Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Shelby Cobra CSX 3359


Messages recommandés

Voici 9 ans, Autorétro nous gratifiait d'un essai sensationnel :

 

L'avant-dernière "AUTHENTIQUE" Cobra 427, CSX 3359 pour ne pas la nommer : 8 pages d'essai + la couv .... !!!!

 

WCm5Wz.jpg

 

 

g1gyMN.jpg

 

7F2ziU.jpg

 

 

 

Attention : fi des copies, ici on parle d'authentique ....

cH3ElP.jpg

 

 

 

VGtMxu.jpg

 

Cet article d'Autorétro a fait beaucoup de bruit dans le monde officiel des propriétaires de Shelby Cobra, et notamment auprès du SAAC et de l'ACOC, les deux autorités incontestables du petit monde Shelby car il y a un réel problème, la voiture de Monsieur François DURET est considérée comme "Air Car" par le Shelby American Automobile Club, et plus charitablement comme "Replica" par le AC Owner Club

 

"" ‘Mr Duret has not provided any material that draws into question the CSX 3359 information held by the ACOC and SAAC, and to date has not responded to requests to provide such material; his claims are implausible and are not endorsed by any recognised authority.

The ACOC and SAAC classification of Mr Duret’s Cobra-type vehicle as a recently-constructed Replica is correct.""

- Public-domain document available by email request to rstainer@radcothouse.co.uk -

 

Malheureusement, cela jette sinon un discrédit, du moins un voile sur les voitures que ce monsieur possède par ailleurs, parce qu'à ce niveau-là, il ne peut non seulement ignorer la situation, il la créée ….

 

 

 

 

L'historique de la "vraie" CSX 3359 est limpide, connu et reconnu ..... et ce n’est en aucun cas la voiture du reportage d'Autorétro :

 

CHASSIS NUMBER CSX 3359

The Shelby American Automobile Club World Registry documents chassis no. CSX 3359 as having been the next-to-last 427 Cobra produced. It was billed to Shelby American on 14 December 1966, equipped with a 427 V-8 with single 4V carburetor and finished in red with black interior. In other words, it was ordered as, and has always remained, a road car, one that has been enjoyed and preserved on the street – though sparingly. CSX 3359 was then sold to Pletcher Ford, of Jenkintown, Pennsylvania, at $1,000 off dealer cost, and was trucked to Jenkintown on 16 October 1967. On the journey to Pletcher Ford, minor storage and shipping damage occurred, necessitating repair of the left-hand rocker panel, the Cobra emblem on the trunk lid, and replacement of the spare wheel and tire at a cost of $211.95 – as noted on repair order no. 2020.

The Cobra’s first owner was Frank W. Hultslander, of Norristown, Pennsylvania, who rarely drove it before consigning it to Hexagon Motors, of London, in November 1971; Hexagon Motors purchased the Cobra themselves, and imported the car overseas. It remained in storage from 1972 until 1976, when its existence in England was widely reported, and the car found a new owner in Richard Buxbaum, of Hinsdale, Illinois. Remarkably, when Mr. Buxbaum advertised his Cobra for sale in 1978 at $85,000, it had recorded only 512 original miles!

The car was sold to Jerome A. Shinkay, of Janesville, Wisconsin, who in the early 1980s advertised it for sale. CSX 3359 passed to James S. Ward, of Atherton, California, who resold it to the Ferrari dealer in Los Gatos. From there, it passed through the hands of Timothy Lewy into the ownership of renowned collector John Mozart, whose stable includes some of the finest performance automobiles ever built. In 1998, the Cobra was acquired by another well-known enthusiast of Ford performance products, Lawrence Bowman, in whose ownership it was pictured on page 111 of John McClellan’s The Classic ACs.

In 2004, Mr. Bowman elected to have the car restored by the well-known Cobra expert, Mike McCluskey. The entire drivetrain, including engine, transmission, differential, drive and half-shafts, and suspension, was rebuilt to original specifications, with everything pertaining to reliability and drivability being repaired and replaced only as necessary. The body was left on the chassis, due to its stunning originality, but was stripped to the bare frame and body shell, before being metal-finished, primered, and repainted the original Monza Red. Much of the interior remains original, including the wonderfully well-preserved seats, vinyl, wheel arches, and doors.

Thereafter, the Cobra was acquired by a notable private collector in the Northwest and then by the current consignor in 2014. Always a well-kept road car, it still wears its original “sunburst” wheels shod in the original Goodyear blue dot tires and is accompanied by a second set of Trigo wheels. Having driven just a handful of miles since its last public outing, this incredible Cobra is unquestionably one of the most authentic and original 427s extant.

En 1998, elle se vendait 85 000 USD , les prix ont changé depuis .... CSX 3359 a battu un nouveau record en 2019, juste $ 1.8M :sol:

 

 

https://www.hagerty.com/articles-videos/articles/2019/03/11/amelia-island-2019-record-sales

 

https://www.conceptcarz.com/profile/20833,2590/1966-Shelby-Cobra-427.aspx

 

 

 

Si on peut trouver très étonnant qu'un magazine comme Autorétro prenne comme argent comptant et sans vérification les redondances d'un propriétaire, on peut néanmoins déceler beaucoup d'humour dans la rédaction du reportage, car dans les points faibles, la dernière phrase c'est : on dirait une réplique ...

 

 

XfDbeJ.jpg

 

 

J'ai eu l'occasion de vérifier de mes yeux que le numéro estampillé sur la voiture du reportage est bien CSX 3359 ... pas d'erreur ...

