Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Daewoo Espero : La World Company sur quatre roues


Messages recommandés

DAEWOO ESPERO : La World Company sur quatre roues. :D

 

e05.jpg

 

 

 

Avant de vous narrer l'histoire de cette Coréenne pas si vilaine il est nécessaire de faire un petit retour en arrière. :oui:

 

Cette firme voit le jour en 1937 sous le vocable de National Motors, mais le pays étant à l'époque sous totale domination Japonaise on n'en sortira pas grand'chose.

 

Après-guerre non seulement la Corée est en complet sous-développement mais un conflit fratricide entre Nord Communiste et Sud Occidentaliste achève le désastre... :sic:

 

Il faut attendre novembre 1962 pour voir la société évoluer en Saenara Motors, une entreprise Sud-Coréenne enfin dotée d'un équipement moderne qui permet de produire une Nissan Bluebird sous licence.

 

 

 

Bon, la production n'était que de quelques milliers d'exemplaires à l'année...

e31.jpg

 

 

 

... Qui garnissaient souvent les flottes de Taxis locales.

e30.jpg

 

 

 

Rapprochement en 1965 avec le groupe Shinjin (dont Toyota est actionnaire) pour fonder la Shinjin Motors, inutile de dire que dorénavant les voitures produites sur les chaînes locales seront toutes des dérivées du N°1 Japonais, en particulier les Publica, Corona ou Crown... :hihi:

 

 

 

Non, ce n'est pas une "Toyota Corona" mais une "Shinjin Corona" : C'est marqué sur la calandre et le volant est à gauche. :o

e34.jpg

 

 

 

Le modèle évoluera de la même manière qu'au Japon au fil des années.

e33 corona.jpg

 

 

 

Retrait de Toyota en 1972 pour des raisons stratégico-financières et arrivée dans la foulée de l'américain General Motors en joint-venture pour fonder GM Korea qui sera rebaptisé Saehan Motors en 1976 avec 50% de capitaux GM (Ça va ? Vous suivez toujours ? :buzz: ).

 

A cette période Saehan produit localement des dérivés d'Opel Rekord et quelques modèles issus de la gamme Holden Australienne. :oui:

 

 

Non, ce sont des Saehan pas des Z'Opel ! :o

e29 saehan.jpg

 

 

 

Saehan produira aussi le Max, un pick-up dérivé de la Holden Gemini Australienne.

e37.jpg

 

 

 

Début 1977 Shinjin, en difficulté, doit vendre la moitié du capital de la firme lui appartenant à KDB (la banque du développement Sud-Coréenne) qui rétrocède la tout au Groupe Daewoo en 1978.

 

Daewoo ? :voyons:

 

C'est une gigantesque entreprise (on dit "Chaebol" en Coréen) créée en 1967 et qui a réussi dans de nombreux domaines :

 

-Armement

-Construction navale

-Electronique

-Hôtellerie

-Génie civil

-Banque

-Electro-ménager

 

Ça se prononce "Dé-ou" (et pas "Daévo"... :roll: ) et on pourrait le traduire en Français par "Univers". :oui:

 

 

Il y a de nombreuses versions pour interpréter le logo : Coquillage, palmier...

En fait il symbolise un volcan ! :D

e32.jpg

 

 

 

En décembre 1982 le groupe prend une part majoritaire dans le capital de Saehan Motor et débaptise l'entreprise qui devient de fait Daewoo Motors Corporation à compter du 1er janvier 1983.

L'Américain General Motors reste au capital de la société et permet aux "nouvelles" Daewoo de conserver une base connue et surtout de profiter des innombrables mécaniques disponibles dans toutes les usines du constructeur. :jap:

 

 

On reste au début des années 80 dans "l'Allemand amélioré" avec des évolutions de Rekord et de Senator.

e35 daewoo.jpg

 

 

 

La première Daewoo qui ne soit pas un "rebadgage" de Saehan sera la LeMans en juillet 1986.

