Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Savez-vous réparer une roue libre ?


Messages recommandés

Une roue libre, y'en a une sur tous les vélos, sur toutes les mobs et motos anciennes équipées de pédales, y'en a dans les démarreurs, sur les tondeuses à gazon, bref, y'en a partout...

 

Et ces pauvres bêtes, personne (sauf les cyclistes "sportifs") ne pense à les entretenir. Les plus oubliées, ce sont celles des mobs, jamais graissées, jusqu'au jour où y'a un gars qui s'amène en pleurant :

« Quand je pédale ça n'entraîne pas la roue !» ou bien

« Quand je roule les pédales tournent tout le temps, je ne peux pas les empêcher...». :cry:

 

Alors on leur dit : « Roue libre HS» et y sont tout étonnés ! :lol:

 

D'abord, on ne graisse jamais une roue libre, on l'huile avec de l'huile moteur assez épaisse, on va voir pourquoi un peu plus loin. Mais bon, maintenant qu'on a une roue libre grippée ou qui n'accroche plus, il faut la démonter puis la réparer ou la démonter pour la changer, c'est selon son état et celui de son porte monnaie...

 

Voyons tout ça en images.

 

Premier boulot, démonter cette saleté de sur la roue, ce n'est pas toujours le plus facile. Soit on a l'outillage et on fait un boulot très propre, soit on tape comme un âne rouge avec un burin et si on arrive à la déposer, les bavures qu'on aura fait dans les 2 encoches vont empêcher de la démonter,elle sera bonne à changer.

 

Déjà, on a beaucoup de chance, les roues libres de cyclomoteur sont pratiquement toutes du côté droit de la mob (mais j'en ai vu à gauche et tous leurs filetages sont inversés) et pratiquement toujours des "The Best Wheel" ou des "Maillard" en 16, 18 ou 20 dents; l'outil pour les démonter est le même depuis 50 ans ! Voilà l'objet :

Rouelibre1.jpg

 

Voyons quel démonte roue libre est le bon dans la collection (et tous ne sont pas là, j'en ai donné ou prêté "sans retour" ! :cry: )

Rouelibre2.jpg

 

OK, c'est celui-là ! Mais si on n'en a pas, on peut s'en bricoler un, faut juste être adroit et astucieux.

Rouelibre3.jpg

 

On va l'enfiler sur l'axe de roue et remettre un écrou par dessus pour l'empêcher de riper. Mais on ne serre pas l'écrou, on laisse un poil de jeu pour que le premier tour de clé ne bloque pas tout.

Rouelibre4.jpg

 

Maintenant, c'est plus difficile, il faut dévisser (à droite, sens normal de dévissage) et c'est généralement bloqué très fort, des fois grippé en plus ! Le plus ardu, c'est d'empêcher la roue de tourner, il faut souvent s'y mettre à deux, mais on peut aussi serrer le démonte roue libre dans l'étau et tourner la roue par la jante, un peu comme un grand volant.

Rouelibre5.jpg

 

Dès que c'est débloqué, ça vient d'habitude sans difficulté, il faut juste penser à retirer l'écrou !

 

Voilà, on a la fautive dans la main, on va la désosser, maintenant...

Su ces roues libres, en tous cas celles qui nous concernent, il y a deux trous de manœuvre sur la couronne fixe, ils servent au montage et au démontage du mécanisme.

Ils sont généralement bouchés par la crasse, un coup de petit tournevis suffit à les nettoyer.

Rouelibre6.jpg

 

Bien entendu, là aussi il faut un outil "qui va bien" ! Si on a une clé à ergots réglable avec un jeu d'ergots de 3mm, la partie est gagnée. Une comme celle là, par exemple :

Rouelibre8.jpg

 

Si on n'en a pas, pareil, un bout de fer plat avec 2 trous de 3 et 2 pointes à béton comme ergots, ça fait très bien l'affaire ! Ou bien le chasse-goupilles et le marteau, ça marche aussi, c'est juste moins élégant comme méthode... À cet endroit, il n'y a pas de risque mécanique, on aura seulement un trou déformé et pas bien élégant, perso j'aime mieux fabriquer une clé.

