa « DS », 5 ans plus tôt. Le style de la nouvelle venue est moderne mais reste classique. Adieu les rondeurs d’antan, on fait dans les lignes tendues et acérées suivant les tendances du moment, copiant heureusement, avec beaucoup de modération, les modèles d’outre atlantique qui arborent, sans retenue, la mode des ailerons fuyants, les calandres béantes et rutilantes, ciselées dans une débauche de chromes… A Sochaux, on est et on demeure modéré. Ainsi la nouvelle taillée à « coups de serpes » francs et bien appliqués, conserve, sous ses lignes tendues, l’homogénéité, du style et des volumes. Un habitacle lumineux, bien réparti entre compartiments moteur et coffre de taille mesurée, confère à l’ensemble une silhouette aux proportions soignées, relevée par juste ce qu’il faut de fantaisie latine…
La "404" n'est sans doute pas une voiture de riche mais, à cette époque, un indéniable emblème de réussite ... La « 404 » va plaire aux vieux comme aux jeunes. Bourgeoise, cossue sans ostentation, c’est un modèle passe-partout mais aussi en phase avec le dynamisme des jeunes cadres (ou « jeunes loups » comme dans la Chanson de Jean-Jacques Anoux) issus des générations pro informaticiennes montantes et qui s’affrontent dans les nouvelles sociétés fleurissant sur l’hexagone… De bonne présentation, et nantie d’une mécanique éprouvée et performante, facturée à un prix raisonnable, la « 404 » se taille une bonne part de marché parmi les berlines de la classe moyenne supérieure du moment. Chez Citroën, l’ID dérivé de la « DS » est encore une 11CV … Avec l’apparition de la « vignette » ( Taxe fiscale annuelle dont le bénéfice devait revenir aux « vieux » … Tu parles Charles !...) des assurances obligatoires, s’ajoutant à la consommation en carburant, la puissance fiscale d’une auto, commence à être déterminante au moment de l’achat. La « 404 » vole donc des parts de marché à la Citroën … Sa grande rivale arrivera plus tard, en 1965, produite par la Régie Renault, la R16 une 8CV au gabarit à peu près identique mais dont le style de carrosserie innove avec Planche de bord typique des années "60" avec volant à cerclo avertisseur face au bloc d'instrumentations à compteur de vitesse linéaire. la configuration bicorps flanqué, à l’arrière, d’une 5ième porte…Les Simca 1300 - 1500 apparues en 1963 n’entameront pas la carrière de la sochalienne qui s’est très vite fait, à l’égale de son aînée, la « 403 », une réputation de voiture confortable et fiable mécaniquement… C’est au niveau de sa motorisation que la « 404 » sera vraiment innovante par l’adoption de l’injection qui augmente la puissance, la souplesse du véhicule, tout en s’avérant plus économique en carburant … La tenue de route est jugée bonne pour une propulsion. Le seul défaut constaté parmi les premières séries, tient au freinage qui se révèle peu endurant à l’échauffement surtout en montagne. Peugeot remédie à ce problème en 1962 avec un système thermostatique assisté puis, en 1966,  en adoptant des freins à disques à l’avant.
Comme tous les modèles précédents , le constructeur sochalien décline cette « 404 » bien née en variantes , break familial et commercial, en jolis coupé, et cabriolet carrossés par le Maître turinois, en camionnette bâchée et pick-up fort appréciés par les petits artisans et entrepreneurs.
La barquette "404" Diesel des 40 records internationaux ( 3878 kms. parcourus en 24 heures !...) Ici, présentée au salon de Paris en 1965 Une Version diesel est proposé dès 1964.  Elle viendra, presque aussitôt après sa sortie, rajeunir la flotte de la compagnie G7 des taxis parisiens. Ce nouveau « XD 88 » entraîne la berline à 130 Km/h ce qui est considéré comme une performance honorable pour une berline de tourisme de cette époque, roulant au Gas-oil… En 1965, sur l’anneau de vitesse de Montlhéry, un prototype barquette équipé de ce moteur diesel remportera la palme d’endurance sur 24H à la moyenne de 161 km/h.
La « 404 » connaîtra un immense succès sur le continent africain dépassant nettement celui de sa respectable aînée la « 403 »…
Peugeot, l'un des plus vieux fabriquants de cycles, figure aussi à 4 roues sur la "Grande Boucle"... Contemporaine du début de la 5ième république, la « 404 » traversera les mandats de 3 présidents de la république et sera bien présente dans les rues, lors des événements de Mai 68… En fin de carrière, le 1er choc pétrolier lui vaudra de revoir sensiblement à la baisse la puissance de sa motorisation essence …
En matière d’image sportive, la « 404 » tient ses lettres de noblesse sur la caravane du tour de France où elle est très prisée par les services de Presse. Mais surtout par les directeurs d’équipes. Celle, rouge et blanche, à double-toit ouvrant et bardée de grandes antennes du grand Patron du tour Jacques Goddet restera dans les annales, comme un modèle du genre…
 A l’origine séductrice de la classe dite bourgeoise, dans son deuxième temps de carrière, elle en a tenté plus d’un de la classe dite prolétaire. Sur le marché de l’occasion, elle est la voiture familiale incontournable. Au début des années « 70 » Bon nombre de familles des quartiers populaires s’équipent de « 404 »… Sa vaillance et sa robustesse sont plus qu’une légende, un fait authentique !…
En 15 années, il sera produit environ 1 500 000 exemplaires de "404" ...

Caractéristiques techniques de la « 404 » Modèle 1960 -  
Claire et Classe cette "404" Super Luxe Injection !... Moteur : 4cyl. En ligne de 1618 cm3 – 9CV – Puissance : 72 ch. A 5400 tr/mn – Taux de compression de 7,4 – Vilebrequin à 3 paliers – Distribution par soupapes en tête commandées par tiges et culbuteurs à partir d’un arbre à cames latéral. Alimentation par carburateur Solex de 32. – Graissage par pression. Capacité en huile du carter : 4 L. – Refroidissement par eau avec thermostat et ventilateur débrayable. Capacité du circuit d’eau : 7,8 L.
Equipement électrique : 12 Volts 55 ampères – Allumage par batterie et distributeur.
Transmission : Classique aux roues AR – Embrayage : monodisque à sec – Boîte : 4 vitesses + MA. (4ième prise directe) Levier au volant – Pont arrière à vis sans fin.
Freins : à commande hydraulique avec tambours sur les 4 roues.
Suspensions : AV : à Roues indépendante et ressorts hélicoïdaux – AR : essieu rigide avec ressorts hélicoïdaux – Amortisseurs hydrauliques télescopiques à l’AV. et à L’AR.
Direction : à crémaillère – Rayon de braquage 10 m.
Dimensions : Empattement : 265 cm – Voie AV : 134,5 cm – Voie AR : 128 cm. – L : 442 cm. – l : 162,5 cm. – H : 145 cm.
Pneumatiques : 165 X 380
Poids : 1030 kg.
Vitesse Max : 142 km/h.
Prix : 9150 F la berline Grand Tourisme – 9300 F. avec toit ouvrant.
( La « 404 est née la même année que le « Franc » dit nouveau … 100 F. anciens = 1 NF ( Nouveau Franc …)
 
Un moteur diesel robuste et, à cette époque, performant ... Peut être un peu bruyant ... Moteur injection ( Modèle 1962 ) : 9CV – Même bloc de 1618 cm3 que modèle précédent mais puissance portée à 85 ch ; à 5500 tr/mn. Taux de compression de 8,8 – Alimentation par injection d’essence « Kugelfischer »
Poids : 1080 kg.
Vitesse max. : 155 km/h
En 1966 puissance montée à 96 ch. A 5700 tr/mn
Vitesse max : 160 km/h .
Prix : Berline : 11 800 F. – Coupé injection : 19 950 F.
 
