Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
  • 0

Tensiometre SEEMs pour reglage courroie distribution


mecapassion

Question

Bonjour ,

Confronté en juin 2004 au remplacement de la courroie de distribution sur ma 406 HDI (160000kms) , après beaucoup de recherche j’ai bricolé un appareil pour régler la tension de la courroie. Pensant que le sujet peut intéresser des utilisateurs de HDI ( aie eu qq MP dans ce sens) ,j’ouvre ce fil pour donner mon expérience.

 

Généralités :

Recherche sur le Net des informations sur le principe du réglage de la tension

Différents principes :

1) mesure effort sur brin de courroie entre deux points avec une flèche X.

2) Mesure fréquence de résonance d’un brin de courroie entre deux points.

3) Torsion de 90° au doigt d’un brin de courroie entre deux points.

 

Apres avoir consulté plusieurs garagistes , il s’avère que la plupart utilisent le premier principe , c a d qu’ils possèdent un tensiomètre SEEMs.

 

Analyse du principe du tensiomètre que j’ai eu entre mes mains.

Mesure de la force pour enfoncer la courroie de 1.5mm entre deux points distants de 59mm. (voir schéma ci-dessous). Dans une première approche ,en sollicitant la cellule de force j’ai relevé comme équivalence 1 SEEM = 0.5 N.

( 1 kg placé sur la cellule donne une lecture de 20 SEEMs ) à vérifier !

J’ai préféré en final procéder une fois l’appareil construit a un étalonnage par comparaison avec une tensiomètre du commerce.

 

mecapassion_1140860485_schema_principe.jpg.c2d16d797996b475b595fb9c9f929843.jpg

 

Construction de l’appareil

Appareil élabore a partir de cornière d’alu et d’un connecteur (embase + fiche mobile )Le tout adapté suivant schéma ci-dessous. Principe ,coupure contact électrique lors décollage , effort supérieur au ressort.

 

mecapassion_1140858834_vue_eclatee.jpg.3d45d8ecf6ff406b5f58a013efe1fc61.jpg

 

Etalonnage

Etalonnage par comparaison avec un appareil chez un garagiste.

Voir principe ci-dessous. Mise en place des deux appareils sur les deux brins de la courroie et relevé de plusieurs points en modifiant la tension de la courroie.

 

mecapassion_1140978925_etalonnage.jpg.7680728e96bbf3bd1cec61cc80cf2303.jpg

 

Suit qq photos : vue complete de l'appareil , vue appareil en oeuvre,boitier electronique.

 

mecapassion_1140858651_tensiometre.jpg.65ca88e310c5ef0417cae9f785fe9b84.jpg

 

mecapassion_1140858231_tensiometre_sur_courroie.jpg.37d6b09aea7377d0ab34f90220f35a90.jpg

 

mecapassion_1140978909_boitier_electronique.jpg.54f0872dea0ead77b008da009e668901.jpg

 

Cordialement , disposé pour tout autre information.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 231
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à cette question

Participants fréquents à cette question

231 réponses à cette question

Messages recommandés

  • 0

Oui vraiment super.

 

Pour ma part je ressens également le besoin d'un outil de ce genre. J'y avais réfléchi deux minutes, et je me disais, après avoir changé avec succès les courroies sur 3 types de moteur avec la méthode empirique "du quart de tour", qu'il serait bien utilie de pouvoir contrôler rapidement l'évolution d'une courroie.

En effet, tout le monde parle de l'importance de la courroie, de son intervalle de remplacement, mais personne ou presque ne parle du contrôle de sa tension.

Alors au final, on a l'impression que la courroie est un élément que l'on referme dans sa boite pour ne l'ouvrir que 80 mkm plus tard par exemple. Bizarre, non ?

Pourtant, il me semble que malgré la grande qualité du matériau, il doit bien présenter une évolution dans la tension au fil du temps.

