Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

delit de fuite ou pas délit de fuite


Messages recommandés

Bonjour

Il y a 2 jours mon épose a eu un accrochage sur un parking de supermarché. elle s'était garée en marche avant et au moment de quitter cet emplacement, alors qu'elle avait pratiquement terminé sa marche arrière, un autre véhicule est entré très rapidement sur le parking et est passé juste derrière mon épouse. Donc choc inévitable. mon véhicule est touché au niveau du pare choc arrière droit et le vl adverse au niveau de la portière arrière droite. Le conducteur à précisé à mon épouse qu'il était très pressé parce que quelqu'un était malade chez lui et qu'il venait chercher des médicaments. Suite à cet accrochage et me trouvant à proximité du centre commercial, je suis arrivé sur les lieux et j'ai constaté que l'individu avait quitté les lieux du choc. Mon épouse m'a alors informé qu'il était parti à la pharmacie située dans le centre commercial.???? Quelques minutes plus tard cette personne est revenue sur les lieux, nous avons échangé quelques propos un peu fermes de sa part et de ma part et lorsque je lui ai précisé qu'il fallait rédiger le constat et lui ai demandé son permis de conduire et l'assurance de son véhicule, celui-ci a déclaré ne pas avoir sur lui ces documents. Voyant cela je lui ai précisé que ne pouvant vérifier son identité ni à qui appartenait rééllement le véhicule, j'allais contacter les forces de police afin qu'elles se déplacent sur les lieux. A ces mots l'individu est remonté dans son véhicule et à quitté les lieux sans que le constat ne soit rédigé et n'ayant aucun moyen de vérifier son identité et les pièces du véhicules qu'il conduisait. J'ai neanmoins eu le temps de prendre la plaque d'immatriculation du véhicule.

Ma question est de savoir dans ce cas je suis en droit de déposer plainte pour délit de fuite.

merci pour vos réponses

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 35
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Dans le cas ou l'adversaire a refusé de laisser ses coordonnées, il y a effectivement délit de fuite. Rends toi à la Police et dépose plainte. La Police le convoquera et lui demandera de remplir un constat et l'affaire sera close au niveau pénal. tu joint le récépissé du dépôt de plainte à ton propre constat que tu fais parvenir à ton assurance qui contactera l'assurance adverse en se basant sur l'immatriculation que tu a relevé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si j'ai bien compris les circonstances de l'accrochage, c'est l'épouse de CRI36 qui serait en tort.

Donc est-il vraiment judicieux de déposer une plainte pour délit de fuite pour que l'autre conducteur soit obligé de remplir un constat ? D'autant que vu sa réaction, il est probable qu'il circulait sans permis ou sans assurance et qu'il ne devrait donc pas se manifester de son côté...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponse

Concernant les responsabilité au niveau de l'assurance effectivement ils m ont dit que la personne qui recule est en tort, bien que dans ce cas, excusez-moi , il faut être débile pour passer derrière quelqu'un qui recule. Bref avait-il une portière à refaire cela est aussi possible.

Ma question n'était pas qui est responsable au niveau assurance, mais plutôt au niveau pénal. Mon fils est actuellement dans une ecole de conduite et lors de l'entretien pédagogique le moniteur avait bien précisé qu'un cas d'accident ou accrochage, il n'était pas interdit de refuser d établir un constat ou de refuser de le signer, mais par contre qu'il était indispensable pour ne pas dire obligatoire de fournir des renseignements concernant son identité ainsi que celle de l'assurance.

Pour le reste je suis allé à la gendarmerie aussitôt après les faits, dans un premier temps ils ont refusé de pre,dre ma plainte, mais j'y suis retourné le lendemain et là ils l'ont effectivement prise.!!!!

Aprés ce dépot de plainte je suis allé à mon assurance afin d'établir le constat et environ une heure après être passé à la Gendarmerie, le gendarme qui a pris ma plainte m'informe que l'autre conducteur s'est présenté à la Brigade en contestant mes dires. Il leur a déclaré qu'il avait fuit parce que j'étais agressif verbalement. C'est complétement dingue, mais je m'en doutais un peu, c'est rare qu'un individu fasse des aveux devant les gendarmes en leur disant qu'effectivement il roulait comme un abruti sur ce parking, faisant des zig zag derrières des véhicules qui manoeuvrent, et qu'il a effectivement refusé de faire le constat n'ayant aucun papiers. Il semble que la parole de ce type devait avoir plus de valeur que la mienne, puisque le gendarme m'a dit que le délit de fuite ne tenait pas, alors que l'opportunité des poursuites n'appartient pas aux forces de l'ordre mais au procureur. Il m'a fait comprendre que c'était ma parole contre celle de l'autre et que le mieux était de laisser tomber. Je suis plus que surpris par ce genre d'attitude.

