Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Chrysler Pacifica


Messages recommandés

Bonjour à tous

 

Je fais une excursion hors du forum Mazda pour faire un petit compte-rendu de notre voiture de location de cet été, assez insolite pour les européens que nous sommes.

Pour nos trois semaines en famille au Québec, nous avons eu droit à un Chrysler Pacifica quasi neuf, avec lequel nous avons parcouru pile 4000 km, de quoi alimenter un compte-rendu et faire découvrir cette bétaillère qui nous a transportée sans fléchir.

:)

Contexte

Le Chrysler Pacifica est considéré comme un minivan outre-atlantique. De ce qu’on a vu, 4 modèles se partagent 99 % de ce marché au Québec : le Dodge Gran Caravan (notre ancien Chrysler Voyager, représentant environ 50 % des minivan que nous avons croisés), le Toyota Sienna (environ 20 %), le Honda Odyssey (environ 20 %) et le Chrysler Pacifica (moins de 10 %). Nous avions donc un modèle peu répandu, malgré qu’il soit d’une marque américaine, et nous aurons croisé à peine une vingtaine de Pacifica durant notre périple, peut-être aussi parce que le modèle est récent (lancé en 2016). C’est là qu’on se rend compte à quel point la marque Chrysler a quasiment disparue, encore pire qu’un Alfa Romeo chez nous : même là-bas, il ne reste plus que deux modèles en vente : le Pacifica et la berline 300, alors qu’on croise encore beaucoup d’anciens modèles de la marque. Triste pour cette ancienne belle marque à la longue histoire et aux modèles marquants (Voyager, PT Cruiser, Prowler, Crossfire,…).

:cry:

Extérieur

Un minivan, c’est un beau bébé, mais tout juste dans la moyenne des véhicules là-bas vu la palanquée de pick-up de plus de 6m de long qui y roule. Par contre chez nous, ça serait totalement inadapté ! Quelques chiffres pour illustrer : 5.17 m de longueur, 2.02 m de largeur (hors rétros) et 1.78 m de hauteur, empattement de 3.09 m

:eek: , le tout pour un poids relativement contenu d’un tout petit peu moins de deux tonnes (1950 kg).

Niveau esthétique, c’est comme toujours subjectif mais je crois que le terme qui lui convient le mieux est fade. Les lignes sont insipides, sans originalité, sans personnalité, la forme de la calandre avant et des feux avant et arrière donne l’impression qu’il n’y a plus de département design chez Chrysler et qu’ils ont recyclé des concepts du début des années 2000, tant la ligne semble datée. Bref, ça pique les yeux (les miens en tout cas) et c’est sans saveur… Le Dodge Gran Caravan et le Honda Odyssey, sans être de beaux véhicules, ont au moins une certaine personnalité et des lignes marquées, moins passe-partout. Je vous laisse vous faire votre opinion avec les photos…

:vomi:

Enfin, côté jantes, on avait du 235/65 R17.

Intérieur

C’est grand ! Et même très grand. L’intérieur de notre Pacifica était aménagé en 2-2-3, avec 2 sièges indépendants en 2e rangée, dégageant un « couloir » au milieu qui dessert une banquette 3 places à l’arrière. Il n’y avait de l’isofix qu’au 2e rang par contre, pas sur la banquette arrière. Niveau habitabilité, un adulte tient sans aucun soucis à l’arrière, l’espace aux jambes et à la tête est immense à tous les rangs et les enfants de moins d’1m20 tiennent debout à l’intérieur ! Il y a évidemment plein de rangements, même la 3e rangée a ses portes gobelets et mini vide-poches ; entre les deux sièges avant, on peut mettre des sacs à dos, tablettes, téléphones,… Ca regorge de petits ou grands endroits pour ranger tout son bazar, c’est très agréable.

L’habitacle est aussi lumineux, les surfaces vitrées sont grandes, et si les sièges sont gris foncés, les garnitures blanc crème sont à la fois très claires, bien faites (plastique moussé presque partout) et peu salissantes.

