Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

 
Publi info
   / / /

Renault Sport est mort, vive RS Performance !

 

Il y a 29 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici
Ajouter une réponse
 

     
Vider la liste des messages à citer
 
 Page :
1
Auteur
 Sujet :

Renault Sport est mort, vive RS Performance !

Prévenir les modérateurs en cas d'abus 
chaarle13
Profil : Nouveau membre
chaarle13
  1. Posté le 23/05/2020 à 12:52:56  
  2. answer
  1. J'aime0
  2. Prévenir les modérateurs en cas d'abus
 
Publicité
[[Réflexion du jour]]

Courage à ceux qui auront la foi de me lire mais je voulais vous partager mon humeur du moment.
Cet avis n’engage que moi et je ne me base que sur des lectures d’articles et de forums et en aucun cas de sources internes. CE N’EST QU’UN AVIS
merci par avance.

Renault Sport est MORT ☠️... Vive RS Performance !

Renault ne va pas bien, l’actualité brûlante autour de la possible faillite de la marque au losange nous fait tous frémir bien qu’elle soit tout de même peu probable... après tout la seule marque Renault (Hors Nissan et Mitsubishi) a rapporté 3,5 milliards en 2018, et bien qu’elle ait perdu presque 400 millions en 2019 et un début d’année 2020 catastrophique il est fort probable que la marque rebondisse notamment grâce à un prêt de l’état à hauteur de 6 milliards.

Cependant l’état a posé ses conditions, pour que le prêt puisse être validé, Renault doit s’engager à investir massivement sur l’électrique. Une dizaine de modèles tout électriques doivent voir le jour entre 2020 et 2030.

Quid de l’hybrid ?
Visiblement il n’est pas mort, l’engagement fort de Renault en F1 en témoigne, c’est une technologie sur laquelle Renault compte investir (un peu tard certes) mais qui a de l’avenir. Il permet d’allier les bénéfices des technologies électriques et thermiques.

Les normes européennes anti-pollution se durcissent d’année en année et il est peu probable que l’on revoit une sportive thermique dans les années 2020, en témoigne la Megane 4 RS Trophy-R qui semble être un magnifique adieu de Renault à la sportive thermique, tant ils ont mis du cœur à l’ouvrage.
Toute la technologie issue de la compétition est passée dans cette voiture : allègement maximum, freinage carbone céramique, rigueur châssis rarement atteinte sur une voiture de série...
Sur les réseaux sociaux Renault Sport a communiqué à grands coups de records et des stats en faveur de sa sportive radicale, au grand désarroi des détracteurs de la marque qui avaient pour seul argument : "c’est trop cher".

Cependant Renault Sport semble avoir vraiment tout misé sur la Megane, puisqu’elle est la dernière "vraie" Renault Sport qui soit inscrite au catalogue à ce jour. Et la vitesse à laquelle est apparue la phase 2 (à peine 2 ans et demi après la présentation de la première version) laisse penser que sa carrière sera assez courte.

A présent Renault mise sur le "RS Line" avec sa Megane RS Line et Clio RS Line qui n’a de RS que le nom puisqu’il s’agit d’une finition et non d’une gamme à proprement parler.

Alors quel intérêt de développer une Clio Cup, Rally ou RX si ce n’est pas pour retrouver la technologie de la competition sur un véhicule de route ?
Il a été question pendant un moment que Renault Sport sorte une Clio RSi équipée du 1.3 TCe avec une hybridation légère. Un petit moteur toutefois volontaire qui peut monter jusqu’à 165ch selon la configuration, assez pour obtenir un véhicule au tempérament sportif avec une boîte de vitesse à double embrayage comme sur la Clio 4, paramétré pour offrir quelques pétarades au passages de vitesse et au lever de pied ainsi que des passages de vitesse dynamiques.
Sans nouvelles de ce projet depuis plusieurs mois, il semblerait qu’il ait été abandonné, trop coûteux à développer pour une clientèle qui risquerait de ne pas trop s’y retrouver avec une Clio "un peu" sport neuve à 35 000€ qui n’offre même pas la puissance de la précédente génération de Clio.

Quel avenir alors pour la gamme sportive ?
On serait tenté de dire que Renault miserait sur l’électrique, après tout ils ont pris de l’avance en misant rapidement sur la Formule E championnat grandissant mais peu enthousiasmant malgré quelques belles bagarres en piste. Mais il manque l’essentiel : de la passion, et ça l’électrique n’en offrira peut être jamais.

La solution se trouve alors peut être du côté de l’after market. En effet la création il y’a bientôt deux ans de la division RS Performance n’est peut être pas anodine.
Cela pourrait peut être constituer une solution par défaut pour se "fabriquer" sa RS à partir d’une RS Line.
Imaginez acheter une Clio RS Line TCe 130 et en faire une petite Clio Cup à partir des pièces performances développées sur des Clio de compétition et vendues aux clients qui en auraient les moyens et l’envie.
Renault Sport a tout à y gagner : pas besoin d’homologation et clientèle de vrais passionnés.
Et les clients dans tout ça ? Certes ils achèteraient une Clio en "Kit" qui n’est pas homologuée mais il n’est pas risqué de dire qu’au moins un quart des sportives roulantes actuellement sont modifiées que ce soit par une reprogrammation ou un remplacement de pièces, ce sont des modifications pour la plupart "tolérés" du moment où elles sont discrètes.
Les clients pourraient alors se fabriquer une voiture potentiellement unique en fonction des pièces proposées : Body kit, combinés, gros freins, échangeur, ligne inox, kit déco, béquet...

Imaginons une hypothétique Megane 5 RS Line sortie d’usine avec un 1.8 "hybride" développant 220ch vendue neuve 35000€ sans malus.
Avec une reprogrammation, un body kit, 4 combinés et un kit gros frein pour un total d’environ 10000€ on obtient une Megane 5 RS de plus ou moins 300 chevaux, avec un bon châssis pour le prix d’une Megane 4 RS Trophy pour peu que le propriétaire ait l’envie et les moyens de s’engager dans de telles modification.

Il y aurait là une piste à creuser puisqu’une voiture sortie d’usine road légal, serait alors trop compliquée à homologuer, trop chère, trop lourde, peu rentable ou pas assez amusante.
Hélas seul le futur nous dira si une telle solution sera exploitée par la marque ou si nous sommes définitivement condamnés à rouler en Clio 5 Hybride de 140ch avec un châssis triste...
Wait and see.

Sujets relatif
Publicité

 Page :
1

Aller à :
 


Les 5 sujets de discussion précédents Nombre de réponses Dernier message
Clio IV Essence 90 cv. Affaire ou pas ? 18
Code poste perdu 1
Clio 2 1.4 16v 2003 ne démarre pas 2
Renault Clio 4 d'occasion 2
Clio 2 Cale en roulant 8