En plus, quand on dit qu'on a cassé une courroie, c'est un peu réducteur: que s'est-il passé exactement ? Y a t-il décalage ? La courroie s'est elle cassée net, ou bien a t-elle été arrachée suite à son "déchaussement"...?

A mon avis, il y a plusieurs cas de figures.

 

Enfin tout ça pour dire que lorsque j'ouvre un carter de distrib, j'aimerais au moins savoir, si la courroie s'est détendue. C'est pour ça que je réfléchissais à un dispositif plus simple, c'est à dire non étalonné, permettant après prise d'une référence lors de la pose de la courroie neuve, de déterminer si la tension a baissé.

Si un jour je me bricole un outil de ce genre, je m'inspirerai du tiens ! :)

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité §lol516vN

J'ai regardé ton schéma éléctrique, effectivement que du composant classique...

Par contre pourrais tu expliquer comment ça marche ?

 

Ton montage a l'air impecable, vu la correlation par rapport à l'outil seem !!!

 

Ce que j'aimerai savoir c'est pourquoi 59 mm ?

Su toute les voitures ont doit mettre une distance de 59 mm ?

 

Puisqu'en faite c'est un modele poutre encastré encastré si je ne me trompe pas, donc on peut connaitre les modes propres facilement ...

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité §lol516vN

Rien compris à ton tensiomètre.

 

Sans etre méchant les seuls topics que j'ai vu de toi, c'est pour te plaindre ... Au lieu de te plaindre propose aussi un peu, c'est facile de critiquer !

 

Moi je trouve déja sympa que Mécapassion nous fasse partager sa fabrication qui à l'air de bien marcher !

 

Pour le principe de fonctionnement général, tu dois bien trouver un topic qui parle de ça dans la fonction recherche.

 

 

EDIT ortho

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Je sais pas où il a trouvé le capteur mais ça doit pas être facile, j'ai cherché mais pas trouvé. Par contre une autre proposition, les derniers tensiomètre sont sans contact, c'est juste un capteur de fréquence c'est déjà plus facile à trouver et à fabriquer, on génère un signal et on le récupère avec un 2eme capteur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité §lol516vN

Il n'y a pas de probleme, mais il suffisait de demander, on est pas en face des gens, on se rend pas compte de leur intention.

 

La cellule de newton c'est un capteur de force.

 

 

EDIT sur forum auto, il y a de tout des mécanos, des ingénieurs, des étudiants ...

C'est pas facile de se faire comprendre de tous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

J'ai regardé ton schéma éléctrique, effectivement que du composant classique...

Par contre pourrais tu expliquer comment ça marche ?

 

Ton montage a l'air impecable, vu la correlation par rapport à l'outil seem !!!

 

Ce que j'aimerai savoir c'est pourquoi 59 mm ?

Su toute les voitures ont doit mettre une distance de 59 mm ?

 

Puisqu'en faite c'est un modele poutre encastré encastré si je ne me trompe pas, donc on peut connaitre les modes propres facilement ...

59 mm c'est la cote exacte que j'avais relevée sur l'appareil mis a ma disposition , mais on peut prendre une autre valeur si on fait un etalonnage par comparaison ,comme j'ai fait. (cette cote dimensionne l'encombrement de l'appareil)...

Quant a une poutre encastrée ! non ,le principe n'est pas une recherche de

frequence de resonance , on est dans le domaine statique .

ici le principe est simple ,mesure de l'effort engendré par la courroie retenue en 2 points distants de 59 mm avec une fleche de 1.5mm.

en gras hypotheses de départ..............pour moi ,mais on peut prendre d'autre valeur , sauf pour la fleche qui doit etre minimale pour perturber la tension apres avoir enlevé l'appareil .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité §lol516vN

59 mm c'est la cote exacte que j'avais relevée sur l'appareil mis a ma disposition , mais on peut prendre une autre valeur si on fait un etalonnage par comparaison ,comme j'ai fait. (cette cote dimensionne l'encombrement de l'appareil)...