Rouelibre10.jpg

 

Le hic, c'est que cette bague se desserre "à gauche", donc dans le sens des aiguilles d'une montre, c'est à dire en sens inverse du sens habituel et c'est hélas aussi le sens de rotation de la roue libre ! Ce qui fait qu'il faut serrer la partie centrale de la roue libre dans l'étau, pas la couronne dentée.

Rouelibre7.jpg

 

Y'a plus qu'à introduire les ergots de la clé dans les 2 petits trous et à forcer un bon coup.

Par contre on ne dévisse surtout pas la bague de plus d'un tour, sous peine de voir s'éparpiller les billes minuscules et les systèmes d'encliquetage ! Et là, c'est la cata, surtout qu'on ne voit pas comment c'était monté et qu'on se retrouve avec un puzzle de 118 billes et 2 ressorts... On posera plutôt la roue libre à plat sur un établi ou une planche bien dégagés pour démonter calmement sans rien semer et en observant bien attentivement l'ordre de montage du fourbi.

Rouelibre9.jpg

 

Bon, on voit la suite demain, il se fait tard, là...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui seraient gênés par les outils spéciaux, je vous montrerai plus loin la méthode pour se débrouiller avec un gros clou et un marteau sans rien détériorer, on y arrive mais c'est plus long, difficile et on s'embête pas mal.

 

À partir de maintenant on n'a plus besoin des outils spéciaux, juste d'un peu de produit de nettoyage (Baltan, white spirit, essence F, gazole, mélange, bref ce que vous avez sous la main)...

 

Maintenant que la roue libre est prête à être désossée, on va l'enlever de l'étau et la poser bien à plat dans une gamelle de manière à ne rien perdre quand on va l'ouvrir. Pour vous, j'ai fait ça sur l'établi histoire de ne pas être gêné par la gamelle en prenant les photos.

 

Il faut finir de dévisser la bague et la retirer très délicatement, en réalité c'est la première moitié du roulement de la roue libre. Dessous on trouve une rangée de billes, parfois jointives, parfois séparées par de bouts de rondin. Dans le premier cas il y a généralement 59 billes de 1/8 de pouce (3.175mm), dans le second il n'y en a qu'une douzaine.

Rouelibre11.jpg

 

On va retirer tout ça et le mettre de côté, si ça ne s'est pas déjà éparpillé au fond de la gamelle ! On va ensuite trouver 1, 2 ou 3 rondelles très fines en clinquant d'acier, elles servent à régler le jeu interne du roulement. On les enlève avec beaucoup de précaution en s'aidant de la pointe d'un couteau et on les range précautionneusement.

Rouelibre12.jpg

 

On voit maintenant le système d'encliquetage de la roue libre et aussi les cliquets et leurs ressorts.

Rouelibre13.jpg

 

Il faut retirer la couronne dentée tout doucement pour ne pas faire tomber la deuxième partie du roulement qui se trouve dessous. Enlevons ces billes.

Rouelibre14.jpg

 

Avoir retiré la couronne dentée libère les 2 cliquets avec leurs ressorts plats généralement en bronze ou en laiton. Retirons les...

Rouelibre15.jpg

 

Si le premier ressort était en bon état, on ne peut pas dire que le second était bien joli-joli !

Rouelibre16.jpg

 

Là, on voit mieux ce qui ne va pas !

Rouelibre18.jpg

 

On va mettre tout ce petit monde à tremper dans notre produit de nettoyage et aller boire un coup. Pas de café ou d'alcool, faut pas être énervé et trembler pour la suite des opérations ! :lol:

Rouelibre19.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ceux qui n'ont que la roue et un marteau, voilà comment ils peuvent faire :

 

avec une grosse pointe à chevron (en acier assez mou) ou un truc quelconque approchant, il faut dévisser la bague directement sur la roue posée à plat. Il suffit de taper avec un petit marteau (un caillou aussi, mais c'est assez primitif comme technique aquarium131.gif.ff783ae8b5ac2052be69a35d3f8e8347.gif ) sur le clou positionné dans un des trous de la couronne. Moi j'ai utilisé mon chasse-goupille pour la photo...DM1.jpg

 

Ensuite on procède comme pour ceux qui avaient les outils, mais il est rare que les billes restent sagement en place, elles vont plutôt tomber de la hauteur de l'axe de roue et rebondir partout ! Après faudra les chercher... :lol: Sur la photo elles sont restées en place parce qu'elles étaient encore collées par la graisse que j'avais mise en remontant la roue libre pour la suite de l'explication.