Le coffre reste vaste malgré les trois rangées, nos 4 grosses valises de voyage y tenaient en position debout, serrées les unes contre les autres.

La climatisation est tri-zone, au plafond de la deuxième rangée un petit écran permet de régler la ventilation et la température, pratique pour les enfants.

La planche de bord a un dessin sympa, les compteurs noirs et bleus sont reposants et j’aime le levier de vitesse sous forme de roue à tourner. Nous n’avions pas de GPS avec cette finition mais ce n’était pas très gênant. L’absence de lecteur CD l’était davantage car les distances sont grandes et on ne capte pas toujours la radio (ou alors que des chaines d’information…).

Bref, je trouve que l’intérieur est une vraie réussite, très moderne, de qualité et agréable à vivre, on s’y est toujours bien senti, avec de la place, même lorsqu’il fallait pique-niquer dans la voiture quand il pleuvait dehors.

:D

Equipement

Nous avions l’entrée de gamme, donc par rapport à d’autres versions plus huppées, nous n’avions pas de cuir, de GPS, d’antibrouillard, de toit vitré, d’essuie-glaces automatiques, de micros pour parler entre l’avant et l’arrière (si si ça existe !

:eek:), de tablettes vidéo intégrées dans les sièges,…

Nous avions en revanche les deux portes latérales coulissantes et le coffre électriques, la climatisation tri-zone, le régulateur de vitesse (mais pas adaptatif, ni de limiteur), l’allumage automatique des feux et la permutation phares/codes automatique, bref l’essentiel ! La télécommande est originale, elle permet d’ouvrir les portes coulissantes et le coffre à distance, et même de démarrer le moteur !

:voyons:

Moteur

Puisqu’on parle du moteur, passons aux choses sérieuses ! On est en Amérique, donc il faut un cœur à la hauteur de l’animal à déplacer ! Pas de souci pour nous puisque nous avions le moteur Pentastar de Chrysler, un V6 (essence évidemment !

:oui:) atmosphérique de 3.6 l de cylindrée et développant 290 canassons et 355 Nm de couple lorsqu’on l’abreuve avec un bon indice d’octane. L’indice d’octane est important car on trouve dans les stations essence standards de l’octane 94, 91 et 87, et plus on descend en indice, moins le moteur développe de puissance, au point que pour les moteurs turbo qui y sont apparemment plus sensibles, les fiches techniques des constructeurs indiquent les puissances avec les octanes 87 et 94, et il peut y avoir jusqu’à 10 % d’écart ! :interrogation: La boite est la BVA9 Fiat-Chrysler.

Avec une telle fiche, ça ne peut que pousser et tout ça accélère bien fort, moins de 8 secondes sur le 0-100 km/h d’après mes essais et moins de 6 secondes sur le 80-120 km/h. C’est terrible à dire, mais c’est la voiture la plus puissante et la plus performante que j’aie jamais conduite sur route !

:ouin:

Et à conduire, ça donne quoi ?

Eh bien, vu les dimensions et le poids du bestiau, avec un centre de gravité haut et des suspensions chamallows bien américaines, ça ne fait pas de miracle ! C’est lourd, pataud, ça s’effondre sur ses suspensions si on force un tout petit peu, c’est tout sauf dynamique ! Ce n’est jamais dangereux, le châssis est assez sain et l’ESP rattrape tout ça dans le pire des cas, mais il ne faut avoir aucune velléité d’élever le rythme sur route sinueuse.

