Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Sujet Officiel] Renault 4 L (1961-1992)


Messages recommandés

Bonjour , voici un topic sur la Renault 4 L

J'espère que vous y déposer vos photos , vos questions comme moi, qui est un simple amateur de cette bonne bouille 😉

Voila il y a 2 ans, mon beau père ma donner sa 4L qui ne roulé plus depuis très longtemps,  j'ai donc pris la décision de la rénover, chose que jais fait avec grand plaisir, mais malheureusement mon beau père n'a pas put voir sa renovation final ,  " dommage " j'espère que la haut il sera fière de moi ?

Voici quelques photos. 3.jpg5.jpg1.jpg2.1.jpg2.2.jpg2.3.jpg2.jpgquaterelle 2 018.jpg

Modifié par 4L 28
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 2,1K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

Bonjour , voici un topic sur la Renault 4 L J'espère que vous y déposer vos photos , vos questions comme moi, qui est un simple amateur de cette bonne bouille 😉 Voila il y a 2 ans, mon beau

LA RENAULT 4 icon14.gif

 

Troisième modèle le plus vendu dans l’histoire de l’automobile Renault 4L et première voiture française la plus vendue dans le monde avec plus de huit millions d’exemplaires, commercialisée dans plus de cent pays, la Renault 4 est une icône. En 2011, Renault a feté ses 50 ans. À cette occasion, Histoire & Collection participé à plusieurs grands évènements. Elle a été présente au salon Rétromobile en février. Elle a été également à l’honneur lors de la troisième édition du 4L International qui a eu lieu en juillet dans la région des Châteaux de la Loire. La Renault 4 est née d’un concept. En 1956, Pierre Dreyfus, président de la Régie nationale des Usines Renault, lance le projet de “la voiture blue-jean”.

renault-articles-renault_4-590x592-img.jpg

À l’instar de ce vêtement devenu universel, il souhaite une voiture polyvalente, économique, mondiale, adaptée à l’évolution des sociétés qui se dessine à l’aube des années 60. Après cinq ans de développement, la Renault 4, première voiture particulière de la marque à traction avant de la marque, est dévoilée à la presse puis au Salon de l’Auto en 1961. À son lancement, trois versions et une fourgonnette sont présentées ; la R3 qui disparaîtra l’année suivante du catalogue, la R4 et la R4L, L pour luxe, qui deviendra très rapidement le surnom de la Renault 4 dans le cœur des Français.

renault-articles-renault_4-590x588-img.jpg

Elle séduit tout de suite par son habitacle sans égal, son faible coût d’utilisation et sa capacité à s’adapter à tous les besoins de ses utilisateurs. Seulement six ans après son lancement, la Renault 4 dépasse le cap du millionième exemplaire produit. Les records ne cesseront alors de tomber pour atteindre une production totale de 8 135 424 unités en trente et un ans de carrière. La Renault 4 rencontre également le succès à l’étranger. Elle est produite ou assemblée dans 27 pays (hors France), aussi lointains que l’Australie, l’Afrique du Sud, le Chili ou les Philippines. Sur dix voitures vendues, six l’ont été hors de France.

 

Pendant sa longue période de commercialisation, la Renault 4 sera déclinée en fourgonnette, en version quatre roues motrices, en cabriolet. Des variantes (la Rodeo) et de nombreuses séries spéciales seront proposées dont les plus célèbres en France resteront la Parisienne (1963)

renault-articles-renault_4-590x438-img.jpgla Safari (1975), la Jogging (1981) et la Sixties (1985).

Elle bénéficiera d’un championnat à son nom, sera utilisée par des jeunes pour découvrir le monde, participera à des épreuves mythiques comme le rallye de Monte-Carlo ou le rallye raid Paris-Dakar où elle finira sur la troisième marche du podium. En 1992, une série spéciale numérotée Bye-Bye clôt cet incroyable succès. La Renault 4 sera encore produite en faible quantité en Slovénie et au Maroc jusqu’en 1994.

En marge du salon une vaste opération de promotion, baptisée « Prenez le volant », est organisée dans les rues de Paris. Deux cent Renault 4 sont mises à la disposition des automobilistes qui désirent en faire l’essai. Cet événement sera un succès et près de 60 000 parisiens se relaieront au volant pour découvrir cette toute nouvelle auto. Nouvelle de part sa forme, nouvelle de par les solutions techniques qu’elle utilise mais aussi et surtout nouvelle de part le concept qu’elle propose : urbaine sans être snob, utilitaire sans être rude. La nouvelle Renault 4 - déclinée en quatre modèles R3, R4, R4L, R4L Super Confort - est capable de s’adapter à tous les milieux et à tous les modes de vie…

 

 

renault-876196680-img.jpg

 

Pierre Dreyfus l’a martelé dès son entrée en fonction à la présidence de la régie Renault en mars 1956 : l’entreprise doit exporter à terme 50 % de sa production. Dans l’immédiat Renault fait de la dernière née de la marque, la Dauphine, le produit de conquête des marchés étrangers. Avec succès, malgré une aventure commerciale aux États-Unis décevante. La Renault 4, pour laquelle l’empreinte de Pierre Dreyfus est très forte, s’inscrit délibérément dans cette logique internationale, devenant l’arme de conquête de Renault. Mais à une condition : que son concept novateur plaise. « Il est évident que nous devons vendre la Renault 4 à l’étranger ; c’est l’un des buts essentiels de ce modèle » annonce Pierre Dreyfus dès octobre 1961.

