Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Casse actionneur i-Shift sur Jazz II (même boite robotisée sur Civic)


MAREAL

Messages recommandés

Bonjour,

J'ai acheté une HONDA JAZZ 1.4i VTEC Luxury i-Shift chez un concessionnaire d'Ile-de-France le 31 mars 2017, première main, totalisant 77 000km, assortie d'une garantie commerciale d'un an (BMP). Mi-mars 2018, le professionnel à qui j'ai amené mon véhicule pour une première révision m'indique une fuite sur un joint SPI... Consultant l'historique, je m'aperçois que ce défaut a été signalé à la première propriétaire de la voiture alors que la garantie constructeur avait expiré depuis peu. Au vu du montant du devis (joint SPI + embrayage + M.O.), la dame a refusé la réparation et, lorsque le concessionnaire en question a repris le véhicule, 2 ans plus tard, il a, avant de me le revendre, "oublié" de remplacer les pièces défectueuses ! J’ai donc adressé un recommandé au concessionnaire concerné, lequel a répondu en prenant à sa charge l’intervention. Habitant maintenant à plus de 100km de Paris, nous nous sommes mis d’accord pour déposer la voiture chez le concessionnaire le plus proche de notre domicile, et la facture a ensuite été envoyée au concessionnaire d’origine. 800km plus tard, panne complète ! La voiture ne démarre plus. Le concessionnaire ayant effectué le remplacement de l’embrayage étant fermé cette semaine-là (15 août), nous avons fait remorquer l’auto chez le concessionnaire HONDA voisin. Diagnostic : actionneur d’embrayage hors service, un des deux axes de commande étant cassé en deux ! Coût de l’intervention : 1 500 € !! Petite précision : Le diag effectué à la valise indique ceci : "Apprentissage position 3 de contacteur d'embrayage Non terminé" (P19E7), et "Valeur apprise de point mort de l'actionneur de changement de vitesse de transmission Hors plage" (P0909). Les deux concessionnaires directement concernés et le constructeur ne voient aucune relation entre l'actionneur d'embrayage HS et l'embrayage remplacé il y a peu ; Or le dernier technicien étant intervenu a obligatoirement déposé, puis reposé l'actionneur pour remplacer l'embrayage... En panne depuis plus de 2 mois, j'ai contacté le concessionnaire ayant changé l’embrayage, le vendeur et HONDA France. Je viens finalement d'obtenir du concessionnaire ayant réparé l'auto un nouveau devis ramené à 761 €, ce qui correspond à une remise de 50% sur le prix de la pièce. Inutile de préciser que cette offre ne me convient pas, étant donné que l'actionneur n'est pas une pièce d'usure, et que j'ai parcouru moins de 10 000 km avec cette auto. Questions : avez-vous connu des déboires similaires avec cette boite robotisée i-shift ? Si oui, comment avez-vous traité le problème ?

 

PS : Ma première HONDA, une Quintet, date de 1981 ! Depuis, j'ai acheté 4 Accord, et je ne parle pas des autres HONDA (Civic, Accord, Prélude, CR-V) achetées par la famille et les amis !! Drôle de façon de fidéliser le client, fidèle à la marque depuis presque 40 ans !!! Suite au récent Salon de l'Auto, je pensais que la prochaine serait un CR-V hybride, mais au regard de cette histoire, je vais probablement commencer à regarder de près ce que propose la concurrence...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

concernant les boites robotisées (Sensodrive .....), les types "Shift", tout les constructeurs connaissent des soucis au niveau des actionneurs.

La boite "shift" Honda, est équipée d'un actionneur d'embrayage et d'un actionneur de passage de vitesses.

L'actionneur étant dédié au passage des rapports, il est en tandem avec la gestion électronique du véhicule.

L'actionneur est géré par un module électronique en liaison avec le module de gestion moteur.

 

Les parties mécaniques peuvent demander un contrôle de l'état des pièces en mouvement.

- Démultiplication et renvoie d'efforts, moteur électrique.

La partie électronique demande une utilisation cohérente, ce module doit être ré-initialisé après une dépose, après une coupure d'alimentation de la batterie 12V.

 

Pour un échange d'embrayage, dépose de BV, il est nécessaire de débrancher les actionneurs, dépose de l'actionneur d'embrayage.

Coupure 12 V et coupure liaison gestion électronique, égale à une remise à zéro des modules de gestion.

 

Après dépose ou échange, la réinitialisation du module doit être effectuée suivant un protocole.

Cette opération est également nommée "apprentissage des actionneurs".