Bref il semble que l'autre conducteur doit faire un constat de son coté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponse

Concernant les responsabilité au niveau de l'assurance effectivement ils m ont dit que la personne qui recule est en tort, bien que dans ce cas, excusez-moi , il faut être débile pour passer derrière quelqu'un qui recule. Bref avait-il une portière à refaire cela est aussi possible.

Ma question n'était pas qui est responsable au niveau assurance, mais plutôt au niveau pénal. Mon fils est actuellement dans une ecole de conduite et lors de l'entretien pédagogique le moniteur avait bien précisé qu'un cas d'accident ou accrochage, il n'était pas interdit de refuser d établir un constat ou de refuser de le signer, mais par contre qu'il était indispensable pour ne pas dire obligatoire de fournir des renseignements concernant son identité ainsi que celle de l'assurance.

Pour le reste je suis allé à la gendarmerie aussitôt après les faits, dans un premier temps ils ont refusé de pre,dre ma plainte, mais j'y suis retourné le lendemain et là ils l'ont effectivement prise.!!!!

Aprés ce dépot de plainte je suis allé à mon assurance afin d'établir le constat et environ une heure après être passé à la Gendarmerie, le gendarme qui a pris ma plainte m'informe que l'autre conducteur s'est présenté à la Brigade en contestant mes dires. Il leur a déclaré qu'il avait fuit parce que j'étais agressif verbalement. C'est complétement dingue, mais je m'en doutais un peu, c'est rare qu'un individu fasse des aveux devant les gendarmes en leur disant qu'effectivement il roulait comme un abruti sur ce parking, faisant des zig zag derrières des véhicules qui manoeuvrent, et qu'il a effectivement refusé de faire le constat n'ayant aucun papiers. Il semble que la parole de ce type devait avoir plus de valeur que la mienne, puisque le gendarme m'a dit que le délit de fuite ne tenait pas, alors que l'opportunité des poursuites n'appartient pas aux forces de l'ordre mais au procureur. Il m'a fait comprendre que c'était ma parole contre celle de l'autre et que le mieux était de laisser tomber. Je suis plus que surpris par ce genre d'attitude.

Bref il semble que l'autre conducteur doit faire un constat de son coté.

 

Ben non a partir du moment où celui qui passe derrière est prioritaire , il y a aucune raison pour que dans sa tête il pense qu'il doit s'arrêter .

Si je faisais pas gaffe a ceux qui arrivent lorsque je recule de ma place au supermarché , j'en serais au moins a mon 1000 éme accrochage .

Sinon pour en revenir au sujet , bien sûr qu'il faut porter plainte pour délit de fuite , même si vous êtes en tort niveau manoeuvre ( c'est mon avis ) .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Mar476hX

Merci pour vos réponse

Concernant les responsabilité au niveau de l'assurance effectivement ils m ont dit que la personne qui recule est en tort, bien que dans ce cas, excusez-moi , il faut être débile pour passer derrière quelqu'un qui recule. Bref avait-il une portière à refaire cela est aussi possible.

Ma question n'était pas qui est responsable au niveau assurance, mais plutôt au niveau pénal. Mon fils est actuellement dans une ecole de conduite et lors de l'entretien pédagogique le moniteur avait bien précisé qu'un cas d'accident ou accrochage, il n'était pas interdit de refuser d établir un constat ou de refuser de le signer, mais par contre qu'il était indispensable pour ne pas dire obligatoire de fournir des renseignements concernant son identité ainsi que celle de l'assurance.

Pour le reste je suis allé à la gendarmerie aussitôt après les faits, dans un premier temps ils ont refusé de pre,dre ma plainte, mais j'y suis retourné le lendemain et là ils l'ont effectivement prise.!!!!

Aprés ce dépot de plainte je suis allé à mon assurance afin d'établir le constat et environ une heure après être passé à la Gendarmerie, le gendarme qui a pris ma plainte m'informe que l'autre conducteur s'est présenté à la Brigade en contestant mes dires. Il leur a déclaré qu'il avait fuit parce que j'étais agressif verbalement. C'est complétement dingue, mais je m'en doutais un peu, c'est rare qu'un individu fasse des aveux devant les gendarmes en leur disant qu'effectivement il roulait comme un abruti sur ce parking, faisant des zig zag derrières des véhicules qui manoeuvrent, et qu'il a effectivement refusé de faire le constat n'ayant aucun papiers. Il semble que la parole de ce type devait avoir plus de valeur que la mienne, puisque le gendarme m'a dit que le délit de fuite ne tenait pas, alors que l'opportunité des poursuites n'appartient pas aux forces de l'ordre mais au procureur. Il m'a fait comprendre que c'était ma parole contre celle de l'autre et que le mieux était de laisser tomber. Je suis plus que surpris par ce genre d'attitude.

Bref il semble que l'autre conducteur doit faire un constat de son coté.

 

 

 

Bonjour CRI36,

 

Vous mélangez tout et ça va être compliqué de vous répondre.

