Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Autres Rallyes

Un mort et un blessé grave à la course de côte d'Abreschviller


Invité §seb183CX

Messages recommandés

Invité §seb183CX

Un mort et un blessé grave à la course de côte d'Abreschviller

 

 

La course de côte d'Abreschvillera été endeuillée, dimanche après-midi. Une monoplace a raté le premier virage de la montée et percuté deux officiels: une commissaire de course a été tuée, le président du comité d'organisation est sérieusement blessé.

 

 

Il restait quinze voitures en lice, dimanche après-midi, dans la troisième manche de la 36e course de côte d'Abreschviller, quand une monoplace Dallara est allée tout droit dans le premier virage, à trois cents mètres seulement des stands de la ligne de départ, installés à l'annexe de Lettenbach. Deux officiels ont été fauchés par la voiture lancée à pleine vitesse. Guy Gamber, président du comité d'organisation, et Claudette Jean, commissaire originaire de Pouxeux dans les Vosges, se sont retrouvés sur la trajectoire du bolide, devenu subitement incontrôlable. "La monoplace n'a pas tourné", aurait expliqué le pilote.

 

La femme a trouvé la mort vers 17 h, à quelques minutes de la fin de cette épreuve.

 

 

Course neutralisée

 

 

Cent trente concurrents étaient engagés dans cette compétition comptant pour le championnat de France. 2100 m de montée à avaler à des vitesses moyennes de 150 km/h, et des pointes à plus de 240 km/h. Compte tenu de la gravité de l'accident, la course a immédiatement été neutralisée, alors que 2500 personnes se trouvaient massées aux abords de la route. Les spectateurs sont repartis sans savoir qu'un véritable drame venait de se dérouler, dans une portion à angle droit très rapide, mais que les pilotes négocient habituellement sans souci. Il n'y avait jamais eu de sortie de route à cet endroit au cours des trente-cinq éditions précédentes.

 

 

Une figure connue

 

 

Dès l'accident, plusieurs équipes médicales ont été mobilisées. La commissaire de course, Claudette Jean, est décédée sur le coup. Guy Gamber, président du comité d'organisation, touché au niveau du thorax, a été évacué, vers le centre hospitalier de Sarrebourg, grièvement blessé. Il était toujours en soins, hier, dans un état jugé sérieux mais stable. Ses jours ne semblent pas en danger. Le pilote, Rémy Striebig, originaire de Reischoffen (Bas-Rhin), a également été hospitalisé un petit moment. Indemne mais en état de choc, il a été autorisé à rejoindre son domicile dans la soirée.

 

La victime, âgée de 57 ans, était une figure bien connue des amateurs de rallyes et de courses de côte. Avec son époux, Alain, commissaire de course présent sur les lieux ce dernier dimanche, ils participaient à une quarantaine d'épreuves par an.

 

Une enquête a été ouverte par la compagnie de gendarmerie de Sarrebourg. Selon les témoignages recueillis sur place, il s'agirait d'une défaillance d'ordre mécanique. L'épave de la Dallara sera vraisemblablement expertisée.

 

Source RL

 

http://www2.republicain-lorrain.fr/images/article/29/1356462_031201.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §jb1024Xr
Le pire, mesdames, et messieurs les commissaires font ça pour le plaisir et bénevolement. Condoléances aux familles.

 

 

Oui et c'est bon de le signaler, car c'est impressionant le nombre de reflexion que j'ai eu pendant le monte carlo :pfff:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §pas341at

Oh merde :cry:

Ca me touche d'autant plus que sur les courses de côtes je suis souvent à côté des commissaires :L

 

Courage à la famille :jap:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §gti844lg

Aparement sa choque personne de voir une voiture qui tué tandis que sur l'autre topic sa choque du monde ne serait ce que de parler qui A une photo qui a ete prise.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Aparement sa choque personne de voir une voiture qui tué tandis que sur l'autre topic sa choque du monde ne serait ce que de parler qui A une photo qui a ete prise.

 

 

 

Tant que tu montre pas les gens ya pas de probleme :bah: C'est ce que les journalistes ne comprennent pas.

 

Ils etaient a l'exter du virage les gens qui ont ete percutés? Toujours etre a l'interieur du virage, c'est plus sur.

 

Et malheureusement la serie continue... Qui plus est une benevole... Sinceres condoleances.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §Xen411AX

Oui mais même à l'inter ça peut être dangereux des fois, mais c'est sûr qu'à l'extérieur, avec les formules ou même des voitures normales c'est presque du suicide. :cry:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §seb210UV

Il ne faut pas oublier qu'ils étaient commissaire et qu'ils devaient donc etre bien placé, et pas dans une zone dangereuse !

En tous cas c'est toujours triste.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §por481Ip

Sincères condoléances à la famille.

 

La série continue. Hélas.

 

Sur ce topic comme sur celui du Rallye de Lozère, je trouve complètement débile d'avoir envie de prendre une photo d'une voiture tueuse.

Je demande du respect, pour les familles touchées par ces drames.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §gpa472DY

Sincères condoléances à la famille également.

 

J'avoue que cette course restera sûrement longtemps dans ma mémoire et ce pour plusieurs raisons:

 

je suis passionné de photo et un pote habitant le coin nous obtient des accréditations permettant de couvrir l'événement et accéder ainsi à des zones ou les spectateurs ne peuvent approcher (stands, proche des départs, endroits de la piste, etc..) Le but étant pour nous 3 (2 potes et moi donc) de faire des photos de sport mécanique. Moi et un des potes n'ayant jamais fait cela. Seul celui habitant la région suit cela de plus près et est donc habitué de ce type de courses. Tout se passe bien samedi la météo et certes pas au top mais les essais se passent très bien et nous avons pu faire de photos à plusieurs endroits de la piste. Le lendemain c'est la course et les coureurs risquent donc d'attaquer bien plus que lors des essais, le spectacle risque donc d'être à la hauteur.

