Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Vanquish, futur collector ?


Messages recommandés

Je me demande si la Vanquish (relativement peu produite, assemblée à la main..) deviendra un futur classic au même titre qu'une DBS, V8 voir même DB6/5/4...

 

Dans ce cas quand l'acheter, et quelle voiture choisir (S, version modifiée BVM...)

 

Je ne sais pas si vous avez un avis, et des informations sur la fiabilité immédiate et futur de cette supercar

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour l'ami,

 

D'après mes infos, le défaut principal affectait la bôîte automatique.

 

Pour le reste, je pense qu'elle laissera une trace dans l'histoire de la marque, en sorte que sa décôte devrait être plus lente que - par exemple - la DB7 (quoique, esthètiquement, je préfère cette dernière).

 

12 annonces actuellement sur un site bien connu, dont seulement 3 version S.

 

Une envie d'être encore moins raisonnable que nous ne le sommes déjà ?

 

A bientôt.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La même question (en anglais) sur le forum de l'AMOC (il faut être membre pour poster je crois) ou, à défaut, la lecture des pages dédiées à la Vanquish devrait permettre de largement déblayer le terrain

Parce que la littérature en français sur le Net est plutôt faible...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ber134Ft

Bonsoir,

 

J'ai déjà contacté une personne par messagerie privée sur ce forum, une personne qui s'interrogeait sur les coups d'entretien de la Vanquish.

La question étant ouvertement posée ici, je vais donc vous raconter mon expérience.

 

J'ai acheté en octobre 2008 une Vanquish S (de Mai 2007) à une personne de ma famille. La voiture a été vendue il y a moins d'un an où j'ai craqué pour une Lamborghini LP 640.

 

On m'avait mis en garde contre la technicité de la boîte robotisée de la Vanquish. Je pensais que sur le modèle S, elle avait été bien perfectionnée.

J'ai eu tort, en effet, à seulement 22.000 km d'origine, l'embrayage de la boîte robotisée lâche. La voiture n'était plus sous garantie et croyez-moi, j'ai dû casser ma tirelire. La facture me revient finalement à près de 10.000 €. Au niveau du comportement de la boîte en elle-même, les passages de rapports sont très (trop !) violents, trop de secousses sont ressenties pour une rapidité quelconque surtout face à la concurrence (Ferrari ou Lamborghini). Notez qu'il m'est arrivé très souvent de ne pas pouvoir rétrograder, la boîte se mettait à gérer toute seule les rapports.

 

A 30.000 km, le voyant "check engine" s'allume au tableau de bord. Je me déplace chez Aston Martin à Paris et selon eux, tout va bien sur le véhicule. Seulement le voyant reste allumé. Quelques centaines de kilomètres plus tard, j'ai bien failli casser le moteur. Le V12 n'était plus lubrifié, la pompe à huile était morte. Heureusement qu'avant de prendre l'autoroute, je m'étais aperçu d'une fuite d'huile. J'ai du mettre l'auto sur un plateau et l'envoyer chez Aston Martin à Paris. Je ne saurais me rappeller du tarif, mais c'était assez exhorbitant. Je me le répète toujours, mais heureusement que je m'en suis rendu compte avant la grande catasrophe.

 

Et je ne parle même pas de la résistance très inquiétante des disques et plaquettes de freins. Changés pour la première fois à 8000 km et une seconde fois à 19000 km par le premier propriétaire, leur remplacement fut obligatoire à 26000 km (facture à plus de 3300 € pour la paire).

Connaissant le premier propiétaire et me connaissant moi-même, je tiens à préciser que l'auto ne fut jamais martyrisée, ni envoyée sur circuit. Une utilisation plus que normale et "cool". Et même si aucun rodage n'est préconisé, par bonne conscience, les 2000 premiers kilomètres, le premier propriétaire s'était fait son propre rodage.

Avant l'Aston Martin, j'étais propriétaire d'une Porsche 993 Turbo. La différence de puissance et endurance de freinage fut indéscriptible. Avec la Vanquish S, j'avais l'impression d'avoir un poids lourd tellement le freinage était médiocre. Et encore, le freinage fut (soit-disant...) amélioré entre la Vanquish et la version S.

 

Voilà pour l'essentiel des déboires. C'en était trop. Cette automobile était magnifique mais j'ai eu trop de soucis avec. A priori, je ne fut pas le seul et même les versions S n'étaient pas épargnées.

 

La Vanquish était un de mes rêves, qui, en exagérant à peine, s'est transformé en cauchemar.