 

Les générations 4LProduite de 1961 à 1992, la Renault 4, généralement désignée aujourd’hui sous l’appellation devenue générique de 4L, a connu trois générations de clientèles, évidemment différentes ou plurielles comme ces jeans, passés de l’habit utile au vêtement symbole de la jeunesse, avant d’être le pantalon de tous. Au cours des années 1960, les possesseurs de Renault 4 sont des acheteurs séduits par le bi-corps et l’espace intérieur sans égal. Un choix audacieux qui voit Renault se décaler du marché de renouvellement de la 4 CV. La marque ouvre un autre registre, ne conservant que la seule rusticité du produit : la Renault 4 respire la simplicité du fait de ses équipements pauvres, de ses couleurs un rien tristounettes, soit des éléments qui contribuent à l’atteinte d’un prix de vente concurrentiel.

Comme un Levis, la petite Renault a des numéros – R3 ou R4 –, une façon de mieux s’adapter aux usages de ses clients, et d’offrir des coupes légèrement différentes : la R3, c’est le dépouillement absolu, avec juste quatre vitres ; la R4, c’est l’austérité garantie, mais avec des troisièmes vitres latérales qui donnent le statut – théorique – de limousine ! La R4 Super, c’est le luxe à la mode Billancourt, avec un hayon arrière ouvrant vers le bas, et accueillant une vitre arrière conçue pour y coulisser. Du sur mesure dans la même étoffe

 

 

renault-img_1604-img.jpg

 

La Renault 4 revendique la notion d’automobile outil de travail. Blanche ou grise pour les artisans, bleue sombre pour la Gendarmerie, couleur ciel pour EDF-GDF ou jaune vif pour les PTT, la Renault 4 s’habille aux couleurs de ses employeurs sans rien renier de sa tenue de travail, à l’image encore de ces jeans qui, grâce à leur solidité, commencent à remplacer les bleus de travail et les salopettes de chantier. Mais en 1963, elle s’offre une version Parisienne, jean noir avec poches cannelées, dernier élément d’une polyvalence où la femme a désormais sa voiture. La génération suivante est celle des années 1970. La jeunesse accède peu à peu l’automobile, garçons comme filles, dans la logique de la mode unisexe du moment. La Renault 4 s’émancipe. Plus que jamais, la Renault 4 reste la voiture blue jean.

L’indémodable jean n’est-il pas aussi en train de sortir du bleu indigo pour des teintes délavées ? Et l’évolution s’accélère. Alors que cet exbleu de travail s’orne de pattes d’éph, se brode d’insignes peace and love, la Renault 4 devient la voiture fétiche d’une jeunesse curieuse et différente, baba-cool et insouciante. Elle est chantée par Michel Fugain et son Big Bazard, sur les notes de C’est la fête. Tout un symbole qui préfigure la

voiture à vivre.

 

 

renault-articles-renault_4-590x710-img.jpg

 

La Renault 4 des années 1980 est à l’image du jean, porté par les jeunes et les moins jeunes, les hommes et les femmes, au travail comme en week-end, quelle que soit la saison et le pays. À la banalisation du jean, ou à son universalité, colle la démocratisation de Renault 4. Elle n’est la voiture de personne puisqu’elle est celle de tous : elle gomme les âges et les catégories sociales, elle s’adapte à toutes les cultures. Voiture mondiale, mais sans le dire, puisque le mot n’existe pas ! Et puisque la toile Denim s’encanaille dans des tenues variées, la Renault 4 s’offre aussi de nouvelles séries. Elle le fait tant pour le plaisir (Safari), l’écologie (GTL), la mode (Jogging, Sixties), la jeunesse (Carte Jeunes) ou l’histoire (Bye-Bye) !

Mais l’histoire ne s’arrête pas en 1992. Près de 2 décennies plus tard, la Renault 4 est toujours présente dans le paysage automobile, chacun y trouvant la fonctionnalité - ou la passion - qu’il veut : des clubs très actifs fleurissent aux 4 coins du monde et les nombreux exemplaires survivants sont restaurés, modifiés, engagés dans des raids dont l’incontournable 4L Trophy ou plus simplement utilisés quotidiennement par plusieurs générations de « trelleurs ». La 4L est devenue un produit culte et intemporel, le jean de l’automobile !

