Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Vitesses réelles COYOTE et Vitesses compteur AURIS


Messages recommandés

Bonjour.

J'aimerai avoir l'avis d'utilisateurs de Coyote sur AURIS Toyota Hybride (ou pas hybride d'ailleurs !).

 

Vitesses constatées km/h :

Coyote = 128 > compteur = 138

Coyote = 88 > compteur = 95

 

Je trouve curieux qu'il y ai autant de différence - 10 km/h pour 128 = 138 !

 

Avez-vous les mêmes différences ?

 

Est-ce que Coyote donne réellement les VRAIES vitesses réelles ?

C'est très important.

 

Je vous remercie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@pierregdlj

Bonjour.

Merci pour cette information (rassurante) !

Peut-on se fier à la vitesse "réelle" donnée par le Coyote ?

Il parait qu'il faut modérer Coyote entre 1 et 2 km/h en + ou en - ?

Si je me cale à 130 compteur je roule à 120 / 122 ?

Pas étonnant que tout le monde me dépasse !

Remarque > je consomme moins !

Merci de votre attention.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas Coyote, je ne pourrais pas te dire si il majore la vitesse GPS ou pas.

 

Consommer moins : c'est bien le but d'une hybride. :D

C'est vrai que la méthode est un peu limite, mais au final on se rend compte que ça ne change rien ou presque.

Perso je suis déjà content quand j'arrive à atteindre les 90km/h compteur sur une nationale... tellement les gens se trainent.

Certains doivent être persuadé que le 80km/h est déjà en vigueur. :roll:

 

Sur nationale je me cale à 100km/h compteur, et sur autoroute 138/140km/h compteur.

Avec la Prius II je préfère 138, parce-qu'à partir de 140 compteur le système hybride change de "loi" et fait gueuler le thermique nettement plus fort.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vitesse du coyote ou d'un Tomtom est la vitesse réelle car ces appareils communiquent avec les satellites Gps. Quelle que soit la marque de voiture on aura toujours et dans tous les cas une différence de 5 à 10% par rapport à la vitesse réelle car n'oublions pas que le capteur de vitesse d'un véhicule est pris par rapport à un pignon dans la boite de vitesse qui lui est basé sur la rotation des roues. De plus si vous changez la dimension de vos pneus vous modifiez la vitesse affichée au compteur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai dû changer 4 ou 5 fois de marques de véhicule dans les dernières années et j'ai pu remarquer que peu importe la marque il y a toujours un écart de entre la vitesse compteur la vitesse GPS. Personnellement je me fis toujours à la vitesse GPS et jusqu'à maintenant les radars ne m'en ont pas voulus! Il n'y que sur une Audi d'un ami que j'ai conduis cet hiver où la différence de vitesse indiquée était très faible.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est surtout quuelque chose qui n'est pas étranger aux toyota.

Ma dacia avait le même décalage ...

Presque autant chez Dacia, effectivement.

Ma Logan affichait 7/8 de plus, et la Prius c'était 9/10 de plus. Ca commence à faire beaucoup quand même.

 

A côté de ça, chez Renault c'est 4 de plus, et chez Peugeot un poil moins.

 

Le souci, c'est qu'à cause de ça les gens se trainent, et ça emmerde tout le monde.

 

La vitesse du coyote ou d'un Tomtom est la vitesse réelle car ces appareils communiquent avec les satellites Gps. Quelle que soit la marque de voiture on aura toujours et dans tous les cas une différence de 5 à 10% par rapport à la vitesse réelle car n'oublions pas que le capteur de vitesse d'un véhicule est pris par rapport à un pignon dans la boite de vitesse qui lui est basé sur la rotation des roues. De plus si vous changez la dimension de vos pneus vous modifiez la vitesse affichée au compteur.

Oui, mais rien ne dit que Coyote affiche la vitesse GPS. Il pourrait très bien ajouter quelques km/h par sécurité.

D'où ma réponse. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non parce qu'il se base sur les satellites. D'ailleurs pour vous donner la justesse des radars, bouchons etc..... il est obligé d'utiliser le système GPS.

 

Rien à voir.

Il peut tout à fait ajouter une marge de sécurité si il a envie.