J'ai vendu la voiture sous la pression de ma femme qui avait un grand ras-le-bol de voir notre capital fondre comme neige au soleil pour faire entretenir la voiture. Croyez-moi que dans le couple, ce ne fut pas évident à gérer. Rendez-vous compte, ma femme m'a même menacé de quitter le domicile familial si je ne vendais pas la voiture.

Vous le savez bien, acheter une voiture c'est une chose, mais l'entretenir c'est une autre chose.

 

Cordialement

Bernard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Bernard et merci.

 

Voilà un témoignage qui fait froid dans le dos et qui me vaccinne contre l'idée, aussi sotte que grenue, de faire l'acquisition de cette auto.

 

Dieu merci, Aston a fait de jolis progrès depuis.

 

Cordialement.

 

PS : quoique hors-sujet, n'hésitez pas à nous donner vos impressions sur votre Lamborghini (dont l'entretien n'est pas non plus très bon marché...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

J'ai déjà contacté une personne par messagerie privée sur ce forum, une personne qui s'interrogeait sur les coups d'entretien de la Vanquish.

La question étant ouvertement posée ici, je vais donc vous raconter mon expérience.

 

J'ai acheté en octobre 2008 une Vanquish S (de Mai 2007) à une personne de ma famille. La voiture a été vendue il y a moins d'un an où j'ai craqué pour une Lamborghini LP 640.

 

On m'avait mis en garde contre la technicité de la boîte robotisée de la Vanquish. Je pensais que sur le modèle S, elle avait été bien perfectionnée.

J'ai eu tort, en effet, à seulement 22.000 km d'origine, l'embrayage de la boîte robotisée lâche. La voiture n'était plus sous garantie et croyez-moi, j'ai dû casser ma tirelire. La facture me revient finalement à près de 10.000 €. Au niveau du comportement de la boîte en elle-même, les passages de rapports sont très (trop !) violents, trop de secousses sont ressenties pour une rapidité quelconque surtout face à la concurrence (Ferrari ou Lamborghini). Notez qu'il m'est arrivé très souvent de ne pas pouvoir rétrograder, la boîte se mettait à gérer toute seule les rapports.

 

A 30.000 km, le voyant "check engine" s'allume au tableau de bord. Je me déplace chez Aston Martin à Paris et selon eux, tout va bien sur le véhicule. Seulement le voyant reste allumé. Quelques centaines de kilomètres plus tard, j'ai bien failli casser le moteur. Le V12 n'était plus lubrifié, la pompe à huile était morte. Heureusement qu'avant de prendre l'autoroute, je m'étais aperçu d'une fuite d'huile. J'ai du mettre l'auto sur un plateau et l'envoyer chez Aston Martin à Paris. Je ne saurais me rappeller du tarif, mais c'était assez exhorbitant. Je me le répète toujours, mais heureusement que je m'en suis rendu compte avant la grande catasrophe.

 

Et je ne parle même pas de la résistance très inquiétante des disques et plaquettes de freins. Changés pour la première fois à 8000 km et une seconde fois à 19000 km par le premier propriétaire, leur remplacement fut obligatoire à 26000 km (facture à plus de 3300 € pour la paire).

Connaissant le premier propiétaire et me connaissant moi-même, je tiens à préciser que l'auto ne fut jamais martyrisée, ni envoyée sur circuit. Une utilisation plus que normale et "cool". Et même si aucun rodage n'est préconisé, par bonne conscience, les 2000 premiers kilomètres, le premier propriétaire s'était fait son propre rodage.

Avant l'Aston Martin, j'étais propriétaire d'une Porsche 993 Turbo. La différence de puissance et endurance de freinage fut indéscriptible. Avec la Vanquish S, j'avais l'impression d'avoir un poids lourd tellement le freinage était médiocre. Et encore, le freinage fut (soit-disant...) amélioré entre la Vanquish et la version S.

 

Voilà pour l'essentiel des déboires. C'en était trop. Cette automobile était magnifique mais j'ai eu trop de soucis avec. A priori, je ne fut pas le seul et même les versions S n'étaient pas épargnées.

 

La Vanquish était un de mes rêves, qui, en exagérant à peine, s'est transformé en cauchemar.

J'ai vendu la voiture sous la pression de ma femme qui avait un grand ras-le-bol de voir notre capital fondre comme neige au soleil pour faire entretenir la voiture. Croyez-moi que dans le couple, ce ne fut pas évident à gérer. Rendez-vous compte, ma femme m'a même menacé de quitter le domicile familial si je ne vendais pas la voiture.

Vous le savez bien, acheter une voiture c'est une chose, mais l'entretenir c'est une autre chose.