Moteur Diesel : type XD 88 - 8CV. – 4 Cyl. En ligne de 1948 cm3 – Puissance : 68 ch à 4500 tr/mn – Taux de compression de 21. – Vilebrequin à 5 paliers – Alimentation par injecteurs et pompe d’injection diesel Bosch – Contenance du circuit de refroidissement : 10 L.
Equipement électrique : 12 volts 75 ampères
Poids : 1130 kg.
Vitesse max. : 130 km/h.
Prix : en 1963 : Berline tourisme : 9950 F.
 
En 1960, à la « 404 » revient le mérite d’inaugurer la génération « 04 » qui sera largement étoffée en gamme par un éventail de 6 modèles allant du « 1 » au « 6 » sur une période de 17 ans …  

Génération  « Lionnes »

 
Nous abordons maintenant la présentation des 3 derniers modèles de cette gamme « 4 », modèles, qu'actuellement, nous rencontrons, chaque jour, sur nos routes…
 
Avec les années « 70 » un monde nouveau s’amorce, préparé par la révolution intellectuelle qui s’est faite dans les esprits à partir des événements de Mai « 68 »…
A la fin de la 2ième guerre mondiale la libération avait sa génération… 25 ans plus tard, cette génération en avait enfantée une autre, celle qui à ce moment, prônait la libération des mœurs.
Socialement et politiquement, la société connaissait des bouleversements profonds qui, dans la foulée des évolutions scientifiques et techniques des années « 50 », à nos jours, allait changer les habitudes puis les comportements des individus dans leur façon de vivre et de consommer … Les valeurs représentées par famille : travail, patrie, devenaient sous le « joug » du libéralisme explosant : groupuscule, loisir, mondialisation. Chacun, tout en développant le culte de la personnalité (On est au début de l’ère des « idoles »…), aspire à se retrouver en bandes préoccupées par le « bien être » universel. Les systèmes économiques subissant le contrecoup de ces crises sociales et politiques, s’appuient aussitôt sur ces récents clivages et s’élargissent aux nouveaux besoins créés par ces changements de comportements et de mœurs… Avec les progrès fait dans le domaine des moyens de communication qui progressent à la vitesse Grand V, au cours de ce dernier quart du XX°, les marchés se mondialisent en dépit des inégalités quant aux moyens et aux ressources des nations constituant notre monde…
C’est dans ce contexte bouillonnant du choc des cultures, de l’engouement pour les échanges,  les voyages et l’acquisition de biens de consommation, que les constructeurs d’automobiles ont l’opportunité d’accroître leur production… Dans chaque foyer la voiture est devenue un bien d’équipement indispensable … Pendant toute cette fin du XX°, ceci fait l’apanage des sociétés du monde occidentale … Aujourd’hui cet immense marché s’étend à toute la planète… Les constructeurs du bloc Oriental sont, à l’heure tour, à pied d’œuvre, devenant de redoutables concurrents pour les constructeurs les plus anciens du « Vieux monde »…
 
Après l’apparition de la « 404 », Peugeot n’à d’autre souci que d’étoffer sa gamme « 04 » d’abord vers le haut puis, ensuite, vers le bas. Pas moins de 6 modèles, de la petite à la grande auto, vont jalonner la production des usines Franc-comtoises entre 1960 et 1975 ; période pendant laquelle est maintenue celle de la « 404 » : ( « 204 » 6CV en 1965 – « 504 » 10CV en 1968 – « 304 » 7CV en 1969 – « 104 » 5 CV en 1972 – « 604 » 15CV en 1975 ) La panoplie est complète !…
En 1977, la « 404 » disparue n’a pas de remplaçante directe… On l’a vu, Peugeot depuis l’après-guerre a accoutumé sa clientèle à une montée progressive en gamme et la « 504 » apparue 8 ans après la « 404 » était considérée comme sa légitime remplaçante… Seulement voilà, en taille, la voiture augmentait sensiblement et autant en puissance fiscale... Le choc pétrolier de 1973 commençait à freiner, chez les consommateurs, leurs élans vers le haut. La « 504 » devenait, de ce coup, une voiture de la gamme supérieure. Du  fait, que de 10, elle passa à 11Cv et qu'elle fut complétée par une version coupé de 15CV – 6Cyl. , la clientèle se rabattait sur la « 304 » inférieur en cylindrée à la « 404 »… En conséquence, Peugeot a misé longtemps sur ces deux produits complémentaires du niveau « 3 » et « 5 » pour fidéliser sa clientèle. Si en 1977, inaugurant la 5ième génération de Peugeot depuis 1930, la nouvelle « 305 », par son gabarit, se rapprochait de feu la « 404 » (9CV), elle se situait encore un petit cran en dessous (7 et 8CV)… On ne peut donc, non plus, la considérer comme la remplaçante directe de la « 404 ». En fait, il faudra encore attendre 10 ans pour qu’arrive, sur le marché, la digne héritière…

La 405 (1987-1995)

Quand, en automne 1987, Peugeot présente sa nouvelle berline moyenne, on fait cet étonnant constat que la « 405 » est née 27 ans après l’apparition de sa devancière la « 404 »… En serait-il pour les autos comme pour les nouvelles générations, d’avoir sa progéniture a un âge toujours plus avancé  ?...

File0175

405 SR - Cette "Lionne" s'agrippe à la route La Rivale N°1 : La R21 Renault (1986) La 405(1987 – 1995) fait, actuellement, partie du paysage automobile, des milliers étant encore en circulation.
Historique : Au début des années « 80 », la firme au lion s’essouffle… D’une part l’outil industriel devient désuet, et économiquement, la société Peugeot doit faire face à une concurrence interne et étrangère de plus en plus pugnace …  En outre les rachats de Citroën en 1976 puis de « Talbot » ex « Simca - Chrysler », en 1985, ont égratigné les économies de la firme et en éreinte maintenant les finances. Le patrimoine des sites de production s’étant donc agrandi, il convient d’en moderniser l’appareillage. L’investissement est lourd et entame un peu plus de la fortune de la maison mère … Le concurrent de Billancourt, la marque au Losange, plus novatrice, a les dents longues ; pour Le "Lion", il devient urgent de sortir ses griffes…  L’image de Peugeot, constructeur conservateur et conformiste devient quelque peu ringarde et a grand besoin d’être ravivée… Une nouvelle génération d’acheteurs, plus jeune, arrive avec des exigences nouvelles, où l’aspect pratique, ludique, agrément de conduite, s’ajoutent à confort sécurité ; économie, performance et esthétisme. Un panel de critères de plus en plus élargi et que Peugeot ne recense pas en totalité font que ses ventes chutent…
Le salut va venir en 1983 avec le « sacré numéro » la pétillante « 205 »… L’ère des lionnes est à son avènement … La petite redore le blason du vieux lion et redonne un sacré coup de patte aux ventes dont les courbes redeviennent ascensionnelles… C’est dans ce climat de reprise et de relookage de la firme qu’est abordé la genèse de la « 405 ». Avec les deniers ramenés par la « 205 » qui fait un tabac, Peugeot investi 6 milliards de franc pour moderniser l’outillage et agrandir le site de Sochaux où sera produite la nouvelle « moyenne » (dite supérieure) de la firme au Lion.
Les bureaux de La Garenne complétés par les études de Pinin - Farina planchent en parallèle sur le projet mis en chantier, dès l’avènement de la « 205 » De face, l’air de famille entre la petite et la moyenne est indéniable… Pour la silhouette il en est tout autrement. Les études en soufflerie ont duré 550 heures pour aboutir à une carrosserie élégante offrant un CX de 029 et 031 suivant les versions…
Présentée en Juin 1987, la « 405 » fait l’unanimité de la presse automobile séduite par sa ligne jeune et élégante, presse qui, quelques mois plus tard, élit la nouvelle sochalienne, voiture de l’année 1988…
Poste de conduite de la 405 MI 16 - avec volant à 3 branches... Il faut dire que la « 405 » réunit pas mal d’atout pour ravir un tel titre et une clientèle dont elle sera vite la « coqueluche » : son esthétisme alliant harmonieusement modernité et classicisme, un habitacle spacieux, un coffre logeable, un vaste choix de motorisations essence et diesel performantes et économiques, une plateforme réussie avec transmission motrice aux roues avant, une direction douce qui lui valent d’emblée une réputation de tenue de route exceptionnelle. (Une publicité télévisuelle de l’époque soulignant l’excellente tenue de route de la « 405 », la présente parcourant vivement une route de montagne en lacets comme étant la voiture idéale pour tracer des courbes et des droites… Une voiture qui dessine sa route !) Ces qualités, alliées à un agrément de conduite indéniable et un réel confort de roulement, en font une routière redoutable, très prisée par les pères de familles et les jeunes cadres dynamiques en quête d’image.  Aussitôt déclinée en break la « 405 » va tailler sa part de lion sur le marché européen et va précipiter la fin de carrière de la fade « 505 » Si, à l’intérieur la sellerie est de bon aloi, même en bas de gamme, le plastique du tableau de bord au dessin pourtant moderne n’est pas à la hauteur et couine en vieillissant … Voilà qui ternit un peu l’image de la belle, face aux productions d’outre-rhin, plus rigoureuses sur le plan des finitions. Par contre au niveau des prestations et des performances la « 405 » n’a pas à rougir et même, se fait un temps, le porte flambeau, en matière de routière Diesel.
 