Quant a une poutre encastrée ! non ,le principe n'est pas une recherche de

frequence de resonance , on est dans le domaine statique .

ici le principe est simple ,mesure de l'effort engendré par la courroie retenue en 2 points distants de 59 mm avec une fleche de 1.5mm.

en gras hypotheses de départ..............pour moi ,mais on peut prendre d'autre valeur , sauf pour la fleche qui doit etre minimale pour perturber la tension apres avoir enlevé l'appareil .

 

 

Ok je croyais que l'on faisait une mesure de la frequence de vibration.

 

Il suffit de repartir de EIy''= Mfz et on doit pouvoir généraliser à d'autre écart que 59 mm, puisque EI sera déterminé grace à ton étalonnage.

 

Peux tu expliquer le principe du schéma éléctrique ?

Merci

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonsoir et bravo, ça faisait longtemps que je cherchais ce genre de chose.

 

Ou peut on trouver ce genre de contacteur avec vernier ?

 

Sinon, quelques éléments que j'ai pu trouvé par ci par la :

 

équivalence entre ces foutues unités SEEM et les unités classiques de force (N ou daN) :

 

- sur le site de Ph. Boursin

http://pboursin.club.fr/pdgdist.htm#theorie

 

- sur un site allemand dont j'ai perdu l'adresse :

caque_1141078804_equivalence_seem___n.jpg.24dd2f3dde2c8e2f26d44118e1e80540.jpg

 

Le burroughs werte dont ils parlent c'est ce genre d'engin :

caque_1141079065_7f_2.jpg.a32c14a55fa3193a94f06247eb2c54a7.jpg

 

 

dont le principe ressemble fortement à celui que vous présentez (on mesure la deflection de la courroie pour une force donnée).

 

caque_1141079200_belt_deflection.jpg.801373bb0e40a74c41d6b4497537be4b.jpg

 

To be continued....

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité §lol516vN

Salut à tous, bon cette nuit ma cervelle a gambergé un peu !

 

Alors déja mécapassion :

 

1) Pourrais tu expliquer le role du buzzer et de la led ?

2) A quoi servent les fiches bananes (une pour l'affichage de la tension sur un oscillo, l'autre pour la cellule de force) ?

3) Ou est la partie conditionnement de la cellule de force ?

4) Tu affiches la tension de la courroie (en N) par le bais d'une tension (en V) sur une voltemetre ?

 

J'ai bien réfléchi et on peut sans probleme changer au choix la force F, la fleche ymax, ou la longueur L de la poutre, puisque de mémoire on doit vérifier :

 

ymax=FL^3/(48EI)

 

Ou EI serait déterminé grace à tes essais. Effectivement ce coefficient varie d'une courroie à une autre notemment puisque les courroies n'ont pas la meme largeur ( I= b h^3 /12 pour une poutre carrée ou b = plus petite longueur de la section et h la plus grande en l'occurence la largeur).

 

Pour voir si on peut faire ceci, le plus simple serait que toi (mécapassion) fasse des petits test pour nous, vu que tu as tout le matos :

 

1) trouver une courroie moins/ plus large que celle avec laquelle tu as fait l'essai et mettre une autre longueur L différente. On verra de combien varie la tension en gardant le EI calculé pour une autre courroie.

2) Pour comparer avec la méthode 1/4 de tours, j'aimerais connaitre un ordre de grandeur de la variation de la tension si tu peux vriller la courroie de 90° ou seulement de 70° par exemple.

 

Voila, ça serais cool qu'on puisse généralisé ton montage ...

En tout cas ça me plait bien tout ceci !

A+

 

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut les amis,

 

Trés intéressant ce topic !

 

Bien que je comprenne ce que vous écrivez, je ne puis être d'aucune aide car je n'ai pas les compétences mais continuez !