 

Cordialement

Bernard

 

 

 

Ah là là les femmes dans le couple. c'est une catastrophe, lorsqu'il s'agit d'acheter une voiture. :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ber134Ft

Bonjour,

 

Je reprends ce sujet qui date déjà de quelques temps mais où j'apportais mon avis sur mon ex-véhicule.

 

A priori, je suis tombé sur un mauvais numéro. J'ai pu discuter avec deux propriétaires de Vanquish et il semblerait qu'ils n'aient pas eu autant de problèmes que moi.

 

Il est clair que la Vanquish demeure plus fragile que les Aston plus modernes (à partir de la DB9), mais moi je n'ai pas eu de chance sur l'exemplaire que j'avais acheté.

Il est clair qu'il faut obligatoirement avoir des ressources derrière lorsqu'on achète une Vanquish.

Pour celui qui souhaite une Aston V12 qui ne causera aucun petit soucis, il faut se diriger sur une DB9 voire une DBS, ou alors une V12 Vantage.

 

La Vanquish est à part, elle est un peu capricieuse mais on l'excuse.

 

Les points fragiles demeurent essentiellement la boite de vitesse robotisée, qu'il est possible de faire changer chez Aston pour la modique somme de 20 000 euros.

Et quelques soucis d'électronique, comme des capteurs et sondes.

Globalement, la fiabilité reste bonne à ce que j'ai entendu de la part d'autres propriétaires (notamment Anglais...).

Il faut simplement être patient, de temps en temps les vitres ne remontent pas complètement, il faut alors maintenir le bouton

pendant quelques secondes pour réinitialiser le système, des choses

comme ceci...

 

Et surtout, une Vanquish doit rouler. Un exemplaire peu kilométré est plus sujet à des ennuis qu'un exemplaire de 50 000 km par exemple.

Ces autos ont besoin de rouler, elles s'abîment. Je sais, c'est comme toute auto, mais ici c'est vraiment le cas.

Et attention à la batterie, qu'il faut absolument maintenir à niveau avec le conditionneur fourni avec l'auto.

 

La Vanquish doit être soignée, bichonnée et même si elle se met à nous faire quelques caprices, il faut être patient.

 

Cordialement,

Bernard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super, merci pour ce tretour très détaillé! :rs:

 

J'ai dans l'oeil une Vanquish S, mais pour l'instant le tarif est trop élevé et le proprio ne veut pas encore baisser.

Elle est magnifique, et j'avoue qu'elle a très peu de kilomètres: seulement 3 500 en 4 ans!!

 

Du coup, elle en a peut-être pas assez. :ddr:

 

Mais par contre Aston La garantit. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ber134Ft

Alors attention, entre une V8 Vantage et une Vanquish S, le fossé en entretien est tout de même très important.

 

Concernant l'embrayage de la Vanquish S, c'est un coup de 12 000 euros

pour le changement de celui-ci, qui demeure très fragile.

 

La garantie Aston ne prend pas en compte les pièces d'usure. ;)

Plaquettes, disques, embrayage etc... ce sera à votre charge.

 

Et en effet, attention au faibles kilométrages, sources d'ennui. :)

Mieux vaut préférer une Vanquish ayant roulé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors attention, entre une V8 Vantage et une Vanquish S, le fossé en entretien est tout de même très important.

 

Concernant l'embrayage de la Vanquish S, c'est un coup de 12 000 euros

pour le changement de celui-ci, qui demeure très fragile.

 

La garantie Aston ne prend pas en compte les pièces d'usure. ;)

Plaquettes, disques, embrayage etc... ce sera à votre charge.

 

Et en effet, attention au faibles kilométrages, sources d'ennui. :)

Mieux vaut préférer une Vanquish ayant roulé.

 

 

C'est vrai que 12 K€, ca fait cher quand même. :/

 

Autant 4 / 5 K€ (MAserati / Ferrari ) peut encore être acceptable. :o

 

Mais bon, tout ceci est question de budget, et ces tarifs là comme ça, bah je les ai pas. :/

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Bernard640,

 

Je pense que vous devez être le seul propriétaire de Vanquish au monde à avoir connu des problèmes de cette manière là. :D

 

La Vanquish est fiable, il peut simplement arriver que l'électronique fasse un ou deux caprices mais c'est tout. :)

 

Il faut simplement bien connaître l'auto et la respecter en tant que diva.

 

La dernière vraie Aston...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ber134Ft

Bonjour Bernard640,

 

Je pense que vous devez être le seul propriétaire de Vanquish au monde à avoir connu des problèmes de cette manière là. :D

 

La Vanquish est fiable, il peut simplement arriver que l'électronique fasse un ou deux caprices mais c'est tout. :)

 

Il faut simplement bien connaître l'auto et la respecter en tant que diva.