En effet, Peugeot est le premier à appliquer la technologie de la suralimentation par « Turbo » sur un moteur diesel. C’est la « 604 » qui en 1980 adopte, la première cette solution et permet au 2,3 L. Diesel qui l’équipe de développer 80 ch. Bénéficiant, en outre, d’un couple de 18,8 mkg. à 2000 tr/mn, il entraîne cette voiture de 1,5 T. à 160 Km/h… Un record pour une diesel de cette époque… En 6 ans la formule diesel + turbo a été affûtée chez Peugeot et, en 1988, le « petit » diesel de 1767 cm3 turbo, allié un à un échangeur air-air, procure une puissance réelle de 90 ch. A 4300 tr/mn.  … Ainsi motorisée, la 405 frise les 180 km/h… A la vitesse stabilisée de 120 Km/h, sa consommation ne dépasse pas 7 L. de gas-oil aux 100 kms… En outre, son réservoir de 70 L. en usage normal, lui assure une autonomie qui dépasse les 1000 kms !... Cette version sera vite la plus prisée de la gamme … A noter, qu’à cette époque aucune Mercedes, BMW ou autres prestigieuses marques n’a à offrir une version roulant au mazout, aussi performante.
405 MI16 - Cette extra routière a aussi existé en 4 roues motrices... MI 16, vue de l'arrière avec son aileron stabilisateur d'origine, sur le couvercle de coffre... A côté, les versions essences, en version 2 l. ,  sont aussi brillantes. La gamme est coiffée par la version « top » qu’est la MI 16, véritable berline sportive, qui vient tailler des croupières aux grandes routières allemandes …
Si La « 205 » remporte de brillants succès en rallyes et devient par 3 fois championne du monde de cette discipline, la « 405 » T16 s’illustre plusieurs fois sur le Paris – Dakar, remportant 3 années consécutives, cette épreuve en survolant tout le lot des concurrents …
 
La gamme « 405 » offre un large choix de versions entre GL – GR – SR puis ST et MI16 et des motorisations essence de 1.4 l – 1.6 l – 1.9 l – 1.9 l injection -  2.0 16v … De 65 à 160 ch – Des motorisations diesels atmosphériques 1.9 l 70 ch. et diesel turbocompressé de 1.8 l de 90 ch. 2 choix de carrosseries : Berline et Break.
En 8 ans de carrière c’est presque 3 millions de « 405 » qui sortiront des chaînes de fabrication à Sochaux en France et à Ryton en Angleterre…


File35
Caractéristiques techniques de la 405 SRI – 9 CV :
Carrosserie autoporteuse en tôles d’acier, constituée d’éléments emboutis soudés électriquement.
la mécanique brillante de la performante 405 MI 16 Moteur : en position transversal, 4 cyl. en ligne de 1905 cm3 – alésage couse : 83 x 88 mm. Développant 125 ch. à 5500 tr/mn – Couple 17,8 mkg à 4500 tr/mn – Alimentation : Injection Bosch 1,3-1 avec coupure en décélération. – Distribution par ACT (Arbre à Cames en Tête) – Allumage transistorisé.
Transmission aux roues avant, boîte à 5 vitesses + MA. Embrayage monodisque à sec
Suspensions : Train avant à roues indépendantes du type pseudo Mac Pherson avec barre anti-devers – Train arrière à roues indépendantes, composé de bras tirés avec barres de torsion et barre anti-devers. Ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques télescopiques à chaque roue…
Direction à crémaillère assistée.
Freins à disques ventilés à l’avant et pleins à l’arrière assistés par servo-freins. Systéme antiblocage ABR Bendix en option.
Dimensions : L : 4, 408 m.  – l : 1, 714 m. – Empattement : 2, 664 m. – Voie Av : 1, 450 m. – Voie Ar : 1, 443 m.
Poids : 1040 kg
Capacités : Réservoir carburant : 70 L. – Carter huile moteur et boîte : 5 + 2 L. – Circuit refroidissement : 6,60 L.
Pneumatiques : 185-65R 14 H
Performances : Vitesse max. : 199 km/h* – 1000 m D.A. : 31’’ (* En un peu plus de 50 ans ce modèle de même niveau de gamme a doublé la vitesse maximum : En 1988, une 405 va deux fois plus vite qu’une 401 de 1934 !…)
Consommation moyenne : 8,1 L. Essence Super.
Prix en 1988 : 105 120 F.
 
Bien conçue, sans défaut de jeunesse, élégante, confortable, collant à la route, vive et plébiscité par la presse automobile, la « 405 » sur les traces de la rageuse « 205 », entame une fulgurante carrière et ouvre la voie à une nouvelle génération de lionnes…
 
Au cours de la dernière décennie du siècle écoulé, le paysage automobile a bien  changé  en conséquence des goûts nouveaux, et des besoins différents et variés en la matière… Crise pétrolière à répétition (Guerres du Golf en 1991… Les puits flambent de même que les prix du « brut ») le souci d’économie fait que les constructeurs généralistes européens produisent des autos plus petites, c’est l’ère des citadines et des compactes. A côté les besoins des familles qui veulent un véhicule fonctionnel, spacieux, pratique, ludique et pas trop encombrant se font de plus en plus pressant … C’est Renault qui saisit le mieux cette opportunité avec le « Scenic » lequel dans la continuité de son « Espace » apparu en 1983 est, ici, adapté au segment inférieur, à mi chemin entre la « compacte » et la « familiale ». Adoptant la plateforme de la compacte et présentant un gabarit de routière, le monospace compacte est né … Il va sérieusement entamer les ventes de ce double créneau et faire de l’ombre aux traditionnelles familiales « tri corps »

 La 406 : Le félin s'étire...