DM2.jpg

 

DM3.jpg

 

Si on veut juste réparer sa roue libre, il suffit de nettoyer le corps qui reste vissé sur la roue et de procéder comme je vais expliquer plus loin. Si on veut la changer, il faut le démonter.

Pour le démonter on peut utiliser des pinces étau, une grosse clé à molette ou directement un étau, même frapper sur ses encoches avec un burin, de toutes façons il sera mort.

DM5.jpg

 

Et pourquoi sera-t-il mort ? parce que l'outil va s'appuyer sur les petites parties métalliques qui servent à maintenir les ressorts en place et elles vont casser net. On voit un de ces petits plots à gauche de l'image, juste derrière le bec arrondi de la pince.

DM4.jpg

 

Et voilà le résultat ! qu'est-ce que je vous avais dit ?

Rouelibre22.jpg

 

À la rigueur, si on a un étau, on peut essayer de serrer sur la couronne d'appui des billes, mais en général ça patine.

DM6.jpg

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme toujours très intéressant.

Mon outil "maison" pour les roue libres de Puch.

Le principe est exactement le même

 

arrachemoyeu.jpg

 

La roue libre est contre le bas et se crabote. Il suffit ensuite de tourner la roue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maintenant les pièces doivent être plus propres que leur bain, on va les sortir et les sécher.

Rouelibre201.jpg

 

Du côté des billes, c'est pas terrible, d'abord elles sont très rouillées (il aurait fallu penser à graisser la roue libre de temps en temps) et certaines sont cassées.

Rouelibre23.jpg

 

Pour ma part, j'ai un casier où je stocke toutes les billes que j'achète ou que je récupère, par dimension, dans des petits tiroirs, je vais y prendre celles de 1/8 (3.175mm).

Rouelibre25.jpg

 

Pour le ressort manquant, on peut le faire avec un bout de clinquant de laiton de 2/10 si on en a, ou le tailler dans une languette de pile plate de 4.5 volts, c'est pile la bonne épaisseur et aussi la bonne élasticité.

Rouelibre27.jpg

 

On va le former au modèle de l'autre avec une paire de pinces à becs fins en l'enroulant autour d'un rayon de vélo ou d'un petit clou. C'est assez facile à faire.

Rouelibre31.jpg

 

Bien, c'est maintenant qu'il ne faut pas trembler ! On va remettre les billes en place. Pour ça, il faut commencer par la couronne du corps de la roue libre. Enduire la piste de roulement avec une fine couche de graisse rose (elle est assez collante pour maintenir les billes en place et ne sèche pas) puis on colle les billes une par une, en replaçant les entretoises si il y en avait.

Rouelibre32.jpg

 

Les billes doivent se toucher d'un bout à l'autre de la piste, sauf à la fin où il doit rester un espace un poil plus petit qu'une bille, comme sur l'illustration là dessous :

Rouelibre33.jpg

 

Je vous fais voir comment se positionnent le ressort et le cliquet, mais il ne faut pas les monter maintenant, on ne pourrait pas placer la couronne crantée.

Rouelibre34.jpg

 

La position des cliquets va vous indiquer le sens d'accrochage de la couronne dentée. On va l'enduire de graisse à son tour, mais juste du côté où se logera la deuxième rangée de billes, pas en dessous.

Rouelibre35.jpg

 

Et il ne reste plus qu'à la monter à sa place sur le corps avec précaution, afin de ne pas chasser les billes qui se trouvent dessous. On va lui faire faire un tour ou deux pour que tout se positionne bien, tout en appuyant un peu dessus.

Rouelibre37.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme toujours très intéressant.

Mon outil "maison" pour les roue libres de Puch.