 

La dernière vraie Aston...

 

 

Fordfan,

Comme vous avez pu le lire, j'ai moi même avoué que j'étais tombé sur un mauvais numéro.

Nul ne sait la façon dont le premier propriétaire de mon ancienne Vanquish S avait mené la voiture... alors que j'avais totalement confiance en lui.

Je suis en mesure de confirmer vos propos puisque plusieurs propriétaires de Vanquish établissent une même conclusion : cette voiture peut souffrir de quelques soucis électroniques,

ce qui est le cas de beaucoup de voitures de nos jours, mais la fiabilité générale reste très bonne.

Je pense de plus en plus à reprendre une Vanquish S en échange de ma LP 640 qui me satisfait entièrement néanmoins.

Mais l'appel du V12 Aston est trop fort pour moi et le charisme et le charme de la Vanquish me manque énormément.

Vous l'avez dit Fordfan, une réelle Diva qu'il faut respecter et savoir emmener avec précaution.

Ne jamais oublier de revenir en position Neutre lorsque la voiture est arrêtée, faute de quoi l'embrayage rendra l'âme au bout de 5000 km.

Moi, je n'ai pas eu de chance mais la boite robotisée de la Vanquish reste rapide et les petites secousses qu'elle donne procurent un immense plaisir, nous faisons vraiment corps avec la machine.

Celui qui souhaite acheter une Vanquish doit avant tout être passionné d'Aston Martin et bien connaître la voiture. Et au fil des kilomètres, il découvrira ses plus beaux secrets.

Ne pas prendre à la légère le fait que l'entretien d'une Vanquish reste plus élevé que celui d'une V8 Vantage, DB9 et même DBS. Mais parce qu'elle le vaut bien...

Cordialement,

Bernard

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Fordfan,

Comme vous avez pu le lire, j'ai moi même avoué que j'étais tombé sur un mauvais numéro.

Nul ne sait la façon dont le premier propriétaire de mon ancienne Vanquish S avait mené la voiture... alors que j'avais totalement confiance en lui.

Je suis en mesure de confirmer vos propos puisque plusieurs propriétaires de Vanquish établissent une même conclusion : cette voiture peut souffrir de quelques soucis électroniques,

ce qui est le cas de beaucoup de voitures de nos jours, mais la fiabilité générale reste très bonne.

Je pense de plus en plus à reprendre une Vanquish S en échange de ma LP 640 qui me satisfait entièrement néanmoins.

Mais l'appel du V12 Aston est trop fort pour moi et le charisme et le charme de la Vanquish me manque énormément.

Vous l'avez dit Fordfan, une réelle Diva qu'il faut respecter et savoir emmener avec précaution.

Ne jamais oublier de revenir en position Neutre lorsque la voiture est arrêtée, faute de quoi l'embrayage rendra l'âme au bout de 5000 km.

Moi, je n'ai pas eu de chance mais la boite robotisée de la Vanquish reste rapide et les petites secousses qu'elle donne procurent un immense plaisir, nous faisons vraiment corps avec la machine.

Celui qui souhaite acheter une Vanquish doit avant tout être passionné d'Aston Martin et bien connaître la voiture. Et au fil des kilomètres, il découvrira ses plus beaux secrets.

Ne pas prendre à la légère le fait que l'entretien d'une Vanquish reste plus élevé que celui d'une V8 Vantage, DB9 et même DBS. Mais parce qu'elle le vaut bien...

Cordialement,

Bernard

 

 

Merci de votre réponse Bernard ! :)

 

A mon avis, lorsque vous avez acheté la voiture, les freins devaient être entamés à plus de 80% :D

Certes, ça ne freine pas comme une 997 Turbo mais c'est du bon malgré le poids de la voiture.

Le précédent propriétaire a du très certainement faire souffrir l'embrayage comme pas possible... c'est malheureux de traiter une Vanquish de cette façon...

 

Pour en revenir au freinage, c'est vrai qu'une amélioration sensible a été effectuée entre la Vanquish et la version S.

La version S est plus affûtée, plus aboutie mais une Vanquish classique satisfera le propriétaire dans tous les cas. :)

 

La Vanquish est déjà un collector. :rs:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette bagnole est fantastique.

 

LA VanquisH S essayée me hante, mais je commence à savoir que je ne partirai pas vers ce genre de superbes viotures.

 

Trop chère pour l'instant, et mes maigres moyens m'empêchent de déconner trop fort. :/

 

Mais quelle...présence, agressivté, classe, son intérieur feutré et confiné, ses petits défauts (volant pas trop ajustable, repose-pieds louche car trop court) et le son de son moteur, ouahou, quelle caisse.. :rs:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...