 

La seule manière d'en être sûr, c'est de trouver une appli qui afficher les données GPS brutes directement, et de comparer. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Presque autant chez Dacia, effectivement.

Ma Logan affichait 7/8 de plus, et la Prius c'était 9/10 de plus. Ca commence à faire beaucoup quand même.

 

A côté de ça, chez Renault c'est 4 de plus, et chez Peugeot un poil moins.

 

Le souci, c'est qu'à cause de ça les gens se trainent, et ça emmerde tout le monde.

 

 

 

Oui, mais rien ne dit que Coyote affiche la vitesse GPS. Il pourrait très bien ajouter quelques km/h par sécurité.

D'où ma réponse. :jap:

Pas sur les master / trafic c'est comme chez Dacia :W

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet récurrent !

 

En France, les constructeurs ont l'obligation de calibrer les compteurs de telle sorte que la vitesse indiquée soit égale à la vitesse réelle ou supérieure. L'article de loi (Arrêté du 19 mai 1976) stipule que :

 

a8985c09132b73a37da45ccbfef2a29216b9d666

Ainsi, il n'est pas rare que les compteurs de voitures indiquent une vitesse 5 à 7 km/h supérieure par rapport à la vitesse réelle. Certains compteurs. On peut toutefois prendre une mesure de l'écart en utilisant un indicateur de GPS et en roulant à vitesse constante.

L'avantage de l'indicateur de vitesse par GPS est sa précision à vitesse constante. L'indication est très proche de la « vitesse chrono ». Très utile sur autoroute, il perd de sa fiabilité en agglomération en raison du changement fréquent d'allure et du temps de réaction du GPS bien plus important que les indicateurs d'origine des véhicules. Par ailleurs, les indicateurs de vitesses GPS sont inopérant dans les tunnels, en raison de la perte du signal GPS.

 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/ [...] de_vitesse

A cause des contrôles radars et pour ne pas prendre de risque et donc des contestations, les marques prévoient donc d'afficher au compteur une mesure supérieure.

Le signal GPS actuel n’offre qu’une précision officielle garantie de 10 mètres en zone dégagée.Le système européen EGNO promet une précision moyenne d’un mètre.

Toujours selon EGNO, en ville, le positionnement GPS est plus précis car il est assisté par des cartes qui corrigent les erreurs. Mais en rase campagne, aucune rue, ni aucun bâtiment ne permet d'ajuster rapidement sa position. Selon l'ingénieur : « Le système GPS actuel nécessite en moyenne 10 à 30 minutes pour rétablir les bonnes données en cas de dysfonctionnement d’un satellite ». De quoi faire fausse route pendant quelques kilomètres…

Le signal peut être perturbé par pas mal d'éléments (le lieu où l'on se trouve, les conditions atmosphériques, les obstacles...

En conclusion, pour éviter toute déconvenue il faut donner une marge d'erreur à son GPS et tenir compte du fait qu'il ne réagit pas toujours instantanément. Même les radars appliquent une marge d'erreur !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien à voir.

Il peut tout à fait ajouter une marge de sécurité si il a envie.

 

La seule manière d'en être sûr, c'est de trouver une appli qui afficher les données GPS brutes directement, et de comparer. :jap:

Faux, je l'ai comparé en roulant avec mon Tomtom et le Coyote d'un ami. Les vitesses affichées sont strictement identiques. Par ailleurs il faudrait m'indiquer par quel moyen si ce n'est par le GPS le Coyote pourrai afficher une vitesse sachant qu'aucun système mécanique ne le permet sur l'appareil ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet récurrent !

 

En France, les constructeurs ont l'obligation de calibrer les compteurs de telle sorte que la vitesse indiquée soit égale à la vitesse réelle ou supérieure. L'article de loi (Arrêté du 19 mai 1976) stipule que :

 

https://wikimedia.org/api/rest [...] 9216b9d666

Ainsi, il n'est pas rare que les compteurs de voitures indiquent une vitesse 5 à 7 km/h supérieure par rapport à la vitesse réelle. Certains compteurs. On peut toutefois prendre une mesure de l'écart en utilisant un indicateur de GPS et en roulant à vitesse constante.