 

Pour nous autres Européens ce ne sera pas une grosse surprise puisqu'il ne s'agit que d'une Opel Kadett E commercialisée ici depuis 1984 ! :hihi:

 

 

Daewoo LeMans, Opel Kadett chez nous...

e36.jpg

 

 

 

Mais bon, cette auto moderne va faire connaître la firme à l'export et ce bien que Saehan avait déjà développé des antennes à l'étranger, en Argentine et au Chili notamment. :o

 

En 1987 les dirigeants de Daewoo décident de s'émanciper un peu de la tutelle des productions GM pour "au moins" concevoir une auto à carrosserie spécifique (le groupe ne sera vraiment indépendant qu'à partir de 1992).

 

Pour ce faire ils vont contacter le cabinet de Design Bertone pour leur futur milieu de gamme dont on sait déjà que la plateforme sera celle qui fait les beaux jours de l'Opel Ascona C depuis 1981.

 

 

Ascona C, elle va offrir ses dessous à la future arme de conquête du Coréen.

e38.jpg

 

 

 

L'artisan Italien va proposer à la marque une carrosserie dessinée quelques temps plus tôt suite à l'appel d'offre du constructeur Français Citroën.

Ce dernier souhaitait en effet trouver une remplaçante à sa BX mais le dessin proposé ne convenait pas et le projet de Bertone fut rejeté.

 

 

Elle aurait pu s'appeler Citroën Xantia, si si ! :D

e19.jpg

 

 

 

Moderne et assez équilibré avec sa carrosserie à trois volumes le Directoire se laisse séduire et décide de choisir ce dessin.

 

On a donc déjà la carrosserie, le soubassement et... :voyons:

 

Manque la mécanique ! :D

 

Il est décidé de ne proposer cette voiture qu'en motorisations essence, à savoir un bloc 1,5 litre à double arbre à cames en tête et culasse à 16 soupapes développant 90ch à 4 800 tours, un 1,8 litre à 8 soupapes pour 95ch à 5 400 tours et un 2 litres également à 8 soupapes fournissant 105ch à 5 000 tours.

 

Toutes les motorisations sont "bien entendues" montées transversalement, disposent d'une injection électronique et entraînent les roues avant. :)

 

 

Motorisations relativement modernes avec disposition transversale et injection électronique.

e22.jpg

 

 

Elles sont accolées à une boite manuelle à cinq rapports ou une automatique à quatre vitesses, en option.

 

Bon point pour le Cx qui est de 0,29. :oui:

 

Toujours meilleur que les liaisons au sol qui font appel à un ensemble de type McPherson à l'avant avec barre antiroulis et fait confiance à un essieu semi-rigide à l'arrière sur ressorts hélicoïdaux...

 

Ajoutez à cela un équipement pour le moins généreux et vous vous demanderez bien ce que l'on peut reprocher à cette auto présentée sur son marché domestique en septembre 1990 ?

 

 

 

e04.jpg

 

 

 

Un coffre gigantesque : 560 litres !

e23.jpg

 

 

 

e28 kor.jpg

 

 

Et biiiieeeennn... :siffle:

 

Globalement cette Espero n'est pas vilaine, loin de la ! :deuxsanssix:

 

Mais il y a, quelque soit le pays qui va l’accueillir, "quelque chose qui dérange"...

 

En fait cette voiture est, à tous les niveaux, un véritable patchwork ! :lol:

 

L'avant ressemble beaucoup à une Citroën XM (d'aucun penseront aussi à la Ford Sierra), le traitement du vitrage latéral rappelle furieusement la Ford Scorpio cinq portes de 1985, les feux arrières une Nissan 240SX... :D

 

 

Pas moche du tout mais avec un air de déjà vu sous bien des aspects. :ange:

e03.jpg

 

 

 

Si l'on se souvient que le soubassement est celui d'une Opel Ascona on arrive déjà "à quelque chose de pas triste" mais ce n'est pas fini ! :buzz:

 

Les poignées de portes ? Opel de toute évidence...

La boite automatique optionnelle ? Une Aisin 50-42LE Japonaise...

Le volant ? Chipé à une Vectra !