File0198

Historique :  au-delà de son image de berline sage et racée, en subira les contrecoups …Elle est la logique évolution de la « 405 » dont elle reprend la plateforme et dans un premiers temps les motorisations. La silhouette est affinée, et se fait encore plus svelte que sa devancière … L’élégance est au rendez-vous et la griffe maison bien marquée… D’emblée, la voiture plait. Peugeot qui a pris du retard sur la concurrence venue de Germanie en matière de Diesel suralimenté par injection directe, adopte cette solution avec l’alimentation par rampe commune. Trois ans après sa sortie la « 406 »  ainsi équipée ce nouveau HDI de 110 ch. en fait un succès commercial… L’homogénéité des prestations de haut niveau caractérise cette voiture bien née …
Elle sera d’abord déclinée en break (1996) puis, en coupé raffiné dessiné par Pinin Farina (1997). Cette 406 coupé de grande classe, aux lignes pures, est due au crayon de Pinin Farina...
L'habitacle de la 406 SV : cossu et ergonomique. Pour les raisons exposées plus haut, la « 406 » glisse au sommet du segment M2 (Moyenne Supérieure) et, à mi carrière, bénéficie du nouveau V6, faisant alors concurrence à sa grande sœur, la vieillissante « 605 ». Au cours de ses dernières années de carrière, le sublime coupé « 406 »  sera même équipé du nouveau V6 diesel étrenné par la « 607 »…
Machine à dévorer confortablement et en toute sécurité, les kilomètres la « 406 » n’a jamais déçu les fidèles de la marque au lion et a donc accompli une honorable carrière grâce aux multiples choix des variantes de carrosserie et des innombrables versions pouvant être équipées de pas moins de cinq motorisations en essence et trois en diesel, sans compter les évolutions au cours de ses 9 années de production … Ses concurrentes directes sont : en interne, chez PSA : La Xantia de Citroën et chez Renault, la Laguna. Restylée en 1999, la « 406 » va prendre la tête des ventes dans ce segment des berlines supérieures.    
A noter qu’au début des années « 90 », si la « 405 » a pu se hisser à la deuxième puis à la troisième place au hit parade des ventes en France tous modèles de toutes marques confondues, la « 406 » n’a jamais pu monter sur ce podium et, au mieux, a figuré à la 5ième place … La raison tient essentiellement à l’apparition de monospaces compacts dérivés de berlines du segment M1, segment qui fait la panacée des généralistes européens…
 
Une architecture aux volumes bien proportionnés sur une plateforme technique qui a fait ses preuves ...
Caractéristiques techniques :
406 SV  - 10 CV : Elle reprend la plateforme de la « 405 » et adopte donc son architecture technique avec moteur disposé transversalement avec transmission directe sur les roues avant.
Moteur : 4 cyl. de 2231 cm3 – 16v. – Distribution : 2 ACT – Alésage course : 86 x 96 mm. – Puissance : 158 ch. à 5650 tr/mn – couple 22,1 mkg. A 3900 tr/mn – Alimentation : injection électronique Magnetti Marelli 4MP – Allumage électronique
Transmission : boîte de vitesse manuelle à 5 rapports + MA.
Direction à crémaillère assistée.
Suspensions : Av : Type McPherson à triangles – Ar : Multibras – Barres anti-roulis Av et Ar – Ressors hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques télescopiques à chaque roue.
Freins : A disques sur chaque roue avec assistance et répartiteur.
Pneumatiques : 205/60 R 15 .
Dimensions : Empattement : 270 cm. – L : 460 cm. – l : 176, cm. – Voie Av : 150 cm – Voie Ar : 148 CM ;
Poids 1370 kg.
Capacité coffre : 430 L.
Capacité réservoir carburant : 70 L.
Vitesse max : 218 km/h
Consommation mixte : 8,8 l / 100 km de SP 98
Prix Confort Pack 2003 : 23 150 €
 
Taillée pour dévorer le bitume... 406 - 2.0 HDI -110.  – 6 CV.
Moteur Diesel : 4 cyl. de 1997 cm3 – Distribution 1 ACT 8 v. – Alésage course : 85 x 88 mm. Injection directe et Common Rail – Suralimentation par turbocompresseur. Et échangeur air - air – Puissance : 110 ch. à 4000 tr/mn – Couple : 26 mkg. à 1750 tr/mn.
Pneumatiques : 195/65 R 15
Poids : 1460 Kg
Vitesse max : 191 km/h
Consommation mixte : 5,7 l / 100 km de gas-oil.
Prix  ST 1999 : 147 000 F.  
 
Au tournant du siècle la « 406 » était dans ses grandes années, l’usine de Sochaux tournait à plein régime pour sortir de ses chaînes plus de 1000 « 406 » par jour. En 2000, il s’en est vendu 295000 unités… A la cessation de sa production c’est 2 millions et demi d’exemplaires de cette excellente voiture qui ont été produits…
Tout en restant représentative du niveau « 4 » de la gamme, la « 406 » a glissé vers le haut, non seulement en taille, mais aussi en prix et, de ce fait, a du mal à se débarrasser d’une connotation bourgeoise… Comme nous l’avons mentionné plus haut, la faute en revient à l’apparition sur le marché de nouveaux concepts automobiles… Peugeot a aussi étendu son éventail de produits dans la gamme juste en dessous « 306 » puis « 307 ».
 
Ainsi celle qui va prendre le relais de la « 406 » en 2004, particulièrement affûtée va servir de référence dans ce segment, en terme d’image…  Tout l’appareillage de la firme au lion a été mis en œuvre pour que ce nouveau produit maison soit le porte flambeau de la haute technicité et du dynamisme des « Peugeot » du 3ième Millénaire…    

La  407 (Avril 2004 …….)

File0208

Historique : 407 : Le fauve va bondir gueule béante ...  Depuis l’apparition de la « 405 », la genèse d’un nouveau modèle est de plus en plus écourté… Le programme de mise en plan de la « 407 » a vu le jour au cours de l’année 2000, juste après le restylage de son aînée, la « 406 ». En un peu moins de 48 mois, la création passe de la planche à dessin à la piste d’essais…
De la « 406 » à la « 407 » parler d’une continuité n’est pas vraiment approprié. Si des solutions et quelques éléments techniques sont repris, la nouvelle Peugeot opère une rupture de style avec celle qui la précédait comme la « 402 » l’avait fait par rapport à la « 401 » dans les années « 30 » … Fer de lance, du doyen des fabricants d’auto françaises, la « 407 » nous surprend avec sa silhouette aux lignes acérées sous-tendues par un porte à faux avant important, sa bouche béante jaillissant d’un nez plongeant, son regard félin qui en font une véritable beauté sauvage néanmoins disposée à se laisser apprivoiser … Et cette fois, il n’a pas été fait appel au carrossier Turinois pour habiller la « petite » dernière… La La 407 présente son habitacle luxueux et lumineux... « 407 » due au crayon de Gérard Welter est un pur produit Peugeot et le coupé au design très « touch » en dérivant, est lui aussi une réalisation des bureaux de style, maison … Une belle apparence ne suffisant pas, La « 407 » embarque le top de la technologie du moment en matière de Un poste de conduite très "High teck" pour le coupé 407 motorisations, d’organes mécaniques, de composants, d’équipements de sécurité et de confort … Le résultat est sans faille, avec une tenue de route éblouissante, un confort de roulement extra et un agrément de conduite qui fait garder le sourire en permanence à celle ou à celui qui s’installe à son volant…
Le Lion est audacieux, les Lionnes rugissent et nous sommes bluffés par leurs regards fauves …
Pas de perte de temps, dans la foulée Peugeot sort un break ou SW . « SW » = Station Wagon…  Soit dit en passant : heureusement que l’anglais existe sans lequel il parait impossible de donner un nom aux genres qui se font jour …) Splendide "Grande Familiale", ( Pourquoi Pas « GF » hein !...) qui crée un style unique à la personnalité marquée et marquante et qui, en plus, est nantie d’un toit de verre panoramique, rendant l’habitacle lummineux… L’année suivante , c'est-à-dire celle-ci, en cours, au printemps, c’est le somptueux coupé qui est mis à la vente. Une beauté, racée féline, voit le jour !...