 

Votre femme recule, elle percute un véhicule qui circule, elle est en tort. Lorsque vous quittez un stationnement, vous n'avez pas la priorité, si un véhicule arrive, vous devez cessez votre manœuvre et le laisser passer. Sachez que si les gendarmes s'occupent de la procédure, et si le parking est ouvert à la circulation publique, votre femme peut être verbalisée pour le refus de priorité par le conducteur d'un véhicule venant d'une aire de stationnement (90 euros / 4 points).

 

Sur place, le conducteur s'est arrêté et vous avez même échangé de façon vive avec lui. Hormis le fait que c'est relativement gonflé de votre part, votre femme étant en tort total, tant au niveau des assurances que du code de la route, l'individu n'est pas auteur de délit de fuite. L'article 434-10 du Code Pénal stipule : "Le fait, pour tout conducteur d'un véhicule ou engin terrestre, fluvial ou maritime, sachant qu'il vient de causer ou d'occasionner un accident, de ne pas s'arrêter et de tenter ainsi d'échapper à la responsabilité pénale ou civile qu'il peut avoir encourue, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75 000 € d'amende."

Il s'est arrêté, vous avez eu le loisir de discuter avec lui, éventuellement de relever sa plaque, il n'a donc pas tenté d'échapper à sa responsabilité. De plus, il est venu se présenter de lui-même à la gendarmerie. Je vois mal comment on pourrait lui retenir un délit de fuite. Le gendarme a tout à fait raison à ce sujet.

 

On ne vous demande pas de connaître le code pénal par coeur, mais au moins le code de la route, et vous semblez pêcher au niveau des règles de priorité. Cependant, n'essayez pas de faire des leçons de droit pénal aux gendarmes dont c'est le métier, en particulier quand vous êtes à côté de la plaque.

 

Faites maintenant votre constat de votre côté, il fera de même, et les assurances trancheront. Mais le mieux à faire aurait été d'assumer vos responsabilités dés le début en échangeant vos coordonnées au calme après l'accident. Un relevé des informations d'assurances sur la vignette apposée sur le parebrise de l'autre conducteur vous aurait au moins permis de voir si le véhicule était assuré ou non.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben non a partir du moment où celui qui passe derrière est prioritaire , il y a aucune raison pour que dans sa tête il pense qu'il doit s'arrêter .

Si je faisais pas gaffe a ceux qui arrivent lorsque je recule de ma place au supermarché , j'en serais au moins a mon 1000 éme accrochage .

Sinon pour en revenir au sujet , bien sûr qu'il faut porter plainte pour délit de fuite , même si vous êtes en tort niveau manoeuvre ( c'est mon avis ) .

 

 

surtout s'il est pressé, en excès de vitesse, prenant des risques et non au fait de la courtoisie qui voudrait que l'on va faciliter les manoeuvres des autres.

 

il est effectivement possible que le tiers ait roulé comme un con et par sa connerie provoqué l'accident. Mais la femme de CRI36 est 100% en tort vis à vis de l'assurance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponse

Concernant les responsabilité au niveau de l'assurance effectivement ils m ont dit que la personne qui recule est en tort, bien que dans ce cas, excusez-moi , il faut être débile pour passer derrière quelqu'un qui recule. Bref avait-il une portière à refaire cela est aussi possible.

 

 

C'est à celui qui recule de faire attention à ceux qui passent derrière lui...

 

Et le mieux, c'est encore de se garer en marche arrière pour ressortir en marche avant. Parce qu'au lieu d'une voiture, ça peut être un gamin trop petit pour que tu le voies dans la vitre arrière qui passe derrière quand tu recules pour quitter ta place...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

C'est à celui qui recule de faire attention à ceux qui passent derrière lui...

 

Et le mieux, c'est encore de se garer en marche arrière pour ressortir en marche avant. Parce qu'au lieu d'une voiture, ça peut être un gamin trop petit pour que tu le voies dans la vitre arrière qui passe derrière quand tu recules pour quitter ta place...

 

J'ai le même raisonnement pour le garage en marche arrière.

 

Après, il faut aussi avouer que certains roulent vite sur les parking (y compris la jeune maman en scénic).

Et les assurances ayant artificiellement plaqué la responsabilité systématique sur celui qui recule, c'est pas fait pour améliorer les choses.

 

Même le code s'est senti obligé de préciser cette évidence qu'il fallait rouler au pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci pour vos réponse.

Je constate que tout le monde y va de son petit conseil. Garer sa voiture en marcha arrière, OK, et après on charge les courses comment??? Tout le monde n'a pas la chance d'avoir dans hypermarché avec des espaces de circulation entre les voitures.