Les moteurs ? Tous développés par Opel dans les années 70 ils firent le bonheur de nombreuses autos de la marque sans parler des Vauxhall Britanniques mais également des Holden Australiennes et c'est précisément de là-bas qu'ils viennent ! loulove.gif.6b99a63d7bdf7745a6ebf668936969dc.gif

Les expédier d'Outre-Rhin aurait sans doute été plus onéreux alors que l'île-continent n'est pas si éloignée de la Corée du Sud... :W

 

 

Les Coréens avaient droit à un tableau de bord digital, ce qui n'est pas étonnant quand on connaît l'implication de Daewoo à l'époque dans l'électronique grand public.

Le volant est celui d'une Opel Vectra, on ne peut pas être bon partout ! :D

e15.jpg

 

 

Nous avons donc une sympathique auto au dessin Italien destinée à l'origine à un constructeur Français, des moteurs venus des antipodes, un soubassement allemand et un assemblage Coréen visant surtout la conquête du marché Nord-Américain... :hihi:

 

Pourtant elle va se vendre, et même bien ! :p

 

 

L'habitabilité était correcte...

e11.jpg

 

 

 

... Mais l'aménagement intérieur et surtout la finition avaient déjà dix ans de retard par rapport aux Européens et aux Japonais. :o

e08.jpg

 

 

Corée, Australie, Moyen-Orient, Amérique du Sud, USA, Canada, Afrique du Sud, Inde, Russie... On en verra partout ! :oui:

 

 

Ici un exemplaire Thaïlandais.

e14.jpg

 

 

 

En Espagne et dans certains pays de même langue la voiture sera rebaptisée Aranos, une histoire de traduction car Espero veut dire "j'espère"... Mais quoi ? :lol:

e26 esp.jpg

 

 

 

Les Chiliens parlent Espagnol mais ont gardé la dénomination officielle.

Les Argentins aussi...

e25.jpg

 

 

Le Brésil la produira sur place dès 1994, et l'Europe ? :??:

 

Elle débarque en France en même temps que Daewoo en janvier 1995 et compte sur son excellent rapport prix-équipement pour convaincre.

 

Deux moteurs disponibles : Le 1,5 litre de 90ch en finition GLX et le 2 litres 105ch en version CD (une dénomination reprise d'Opel d'ailleurs... :roll: )

 

La première dispose déjà d'un équipement satisfaisant pour son prix de 80 000 Francs : Radio K7, Airbag, climatisation, direction assistée, verrouillage centralisé et vitres électriques.

La CD y ajoute (pour 10 000 Francs de plus) ABS, jantes alliage (y compris la roue de secours), radio CD, rétros électriques ainsi que la boite auto sur demande (le cuir est une option sur les deux modèles).

 

On en verra sur nos routes et même partout en Europe puisque Daewoo est pris d'une frénésie d'achats et se porte acquéreur de FSO en Pologne et de l'usine de Craiova en Roumanie qui produisait la fameuse Citroën Oltcit/Axel.

 

La production de l'Espero y débutera dès 1996 et sera uniquement destinée au marché domestique, aux pays de l'Est, à la Russie et à la Chine.

 

Je fais connaissance avec l'animal fin 1996, lassé de ma Ford Orion 1.8D de 1992 qui non seulement n'avançait pas mais commençait à me coûter cher en maintenance... :pfff:

 

Rencontré sur le stand d'une foire locale, le vendeur me propose de prendre rendez-vous pour l'essai d'une 2,0 litres CD, ce que je fais assez impatient de voir ce que cette voiture peut valoir sur la route avec un tarif aussi alléchant et un tel niveau d'équipement. :miam:

 

Je pars en compagnie du commercial sur mon parcours favori (Grenoble-Saint Nizier : 14 km de grimpette sur une route large et tranquille).

Déjà je déchante de voir cette CD avec un intérieur au cuir déjà plissé alors que le compteur n'indique qu'un petit millier de kilomètres, sans parler des plastiques bien rayés... Mais "les clients ne font pas attention, ce n'est pas leur voiture alors ils s'en foutent" me dira le vendeur.

 

M'ouais... :sic:

 

 

La qualité des matériaux intérieurs ne faisaient pas illusion bien longtemps, expérience vécue !

e24.jpg

 

 

 

Les premiers virages me laisseront assez perplexe : Côté moteur j'ai du mal à croire qu'il y a 105 canassons sous le capot tellement les rapports de boite me semblent longs mais le pire concerne les liaisons au sol.