L'opération doit être effectuée en priorité moteur éteint, peut durer plus d'une minute.

Les Pb de boite sont récurrents, mauvais fonctionnement, passage des rapports anarchiques, blocage au point mort.

 

La ré-initialisation demande un outils de diagnostique contrôle avec le logiciel adapté.

Cette ré-initialisation doit commencer moteur coupé avec une scheck-liste, puis moteur tournant.

La position de l'accélérateur est essentielle au bon fonctionnement.

L'outil de contrôle OBD Diag Contrôle fait lui-même l'apprentissage des actionneurs avec les valeurs & paramètres moteur.

 

L'actionneur d'embrayage commande l'ouverture/fermeture de l'embrayage en fonction des paramètres moteur.

L’actionneur de passage permet la sélection des rapports de boite (loi de passage)

Il est possible que cette opération a été effectuée sans suivre le protocole.

Il est possible qu'il y a eu une coupure d'alimentation électrique, le module n'a pas été initialisé moteur coupé, les modules peuvent demander aux parties mécanique des l'actionneurs des actions mal définies, des déplacements mal calibrés, qui se traduit par une usure prématurée, un blocage de pièces. (rattrapage de jeu, long de déplacement des renvoies ....)

 

Bien souvent, les rapports refusent de passer, c'est une sauvegarde, la boite reste au point mort.

C'est une possibilité, l'actionneur et son principe de fonctionnement sont connus des réparateurs autos, le systèmes est présent chez beaucoup de constructeurs autos.

Cependant, le protocole a des subtilités suivant les mles de boite, là il est préférable de s'adresser à un agent ou une concession de la marque Honda pour une Jazz.

Ce type de boite de vitesses exige une bonne batterie et un bon circuit de charge, les dysfonctions en tension 12V peuvent aussi créer des incohérences de gestion électronique.

 

Pour info:

- Voir actionneur de vitesses Jazz Shift: lien@ Actionneur changt de vitesses pièce n°7

 

- Voir actionneur d'embrayage Jazz Shift: lien@ Actionneur d'embrayage pièce n°7

 

Il est possible que la gestion "sauvegarde" perturbe le fonctionnement boite/embrayage afin d'avertir le conducteur.

Cette sauvegarde provoque des ouvertures/fermetures de l'embrayage afin de créer des secousses.

Dans ce cadre, le véhicule doit passer en visite de contrôle. Si le problème est ignoré, il est possible que des sous ensembles subissent des dégâts. Un voyant défaut peut s'allumer, mais pas systématique.

 

Je pense que d'autres pourront apporter leur expérience personnel concernant l'usage de la boite shift Honda.

Cordialement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Jym52 Bonjour et merci pour ces explications de fonctionnement des boites robotisées. Petite précision : une des deux biellettes de l'actionneur concerné (visiblement de changement de rapports de boite, au vu de l'éclaté) est cassée en deux presque au fond de son logement. La pièce n'étant pas détaillée, il faut donc remplacer l'actionneur complet, pièce normalement facturée 1 500€ TTC, hors main d'oeuvre...

Le technicien qui a réceptionné le véhicule en panne m'a dit qu'il comprenait mieux ce qui s'était passé lorsque je lui ai indiqué que l'embrayage venait d'être remplacé : il m'a alors parlé d'apprentissages non terminés. Un technicien Honda France rencontré sur le salon de l'auto m'a, quant à lui, parlé d'une "contrainte mécanique" au remontage... Depuis, les concessionnaires impliqués comme le constructeur sont revenus sur leurs positions respectives, me soutenant que le véhicule n'aurait pas pu repartir au moment du remplacement de l'embrayage si les apprentissages ad-hoc n'avaient pas été convenablement réalisés (statique et /ou dynamique) ; J'ai un gros doute !

Ceci étant, j'ai vu la pièce cassée. Au vu du matériau (ressemblant à un alliage plutôt léger) employé par le fabricant pour réaliser la biellette en question, l'actionneur s'est clairement comporté comme un "fusible mécanique". Dans ces conditions, le concepteur aurait dû prévoir la possibilité de remplacer ces "pièces fusibles" au détail, sans donc avoir à remplacer l'ensemble complet !!

Enfin, je n'exclus pas la possibilité d'un choc ayant fragilisé cet actionneur au moment de sa dépose/repose, ce qui pourrait également expliquer cette casse !!!

Quoi qu'il en soit, tout ceci s'apparente au vice caché... n'est-ce pas ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

effectivement les règles du commerce obligent un réparateur auto à une obligation de résultat, un devoir de conseil sur l'état du véhicule, et une obligation de sécurité.