Pour la personne qui me dit que je suis dangereux en reculant, en particulier pour des enfants que je ne pourrais pas voir en reculant, Ok, mais ma voiture à un radar de recul avec un écran dans l'habitacle donc à moins d'être aveugle !!!!! par contre le conducteur qui roule très vite sur ce genre d'endroit est certainement plus dangereux, mais malheureusement pour ce genre d'idiot, le radar de recul n'est d'aucune utilité!

Pour celui qui "semble faire partie de la Gendarmerie " ou tout du moins semble penser que cette profession n'a pas de leçons à recevoir. A mon humble avis je ne connais aucune profession exemplaire où tous connaissent parfaitement leur métier. Ils font aussi des erreurs volontaires où non, et parfois les plaintes sont sacrifiées sur l'hotel des statistiques. là je sais de quoi je parle je travaille avec eux. Enfin le but de mon post n'était pas de savoir si les forces de l'ordre étaient compétentes ou non, mais simplement de savoir si un individu, quittant les lieux d'un accrochage en refusant d'établir un constat, ne pouvant présenter ni permis ni assurance, et s'enfuyant des lieux de l'accident quand on lui fait part de la venue des forces de l'ordre, était dans son droit. Il semble que oui.

Je précise, pour Marplij29, que je me suis rendu dans deux unités de gendarmerie pour cette affaire, l'une m'a confirmé que ma plainte était valable, et l'autre non. Donc à qui faut-il donner des leçons!!!

néanmoins merci pour vos réponses.

Cri 36

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Sha827Kt

Le fait de s’arrêter pour aller chercher des médicaments ...

Le fait que vous ayez pu converser ...

 

Pour rappel vous n'avez rien à faire dans l'histoire puisque c'est votre femme qui a eu l'accident (et que vous n'en étiez pas témoins) ...

 

Montre à priori qu'il n'y a pas eu fuite pour fuir ses responsabilité, mais un empressement d'aller apporter les médicaments salvateurs a un proche ...

 

Essayez de porter plainte pour délit de fuite puisqu'une gendarmerie accepterais de la saisir et n'hésitez pas à revenir nous dire ce qu'en a décidé le parquet et/ou le juge ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok pour vos conseil Shamane

Pour la plainte c'est fait et l'opportunité des poursuites n'appartient qu'au Procureur et peu importe ce que pense le gendarme. Et effectivement connaissant la Justice Française, là, je suis d'accord avec vous je connais d'avance les suites qui seront données, mais ce n'est pas pour ça qu'il faut tout laisser faire! enfin c'est ce que je pense.

Pour le reste c'est votre opinion, et je n'y adhère pas du tout. Le jour où vous aurez un accident avec un individu de ce type et qui roule comme un abruti pour aller chercher une boite de doliprane, vous lui direz bravo.1978320155_love_giff-ed1.331aae363e5a7a14e79f7abb9a592a51 C'est votre choix pas le mien.469240684_non_giff-ed1.5cad41d3038d3aa48a0d8905a1c914d2

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Mar476hX

Ok pour vos conseil Shamane

Pour la plainte c'est fait et l'opportunité des poursuites n'appartient qu'au Procureur et peu importe ce que pense le gendarme. Et effectivement connaissant la Justice Française, là, je suis d'accord avec vous je connais d'avance les suites qui seront données, mais ce n'est pas pour ça qu'il faut tout laisser faire! enfin c'est ce que je pense.

Pour le reste c'est votre opinion, et je n'y adhère pas du tout. Le jour où vous aurez un accident avec un individu de ce type et qui roule comme un abruti pour aller chercher une boite de doliprane, vous lui direz bravo.http://staticclub.caradisiac.c [...] gif?f-ed=1 C'est votre choix pas le mien.http://staticclub.caradisiac.c [...] gif?f-ed=1

 

 

 

 

Je crois que je vous ai présenté l'article définissant le délit de fuite et prouvé par A + B que l'infraction n'est pas constituée. L'opportunité des poursuites appartient bien au procureur mais encore faut-il qu'il y ait crime ou délit pour poursuivre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Délit? Ne pas rouler au pas sur un parking peuplé de piétons est une mise en danger de la vie d'autrui, que ne justifie absolument pas une pseudo urgence d'aller cherche des médicaments!

Si urgence il y avait vraiment eu, il aurait appelé les pompiers...

 

Et se barrer sans vouloir chercher à régler le problème est une incivilité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Mar476hX

Délit? Ne pas rouler au pas sur un parking peuplé de piétons est une mise en danger de la vie d'autrui, que ne justifie absolument pas une pseudo urgence d'aller cherche des médicaments!

Si urgence il y avait vraiment eu, il aurait appelé les pompiers...

 

Et se barrer sans vouloir chercher à régler le problème est une incivilité.

 

 

 

Attendez, il faut garder l'esprit clair.

 

CRI36 nous rapporte des faits dont il n'a pas été témoin, rapportés par sa femme, elle même auteure d'un accident matériel de la circulation.