 

Le train avant est mollasson et cherche sa route en permanence, quand à l'arrière il a une forte tendance à sautiller sur les petites bosses et à dévier de sa trajectoire !

 

C'est idiot mais ça me rappelle une ballade faite alors que j'étais ado' en Haute-Savoie à bord d'un pick-up Nissan King-Cab la benne vide ! :lol:

J'en parle au vendeur qui argumente que "vu le prix on ne va pas vous offrir une suspension de Ferrari". :buzz:

 

C'est la que j'ai compris que je n'allais pas quitter une Allemande au comportement déjà douteux sur mauvaises routes pour "la même en pire"... :W

 

 

Le type même de l'auto "qui en jette" mais dont le ramage ne valait pas le plumage.

Les Coréens avaient encore beaucoup à apprendre... :o

e17.jpg

 

 

Bref, l'histoire fera long feu et il faudra attendre novembre 2014 pour revoir Jensen au volant d'une Coréenne.

 

La carrière de l'Espero sera d'ailleurs très brève sur le vieux continent du fait de la présentation de la Leganza qui lui succède dès 1997, dessinée par Ital Design.

 

 

Cette voiture ne connaîtra qu'une carrière météorique en Europe : Deux ans à peine !

e21.jpg

 

 

 

Elle restera en production sur certains marchés jusqu'en 1999 mais l'Europe de l'Ouest ne vendait déjà plus d'Espero l'année précédente ce qui explique sa relative rareté sous nos latitudes, rareté accentuée au demeurant par une forte décote sur le marché de l'occasion et une fiabilité sujette à caution : Corrosion importante mais surtout électricité tendance "Italienne" et boîtiers d'ABS ou d'injection à la durée de vie assez courte et très onéreux à remplacer. :sic:

 

Le groupe Daewoo, dont les dirigeants n'avaient visiblement pas compris la différence entre chiffre d'affaire et bénéfice, sera acculé au dépôt de bilan par le gouvernement Coréen fin 1999 à la suite de trop nombreuses "erreurs de gestion" générant un endettement abyssal et aussi du fait de la crise asiatique.

Son Président, Kim Woo-Choong, sera même condamné par la justice locale pour fraude et détournement de fonds.

 

Daewoo sera finalement démantelé par activités, la branche automobile échoue de nouveau en 2002 sous le contrôle de la General Motors en association avec Suzuki.

L'Europe de l'Ouest verra passer en 2005 les automobiles Daewoo sous le label Chevrolet et ce jusqu'à l'annonce du retrait de la firme du vieux continent en décembre 2013.

 

C'était pourtant bien parti mais cela ne fut guère autre chose qu'un feu de paille... :(

 

 

Publicité de lancement, Corée : https://www.youtube.com/watch?v=dIronWuV6mY

 

Top Gun à la sauce Coréenne !

 

Belle rétrospective Chilienne :

 

 

e27.jpg

 

 

:coucou:

 

 

Jensen.

 

 

NB : Cette histoire est issue du topic suivant : Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ma région on voyait assez bien de Daewoo! Avec des évolutions cohérentes cela aurait été une bonne alternative à Dacia :oui:

 

Oui tout à fait c'était le projet de GM pour l'Europe. Opel/Vauxhall pour le généraliste HDG et sportif et Daewoo/Chevrolet pour l'entrée de gamme

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super topic Jensen. Et très intéressant à lire, j'ai appris plein de choses sur ce patchwork des années 90 :D .

 

Quand elle est sortie, j'aimais bien son look justement un peu Citroën devant, un peu "nippo-américain des années 90" à l'arrière. A l'époque, j'aimais bien d'ailleurs ces machins venus de loin avec leurs noms bizarres (Daewoo Nexia, Espero, Hyundai Pony, Kia Sephia, même Subaru Impreza break). Il y avait clairement un côté "exotique".

 

En tout cas, merci pour ce topic un peu "Boitier Rouge" :sol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, la formule me plait. Et le lien vient d'atterir direct dans mes favoris :D . Un grand merci à toi jensen, tu as un réel talent pour raconter les histoires. J'ai regardé par curiosité la 304 (je suis un peu éclectique), c'est génial à lire.

 

Bravo ! :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page