:deuxsanssix:Cela dit, les routes peuvent être très défoncées au Québec et on aura fait plusieurs dizaines de kilomètres de piste, alors les suspensions moelleuses étaient aussi très appréciables ! Le Pacifica est avant tout fait pour avaler de l’autoroute à 110 km/h (les autoroutes sont limitées à 100 mais tout le monde roule entre 110 et 120 et il n’y a pas de radar), en cruisant et en essayant de ne pas s’endormir, bercé par les suspensions. On attend le moindre arrêt ou le moindre dépassement pour avoir une excuse et accélérer plus fort pour se régaler du magnifique bruit du V6 et de la poussée qui l’accompagne. :lover: Les enfants en redemandaient ! Pour le mélomane automobile que je suis, se faire bercer par le son du V6 à chaque trajet était un pur bonheur. :love:Je pense d’ailleurs que pour le bienêtre auditif de tous, on devrait interdire en France tout ce qui a moins de 6 cylindres, tant c’est un régal pour l’oreille d’écouter tous ces V6 et V8 glouglouter (et bruler leur carburant à grande vitesse !), un vrai antidépresseur ! :jap:

Un mot sur la boite : globalement assez douce, elle compte en revanche beaucoup trop de rapports, qui sont de plus mal étagés. On a de gros trous entre la 3 et la 4 et entre la 4 et la 5, et à côté de ça, les derniers rapports sont totalement inutiles. A 120 km/h, je tournais à 1600 tr/min en 8e ! C’est sans doute bien pour la conso, mais à la plus légère montée ou réaccélération, la boite devait rentrer un ou deux rapports pour suivre le rythme. Enfin, je n’ai jamais vu la 9e de tout le voyage mais d’après la fiche technique, elle tire tellement long qu’elle pourrait théoriquement atteindre le rupteur à 570 km/h !!!

:buzz:

Consommation

Ah ah, je vous vois aux affuts, à vous dire « il fait son malin avec son gros monospace V6 essence qui chante, mais il a fait le plein tous les 200 km et a explosé son budget carburant à la fin ! ». Et bien non, ce n’est pas vrai !

:lol:J’avoue avoir moi-même été surpris de la consommation moyenne de notre voyage. Sur nos 4000 km, j’aurais consommé un très raisonnable 9.5 l/100km, avec 30 % d’autoroute, 50 % de route (dont de la piste) et 20 % de ville. Sur autoroute, à vitesse stabilisée, je descendais à un très impressionnant 7 l/100km, tandis que dans les grandes villes (Montréal, Québec), avec les arrêts et feux, c’était impossible de faire moins de 14 l/100km. Le tout avec une conduite normale, sans faire de folie mais sans lésiner non plus sur les montées en régime. Avec un réservoir de 72 litres, je faisais donc le plein tous les 600-700 km, l’essence coûtant peu cher là-bas (environ 0.8-0.9 €/l pour un octane 87). Un bilan consommation très bon donc, au regard du rapport poids/puissance. :jap:

Bilan

Le Chrysler Pacifica a été un excellent déplaçoir pour nos vacances, vaste, lumineux, bien fini et extrêmement confortable. J’ai adoré son moteur (quel plaisir de conduire un V6), moins sa ligne et sa tenue de route. Il ne nous a jamais lâché, même si on n’en attendait pas moins d’une voiture de location avec moins de 4000 km au compteur lorsqu’on l’a récupérée ! Maintenant, je ne pense pas qu’il ait sa place sur nos routes, trop encombrant et avec un moteur pas adapté, mais c’était très rafraichissant et agréable de le conduire dans ces superbes paysages. On en gardera un bon souvenir…

:fleur:

 

 

 

IMG_20190814_172555701.jpgIMG_20190802_124741043.jpgIMG_20190808_145322863.jpgIMG_20190809_130716538_HDR.jpgIMG_20190814_184010814_HDR.jpgIMG_20190814_183825298.jpgIMG_20190814_184100981_HDR.jpgIMG_20190814_183909794_HDR.jpgIMG_20190814_183810781_HDR.jpgIMG_20190821_120304128.jpg

 

120 km/h, 2000 tr/min, en 7e... Il reste encore deux rapports...

 

Edit : mise en forme

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • mike29b a modifié le titre en Chrysler Pacifica
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

×
  • Créer...