File0207
Encore plus féline cette 407 SW !... L’ensemble de la gamme « 407 » comporte trois carrosseries et une foultitude de variantes suivant les versions et les motorisations …
Dès leur sortie, la berline et le break se déclinent en  Confort, en Exécutive, en Exécutive Pack, Sport, Sport Pack, et Griffe,  pouvant être motorisées par 4 moteurs essence : 1.8 l. 16 v de 115 ch. – 2.0 l. 16v de 136 ch. – 2.2 l. 16v de 158 ch. – 3.0 V6 de 210 ch. et 2 moteurs Diesel : 1.6 HDI. de 110 ch. et 2.0 HDI. De 136 ch.
Le coupé reprend les motorisations essence : 2.0 – 2.2 -  et 3.0 V6 et motorisations diesel 2.0 HDI - et le nouveau 2.7 V6 HDI de 204 ch.  
 
A noter que les Diesel HDI, dernière génération, on été fabriqués en partenariat avec « Ford », il en est ainsi du 1.6 HDI et du 2.7 V6 HDI .
Si le second, summum de technologie et de puissance se marie aussi bien avec la berline que le coupé, le petit 1.6l de 110 ch fait merveille sous le capot de la berline. Sans débauche de puissance, il emmène néanmoins celle-ci, allégrement pour un coût d’achat raisonnable et une économie d’emploi bien venue par ces temps de disette … Ces mécaniques outre leur brio réunissent les avantages d’être douce, progressive, silencieuse et dépolluée ( FAP = Filtre à particules sur échappement catalysé)
 
Caractéristiques techniques 407 – 1.6 HDI – Berline  6CV
Nez dans le vent, regard étiré, bouche grande ouverte, ce félin là dévore jusqu'à 3 kilomètres er demi à la minute sur circuit bien sûr ... La plateforme nouvelle est partagée avec celle de la « C5 » Citroën
Moteur Diesel disposé transversalement : 4cyl de 1580 cm3 développant 110 ch à 4000tr/mn et possédant un couple de 24,5 mkg. à 1750 tr/mn –  Alésage x Course : 75 x88,3 mm – Distribution : 2 ACT = 16V – Alimentation :  Common Rail – 1 Turbocompresseur à géométrie variable.
Transmission aux roues avant par boîte à 5 rapports + MA
Trains et Suspensions : AV double triangle à pivot découplé et barre antiroulis – AR Multibras et barre antiroulis. – Ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques télescopiques
Direction à crémaillère à assistance variable en fonction de la vitesse
Freins : à 4 Disques, ventilés à l’avant. Servo freinage et ASR.
Pneumatiques : 205/60 R 16
Dimensions : Empattement : 2.72 m. – L : 4.68 m. – l : 1.81 m. – H : 1.46 m.
Capacité coffre : 407 dm3
Capacité réservoir carburant : 66 l.
Poids : 1437 kg.
Vitesse max : 192 km/h
Consommation mixte : 5,5 l/ 100 kms. de gas-oil
Prix «  Exécutive » : 23 900 €
 
Caractéristiques techniques 407 coupé 2.7 V6 HDI
Voiture plaisir à la française , cette 407 coupé est de la race des grands fauves ... Moteur de 6 cyl.  en V à 60° disposé transversalement de 2720 cm3 développant 204 ch. à 4000 tr/mn et possédant un couple de 44,9 mkg. à 1900 tr/mn – Distribution 2 x 2ACT = 24v.   – Alimentation : Common Rail – 2 Turbos …
Transmission : aux roues avants – Boîte de Vitesse à 6 rapports ou 6 rapports automatiques
Pneumatiques : 235/45 R 18
Dimensions : Empattement : 2.73 m. – L : 4.82 m – l : 1.87 m – H : 1.40 m
Poids : 1724 kg.
Capacité coffre : 400 l.
Vitesse maxi : 230 km/h – 0 à 100 : 8,5’’ ( Epoustouflant de la part d’une diesel qui est encore plus véloce que sa sœurs V6 essence !...)
Consommation mixte : 8,5 l./100 kms de gas-oil.
Prix « Griffe » ( Haut de gamme) : 45 000 € ( Un prix d’excellence en quelque sorte !...)

Conclusion :
Au terme de cette petite étude de toutes les Peugeot du niveau « 4 » sur 7 générations, il s’avère que la marque Franc-comtoise a toujours attaché de l’importance à ce créneau bien placé en gamme qu’est la voiture moyenne… Chez Peugeot ce niveau est bien celui de « LA VOITURE » très représentative de tout ce qui roule motorisé à 4 roues … En fait, si avec la vente des petites du niveau « 2 », le Lion a fait ses « choux gras » c’est surtout avec les moyennes du niveau « 4 » que ce même Lion a sorti ses griffes … En s’essayant au niveau supérieur avec les « 6 » cette excellence atteinte en « 4 » n’a hélas pu se concrétiser, là, avec autant de bonheur… C’est certainement le prix à payer pour un constructeur généraliste. Inversement, on voit aujourd’hui, certain constructeur de grandes berlines de classe, outre-rhin, se casser le nez en se lançant dans de la voiture plus populaire… A chacun sa spécialité !... C’est peut-être pour cette raison que, « jouant » au maximum sur ce niveau « 4 », Peugeot mise de plus en plus à en faire son porte-étendard.
 
Ce que "Félin" ... l’autre ne le fait pas forcément … aussi bien…  ;)  :jap:
Message cité 3 fois
Message édité par Farfadet 86 le 28/12/2010 à 10:43:07

---------------
PL17
Sujets relatif
Gaulois en 205 turbo fioul
Profil : Pilote confirmé
  1. config
boss-of-scandalz
Marques - succès or messages
  1. Posté le 27/12/2010 à 21:00:06  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Toujours aussi cool  :jap: .

J'adore  :) .

Par contre la 405 T16 Grand Raid a remporté le Dakar en 1989 et 1990 (avec Vatanen), mais sa participation en 1988 ne lui a pas rapporté de victoire suite au vol de la 405 a Vatanen, puis discalification  ;) .
C'était Kankkunen sur 205 T16 Grand Raid qui avait rapporté le Dakar cette année la  ;) .

Donc la 405 n'a remportée que 2 Dakar, et non 3  :) .

Sinon chapeau pour tes textes et informations  :jap: .

A+
Message édité par BOSS Of Scandalz le 27/12/2010 à 21:00:46

---------------
"Une partie de la jeunesse n'a presque rien, Ou si peu, quand tu retournes tes poches la poussière te pique les yeux" East
Profil : Pilote confirmé
  1. config
narkazia
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 27/12/2010 à 21:31:51  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
encore un topic tres interessant farfadet!!!!


---------------
http://www.forum-auto.com/foru [...] ew=&nojs=0 la focus
Publicité

Profil : Pilote d'essai
  1. config
n72dw10
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 27/12/2010 à 21:43:07  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Beau topic passionné de l'ami Farfadet ...

Par contre, tu peux mentionner la date d'arrêt de la 407 ... ce sera en mars 2011 que sera commercialisée la 508 ...

Sinon, parmi la curiosité, tu peux rajouter la 408, qui est une 308 à coffre séparé et 4 portes du marché Chinois et peut être du Mercosur aussi ;)

Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 27/12/2010 à 23:23:57  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci à Vous chers amis lecteurs, Peugeotistes et Autres  :jap:

Récapitulons en images cette évolution dans le temps ...