 

Je suppose que si le conducteur roulait "comme un abruti" sur ce parking, des témoins se seraient manifestés auprès de la conductrice.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

surtout s'il est pressé, en excès de vitesse, prenant des risques et non au fait de la courtoisie qui voudrait que l'on va faciliter les manoeuvres des autres.

 

il est effectivement possible que le tiers ait roulé comme un con et par sa connerie provoqué l'accident. Mais la femme de CRI36 est 100% en tort vis à vis de l'assurance.

 

perso , lorsque je manoeuvre en marche AR pour sortir de ma place de parking au supermarché , je dois en voir au maxi 1 sur 10 qui s'arrêtent pour

me laisser terminer ma manoeuvre et encore sur ces 1 sur 10 , la plupart attendent pour prendre ta place donc c'est pas vraiment dans l'ère du temps

d'espérer que les gens s'arrêtent pour te laisser passer .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai le même raisonnement pour le garage en marche arrière.

 

Après, il faut aussi avouer que certains roulent vite sur les parking (y compris la jeune maman en scénic).

Et les assurances ayant artificiellement plaqué la responsabilité systématique sur celui qui recule, c'est pas fait pour améliorer les choses.

 

Même le code s'est senti obligé de préciser cette évidence qu'il fallait rouler au pas.

 

Normal , tu sors d'une place de parking , en aucun cas t'es prioritaire sur l'axe principal . enron.gif.0d1a3ab0d6d25892d3ebe04b4dca7aa7.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonjour

Je trouve dommage que mon post fasse apparaitre ce genre de réactions. Pour mon épouse, si effectivement je n'étais pas sur les lieux juste au moment de l'accident, je suis arrivé une à deux minutes plus tard. Excusez moi si j'ai confiance en mon épouse mais j'ai l'habitude de croire ce qu'elle dit, ce ne doit être le cas pour tout le monde semble-t-il.

Mon message avait simplement pour but de savoir si l'attitude de l'autre conducteur était conforme aux textes qui régissent le délit de fuite et simplement cela. Je vois que ce n'est pas très clair même pour les forces de l'ordre puisque ma plainte à bien été enregistrée.

Après je pense que tout le reste est une histoire d'opinion et d'assurance voir de comportement.!

Je suppose que beaucoup d'entre vous ont eu la même réaction que moi, c'est à dire, se rendre sur les lieux d'un accrochage suite à l'appel de son conjoint. De part ma profession j'ai vu nombre de constat entre un homme et une femme, où malheureusement la pauvre conductrice pas très au fait des constats, s'était faite rouler par l'autre conducteur, celui-ci plus malin ayant placé des croix de façon judicieuse afin que la pauvre conductrice endosse la responsabilité totale de l'accident. Vous savez comme moi que cela se pratique de façon courante.

Pour la responsabilité de mon épouse j'ai tout à fait compris l'attitude des assurances, celui qui recule est en tort, donc la-dessus c'est très clair, même si cela reste discutable suivant les circonstances, mais bon c'est comme ça.

Après vouloir me faire admettre que l'attitude de l'autre conducteur est normale, je crois que là ce sera très difficile.

Pour moi et je dis bien pour moi, le fait de fuir sans donner aucun éléments sur son identité ni sur son assurance n'est pas quelque chose de normal. Après chacun pense ce qu'il veut, mais j'ai été éduqué dans cette optique.

Enfin si certains cautionnent le fait de rouler vite sur ce genre d'endroit pour se rendre à la pharmacie, je pense que c'est la porte ouverte à n'importe quoi.

voilà mon opinion et je pense qu'elle ne va pas plaire à tout le monde mais c'est la mienne.

merci à tous et refléchissez au jour ou vous vous trouverez dans la même situation, quelle attitude aurez vous ce jour là.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Mar476hX

Rebonjour

Je trouve dommage que mon post fasse apparaitre ce genre de réactions. Pour mon épouse, si effectivement je n'étais pas sur les lieux juste au moment de l'accident, je suis arrivé une à deux minutes plus tard. Excusez moi si j'ai confiance en mon épouse mais j'ai l'habitude de croire ce qu'elle dit, ce ne doit être le cas pour tout le monde semble-t-il.

Mon message avait simplement pour but de savoir si l'attitude de l'autre conducteur était conforme aux textes qui régissent le délit de fuite et simplement cela. Je vois que ce n'est pas très clair même pour les forces de l'ordre puisque ma plainte à bien été enregistrée.

Après je pense que tout le reste est une histoire d'opinion et d'assurance voir de comportement.!

Je suppose que beaucoup d'entre vous ont eu la même réaction que moi, c'est à dire, se rendre sur les lieux d'un accrochage suite à l'appel de son conjoint. De part ma profession j'ai vu nombre de constat entre un homme et une femme, où malheureusement la pauvre conductrice pas très au fait des constats, s'était faite rouler par l'autre conducteur, celui-ci plus malin ayant placé des croix de façon judicieuse afin que la pauvre conductrice endosse la responsabilité totale de l'accident. Vous savez comme moi que cela se pratique de façon courante.