L'avantage de l'indicateur de vitesse par GPS est sa précision à vitesse constante. L'indication est très proche de la « vitesse chrono ». Très utile sur autoroute, il perd de sa fiabilité en agglomération en raison du changement fréquent d'allure et du temps de réaction du GPS bien plus important que les indicateurs d'origine des véhicules. Par ailleurs, les indicateurs de vitesses GPS sont inopérant dans les tunnels, en raison de la perte du signal GPS.

 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/ [...] de_vitesse

A cause des contrôles radars et pour ne pas prendre de risque et donc des contestations, les marques prévoient donc d'afficher au compteur une mesure supérieure.

Le signal GPS actuel n’offre qu’une précision officielle garantie de 10 mètres en zone dégagée.Le système européen EGNO promet une précision moyenne d’un mètre.

Toujours selon EGNO, en ville, le positionnement GPS est plus précis car il est assisté par des cartes qui corrigent les erreurs. Mais en rase campagne, aucune rue, ni aucun bâtiment ne permet d'ajuster rapidement sa position. Selon l'ingénieur : « Le système GPS actuel nécessite en moyenne 10 à 30 minutes pour rétablir les bonnes données en cas de dysfonctionnement d’un satellite ». De quoi faire fausse route pendant quelques kilomètres…

Le signal peut être perturbé par pas mal d'éléments (le lieu où l'on se trouve, les conditions atmosphériques, les obstacles...

En conclusion, pour éviter toute déconvenue il faut donner une marge d'erreur à son GPS et tenir compte du fait qu'il ne réagit pas toujours instantanément. Même les radars appliquent une marge d'erreur !

Je suis entièrement d'accord avec cela. A la différence près que tous les GPS ne fonctionnent pas de la même manière. Je m'explique. Tout dépend de la triangulation. Il faut un minimum de 3 satellites pour une donnée GPS. Plus l'appareil utilisera de satellites plus les données seront précises. C'est la raison pour laquelle en navigation maritime la marge d'erreur peut aller jusqu'à 100 mètres. 10 mètres pour l'automobile j'en conviens et 1 mètre pour l'aviation. A noter que je pratique cette dernière, on utilise d'ailleurs sur les petits avions le Garmin qui est expert en la matière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

il perd de sa fiabilité en agglomération en raison du changement fréquent d'allure et du temps de réaction du GPS bien plus important que les indicateurs d'origine des véhicules. Par ailleurs, les indicateurs de vitesses GPS sont inopérant dans les tunnels, en raison de la perte du signal GPS.

 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/ [...] de_vitesse

 

Note que ça fait pas mal d'années maintenant qu'on trouve sur le marché des puces GPS qui sortent 5 ou 10 positions par seconde. Ce qui est déjà très largement suffisant côté temps de réponse. ;)

 

Faux, je l'ai comparé en roulant avec mon Tomtom et le Coyote d'un ami. Les vitesses affichées sont strictement identiques. Par ailleurs il faudrait m'indiquer par quel moyen si ce n'est par le GPS le Coyote pourrai afficher une vitesse sachant qu'aucun système mécanique ne le permet sur l'appareil ?

 

Je suis entièrement d'accord avec cela. A la différence près que tous les GPS ne fonctionnent pas de la même manière. Je m'explique. Tout dépend de la triangulation. Il faut un minimum de 3 satellites pour une donnée GPS. Plus l'appareil utilisera de satellites plus les données seront précises. C'est la raison pour laquelle en navigation maritime la marge d'erreur peut aller jusqu'à 100 mètres. 10 mètres pour l'automobile j'en conviens et 1 mètre pour l'aviation. A noter que je pratique cette dernière, on utilise d'ailleurs sur les petits avions le Garmin qui est expert en la matière.

Désolé, tu confirmes encore une fois que tu ne maîtrises pas le sujet. :bah:

 

Rien ne dit (à moins d'avoir soi-même développé l'appli) que Coyote ou Tomtom n'ajoute pas une marge à la valeur GPS.