File0166B1
La 401 1934 - Conventionnelle

File0181
La 402 1936 - Innovante

File0171A
La 403 1955 - Classique

File36
La 404 1960 - Latine

File0195a
La 405 1987 - Modern'style

File0178
La 406 1995 - Racée

File0208
La 407 2004 - Féline
 :jap:
Message édité par Farfadet 86 le 28/12/2010 à 00:10:21

---------------
PL17
Publicité

Profil : Roi Lion 2012
  1. config
barcelonais66
Coupe argent Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès argent sujets
  1. Posté le 28/12/2010 à 01:22:35  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Toujours aussi beau cher ami :jap: Merci à toi de retracer l'historique automobile de Peugeot ;)

Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 28/12/2010 à 11:54:52  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Merci Barcelonnais66  :jap:

C'est toujours intéressant de voir en images l'évolution du style des carrosseries et associé à cela , l'évolution technologique se réalisant d'un modèle à l'autre...

Ce serait aussi intéressant de voir cela avec nos autres grandes marques françaises ... et de remarquer alors la spécificité de chacun de ces constructeurs .


L'audace de conception alliée à avant-gardisme chez Citroën = Confort de roulement et image identitaire bien marquée  ...
le classicisme mécanique allié à la créativité en terme de confort et de sport chez Renault = Agrément d'utilisation au quotidien
La tradition de conception alliée à la modernité technologique chez Peugeot = homogénéité de style et de liaison au sol .  

cela se discute bien sûr et peut varier d'un modèle à l'autre dans la gamme de chacune de ces marques de nos 3  constructeurs généralistes .  :jap:
Message édité par Farfadet 86 le 28/12/2010 à 11:56:42

---------------
PL17
Profil : Pilote confirmé
  1. config
narkazia
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 28/12/2010 à 12:25:54  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
renault etait mieux avant
Message cité 1 fois

---------------
http://www.forum-auto.com/foru [...] ew=&nojs=0 la focus
Gaulois en 205 turbo fioul
Profil : Pilote confirmé
  1. config
boss-of-scandalz
Marques - succès or messages
  1. Posté le 28/12/2010 à 13:17:45  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

narkazia a écrit :
renault etait mieux avant
Afficher plus
Afficher moins



J'ai envie de te dire, Peugeot aussi  :o .

Quand je vois la gamme actuelle + politique du groupe, je regrette les années 80, début 90 (série x05) :non: .


---------------
"Une partie de la jeunesse n'a presque rien, Ou si peu, quand tu retournes tes poches la poussière te pique les yeux" East
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 28/12/2010 à 17:50:13  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:jap:  Bonsoir vous savez , ce genre de propos ...
mon père le tenait déjà dans les années 50/60 parlant des modèles d'avant-guerre, pour lui plus dignes d'intérêt , plus fiables que les modèles des sixties  ...

Tout est relatif ...  :sol:
Je crois surtout que le progrès aidant, l'on devient de plus en plus exigeant et surtout avide de nouveauté  et comme on n'est jamais satisfait à 100%, on dit regretter les modèles du temps d'avant ceux qu'on croit plus fiables, plus robustes etc...  ;)

Il est évident qu'avec la technologie embarquée à bord de la moindre auto contemporaine , il y a toujours plus de risques de dysfonctionnent, de pannes sporadiques voire d'immobilisation agaçantes ...

C'est sûr que la Mercedes 180D du Père avec laquelle il a parcouru 560 000 kms  était nanti d'un diesel  robuste  mais côté performance  rien à voir avec un HDI ou TDI nouvelle génération ; la puissance est multipliée par 3 de même, le couple ... quant à la vitesse de pointe, elle est passée quasiment du simple au double ...  :ange:

On ne peut tout avoir , la robustesse rudimentaire et la vélocité ...  :pfff:

Quel jeune aujourd'hui accepterai d'avoir une auto qui ne dépasse pas le 110 en vitesse de pointe et devant croiser à pas plus de 80/85 ... bien que avec la limite à 90 sur RN , ça ne se ferait ressentir qu'au moment des reprises et là encore, il faudrait accepter d' être en permanence dépassé par les "gros culs" qui piaffent d'impatience en vous taillant des croupières à se faire peur ...  :(

C'est moi qui vous le dit, un vioque de 66 balais, appréciez donc ce que vous avez et qui reste dans le coup  :love:

Et puis, message aux" jeunes loups"  :D  : une voiture même moderne, ça s'entretient, ça se ménage aussi, on ne roule pas en permanence "pied dedans" ou en écrasant l'accélérateur à chaque remise en vitesse ...

Même les productions d'outre-Rhin avec leur réputation de super-fiabilité (c'est ce qu'on dit ou aime faire croire) n'y résiste pas ...  ;)

Il n'y a pas de mauvaises autos aujourd'hui mais plus souvent de piètres et imprudents conducteurs , soit dit sans vouloir vexer qui que ce soit ...  :non:

Alors Renault, Peugeot, Citroën  pour parler des marques françaises, chacune a des produits qui donnent satisfactions à leurs propriétaires  :love:

Clio, C3, 307 ... Laguna, C5, 407 ... une histoire de goût tout ça, d'affinité avec une marque bien souvent ; si je suis peugeotiste c'est plus par habitude et sans doute par fidélité que par passion (Toutefois je conviens que le style maison ne me déplait pas) ... je crois qu'il en est certainement ainsi pour bon nombre  mais là encore, chacun voit devant sa porte comme on dit ...  :sol:

Par contre, ma passion automobile remontant à ma tendre enfance, j'aime bien parler des anciennes, ceci parce que ces autos là, en l'occurence 201, 202  etc , elle faisaient partie du paysage de mon enfance ( il y en vaait pas mal encore en circulation dans l'après guerre et jusqu'au milieu des années "60" ; j'ai même roulé dedans en tant que passager ...
Alors évoquant cela, il me revient ces odeurs d'huile et d'essence remontant dans l'habitacle et le souvenir de pieds gelés en hiver dans la vieilles Mathis 1933 du père qui n'avait pas de chauffage bien sûr ; Et pourtant on entreprenait des voyages de plusieurs centaines de kilomètres à bord de ces tacots qui peinaient à maintenir le 70 ... toute une époque j'vous dis !

Alors aujourd'hui c'est sûr, j'apprécie mon humble 207 SW  avec sa clim, son régulateur de vitesse, sa douceur de fonctionnement et sa bonne tenue de route ...

Autre temps autre mœurs .... mais c'est bien vrai, on s'y fait très vite au confort  !...  ;)

Scan10210
Scan10206
La Mercedes 180D du père (modèle 54) que nous avions encore au début des années "60" . mon père puis moi troufion ...
Cette auto était  tout à fait contemporaine de la Peugeot 403  ...
Message édité par Farfadet 86 le 28/12/2010 à 18:04:09

---------------
PL17
Profil : Pilote d'essai
  1. config
n72dw10
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 28/12/2010 à 19:08:16  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Beau témoignage, beau passage de témoin ... et dure réalité de notre vie d'Humain ... ;)

Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 29/12/2010 à 10:39:39  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Bonjour à Tous .  :jap:
Je viens de relire le "pavé" de présentation des Peugeot de la série "400" ... restent quelques "coquilles" au niveau orthographe comme celle-ci, par exemple :
Les constructeurs du bloc Oriental sont, à l’heure tour, à pied d’œuvre, devenant de redoutables concurrents pour les constructeurs les plus anciens du « Vieux monde »… Je corrige donc illico : par :
Les constructeurs du bloc Oriental sont, à leur tour, à pied d’œuvre, devenant de redoutables concurrents pour les constructeurs les plus anciens du « Vieux monde »…
C'est le cas de le dire, ici : faut remettre les pendules à l'heure en mettant "leur" avant tour afin que je ne vous leurre sur le plan de l'écrit en bon français... ...   ;)

Autre chose maintenant ...
Dans mes descriptions, il y a quelques comparaisons avec des modèles de marques concurrentes, ce sont souvent des descriptifs sous images qui figuraient dans les articles correspondant sur mon blog. Je n'ai pas mis ces illustrations ici, pour ne pas trop charger mon article déjà trop dense, mettant surtout l'accent  sur les seuls modèles Peugeot de la série "400".
Mais si ce topic évolue, je pense refaire la présentation de chacun de ces modèles avec ses rivaux directs du moment, ainsi qu'une présentation de prospectus publicitaires du moment .