Pour la responsabilité de mon épouse j'ai tout à fait compris l'attitude des assurances, celui qui recule est en tort, donc la-dessus c'est très clair, même si cela reste discutable suivant les circonstances, mais bon c'est comme ça.

Après vouloir me faire admettre que l'attitude de l'autre conducteur est normale, je crois que là ce sera très difficile.

Pour moi et je dis bien pour moi, le fait de fuir sans donner aucun éléments sur son identité ni sur son assurance n'est pas quelque chose de normal. Après chacun pense ce qu'il veut, mais j'ai été éduqué dans cette optique.

Enfin si certains cautionnent le fait de rouler vite sur ce genre d'endroit pour se rendre à la pharmacie, je pense que c'est la porte ouverte à n'importe quoi.

voilà mon opinion et je pense qu'elle ne va pas plaire à tout le monde mais c'est la mienne.

merci à tous et refléchissez au jour ou vous vous trouverez dans la même situation, quelle attitude aurez vous ce jour là.

 

 

 

Je ne comprends pas bien.

 

Votre épouse est en train de reculer et doit logiquement regarder en arrière pour effectuer sa manœuvre.

 

Comment peut-elle constater en même temps qu'un abruti roule à vive allure en zigzagant entre les véhicules sur le parking ?

 

Autre question, compte-tenu du fait que votre épouse a été témoin de la conduite dangereuse de l'autre conducteur, comment se fait-il qu'elle n'ait pas été en mesure de cesser sa manœuvre afin de ne pas venir percuter le conducteur fou ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonsoir

je pense que je vais arrêter de discuter sur cet accrochage car vous ne semblez ou vous ne voulez pas comprendre. En effet mon épouse reculait mais comme la plupart des gens, enfin je suppose, elle regardait une fois à droite et une fois à gauche, pour justement contrôler qu'un véhicule ne circulait pas d'un coté où de l'autre. Donc pour plus de précision le temps qu'elle regarde du coté gauche l'autre conducteur est arrivé très vite coté droit et le temps qu'elle regarde du coté droit le choc avait eu lieu. je vous indique également pour valider mon "zigzag " que lors du choc l'autre conducteur a été obligé de se déporter sur la partie gauche de cette voie de circulation, pour être encore plus précis si elle avait reculé de 50cm supplémentaire il aurait été impossible à ce conducteur de passer derrière la voiture de ma femme. Ceci simplement pour vous indiquer que la manoeuvre de recul était dans sa phase finale.Malheureusement mon épouse n'est pas comme les chouette elle n'a pas une vision à 190 degrés. De plus l'autre conducteur a reconnu qu'il roulait vite et qu'il était pressé. Mais tout cela c'est de la prose, et n'est pas le problème principal même si je ne comprendrais jamais cette façon de rouler sur un parking où de multiples choses ou engins peuvent bouger, reculer, circuler etc.

Comme je l'ai déja précisé mon post concernait l'attitude de l'autre conducteur au regard du fait qu'il ne puisse présenter un permis et une assurance, et qu'il quitte les lieux lorsque je l'ai informé que j'allais contacter les gendarmes. Après le reste, comme je l'ai déja dit, ce n'est qu'une question d'opinion, de comportement, et de façon de se conduire.

De plus lorsque je me suis rendu dans la première unité de Gendarmerie, celle qui a refusé de prendre ma plainte, le gradé supérieur m'a indiqué que le délit de fuite ne tenait pas parce que ma femme reculait ??????

Ne voulant pas donner de leçons aux forces de l'ordre, il reste quand même assez surprenant qu'un OPJ, Adjudant-Chef pour être précis, comme vous semblez le demander, base sa décision sur le fait que ma femme reculait! quel est le rapport? l'infraction pour le délit de fuite n'est certainement basée sur cette action mais sur certains autres éléments, enfin il me semble. e sont quelques lointains souvenirs de droit qui me font dire cela.

Bref pour en terminer et pour me redire, je comprends qu'au niveau assurance ma femme est responsable. Pour le reste je suis convaincu que l'attitude de ce conducteur reste suspecte et non conforme à une attitude correcte que l on doit adopter sur un parking.

merci à tous

bonne soirée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le cas ou un FDO refuse d'enregistrer une plainte, il faut saisir directement le Procureur de la République qui poursuivra ou non. L'adversaire ayant refusé de décliner son identité, a bien commis un délit de fuite .Normalement , quelqu'un qui sort d'un stationnement et heurte ou se fait heurter par un tiers , c'est du 50/50. djoow29.gif.02fc1a82f7bdc62f688782f0531d1d1d.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Mar476hX

Dans le cas ou un FDO refuse d'enregistrer une plainte, il faut saisir directement le Procureur de la République qui poursuivra ou non. L'adversaire ayant refusé de décliner son identité, a bien commis un délit de fuite .Normalement , quelqu'un qui sort d'un stationnement et heurte ou se fait heurter par un tiers , c'est du 50/50. djoow29.gif.02fc1a82f7bdc62f688782f0531d1d1d.gif

 

 

 

Autant votre première phrase est vraie, autant les deux autres c'est n'importe quoi.