 

 

renault-4l_parisienne_artistique-bd_scalewidthdownonly_570-img.jpg

 

LA RENAULT 4 L

Chronologie sélective de la Renault 4

1956 Pierre Dreyfus, Président de la Régie Nationale des Usines Renault, lance le projet de la voiture blue-jean. 1959 Les prototypes de la future Renault 4 sillonnent les routes du monde. Des USA à la Suède en passant par la Sardaigne ou la Guinée, ils connaissent les conditions de roulage les plus extrêmes. 1961 6 juillet : La dernière 4CV sort des usines de Billancourt. L’ensemble de son outillage est démonté pour faire place aux lignes de montages destinées à assembler la nouvelle Renault 4. août : Présentation à la presse de la Renault 4 et de la Renault 3 sur les chemins de Camargue. octobre : Première apparition au public de la nouvelle gamme des Renault 4 lors du salon de l’auto au Grand Palais à Paris. 1965 La R4 devient officiellement la Renault 4. 1966 Lancement de la dotation Renault « Les Routes du Monde » qui prendra fin en 1984.

 

 

renault-32-img.jpg

 

1967 Avec près de 370 000 unités par an, la Renault 4 devient la voiture française la plus vendue sur le territoire français. En septembre, apparition de la grande calandre aluminium. 1974 Septembre : Apparition de la calandre plastique. 1977 La barre des cinq millions de Renault 4, toutes versions et carrosseries confondues, est franchie. Renault devient le premier constructeur automobile européen. 1980 À bord de leur Renault 4, les frères Marreau terminent à la 3ème place du rallye Paris-Dakar. 1985 Le cap des sept millions de Renault 4 vendues est atteint. 1988 La Renault 4 fait ses adieux au marché allemand avec la série limitée “Salü” (500 exemplaires) après 27 ans de succès et plus de 900 000 exemplaires importés. La version fourgonnette disparaît du catalogue français. 1992 Les mille dernières Renault 4 quittent l’usine de Billancourt. Ce sont des modèles GTL Clan qui auront la particularité d’arborer une plaque commémorative sur la planche de bord avec l’inscription « Bye-bye ». Le 3 décembre, Renault annonce par communiqué de presse la fin de vie officielle de la Renault 4. Seuls deux sites continueront à la produire au-delà de cette date et jusqu’en 1994 : le Maroc et la Slovénie. La production des Renault 4 aura dépassé les 8 130 000 exemplaires.

 

renault-vielle4-img.jpg

Les séries limitées et les dérivés

1963 Versions 4 roues motrices Sinpar (jusqu’à la fin de la production). 1963 Parisienne. 1968 Plein Air. 1970 Rodéo, dérivé de la R4 fabriqué par ACL. 1975 Série limitée Safari. 1981 JP4, dérivé de la R4 fabriqué par CAR Système. Série limitée Jogging (5000 exemplaires). 1982 Série limitée Shopping, produite en Belgique à 300 exemplaires. 1985 Série limitée Sixties (2200 exemplaires). 1988 Série imitée Salü pour la fin de vie en Allemagne (500 exemplaires). 1991 Série limitée Carte Jeunes. 1992 Série limitée Bye-Bye pour la fin de vie en France (1000 exemplaires)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

il y a déjà beaucoup de forumeurs qui parlent de leur R4 / 4L dans la section Youngtimers

 

J'ai moi-même possédé 2 modèles il y a 30 ans, une de 1968 avec batterie 6V et une de 1974 :)

Merci pour l'info dansch67, je n'avais pas vue ce Forum icon12.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

dommage que cette année il n'y a pas de quatrième édition du 4L International déja que je n'ai pas pu aller au troisième car au moi de Juillet c'est un peut tard au trop tôt car beaucoup de personnes partent en vacances, Bref ! moi je garde un très bon souvenir du 2 ème édition du 4L International je vous met quelques photos prise ce jour J .

 

Une très jolie R4 Super et Autres

renault 4l international 01.jpgrenault 4l international 02.jpgrenault 4l international 03.jpgrenault 4l international 04.jpgrenault 4l international 05.jpgrenault 4l international 06.jpgrenault 4l international 07.jpg

 

Une très jolie Parisienne

 

renault 4l international 08.jpgrenault 4l international 09.jpgrenault 4l international 10.jpgrenault 4l international 11.jpgrenault 4l international 12.jpgrenault 4l international 014.jpgrenault 4l international 016.jpgrenault 4l international 017.jpgrenault 4l international 019.jpg

 

Une de mes préféré " Jolie Gord "

 

renault 4l international 028.jpgrenault 4l international 031.jpgrenault 4l international 037.jpgrenault 4l international 055.jpgrenault 4l international 058.jpgrenault 4l international 063.jpgrenault 4l international 065.jpgrenault 4l international 066.jpgrenault 4l international 068.jpgrenault 4l international 069.jpgrenault 4l international 070.jpgrenault 4l international 085.jpgrenault 4l international 086.jpgrenault 4l international 099.jpgrenault 4l international 105.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je mettrais du SP98 ....

 

merci de ta réponse dansch67 c'est ce que je met actuellement mais je me demander si c'était la mieux , car d 'autres mettent du SP95 avec un additif .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci trucoman, je ne savais pas que le 98 bouffé les joints, je crois que je vais mettre la prochaine fois du SP95 avec un additif car chez moi il y a pas beaucoup de pompe avec du SP95 classique , que des pompes avec le SP95-E10 .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • mike29b a modifié le titre en [Sujet Officiel] Renault 4 L (1961-1992)

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page