 

Une question sugrenue mais qui me turlupine (mille excuses car je n'ai pas effectué de recherche sur le sujet).: la 406 HDI n'est pas dotée d'une tendeur automatique ?

 

Autre question, vous faites bien allusion au même outil que celui-ci, bien que vous l'équipiez d'un dispositif électronique :

 

sylva16_1141116799_tensiometre_dm.16_facom.jpg.c2d32c22324669cb962699c917f072b8.jpg

 

que Facom remplace par son nouveau tensimètre avec capteur de fréquences DT.HERTZ ?

 

Bien à vous.

 

Sylva

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Galet tendeur automatique pour la courroie accessoires ;)

 

Sinon il y'a des moteurs comme le 1,4 HDI, ou pour controler la tension de courroie ça se fait sur le galet ;)

Il suffit de mettre un repere aligné, et c'est tendu :)

 

Si tu veux des précisions :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut. En voilà un sujet intéressant. Juste une petite remarque. Vu l'endroit où est prise la mesure cela me semble incorrect. Même les revues techniques parlent pour les moteurs essence "de brin le plus long" Seulement, là où est effectuée la mesure c'est entre 2 poulies FIXES !!! L'arbre à came et la pompe d'injection ou l'arbre à came et le vilbrequin. Tout est pigé donc tout est fixe. Alors on a beau tendre le galet à mort, ça ne va pas changer la tension sur le brin. Ou alors il faut tendre à l'aveugle et contrôler ensuite.

A+

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour

 

Sur le principe de la mesure, j'ai fait ce petit schéma à partir de celui de mecapassion :

 

caque_1141219591_seem.jpg.8b9835aebe01386fff270b19c7e8416b.jpg

 

pour lolo_n_lolo

en première approche, une courroie c'est quand même assez flexible

j'ai négligé sa rigidité en flexion (c'est comme si c'était un cable)

sur ce principe, on voit comment en mesurant la force appliquée, on arrive à mesurer la tension de courroie

 

après, il faut raffiner en tenant compte de la rigidité propre de la courroie

 

on voit aussi qu'il faut une longueur mini entre les appuis (59 mm), car si les appuis sont trop rapprochés, la rigidité propre de la courroie va beaucoup plus intervenir

 

d'autre part, dans le montage de mecapassion, si j'ai bien compris

il compresse un ressort en tournant une vis graduée

le ressort appuie sur une tige qui appuie sur la courroie

l'épaisseur de la tige entre la courroie et la cornière fait juste 1,5 mm

 

quand la force exercée par le ressort est juste suffisante pour décoller la tige de la cornière, il n'y a plus de contact electrique et le buzzer sonne

 

il suffit de relever la graduation sur le vernier

c'est plutôt astucieux comme montage

 

En espérant être compréhensible et ne pas m'être planté....

[Edit : formule corrigée après légère erreur de calcul]

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Galet tendeur automatique pour la courroie accessoires ;)

 

Sinon il y'a des moteurs comme le 1,4 HDI, ou pour controler la tension de courroie ça se fait sur le galet ;)

Il suffit de mettre un repere aligné, et c'est tendu :)

 

Si tu veux des précisions :jap:

 

Toujours trés intéressant et je suis pas à pas.

 

Ma question portait sur le galet tendeur de la 406 Hdi et sur l'outil Facom précité où, sauf erreur de ma part, je n'ai pas eu de réponse.

 

Sans vouloir éteindre l'intérêt intellectuel du topic, si ce modèle est équipé d'un galet tendeur qui "règle automatiquement" la tension de la courroie, il n'est pas besoin de procéder à son contrôle par la méthode que vous proposez (sauf diagnostic différentiel si défaillance du dit galet).

 

En effet un galet tendeur "automatique" efficace, donne, du coup, une tension optimale de la courroie quelque soit son âge et son usage.