Dernier point :
Il pourrait apparaitre que ce topic  devrait prendre place dans le forum des "anciennes" . Certes, il y aurait sa place mais il l'a autant ici, puisque c'est sous l'angle de la "Marque" que sont présentés  ces modèles dont, malgré l'âge des plus anciens, on fait néanmoins la présentation en tant que nouveauté, au moment où ils ont été commercialisés.  Ce n'est donc pas, ici, un topic à envisager du point de vue de "l'ancienne" comme ces automobiles d'autrefois, restaurées, que l'on présente dans les manifestations et défilés rétro-mobiles ...

Au plaisir  :)
Message édité par Farfadet 86 le 29/12/2010 à 10:43:26

---------------
PL17
Profil : Pilote confirmé
  1. config
narkazia
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 29/12/2010 à 13:14:57  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
et puis au moins sa renseigne de l evolution^^
tu as aussi des info sur la serie 100 et 300 ?
Message cité 3 fois

---------------
http://www.forum-auto.com/foru [...] ew=&nojs=0 la focus
Publicité

Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 29/12/2010 à 17:35:15  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

narkazia a écrit :
et puis au moins sa renseigne de l evolution^^
tu as aussi des info sur la serie 100 et 300 ?
Afficher plus
Afficher moins



Bonjour narkazia  :jap:

Série "300" c'est en préparation...
La série "100" ça pourra aussi se faire ... ;)

en attendant voici un sympathique dépliant sur les Peugeot 1937 où la 402 tient la vedette ...
DSCN5430

DSCN5431a
Plus en détail ...  :jap:

A remarquer que les dessinateurs stylistes de Pub du moment avaient l'art pour, en exagérant l'étirement de leurs esquisses, donner cette impression de fluidité des lignes tendues par l'aérodynamisme...
Il fallait vraiment que le "fuseau" Sochaux d'actualité soit mis en évidence . Et là, il faut en convenir, c'est, en ce sens, particulièrement réussi ...  
Bravo aux dessinateurs !.  :jap:

Message édité par Farfadet 86 le 29/12/2010 à 18:31:20

---------------
PL17
Profil : Pilote confirmé
  1. config
narkazia
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 29/12/2010 à 18:25:59  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
tt un art


---------------
http://www.forum-auto.com/foru [...] ew=&nojs=0 la focus
Profil : Pilote d'essai
  1. config
n72dw10
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 29/12/2010 à 18:39:00  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Les 402 longue (et moins longue sont magnifiques), il y a de cela quelques années, Peugeot avait présenté la 4002 en Concept Car, c'était très joli, Fuseau Sochaux des 302/402, dommage qu'il n'y ait point eu de suite ...

Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 10:40:50  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
File0190
Tableau de bord de la 402 . Remarquez, à droite du volant , le levier de vitesse à fourreau comme sur les 2CV et les 4L ...
File37
Moteur de la 402. Une architecture classique et robuste.
 :jap:
Message édité par Farfadet 86 le 30/12/2010 à 10:43:06

---------------
PL17
BETE MOCHE ET MECHANT
Profil : As du volant
rfn-93
Coupe or Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès or sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 11:49:19  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Lu en travers. :oops:

Il manque des infos par ci par là...mais beau travail encore un fois. :bien:
Message cité 1 fois
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 12:11:29  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

RFN 93 a écrit :
Lu en travers. :oops:

Il manque des infos par ci par là...mais beau travail encore un fois. :bien:
Afficher plus
Afficher moins



Bonjour RFN 93 . :jap:
Merci pour le compliment  :)  quant aux informations qui manquent, certes, c'est tout à fait possible...
En fait, c'est difficile d'être exhaustif, chaque modèle pouvant être "traité" à part, des pages entières, durant ...
Pour les plus récents, avec l'évolution, les versions se multiplient de même que les différentes motorisations et finitions équipant chaque nouveaux modèles depuis les années 60 ...
Dès lors,on ne peut tout décrire d'un coup ...
Et puis, sur ce topic, il n'est pas interdit de compléter et de corriger s'il y a lieu ... le Farfadet 86, n'a pas la science infuse, même dans ce domaine que, comme vous, chers amis des autos et des Peugeot, il affectionne particulièrement...

Au plaisir  :jap:

Message cité 1 fois
Message édité par Farfadet 86 le 30/12/2010 à 12:13:15

---------------
PL17
BETE MOCHE ET MECHANT
Profil : As du volant
rfn-93
Coupe or Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès or sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 13:40:19  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

Farfadet 86 a écrit :


Bonjour RFN 93 . :jap:
Merci pour le compliment  :)  quant aux informations qui manquent, certes, c'est tout à fait possible...
En fait, c'est difficile d'être exhaustif, chaque modèle pouvant être "traité" à part, des pages entières, durant ...
Pour les plus récents, avec l'évolution, les versions se multiplient de même que les différentes motorisations et finitions équipant chaque nouveaux modèles depuis les années 60 ...
Dès lors,on ne peut tout décrire d'un coup ...
Et puis, sur ce topic, il n'est pas interdit de compléter et de corriger s'il y a lieu ... le Farfadet 86, n'a pas la science infuse, même dans ce domaine que, comme vous, chers amis des autos et des Peugeot, il affectionne particulièrement...

Au plaisir  :jap:
Afficher plus
Afficher moins




Absolument...loin de moi l'envie de dénigrer ton boulot.  [:alexsi:11]

Avec plaisir! :bien:


Profil : Pilote d'essai
  1. config
n72dw10
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 14:18:37  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Voici ma contribution pour une jolie 402 qui traînait sous un Hangar d'un Ferme ... ce cliché doit dater de 1996 et en 2000 l'auto n'y était plus, en espérant que quelqu'un lui ai redonnée vie ...

Peugeot%20​402%20001.​jpg1.

Peugeot%20​402%20002.​jpg1.

Peugeot%20​402%20003

Sinon, j'ai dans ma bibliothèque les ouvrages suivants qui sont bien intéressants :
- La Peugeot 402 - 202 de mon père, édition ETAI, Auteur Patrick Lesueur, N° ISBN 2-7268-8430-X, 2nd semestre 2000
- Toutes les Peugeot, Auteur René Bellu, N°ISBN : 2-85922-025-9, 1994
Message cité 3 fois
Profil : Pilote confirmé
  1. config
narkazia
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 14:37:15  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
une bonne restau de la peinture!


---------------
http://www.forum-auto.com/foru [...] ew=&nojs=0 la focus
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 15:03:07  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:jap: Merci à vous tous , amis lecteurs, pour alimenter ce topic de vos contributions et remarques.