 

Ensuite, côté précision : ça dépend bien sûr du nombre de satellites (et y'a pas mal de puces qui demandent non pas 3, mais 4 satellites pour afficher une position), mais ça dépend aussi de la fréquence des mesures. Parce-que à 1Hz, c'est un peu juste pour calculer précisément une vitesse.

 

Enfin : y'a autant de satellites au dessus des océans, qu'au dessus des avions ou voitures.

La différence, c'est qu'en voiture on a besoin de précision à 5 mètres près, alors qu'en bateau on s'en fout. :jap:

En avion, à part pour le pilote automatique ou le vol aux instruments, y'a pas non plus spécialement besoin d'une précision de fou.

 

En résumé, le seul moyen d'être sûr d'avoir la bonne vitesse GPS, c'est d'afficher les trames brutes (NMEA par exemple). :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ano704VV

Pour le GPS, il suffit en théorie de 3 satellites reçus pour avoir une position 2D (suffisant pour une voiture ou un bateau, qui normalement restent à la surface :D ). Il faut minimum 4 satellites pour avoir en plus l'altitude (position 3D). Cependant, suivant la géométrie des satellites reçus (à savoir leur position dans le ciel au-dessus du récepteur), la précision va être plus ou moins bonne avec le nombre minimal de satellites reçus (par exemple, si les 3 satellites reçus sont tous les trois globalement dans la même direction, çà sera beaucoup moins bon que si ils sont répartis plus largement dans le ciel). Plus il y a de satellites reçus, meilleur sera le positionnement. La "qualité" d'un GPS dépend souvent de sa capacité à traiter le nombre de satellites. Les premiers GPS portables aviation dont je me souviens avaient une limite à 6 satellites... vous vous doutez que c'était pas très précis!

De plus, le GPS basique est théoriquement incapable de vérifier la validité de la donnée transmise. Il faut pour cela qu'il soit équipé du RAIM (Receiver Autonomous Integrity Monitoring), qui nécessite la réception de 24 satellites (il y en a actuellement 31 fonctionnels, mais pas tous captables en une fois sur un point du globe) ou d'une couverture satellitaire annexe (WAAS / EGNOS).

Côté aviation, on n'en est pas au mètre ... en tous cas pas en garanti! Or c'est le garanti qui est important en aviation... Actuellement, hors phases d'approche, il est demandé une précision (RNP : required navigation performance) de ... 1 nm (1 nautical mile soit ... 1852 m!!). RNP 1 nm, ça veut dire que l'on garantit que 95% du temps, l'avion est réellement à moins d' 1 nm de la position affichée par le GPS et à 99% du temps à moins de 2 nm... On est loin du 1 m! Côté approches, certaines compagnies ont un agrément "RNP 0.3" donc une précision sur l'approche à 550 m (ces approches sont uniquement pour des terrains où on ne peut pas faire une approche finale droite... par exemple Vagar aux îles Feroé pour suivre le fjord). Et les approches finales de type LPV autorisent au mieux à descendre à une hauteur de 60 mètres sans voir la piste, alors que les moyens de radionavigation conventionnels (ILS pour ceux qui connaissent ou veulent chercher sur le net) permettent de descendre à ... 15 mètres voire moins!

Et le GPS en aviation, on s'en sert pas qu'avec le PA (et si on parle gros avions, tous les FMS ne sont pas recalés sur le GPS... même sur les A320!)

Tout ça pour dire qu'un GPS aviation n'est pas plus précis qu'un GPS de voiture, d'ailleurs il vaut mieux de la précision en voiture si on veut tourner sur la bonne rue!!

Et pour la précision de la vitesse, çà dépend effectivement aussi du taux de rafraichissement du calcul de la position GPS par le récepteur.

Désolée du HS, mais c'est pas moi qui ai commencé :ange: (et l'aéronautique c'est mon domaine professionnel... sans compter beaucoup de mon temps de loisir)!!