 

Ceci dit, votre topic a le mérite de montrer, incidemment, qu'il est nécessaire de bien équilibrer les tensions de la courroie de distribution au montage (déblocage de la poulie d'AAC pour répartition des forces), sinon la tension mesurée serait faussée. L'outil Facom (précité) procède-t-il comme votre analyse. Notons que sa "portée" de mesure est encore plus faible. Quid de la précision de sa mesure ?

 

Enfin (mais çà n'enlève rien à l'intérêt du topic), cette analyse donne des arguments en faveur de la mesure vibratoire (fréquencemètre) de la courroie.

 

Ouf :W!

 

Bien vous tous.

 

Sylva

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Je pense que l'outil facom en photo (Dm.16 ou qqchose dans le genre ?) fonctionne sur le même principe (deflection statique).

 

La mesure vibratoire doit être effectivement plus facile à mettre en oeuvre, mais c'est évidemment trop cher pour mon usage (très) occasionnel.

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci pour ta réponse.

 

Je partage ton avis pour l'usage occasionnel d'un tel outil mais ne sommes-nous pas en pleine élucubration mathématiques et physiques :D.

 

As-tu la réponse portant sur le galet tendeur "automatique" sur la 406 Hdi ?

 

Bien à toi.

 

Sylva

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Invité §lol516vN

Bonjour

 

Sur le principe de la mesure, j'ai fait ce petit schéma à partir de celui de mecapassion :

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/uploads/200603/caque_1141206458_seem.jpg[/img

 

pour lolo_n_lolo

en première approche, une courroie c'est quand même assez flexible

j'ai négligé sa rigidité en flexion (c'est comme si c'était un cable)

sur ce principe, on voit comment en mesurant la force appliquée, on arrive à mesurer la tension de courroie

 

après, il faut raffiner en tenant compte de la rigidité propre de la courroie

 

on voit aussi qu'il faut une longueur mini entre les appuis (59 mm), car si les appuis sont trop rapprochés, la rigidité propre de la courroie va beaucoup plus intervenir

 

d'autre part, dans le montage de mecapassion, si j'ai bien compris

il compresse un ressort en tournant une vis graduée

le ressort appuie sur une tige qui appuie sur la courroie

l'épaisseur de la tige entre la courroie et la cornière fait juste 1,5 mm

 

quand la force exercée par le ressort est juste suffisante pour décoller la tige de la cornière, il n'y a plus de contact electrique et le buzzer sonne

 

il suffit de relever la graduation sur le vernier

c'est plutôt astucieux comme montage

 

En espérant être compréhensible et ne pas m'être planté....

 

Salut à tous,

 

Caque je cherchais ce matin comment retrouver la tension de la courroie, c'est chose faite !

 

Je pense que je vais me faire un petit montage mais beaucoup plus simple avec un ressort et une pièce gradué (pour connaitre la force) et remonté ainsi à la tension de la courroie...

 

Pour Sylva16, pour moi ce montage est pas que pour les 406, il peut servir à toute courroie ...

 

Je vais continuer à réfléchir à tout ça !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
[...] Pour Sylva16, pour moi ce montage n'est pas que pour les 406, il peut servir à toute courroie ... [/quotemsg]

 

Salut lolo_n_lolo,

 

Merci pour ta réponse.

 

Je pense effectivement que l'on peut s'en servir pour toutes les courroies, y compris celles qui ont un galet tendeur "automatique" pour vérifier s'il remplit bien sa fonction.

 

Personnellement, j'ai utilisé le Facom précité qui est de trés bonne facture (et trés largement suffisant eu égard au prix 127 € contre 525 € HT bien sûr :D), mais je l'ai abandonné lorsque les distributions ont commencées à être équipées de tenseurs automatiques.

 

Bonne réflexion car je suis toujours le topic.

 

Sylva.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Ok je croyais que l'on faisait une mesure de la frequence de vibration.

 

Il suffit de repartir de EIy''= Mfz et on doit pouvoir généraliser à d'autre écart que 59 mm, puisque EI sera déterminé grace à ton étalonnage.