Le principe est exactement le même

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/228349/arrachemoyeu.jpg

 

La roue libre est contre le bas et se crabote. Il suffit ensuite de tourner la roue.

 

OK, mais tu dois démonter ton axe pour enfiler la roue sur la tige, non ? Ou bien sont-ce des roues à broche ?

 

J'étais en train d'écrire la suite quand tu as posté ton info...

J'y retourne pour finir, je ne peux pas mettre plus de 10 images à la fois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OK, mais tu dois démonter ton axe pour enfiler la roue sur la tige, non ? Ou bien sont-ce des roues à broche ?

 

J'étais en train d'écrire la suite quand tu as posté ton info...

J'y retourne pour finir, je ne peux pas mettre plus de 10 images à la fois.

 

Sur les jantes alu ce sont des roulements droits 6001 donc l'axe se tire dehors.

Pour celles en acier mon outil ne va pas sauf si on démonte l'axe et les billes.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut maintenant placer les 2 cliquets et les 2 ressorts, il vaut mieux s'aider d'une paire de pinces fines ou des pinces à épiler de maman ou de Ginette !

On en profite pour essayer l'accrochage des cliquets et vérifier qu'on n'a pas monté la couronne à l'envers...

 

ATTENTION ! on ne graisse pas les cliquets, la graisse durcit en séchant et bloque leur fonctionnement. On y met plutôt une petite goutte d'huile.

Rouelibre39.jpg

 

On place maintenant la deuxième rangée de billes, bien au fond de leur piste.

Selon le modèle de roue libre, c'est à billes jointives ou avec des entretoises (ça économise les billes si on les a). Ces billes s'achètent au poids, par grosse (12 douzaines = 144) ou par mille, mais les marchands de vélo n'en ont pas souvent, une roue libre neuve vaut 10 fois moins cher que la réparation d'une vieille ! Il faut voir chez les fabricants de roulements.

Bon, c'est comme ça :

Rouelibre41.jpg

 

ou comme ça :

Rouelibre43.jpg

 

Là on replace la bague de fermeture qui se visse "à gauche", c'est à dire dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Puis on l'approche à la main, sans serrer, et on teste le fonctionnement du bazar...

Ensuite on huile généreusement le tout en faisant bien pénétrer l'huile. C'est bon quand en tournant la roue libre dit clairement "tic, tic, tic, tic"...

Rouelibre44.jpg

 

Il ne reste plus qu'à serrer fermement la bague à la clé (ou au clou !) et à remonter sur la roue. Normalement la roue libre se serre quand on pédale, mais il vaut mieux la bloquer légèrement avant de rouler avec un coup d'outil, le même qui a servi pour son démontage.

Rouelibre91.jpg

 

Voilà, c'est fini ! Si on ne perd pas son temps (à faire des photos par exemple), c'est une opération qui se fait, avec l'habitude, en un peu plus d'1/2 heure. C'était d'ailleurs autrefois une épreuve classique du CAP "mécanicien 2 roues"...

 

Quand je disais que l'opération était plus difficile directement sur la roue, je pensais au remontage des billes et des cliquets, avec la roue en équilibre sur son axe ! Mais ça se fait très bien aussi.

 

Pour ne pas en arriver à faire ce travail, mieux vaut penser à la petite goutte d'huile sur la roue libre tous les mois au moins.

À vos burettes, les gars ! ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gas23 , là , c'est grave !! :pfff:

dis moi , à quoi tu tournes ? le crack ? l'héro ? l'éther ? :sol:

Te rends tu compte que tu vas faire des dizaines de veuves et enfermer la moitié de la population dans des cliniques psychiatriques avec ton Tuto ?

abygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gifabygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gifabygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gifabygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gas23 , là , c'est grave !! :pfff:

dis moi , à quoi tu tournes ? le crack ? l'héro ? l'éther ? :sol:

Te rends tu compte que tu vas faire des dizaines de veuves et enfermer la moitié de la population dans des cliniques psychiatriques avec ton Tuto ?

abygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gifabygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gifabygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gifabygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gif

 