 

Ça pourrait être bien de se renseigner avant d'écrire des inepties aux autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §lea188nu

Rebonsoir

je pense que je vais arrêter de discuter sur cet accrochage car vous ne semblez ou vous ne voulez pas comprendre. En effet mon épouse reculait mais comme la plupart des gens, enfin je suppose, elle regardait une fois à droite et une fois à gauche, pour justement contrôler qu'un véhicule ne circulait pas d'un coté où de l'autre. Donc pour plus de précision le temps qu'elle regarde du coté gauche l'autre conducteur est arrivé très vite coté droit et le temps qu'elle regarde du coté droit le choc avait eu lieu. je vous indique également pour valider mon "zigzag " que lors du choc l'autre conducteur a été obligé de se déporter sur la partie gauche de cette voie de circulation, pour être encore plus précis si elle avait reculé de 50cm supplémentaire il aurait été impossible à ce conducteur de passer derrière la voiture de ma femme. Ceci simplement pour vous indiquer que la manoeuvre de recul était dans sa phase finale.Malheureusement mon épouse n'est pas comme les chouette elle n'a pas une vision à 190 degrés. De plus l'autre conducteur a reconnu qu'il roulait vite et qu'il était pressé. Mais tout cela c'est de la prose, et n'est pas le problème principal même si je ne comprendrais jamais cette façon de rouler sur un parking où de multiples choses ou engins peuvent bouger, reculer, circuler etc.

Comme je l'ai déja précisé mon post concernait l'attitude de l'autre conducteur au regard du fait qu'il ne puisse présenter un permis et une assurance, et qu'il quitte les lieux lorsque je l'ai informé que j'allais contacter les gendarmes. Après le reste, comme je l'ai déja dit, ce n'est qu'une question d'opinion, de comportement, et de façon de se conduire.

De plus lorsque je me suis rendu dans la première unité de Gendarmerie, celle qui a refusé de prendre ma plainte, le gradé supérieur m'a indiqué que le délit de fuite ne tenait pas parce que ma femme reculait ??????

Ne voulant pas donner de leçons aux forces de l'ordre, il reste quand même assez surprenant qu'un OPJ, Adjudant-Chef pour être précis, comme vous semblez le demander, base sa décision sur le fait que ma femme reculait! quel est le rapport? l'infraction pour le délit de fuite n'est certainement basée sur cette action mais sur certains autres éléments, enfin il me semble. e sont quelques lointains souvenirs de droit qui me font dire cela.

Bref pour en terminer et pour me redire, je comprends qu'au niveau assurance ma femme est responsable. Pour le reste je suis convaincu que l'attitude de ce conducteur reste suspecte et non conforme à une attitude correcte que l on doit adopter sur un parking.

merci à tous

bonne soirée

 

 

Bonjour,

 

Personnellement j'aurai fait comme toi et aurai le même raisonnement .

 

Le fait de manœuvrer prudemment et de se faire emboutir par une personne qui fait n'importe quoi ne devrait pas nécessairement rendre responsable celui qui manœuvre .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Autant votre première phrase est vraie, autant les deux autres c'est n'importe quoi.

 

Ça pourrait être bien de se renseigner avant d'écrire des inepties aux autres.

 

Merci de développer. Lorsque l'on circule sur un parking, ne doit t'on pas être particulièrement vigilant et maitriser sa vitesse?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous. Ayant quelques nouveaux éléments, je me permets de vous les communiquer, n'en déplaise à certains!

Je vois que mon post pose toujours autant de question. Merci à Leaderprice qui semble me comprendre, lui. Pour Marplij29 avec qui j'ai, semble-t-il, un problème de compréhension, je ne vois pas où mes deux autres phrases posent soucis. Peut etre est-il Gendarme et n'a pas apprécié ce qui est pourtant la stricte vérité, concernant l'adjudant-chef de gendarmerie qui a refusé de prendre ma plainte. Pour le reste ce n'est que du bon sens.!

Et ce jour je suis passé à la Brigade qui a accepté de prendre ma plainte. N'en déplaise à Marplij 29, ce que je supposais commence à prendre forme, dans le sens où le responsable de la procédure à contacté le propriétaire du véhicule qui à eu l'accident avec ma femme grâce au numéro d'immatriculation que je lui ai donné. Et tient comme c'est étonnant, ce véhicule a été vendu il y a plus d'un an, ce qui veut dire d'après le Gendarme que le nouveau propriétaire n'a pas fait le nécéssaire pour modifier la carte grise!!!Cela me fait plaisir, dans un sens, de voir que mes doutes sur l'attitude de ce conducteur, n'étaient pas totalement stupides. Et peut-être est ce un début, les gendarmes vont-ils encore découvrir autre choses, si il retrouvent ce conducteur effectivement.