La panne de dysfonctionnement avec détérioration de l'actionneur est pour ma part une lacune lors du remontage.

Comme je le précise sur mon message précédant, c'est certainement une ré-initialisation des modules électronique effectuée sans tenir compte du protocole "apprentissage des actionneur", cette opération doit être effectuée avec une attention particulière.

Même si le procédé semble commun à tout les véhicules, chaque Mles à son processus "Process électronic" Data OBD qui sont les paramètres constructeur. (paramétrage usine)

 

Il est possible également que l'actionneur est était mal ajusté sur son socle, les commandes étant plus sur leurs axes de travail.

 

L'intervention remonte à plus de 6 mois, des kilomètres ont été effectués, les intervenant ne reconnaissent pas "le défaut de réparation".

Cependant, il est aussi du devoir du réparateur de proposer une pièce d’occasion prélevée sur un véhicule accidenté avec peu de km.

Cette pièce n'est pas un organe de sécurité, elle peut être remplacée par une pièce d’occasion prélevée chez un spécialiste "casse_autos".

 

Un recours sera long, et peut aboutir uniquement sur une partie de la réparation.

Bonne semaine.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Jym52 Re bonjour,

Pour être très clair, si la fuite a bien été signalée mi-mars, la réparation a, quant à elle, été effectuée le 23 mai dernier. La panne complète du véhicule s'est produite le 11 août et, entre les deux, la voiture n'a pas roulé pendant 5 semaines pour cause de congés à l'étranger. En d'autres termes, entre le remplacement de l'embrayage et la casse de l'actionneur, il s'est écoulé 6 semaines d'utilisation (et non 6 mois), au cours desquels nous avons parcouru moins de 800 km !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Jym52 Re bonjour,

Pour être très clair, si la fuite a bien été signalée mi-mars, la réparation a, quant à elle, été effectuée le 23 mai dernier. La panne complète du véhicule s'est produite le 11 août et, entre les deux, la voiture n'a pas roulé pendant 5 semaines pour cause de congés à l'étranger. En d'autres termes, entre le remplacement de l'embrayage et la casse de l'actionneur, il s'est écoulé 6 semaines d'utilisation (et non 6 mois), au cours desquels nous avons parcouru moins de 800 km !

Bonsoir,

bien vu les dates concernant le dysfonctionnement,

il faudrait un dialogue avec le réparateur pour un arrangement au mieux.

L'actionneur n'est pas un sous-ensemble qui rentre dans le protocole d'entretien courant (maintenance préventive)

Si il est bien monté sa durée de vie peut être très longue.

Cependant:

Le diagnostique avec les codes "défauts" obtenu avec un diagnostique contrôle peut prouver que la réparation est était effectuées avec un manque de rectitude.

Il faudrait avoir les résultats avec les codes défauts OBD qui précisent les mauvaises tolérances de fonctionnement, les incohérences de fonctionnement par gestion électronique.

Avec ce diagnostique, demander une prise en charge plus étendue.

 

Cordialement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/10/2018 à 23:57, Jym52 a dit :

 

Il est possible que la gestion "sauvegarde" perturbe le fonctionnement boite/embrayage afin d'avertir le conducteur.

Cette sauvegarde provoque des ouvertures/fermetures de l'embrayage afin de créer des secousses.

Dans ce cadre, le véhicule doit passer en visite de contrôle. Si le problème est ignoré, il est possible que des sous ensembles subissent des dégâts. Un voyant défaut peut s'allumer, mais pas systématique.

 

Bonjour et désolé pour le déterrage mais si l'auteur de ce message passe par là, ou un spécialiste de la boîte I-shift, j'aurais plusieurs questions à poser. 

En premier lieu concernant ce risque de casse de l'actionneur.

J'ai rencontré ce problème d'ouverture/fermeture de l'embrayage. Il a été involontairement provoqué par ma faute sur ma Civic. J'ai enclenché la première pour avancer la voiture, porte conducteur ouverte et cela a provoqué ces secousses d'avertissement sur la voiture. J'ai parcouru 10/15 mètres avant de comprendre d'où venait le problème. Aussitôt la porte refermée tout est redevenu normal. 

Lors de ma dernière révision, Honda ne m'a pas signalé d'anomalie au niveau du diagnostique électronique. Dois-je m'inquiéter d'avoir occasionné des dégâts? 

Modifié par professeur moutarde
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

×
  • Créer...