Attention tu pars dans la mauvaise direction ,il ne s'agit pas d'une contraite en flexion ,mais plutot si on veut d'une corde tendue ! l'equation que tu donnes n'est pas utilisable , pas de moment d'inertie de flexion....

 

Peux tu expliquer le principe du schéma éléctrique ?

J'ai du mal expliqué le principe de mon appareil ,il n'y a pas de cellule ou capteur de force analogique.C'est tres simple ,la courroie pousse l'element mobile maintenu par un ressort que l'on comprime a des valeurs connues. Des que l'element mobile decolle il ouvre un contact electrique ! et c'est le boitier qui previent qu'on est a la bonne valeur....

Je vais faire ce soir un schema qui expliquera tout ca . Merci

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour

 

Sur le principe de la mesure, j'ai fait ce petit schéma à partir de celui de mecapassion :

 

caque_1141219591_seem.jpg.6f2f540b06b7c18c56be93db4c5105c2.jpg

 

pour lolo_n_lolo

en première approche, une courroie c'est quand même assez flexible

j'ai négligé sa rigidité en flexion (c'est comme si c'était un cable)

sur ce principe, on voit comment en mesurant la force appliquée, on arrive à mesurer la tension de courroie

 

après, il faut raffiner en tenant compte de la rigidité propre de la courroie

 

on voit aussi qu'il faut une longueur mini entre les appuis (59 mm), car si les appuis sont trop rapprochés, la rigidité propre de la courroie va beaucoup plus intervenir

 

d'autre part, dans le montage de mecapassion, si j'ai bien compris

il compresse un ressort en tournant une vis graduée

le ressort appuie sur une tige qui appuie sur la courroie

l'épaisseur de la tige entre la courroie et la cornière fait juste 1,5 mm

 

quand la force exercée par le ressort est juste suffisante pour décoller la tige de la cornière, il n'y a plus de contact electrique et le buzzer sonne

 

il suffit de relever la graduation sur le vernier

c'est plutôt astucieux comme montage

 

En espérant être compréhensible et ne pas m'être planté....

[Edit : formule corrigée après légère erreur de calcul]

Bravo ,tu as tout compris et tu detailles le principe mieux que moi!

je vais dans un prochain message détaillé comment j'ai construit l'appareil ,

cad avec de la recup de materiel..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut à tous,

 

Caque je cherchais ce matin comment retrouver la tension de la courroie, c'est chose faite !

 

Je pense que je vais me faire un petit montage mais beaucoup plus simple avec un ressort et une pièce gradué (pour connaitre la force) et remonté ainsi à la tension de la courroie...

reponse de mecapassion:

mais c'est exactement cela mecapassion

 

Pour Sylva16, pour moi ce montage est pas que pour les 406, il peut servir à toute courroie ...

 

Je vais continuer à réfléchir à tout ça !

Gargouille a ecrit:

Salut. En voilà un sujet intéressant. Juste une petite remarque. Vu l'endroit où est prise la mesure cela me semble incorrect. Même les revues techniques parlent pour les moteurs essence "de brin le plus long" Seulement, là où est effectuée la mesure c'est entre 2 poulies FIXES !!! L'arbre à came et la pompe d'injection ou l'arbre à came et le vilbrequin. Tout est pigé donc tout est fixe. Alors on a beau tendre le galet à mort, ça ne va pas changer la tension sur le brin. Ou alors il faut tendre à l'aveugle et contrôler ensuite.

A+

reponse mecapassion:

Tres bonne analyse , mais sur un moteur HDI il n'y a que la poulie du villebrequin qui est pigée.Celle de la pompe HP est libre et celle de l'AC est

pigée mais reglable par trous oblong (je garantis pas l'orthographe).Donc on tend bien la courroie sur toute sa longueur! Ce n'etait pas la cas avant avec un galet tendeur auto sur un moteur XUD!!.

cordialement a+

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à cette question…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...