Pour info, j'ai comparé la vitesse indiquée par Coyote sur ma Yaris, avec un GPS portable aéronautique professionnel, la vitesse est correcte en stabilisée mais a un peu de retard en cas de variation (accélération ou freinage).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ano704VV

 

 

En résumé, le seul moyen d'être sûr d'avoir la bonne vitesse GPS, c'est d'afficher les trames brutes (NMEA par exemple). :jap:

 

En fait, les messages reçus par le récepteur de la part du satellite ne contiennent globalement que l'indicatif du satellite émetteur, la datation précise de l'émission du message par le satellite et un éphéméride de position des satellites. C'est le récepteur qui calcule sa position en estimant sa distance du satellite (grâce au temps mis entre l'émission par le satellite et la réception par le récepteur) et la position connue de celui-ci (et ce avec au moins 3 satellites). De nombreuses erreurs peuvent entacher ce résultat: position mal connue du satellite, vitesse de propagation de l'onde perturbée (en particulier dans la traversée de l'atmosphère), erreur d'horloge du satellite, ...). La vitesse est calculée par le récepteur lui-même en fonction de son calcul de deux positions successives (donc forcément, plus on calcule souvent la position, plus la vitesse est précise). Les trames NMEA sont générées par le calculateur GPS lui-même pour pouvoir éventuellement servir à d'autres appareils, ou pour être enregistrées. La trame NMEA a donc la précision du calcul du récepteur.

On pourrait effectivement dire que Coyote reçoit des trames NMEA du récepteur et n'affiche pas exactement ce qu'il reçoit... mais mes essais montrent qu'a priori la vitesse affichée par Coyote correspond à ce que calcule un GPS réglé en 10 calculs par seconde, donc assez précis.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là c’esy Toi qui ne connaît rien en aviation même en mode manuel le gps est utilisé et ce grâce au fms

Oui oui. :D

 

Mon job c'est, entre autres, de concevoir des trackers routiers et balises aéronautiques. :jap:

 

Bien sûr qu'on peut utiliser le GPS en manuel, et encore heureux. :ddr:

N'empêche que la précision n'a pas grande importance, le principal c'est de savoir à peu près où on se trouve sur la carte.

Pour le reste, y'a la boussole et le badin, c'est bien plus sûr et efficace.

 

Pour le GPS, il suffit en théorie de 3 satellites reçus pour avoir une position 2D (suffisant pour une voiture ou un bateau, qui normalement restent à la surface :D ). Il faut minimum 4 satellites pour avoir en plus l'altitude (position 3D). Cependant, suivant la géométrie des satellites reçus (à savoir leur position dans le ciel au-dessus du récepteur), la précision va être plus ou moins bonne avec le nombre minimal de satellites reçus (par exemple, si les 3 satellites reçus sont tous les trois globalement dans la même direction, çà sera beaucoup moins bon que si ils sont répartis plus largement dans le ciel). Plus il y a de satellites reçus, meilleur sera le positionnement. La "qualité" d'un GPS dépend souvent de sa capacité à traiter le nombre de satellites. Les premiers GPS portables aviation dont je me souviens avaient une limite à 6 satellites... vous vous doutez que c'était pas très précis!

De plus, le GPS basique est théoriquement incapable de vérifier la validité de la donnée transmise. Il faut pour cela qu'il soit équipé du RAIM (Receiver Autonomous Integrity Monitoring), qui nécessite la réception de 24 satellites (il y en a actuellement 31 fonctionnels, mais pas tous captables en une fois sur un point du globe) ou d'une couverture satellitaire annexe (WAAS / EGNOS).

Côté aviation, on n'en est pas au mètre ... en tous cas pas en garanti! Or c'est le garanti qui est important en aviation... Actuellement, hors phases d'approche, il est demandé une précision (RNP : required navigation performance) de ... 1 nm (1 nautical mile soit ... 1852 m!!). RNP 1 nm, ça veut dire que l'on garantit que 95% du temps, l'avion est réellement à moins d' 1 nm de la position affichée par le GPS et à 99% du temps à moins de 2 nm... On est loin du 1 m! Côté approches, certaines compagnies ont un agrément "RNP 0.3" donc une précision sur l'approche à 550 m (ces approches sont uniquement pour des terrains où on ne peut pas faire une approche finale droite... par exemple Vagar aux îles Feroé pour suivre le fjord). Et les approches finales de type LPV autorisent au mieux à descendre à une hauteur de 60 mètres sans voir la piste, alors que les moyens de radionavigation conventionnels (ILS pour ceux qui connaissent ou veulent chercher sur le net) permettent de descendre à ... 15 mètres voire moins!