Donc pour répondre à certain qui semblaient penser que ma plainte serait un coup d'épée dans l'eau, ce qui sera peut être le cas au final, je constate quand même qu'elle aura permis de découvrir certaines infractions, ce qui me fait comprendre pourquoi l'autre conducteur n'est pas resté sur place à attendre les FDO.

Voilà ce n'est peut-être pas l'affaire du siècle mais c'est un début!

Pour Marplij 29, concernant son conseil d'écrire directement au Procureur, je connais cette façon de procéder mais j'ai voulu éviter d'en arriver là. Je suis allé dans cette autre unité de gendarmerie, qui eux ont pris ma plainte, et le commandant d'unité m'a indiqué qu'il en avait plus qu'assez de l'autre brigade, car pour celle-ci, c'était semble-t-il monnaie courante, qu'ils refusent de prendre des plaintes, où ne rédigent qu'une simple main courante. Et à chaque fois les plaignants se dirigent vers eux pour que leurs plaintes soient enregistrée. Donc pour moi certains font leur travail les autres pas, c'est une constatation sans vouloir passer pour un donneur de leçon!!

Merci à tous

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste un petit mot de nouveau.

Pour une fois je suis d'accord avec marplij29, pour les assurances ce n'est pas 50/50 qui va s'appliquer dans mon cas. Je suis d'accord avec toi Oulianov ce serait beaucoup plus juste. Mais dans ce cas c'est la même réglementation qui s'applique sur ce parking que sur la route. Effet c'est celui qui quitte un emplacement qui est responsable par rapport à celui qui circule. Pour les assureurs c'est comme ça. Ce serait différend si l'autre conducteur avait aussi quitté un stationnement lors du choc, là effectivement ce serait 50/50. Donc nous sommes tous à la merci d'un abruti qui circule vite sur ce type de parking, c'est dommage mais c'est comme ça!

voilà c'était juste pour répondre à Oulianov et valider ce que laissait supposer marplij29

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Mar476hX

Merci de développer. Lorsque l'on circule sur un parking, ne doit t'on pas être particulièrement vigilant et maitriser sa vitesse?

 

 

 

Lorsqu'on circule sur un parking ouvert à la circulation publique, c'est le code de la route qui s'applique. Une voiture quittant un stationnement n'est donc pas prioritaire et endossera donc 100% des responsabilités en cas d'accident.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Sha827Kt

 

 

Lorsqu'on circule sur un parking ouvert à la circulation publique, c'est le code de la route qui s'applique. Une voiture quittant un stationnement n'est donc pas prioritaire et endossera donc 100% des responsabilités en cas d'accident.

 

C'est en réalité un peu plus compliqué que cela ...

 

Si ce que vous décrivez est souvent appliqué ...

 

Il n'en reste pas moins vrai que ce parking d'une grande surface n'est pas un espace publique ... Le panneaux, le choix de la signalisation, le bitume sont les choix et le financement du propriétaire des cet espace PRIVE ...

Le parking en question n'est pas un espace publique (donc appartenant à le commune, au département etc) prêter dans le cadre d'une activité de grande surface ...

Le parking en question est à un propriétaire foncier responsable de ce qui se passe sur son terrain ...

 

Juridiquement il s'agit d'un cas bien problématique ou quelques pourvoit en cassation on mis en place quelques évidence mais ou les flous sont plus nombreux que les certitudes ...

 

En ayant un budget et un temps illimité il serait intéressant de soumettre le cas à la justice ... Mais dans les faits peuvent se le permettre et donc au lieu de la LOI qui devrait être prépondérante c'est bien la charte de non agression inter assurance qui s'applique ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Daccord avec toi Shamane sur ta vision des choses.

Pour Marplij29 tu avais bien compris ce que j'avais noté. En effet le conducteur s'est présente à " la mauvaise gendarmerie" si je puis dire. En effet il s'est présenté comme la victime, et m'a fait passé pour le mauvais garçon agressif etc etc. Donc mon fameux OPJ ne lui a rien demandé du tout sauf d'aller à son assurance pour faire un constat puisqu'il considérait que le délit de fuite ne tenait pas et que ce conducteur était la victime et pas moi. Donc pas de contrôle de papiers, ni autres documents, il a juste renvoyé chacunes des parties vers leurs assurances respectives. C'est la raison pour laquelle dans ce cas je précise que les recherches ont été faite par la "Bonne gendarmerie " celle qui a pris ma plainte et qui fait quelques recherches. Voilà c'est surement plus clair pour Marplij29

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...