 :) Crois bien, RFN 93, que je ne m'offusque pas, bien au contraire. Je ne prends pas mal ta remarque  car on a jamais tout dit d'un sujet  et un topic alimenté de discussions est bien voué à cela : compléter et corriger, chacun apportant  ce qu'il connait ou souhaite connaitre  à son rythme ...

n72wd10  merci pour ces photos , oui comme le dit narkazia, il va y avoir un bon travail de restauration mais pour les fans de mécaniques et d'anciennes  ma foi, ça suscite une belle aventure ... comme ici  :http://peugeot402.com/index.html

Ah il y en a des mordus  ! :sol:

Oui "Toutes les Peugeot" de René Bellu c'est un bon ouvrage de référence pour les passionnés de la marque ... :love:

S'ajoute à cela la  revue trimestrielle :
Automobilia avec, en sus, tous ses N° Spécial Salons de 1920 à 1982 ... Une excellente documentation pour les passionnés ...
Bonne continuation à tous  il va bien y avoir de nouvelles docs ... :jap:
Message édité par Farfadet 86 le 30/12/2010 à 15:07:04

---------------
PL17
BETE MOCHE ET MECHANT
Profil : As du volant
rfn-93
Coupe or Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès or sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 15:10:27  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Nous allons le faire évoluer t'inquiètes pas. :D

Bonne et belle base de travail en tout cas. ;)

Profil : As du volant
williams77176
Coupe or Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès or sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 18:12:54  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
y a un couac, la 406 coupé n'a jamais été equipé du v6 diesel en fin de carriere :buzz:

dans la famille on a eu :

mon pere : 405 gri et 406 coupé auto 2,0 pack

moi : 406 hdi 110 et maintenant 406 coupé 2,0
Message cité 3 fois

---------------
je diverges ... mais souvent jdis bite
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 23:34:00  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 

williams77176 a écrit :
y a un couac, la 406 coupé n'a jamais été equipé du v6 diesel en fin de carriere :buzz:

dans la famille on a eu :

mon pere : 405 gri et 406 coupé auto 2,0 pack

moi : 406 hdi 110 et maintenant 406 coupé 2,0
Afficher plus
Afficher moins



Effectivement ... il y a erreure, j'ai vérifié sur mes anciens "auto-journal" salons...
La 406 coupé a été produite à partir de 1997 jusqu'en 2005 et équipée en 2001 du diesel du HDI 2.2l  - 4 cyl de 136CV moteur déjà éprouvé sur les 607.
moteur_2.2​hdi_mini
Moteur 2.2 HDI

C'est la 407 coupé qui, lui succédant, a hérité d'un V6 HDI 2.7 l de 204 CV ayant un couple de 440 nm

En dépit de la modernité et des talents de la dernière, pour les puristes du style, en matière de coupé, il n'y a pas photo, la 406 coupé est bien plus racée et classe que la 407 coupé plus massive et un brin trop agressive ...
La 407 a un porte-à-faux avant bien trop important ce qui crée un déséquilibre des masses pas tellemnt esthétique au niveau des proportions et surtout nuisible lorsqu'on se gare face à un trottoir ...   Bon ça c'est une histoire de goût ...
Il n'empêche que la 406 coupé est un bel exemple du genre qui marque déjà l'histoire de la marque au Lion  en tant que voiture pouvant s'inscrire dans la légende ...

File0205.j​pg1.
La 406 Coupé... une superbe allure indéniablement ! :jap:

Message édité par Farfadet 86 le 31/12/2010 à 00:07:00

---------------
PL17
Profil : As du volant
williams77176
Coupe or Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès or sujets
  1. Posté le 30/12/2010 à 23:42:39  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
je veux c'est jantes :love:


---------------
je diverges ... mais souvent jdis bite
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 31/12/2010 à 00:18:04  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Allons bonnes gentes (jantes) vous cherchez vraiment un "moyeu" d'entrer dans les cieux ? (essieu)...
Faudra faire une levée d'écrous ... ça demande  pas mal de boulons ça !...
Et bien sûr, tout dépend des "différentiels" car il faut tenir compte que chacun fait ce qu'il "pneu" entre "satellite" et "planète terre"  ... :D

Je te prie de m'excuser ami williams77178 , je suis un incorrigible blagueur, un farfadet quoi ...  ;)  

Bon maintenant,  pour comparer avec la 406 Coupé ci-dessus, je place ici la :
File0206
407 Coupé
File0205.j​pg1.
et de nouveau la 406 coupé
Pour bien comparer les silhouettes

Allez, un petit sondage ... que chacun qui passe lire par ici, se prononce sur le style de ces deux félines ...

 :jap:
Message édité par Farfadet 86 le 31/12/2010 à 00:22:10

---------------
PL17
Profil : Pilote confirmé
  1. config
narkazia
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 31/12/2010 à 02:18:07  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
je prefere la ligne de la 406 MAIS j ai une preference pour les phares de la 407


---------------
http://www.forum-auto.com/foru [...] ew=&nojs=0 la focus
Profil : As du volant
williams77176
Coupe or Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès or sujets
  1. Posté le 31/12/2010 à 09:07:20  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
heu c'est pas vraiment la 407 coupé la , c'est ce qu'elle aurait du etre par contre, la c'est un dessin


---------------
je diverges ... mais souvent jdis bite
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 31/12/2010 à 11:11:57  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
C'est possible, c'est la seule image que j'avais de ce modèle ...
Elles sont vues à peu près sous le même angle et c'était pour comparer les styles
En fait ce dessin 'est très proche à quelques détails près comme les ouïes d'aération sur les flancs en porte à faux avant ... au nombre de 3 sur le modèle  diffusé , le logo Peugeot placé en retrait du bort de capot moteur sur le proto et au milieu la voiture produite ...
S7-modele-​-peugeot-4​07-coupe
407 coupé
File0205.j​pg1.
406 coupé

 :jap:
Message édité par Farfadet 86 le 31/12/2010 à 11:29:34

---------------
PL17
Profil : Routard confirmé
  1. homepage
  2. config
farfadet-86
Coupe bronze Marques Marques - succès bronze nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 31/12/2010 à 12:22:53  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
:jap: ça, c'est sûr, c'est un dessin ...  ;)

img002.jpg​1.

Réalisé par le farfadet en 1965 ...

pour en savoir plus :http://www.mirebalais.net/article-2735471.html

Bonne Année à Vous Tou(te)s ! :sol:
Message édité par Farfadet 86 le 31/12/2010 à 12:24:04

---------------
PL17
Profil : Pilote confirmé
  1. config
narkazia
Coupe bronze Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès bronze sujets
  1. Posté le 31/12/2010 à 19:57:42  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
y a t'il une chose que tu ne sache pas faire??


---------------
http://www.forum-auto.com/foru [...] ew=&nojs=0 la focus
Profil : Roi Lion 2012
  1. config
barcelonais66
Coupe argent Marques Marques - succès or nombre de vues Marques - succès argent sujets
  1. Posté le 31/12/2010 à 20:59:31  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
La 406 coupé est pour moi l'un des coupés Peugeot les plus élégants avec la 504 :oui:

Je me souviens encore que nous avions un poster du FC Sochaux-Montbéliard quand j'étais petit (il y a 12 ans à peu près). Les footballeurs posés devant 2 406 Coupé, alors tout juste commercialisée, une de couleur jaune et une bleue assez claire. Mais impossible de remettre la main sur le poster :(

Gaulois en 205 turbo fioul
Profil : Pilote confirmé
  1. config
boss-of-scandalz
Marques - succès or messages
  1. Posté le 31/12/2010 à 21:59:33  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Je doit avoir la photo de l'équipe dont tu parles, mais en image Foot Pannini  :p .


---------------
"Une partie de la jeunesse n'a presque rien, Ou si peu, quand tu retournes tes poches la poussière te pique les yeux" East
Publicité

 Page :
1  2
Dernière Page
Page Suivante
Page Précédente
Première Page

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
[URGENT] cablage poste 0
pédale de frein moule 0
vise spéciale ou pas ? pour pompe direction asisté 306 td sans clim 0
consommation excessive 6
peinture 0