Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Avant guerre (…-1945)

recherche marque et modele


gregsaa
 Partager

Messages recommandés

Bonsoir Gregsaa,

L'idée de Carmila est pertinente, mais l'endroit où a été prise la photographie suggère une autre piste, incompatible avec une voiture allemande à cette époque.

En effet, cette photo figure sur le site du château de Krasiczyn, une petite ville située à 350 km au sud-est de Varsovie : https://www.krasiczyn.com.pl/en/castle-and-park/a-history-of-the-castle

Elle représente le prototype de la CWS T-1, la première voiture polonaise fabriquée en série, habillée d'une carrosserie de torpédo, c'est à dire d'une carrosserie ouverte à 4 portes et 5 places. Les 5 évents de capot inclinés vers l'arrière sont caractéristiques de ce modèle. Les roues artillerie et la forme des ailes semblent correspondre à celles de la première version  de la voiture construite en 1925.

D'autres carrosseries seront installées pendant la durée de son développement jusqu'en 1927 : avec des ailes plus développées, avec des roues de secours à l'arrière ou sur les ailes, etc.

Elle a été développée par l'ingénieur Tadeusz Tanski (1892-1941) pour la firme Centralne Warszaty Samochodowe (Atelier Automobile Central, CWS), d'où son appellation de T-1. Sa pièce maîtresse est son moteur, un 4 cylindres en ligne de 2.985 cm3 (90x120 mm) à soupapes en tête développant 61 ch. en 3.000 tr/mn. Il a un bloc en alliage léger et une culasse en fonte. Il est accouplé à une boîte à 4 vitesses. La voiture est établie sur un châssis de 3,40 m d'empattement et des voies de 1,40m. Avec une carrosserie de torpédo, elle a une masse de 1.150 kg.

Prototype de la CWS T-1, 1927.jpg

c02.jpg

c14.jpg

CWS T1.jpg

Véhicule du président de la République Ignacy Mościcki (1867-1946, président de 1926 à 1939)

 

Elle a été produite entre 1927 et 1931, à environ 800 exemplaires, en différentes carrosseries (torpédo, berline, cabriolet et coupé ("faux-cabriolet") ainsi qu'en versions utilitaires (camionnette et plateau) et en ambulance ou en autres véhicules pour l'armée.

Au début de 1930, Tadeusz Tanski envisage de développer une version à 8 cylindres de 3 litres et une version 4 cylindres de 1,5 litre. Mais les dirigeants de la société préfèrent développer un partenariat avec Fiat pour produire les Fiat 508 et 518 sous la marque Fiat Polski (ou FSO). La CSW n'aura ainsi pas eu de descendante.

Modifié par Antoine Laumet
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Je faisappel moi aussi à votre aide et vos connaissances. J'ai peu d’expérience sur les voitures anciennes.

J'ai cherché sur le web mais je n'ai pas pu identifier cette photo de voiture( en attachement).

Je n'arrive pas lire un nom sur le radiateur si il y a bien un nom.

Des membres de ma famille sont sur la photo et j'aimerais mettre en commentaire la marque et le type du véhicule dans mon album de famille. Si quelqu'un pouvait m'aider je lui en serais reconnaissant.

 

Merci d'avance,

 

Jean

Voiture_avec_Germaine.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Carmila,
Je vous remercie  beaucoup pour votre réponse.

Je répond un peu tard car j'avais perdu espoir d'obtenir la solution au bout de 15 jours et j'avais relâché mon attention,

je n'avais pas été assez patient !

J'y reviens en 2022 et OH ! miracle vous me donnez la réponse.

Merci encore et désolé pour le retard.

Jean

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour MamLéa,

 

La carrosserie de la voiture est plutôt singulière. Il s'agit d'une double torpédo, c'est à dire une grande voiture découvrable à 5 places (ou 7 avec des strapontins entre les deux rangs de sièges) dont la partie du chauffeur est distincte de la partie des passagers. Ce type de carrosserie était en vogue entre 1906 et 1912.

En regardant de plus près le sommet de la calandre, il apparaît l' insigne aux doubles canons de la firme Hotchkiss et la forme trapézoïdale du radiateur confirme cette apparence, comme le positionnement des phares avant

Enfin, la forme incliné de l'auvent du pare-brise est caractéristique des Hotchkiss à partir de 1910.

Cependant, le capot moteur semble bizarre ; il n'est pas dans l'alignement du sommet de la calandre et son raccordement au tablier forme un décrochement de la ligne de l'auvent. Il me semble donc qu'il a remplacé le capot moteur d'origine qui, sur les Hotchkiss de cette époque, était de forme circulaire.

 

Je dirais donc qu'il s'agit d'une Hotchkiss Type V de 1910. Un modèle établi sur un empattement de 3,35 m et des voies de 1,45 m et équipé d'un moteur à 6 cylindres de 9,5 litres (120 mm x 140 mm) à soupapes latérales et développant 75 ch. à 1.150 tr/mn. Accouplé à une boite à 4 vitesses, il emmenait la voiture et ses passagers à la vitesse maximale de 85 km/h.

 

 

1910 Hotchkiss V40-50 limousine.jpg

Publicité_1914.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Les Hotchkiss de ces années là étaient en effet caractéristiques au niveau de la forme du radiateur qui était circulaire. Sur la photo en question, on voit que le radiateur a une forme plus conventionnelle et épaulée de chaque côté. 
Je partirais plutôt sur une Lorraine-Dietrich, vers 1912/14. 
 

Bonne journée. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 23/01/2022 à 17:12, jeannot8544 a dit :

Re-bonjour Carmila,

 

Par hasard connaissez vous un musée dans le lequel je pourrais admirer un équivalent de cette Prima.

Merci d'avance,

 

Jean

Bonjour,

 

Malheureusement c’est une marque peu diffusée déjà à l’époque, je ne sais même pas si un exemplaire est parvenu jusqu’à nous…

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement Carmila, le capot correspond bien à celui d'une Lorraine-Dietrich.

Bien vu et respect !

Je m'étais convaincu que l'emblème de calandre était celui d'Hotchkiss, mais le blason de Lorraine-Dietrich est également rond et sous l'angle de la photo ce que je prenais pour des canons croisés est bien une croix de Lorraine.

Il y a toujours ce décochement entre le capot et l'auvent ... sans doute consécutif au remplacement du capot par ce qui était disponible à ce moment.

 

 

1912 Lorraine-Dietrich 12 HP.jpg

1912 Lorraine-Dietrich limousine.jpg

Publicité Lorraine-Dietrich.jpg

Emblème_Lorraine-Dietrich.JPG

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
  • Créer...