 

En effet le lendemain nous sommes les 3 présents et décidons de commencer par des photos de départ. Après on change d'angle en choisissant la première épingle de ce parcours. Puis pour finir nous terminons par choisir ce virage justement un peu avant la fin de la course, qui visiblement malgré la non protection, pas de rails à cet endroit mais seulement un peu plus loin, ne présente en théorie aucun danger, en tout cas c'est ce qu'on nous dit, étant donné que les officiels se trouvent justement à cet endroit, très proche du départ. De plus le temps était sec voir chaud à certains moments.

 

Je demande même si vraiment cet endroit est sans danger malgré en effet le fait que nous nous trouvons en extérieur virage. Il est vrai que pour la photo l'endroit est tentant car légèrement en contrebas par rapport à la piste. De plus le temps sec et le fait d'être si près du départ de course, personne ne peut se douter de ce qui arrivera quelques temps après.

 

Nous shootons donc les voitures dès que le bruit des moteurs se fait entendre non loin de là. En pointant nos zooms dès que l'approche se fait, on obtient ainsi en effet des photos forts sympas. En effet la vitesse donne des fois l'impression que les voitures risquent à tout moment de sortir, mais personne n'est jamais sorti ici, alors pas de raisons de penser que cela devrait arriver lors de notre première série de photos de sport mécanique !!

 

Après avoir même parlé avec Mme. Claudette Jean et son mari situés à cet endroit et après avoir même plaisanté maintes fois, nous continuons nos photos à chaque passage de voiture. Puis M. Guy Gamber arrive sur les lieux et fini par parler également avec Mme Jean, puis le départ de la voiture qui sortira de la piste. Nous nous positionnons donc pour shooter, puis dans le viseur du zoom on remarque que la voiture commence à lever de la terre à l'arrivé de la bordure de la route ! On a même le temps de shooter une photo avant de se rendre compte que le pilote risque de ne pas pouvoir revenir sur la route ... La voiture est à 50m tout au plus !! Sur la photo la roue est même déjà complètement dehors de la route !! ... alors là sans même se poser la question mon pote près de moi et moi même dégageons de la voie sans même savoir quelle trajectoire elle risque de prendre si vraiment elle sort de la route !! On se retrouve tout 2 contre des fils de fer barbelés, la voiture sort de la route violement et nous frôle à moins de 1m50 puis s'encastre dans le mur formés par des troncs d'arbre coupé est amassés non loin de là.

Premier reflex regarder si le pilote sort de là indemne alors que nous rendons compte que nous sommes passés très très près d'une catastrophe. Le pilote après un court instant sort visiblement de la voiture, on est presque soulagé on pense que tout est OK malgré la grosse frayeur. S'est uniquement après que nous allons encore plus réaliser ce qui vient de nous arriver, lorsque son mari cherche sa femme et M. Guy Gamber qu'il savait près de cet endroit. Et là on se rend en effet compte que ce qu'on croit terminé, ne l'est pas, en effet la voiture nous a frôlé mais à touché 2 personnes. J'avais pourtant eu le temps de prendre une photo de la voiture après accident avant de savoir que quelqu’un avait été touché, peut être pour quelque part montrer ce qui nous avions frôlé. Mais après avoir su que 2 personnes situés à moins de 2m de nous se trouvaient au sol non loin de là entre la vie et la mort nous avons tout rangé puis on a quitté cet endroit, presque sans voix .... car là on c'est rendu compte que l'une des personnes au sol pouvait être l'un de nous 3 voir nous 3. A ce moment là nous savons que c'est sérieux mais nous apprendrons la mort d'un des 2 officiels que plus tard dans la soirée.

 

Pourquoi je raconte cela ? Peut être finalement pour dire 2 choses:

- les sport mécaniques sont dangereux c'est sûr et même lorsqu’elle ne le paraissent pas, le danger est bien réel. Les extérieurs de virage pour la photo ou autre: plus jamais !!!

- je pense que seul le faite d'être concentré dans la course et ce à tout moment nous a permis de ne pas faire partie des personnes touchés se jour là, car nous avons pu avec cependant beaucoup de chance choisir de vite quitter la trajectoire, car en effet le choix vers la gauche aurait été le mauvais, vers la droite était celui qui nous a probablement sauvé !! Mais non attentif à la course on aurait été immobile et avec bien trop peu de temps pour entreprendre ce choix. Donc restez toujours concentré sur la course c'est peut être voir sûrement ce qui permet d'avoir ce choix. Les 2 personnes touchés parlaient et ne suivaient donc pas la course à ce moment, même si je pense que le fait d'être plus près que nous de la trajectoire ne leurs auraient pas permis de quitter la trajectoire à temps (nous étions 5 mètres plus en arrière)

 

Une chose est sûre, nous étions au mauvais moment au mauvais endroit, nous avons eu une chance que malheureusement n’ont pas eu les 2 officiels. J’espère un prompt rétablissement à M. Guy Gamber et toutes mes condoléances à M. Jean.

Jamais j’aurais pensé que pour notre première fois nous allions vivre cela, et je peux vous dire qu’on voit les choses bien différemment après. Alors même lorsque quelqu’un vous conseille quelque chose qui vous paraît idiot voir improbable, pensez que cela peut arriver et ce bien plus vite qu’on le croit, et des fois la méfiance sauve des vies là ou l’imprudence peut en prendre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
  • Créer...