Et le GPS en aviation, on s'en sert pas qu'avec le PA (et si on parle gros avions, tous les FMS ne sont pas recalés sur le GPS... même sur les A320!)

Tout ça pour dire qu'un GPS aviation n'est pas plus précis qu'un GPS de voiture, d'ailleurs il vaut mieux de la précision en voiture si on veut tourner sur la bonne rue!!

Et pour la précision de la vitesse, çà dépend effectivement aussi du taux de rafraichissement du calcul de la position GPS par le récepteur.

Désolée du HS, mais c'est pas moi qui ai commencé :ange: (et l'aéronautique c'est mon domaine professionnel... sans compter beaucoup de mon temps de loisir)!!

Pour info, j'ai comparé la vitesse indiquée par Coyote sur ma Yaris, avec un GPS portable aéronautique professionnel, la vitesse est correcte en stabilisée mais a un peu de retard en cas de variation (accélération ou freinage).

Merci pour tes précisions. Effectivement l'ILS est bien plus intéressant que le GPS.

Tu confirmes bien que le GPS n'a pas une précision importante. Et encore, je m'attendais à mieux. :w:

 

En fait, les messages reçus par le récepteur de la part du satellite ne contiennent globalement que l'indicatif du satellite émetteur, la datation précise de l'émission du message par le satellite et un éphéméride de position des satellites. C'est le récepteur qui calcule sa position en estimant sa distance du satellite (grâce au temps mis entre l'émission par le satellite et la réception par le récepteur) et la position connue de celui-ci (et ce avec au moins 3 satellites). De nombreuses erreurs peuvent entacher ce résultat: position mal connue du satellite, vitesse de propagation de l'onde perturbée (en particulier dans la traversée de l'atmosphère), erreur d'horloge du satellite, ...). La vitesse est calculée par le récepteur lui-même en fonction de son calcul de deux positions successives (donc forcément, plus on calcule souvent la position, plus la vitesse est précise). Les trames NMEA sont générées par le calculateur GPS lui-même pour pouvoir éventuellement servir à d'autres appareils, ou pour être enregistrées. La trame NMEA a donc la précision du calcul du récepteur.

On pourrait effectivement dire que Coyote reçoit des trames NMEA du récepteur et n'affiche pas exactement ce qu'il reçoit... mais mes essais montrent qu'a priori la vitesse affichée par Coyote correspond à ce que calcule un GPS réglé en 10 calculs par seconde, donc assez précis.

Effectivement tout dépend du calculateur. Pour ma part je ne bosse qu'avec des modules intégrés, je ne m'amuse pas à pondre moi-même le système GPS. :w:

Mais le moindre module à 10€ gère déjà 48 satellites, à une fréquence de 5Hz. Largement suffisant. :o

C'est clair qu'on est loin des premiers GPS, gourmands, lourds et inefficaces. :w:

 

Quant à Coyote, merci pour tes mesures. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Côté service, Coyote n'a pas de concurrent, il est très performant.

Par contre, il faut savoir que le plastique utilisé pour leurs boîtiers est de très mauvaise qualité, absolument inadapté à l'été et ses températures : il faut retirer le boîtier à chaque fois, et évidemment Coyote ne le dit pas...

Ensuite, une fois que la batterie a gonflé (cause chaleur), que le boîtier dysfonctionne, on vous propose soit une réparation pour +de70€, ou carrément de racheter un boîtier ! Quand on lit les commentaires de ceux qui ont opté pour la réparation, autant directement repayer un boîtier, soit 159€ minimum, super !

En prime, il ne m'ont donné aucun mois d'abonnement compensatoire(au prétexte de Black Friday, donc j'ai été traité comme le client qui débarque alors que j'ai +de2ans d'ancienneté chez eux) et je viens de découvrir que, pire encore, ils en ont profité pour faire repartir mon abonnement, et ce mois-ci je paye donc double abonnement (24€ au lieu de 12€) au prétexte que j'ai racheté un boîtier....

C'est la totale de l'entubage, du non geste, de la non prise en compte du client, bref, plus rapace tu meurs....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...