Mais bon, parler de Cobra, c'est toujours agréable :love:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... Mais bon, parler de Cobra, c'est toujours agréable :love:

 

 

Bonjour @Bend427 et bienvenu dans le forum des mordus :crazy:

 

Merci pour ce reportage qui a le mérite de rappeler aux acheteurs de voitures "authentiques" qu'ils doivent être suspicieux sur les voitures proposées et qu'en cas de doute, ils doivent s'assurer de l'avis d'un expert. Le cas exposé ici n'est malheureusement pas isolé et on rencontre régulièrement ce genre de situation, essentiellement dans le monde des voitures de course prestigieuses et anciennes. On a vu ainsi renaitre de leurs cendres tel l'oiseau Phoenix, des voitures de compétition entièrement détruites (le sort de la compétition est parfois cruel) dont la cote devenue alléchante, justifiait économiquement une reconstruction identique à l'originale. On se souvient par exemple de cette situation embarrassante lors d'un Tour Auto où deux Ford GT40 étaient engagées sous le même N° de châssis (P/1073 je crois me souvenir) mais dont l'une d'elle avait été entièrement reconstruite sur la base d'un petit morceau de tôle du châssis provenant de la véritable voiture (tôle remplacée suite à une sortie de piste). Ou bien de ce fabriquant de répliques Bugatti argentin qui proposait des répliques tellement fidèles que certains spéculateurs n'avaient pas hésité à partir d'une voiture Bugatti originale, d'acheter une réplique argentine afin de faire deux modèles "originaux" en panachant les pièces de l'une sur l'autre. Pour le châssis, il suffisait de le couper en deux et dire qu'il avait été restauré suite à un accident.

 

Pour la grande majorité d'entre nous qui roulons dans des répliques, on pourrait se croire à l'abri des malversations. N'en croyez rien, il suffit de parcourir Le Bon Coin pour se voir offrir des Cobra 427 bizarres qui affichent une puissance fiscale inférieure à 25 CV avec un carte grise plutôt genre "gris foncé".

Cela dit, une réplique bien construite est très souvent supérieure en terme de freinage, de tenue de route, de performances et d'agréments de conduite à une authentique épave au passé limpide. Quel que soit votre choix, comme le dit justement Bend427, parler de Cobra en général c'est toujours agréable.

Une bonne année 2020 à vous tous ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

 

J'ai eu l'occasion de côtoyer cette voiture et son propriétaire en 2014, lors d'un rallye promenade dans les Pyrénées.

 

Curieux de nature ... j'ai été un peu surpris que c'est homme ne soit en aucun cas intéressé par ma propre voiture, une simple réplique de 427, (Nous étions les deux seules Cobra de l'aventure) mais intéressante quand même dans la mesure où c'est l'une des premières fabriquées, elle date de la deuxième moitié des années 70, Californienne strictement d'origine, y compris la peinture, animée par un Ford 460 en vis platinée, couplé à une Doug Nash 4 + 1.

 

 

A chaque arrêt, il aimait à raconter aux badauds aux yeux écarquillés que SA voiture était une AUTHENTIQUE COBRA Shelby, l'avant dernière 427 SC fabriquée, une des trois se trouvant en France.

 

 

Bizarre de savoir aujourd'hui que cette voiture ne vaut pas tripette, (Le prix des pièces détachées ?), et n'a à priori même pas le droit de rouler sur route ouverte, puisque c'est un "air car" et non pas un "tribute to" ... ???

 

C'est décidé, je garde la mienne ;-)

 

Bonne année à vous tous !!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle est cette voiture de la fin des années 70 ?

 

Contemporary Classics a bien débuté avant 1980 mais n'est pas en Californie... Era non plus... Une Arntz ? Une Kellison Stallion peut être ?

 

Voiture rare, je n'en ai jamais vu encore...

 

:eek:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle est cette voiture de la fin des années 70 ?

 

Contemporary Classics a bien débuté avant 1980 mais n'est pas en Californie... Era non plus... Une Arntz ? Une Kellison Stallion peut être ?

 

Voiture rare, je n'en ai jamais vu encore...

 

:eek:

 

 

Bravo Ched, du premier coup, c'est une Kellison

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La mienne c est une vraie Cobra csx 305*&@€+=.......je vais aller voir auto rétro pour un reportage :o

Bon ok d accord j ai essayé.... c est une réplique cobra Pilgrim mk3 ?

 

C est quand même un truc de fou ce reportage d autorétro ! Ils auraient quand même pu vérifier c était pas trop dur couleur , jantes ect .... mais je vois qu ils avaient quand même des doutes :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello everyone

 

I had the opportunity to rub shoulders with this car and its owner in 2014, during a rally rally in the Pyrenees.

 

Curious by nature ... I was a little surprised that this man is in no way interested in my own car, a simple replica of 427, (We were the only two Cobra of the adventure) but interesting when even insofar as it is one of the first manufactured, it dates from the second half of the 70s, Californian strictly of origin, including painting, animated by a Ford 460 in platinized screw, coupled with a Doug Nash 4 + 1.

 

 

At each stop, he liked to tell wide-eyed onlookers that HIS car was an AUTHENTIC COBRA Shelby, the penultimate 427 SC manufactured,

 

 

Weird to know today that this car is not worth a tripe, (The price of spare parts?), And a priori does not even have the right to drive on an open road, since it is an "air car" and not not a "tribute to" ... ???

 

It's decided, I keep mine ;-)

 

Happy New Year to all of you !!!

 

Looking for this explanation long time ago!! nice

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page