Oui, mais perso je me soigne ! :o

 

Depuis que les capacités physiques m'ont quitté, je console ma nouvelle condition d'insomniaque pour moitié au clavier et pour l'autre moitié dans mes bouquins de techno, maths et autre joyeuseté mécanique... :lol:

 

Avant, mes nuits blanches étaient consacrées à la planche à dessin et à l'établi. Il m'arrivait souvent de ne rentrer de l'atelier qu'au petit matin, bien parfumé à l'essence et au cambouis, juste pour me laver, biser mon épouse et avaler le p'tit dej, avant de filer à nouveau au boulot ! :ange:

 

Parfois j'avais dans la nuit la visite des "bleus" ou d'un client noctambule, voir ce que je bricolais... Faut dire que ma boutique, en centre bourg, était à 2 km de la maison. Maintenant que la retraite et l'arthrite m'ont attrapées, je ne me permets plus ces fantaisies, ce ne serait vraiment pas prudent de travailler sur les machines sous l'emprise des médocs (pas du Médoc, j'y ai plus tellement droit... :cry: ).

 

Alors, autant faire profiter les autres de ce que je sais ou ai su faire, ça me donne l'impression que je n'aurai pas été totalement inutile, ça occupe ma retraite et peut-être aussi que ça me confère une part de gloriole un poil valorisante, même si ce n'est absolument pas le but recherché au départ. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §nic446NQ

héy merci de té éxplication elle mon beaucoup aider mais j'ai un petit sousi avc ma rou libre come toi c'est un resor qui et mor mais se n'est pas le méme que toi sé just un fils tré rigide et je ne sé pa par koi le renplassé ta peut étre une idée??

si tu peu m'aidé sa seré cool mersi kan méme :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux utiliser de la corde à piano de la même grosseur, une corde de guitare aussi

 

Mais dans l'immédiat, tu peux dérouler un ressort de stylo à bille et le redresser puis le former au modèle de l'autre.

 

C'est pour cette raison que quand je mets une vieille mécanique à la déchetterie, je récupère avant toute la visserie et tous les ressorts que je mets soigneusement de côté.

Tu ne peux pas imaginer ce qu'on trouve de merveilleux dans une vieille imprimante, un vieux magnétoscope ou un mixer !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux utiliser de la corde à piano de la même grosseur, une corde de guitare aussi

 

Mais dans l'immédiat, tu peux dérouler un ressort de stylo à bille et le redresser puis le former au modèle de l'autre.

 

C'est pour cette raison que quand je mets une vieille mécanique à la déchetterie, je récupère avant toute la visserie et tous les ressorts que je mets soigneusement de côté.

Tu ne peux pas imaginer ce qu'on trouve de merveilleux dans une vieille imprimante, un vieux magnétoscope ou un mixer !

 

 

et ce n'est rien de le dire...

à force de démanteler je commence aussi à avoir une belle collection de vis, ressorts, composants électronique, tôle, etc...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

et ce n'est rien de le dire...

à force de démanteler je commence aussi à avoir une belle collection de vis, ressorts, composants électronique, tôle, etc...

 

Rien qu'en récupérant une cuisinière ou une machine à laver, t'as de la tôle à profusion. Sans compter le fil de cuivre d'un moteur, ou les roulements (dans un roulement y'a des billes ! )

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, je réveille plutôt que remonte ce topic pour une mini astuce.

 

Pour le ressort, j'ai changé un de ceux de ma roue libre par un formé dans un bout taillé dans une canette de soda.

 

J'ai fait cela il y a plus d'un an sur ma 51, même si elle sort peu sa tient bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi pas. Mais je doute que le fer blanc soit aussi élastique qu'une patte de pile de 4,5V. ;)

 

 

Toujours aussi beau ce topic, j'ai tout relu juste pour le plaisir... rs.gif

 

Ma roue libre, je l'ai démonté de la roue, je l'ai plongée dans une boite de conserve remplie d'huile moteur, j'ai fait chauffer le tout pour que l'huile se fluidifie, j'ai laissé rentrer l'huile dans la roue libre, je l'ai manipulée, retournée, etc...

 

Et j'ai tout remonté tel quel. Mais elle fonctionnait avant, là c'était un gros entretien. jap.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Seb806Fe

Salut à tous! Merci pour toutes ces infos , g réussi a demonter ma roue libre mé j'ai un souci maintenant , la roue libre que j'ai acheté est une 13 dents et le pas de vis et un peu plus petit que celui de ma 16 dents d'origine , je ne savais pas qu'il existé plusieur tailles de pas de vis pour roue libre a visser !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Zah303Eh

Bonjour a tous et bonne Année :),

je viens tout juste de m inscrire sur ce forum,tout simplement pour remercier Gas23 pour ses tres bonnes info sur le demontage roue libre.J etais un peu bloqué cause outil spéciale a 2 dents.J ai bien essayé autrement mais je ne voulais pas forcé,la mecanique a ses limites :).Voila,je vais devoir fabriquer cet outil avec les moyens et un peu de jujotte et peu etre ma roue de solex retrouvera une petit santé.Bref bonne continuation a tous et merci encore Gas ;)

Za

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Abr648lW

Merci, c'est vraiment un beau tuto. Grâce aux belles photos de gas23 on a presque l'odeur d'atelier ! je cherchais justement comment démonter la roue libre d'un vélo d'enfant made in France. Après avoir fabriqué l'outil spécial n°1 j'ai pu séparer proprement la roue libre de son axe ! :wahoo: mais ensuite mystère ! comment déterminer le sens de démontage du boîtier car il n'y pas d'indications gravées (flèches ou autres). J'ai peur de tout casser en forçant dans le mauvais sens avec l'outil spécial n°2. Alors si vous avez une astuce pour déterminer le bon sens,,,

Ma roue libre ressemble à celle du tuto.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ano360JV

haha je trouve cette page excellente. je regarde par curiosité et pour ma culture perso. tout est super clair et plein d'humour... j'y reviendrai le jour où j'aurai une roue libre à démonter !

 

bravo !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ano800rM

Bonjour,

 

quel bon cours de demontage et remontage de roue libre. c'est limpide. good job.

 

sur ma roue libre de Motobecane MB1 ( de 1926) , j'ai une roue libre The Best Wheel comme dans le tuto.

j'ai fait la betise de demonter les rayons , de nombreux ont cassés, et je ne peux plus me servir de la roue comme bras de levier pour démonter le moyeu. Comment vais je desserrer la roue libre , en chauffant ???

 

A l'ouverture du couvercle de roue libre, une des 2 clavettes est cassée ( le teton cylindrique est cassé). ca se trouve des clavettes ?? si oui, sur quel engin ? je pense sur des solex peut etre ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

whoooaaa!! le vieux machin, j'adoooooore

 

peut etre avec des mors tailler dans du bois

 

 

tu appelles la clavette l'une des 2 pièces i empeche a la roue de tourner a l'envers ?

si oui,soit en récupérer une sur model autre et adapter

soit avec de bonnes limes, en fabriquer une

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah moi je viens de démonter, nettoyer, graisser et remonter une roue libre de vélo (Suntour), et comme je n'aime pas entendre ce tic-tic sur mon vélo, bah j'ai mis de la graisse partout. :D

Tant pis si ça coince, on verra bien. :o

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah moi je viens de démonter, nettoyer, graisser et remonter une roue libre de vélo (Suntour), et comme je n'aime pas entendre ce tic-tic sur mon vélo, bah j'ai mis de la graisse partout. :D

Tant pis si ça coince, on verra bien. :o

 

T'es têtu, toi ! ayumi_71.gif.3bfd1d0ffe568f1ae4149fc0dbe15d7b.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es têtu, toi ! ayumi_71.gif.3bfd1d0ffe568f1ae4149fc0dbe15d7b.gif

 

Boaf, qu'est-ce que je risque ? :D

Surtout que c'est une roue libre provisoire. :o

 

Mais mon ancienne roue-libre ne fait quasiment pas de bruit, depuis 15 ans que je l'ai. C'est une Maillard des années 70/80, dans son jus.

C'est celle que j'aimerais bien démonter justement. :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page