Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Epica

[Topic Officiel] Chevrolet Epica (2006-2011)


Invité §2Ha335Wy

Messages recommandés

  • Réponses 128
  • Créé
  • Dernière réponse
Invité §2Ha335Wy

Voici des nouvelles images de l'Epica.

 

http://www.autoweek.nl/images/800/17236.jpg

 

http://www.autoweek.nl/images/800/17237.jpg

 

http://www.autoweek.nl/images/800/17232.jpg

 

http://www.autoweek.nl/images/800/17241.jpg

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §ju.823Gt

Sympas ton site. Tu fais les modifs avec quoi? Blender, c'est quoi? Je ne suis pas un spécialiste des logiciels. :voyons:

 

Je sais que ca fait plus d'un mois que tu as ecrit ce message, mais je viens juste de le voir, désolé.

Alors d'abord merci pour le site. Après les photos je les modifie avec photoshop elements (une version light de photoshop) et pour finir blender c'est un logiciel de modelisation 3D gratuit, relativement puissant (au moins pour mon niveau) mais pas tres intuitif.

 

Pour revenir à la chevrolet epica, je la trouve vraiment pas mal, surtout sur les photos "de salon" avec des angles différents des photos officielles. En plus elle a l'air énorme. Par contre je bloque sur les appuis tetes arriere dess photos officielles. Ca fait un peu vieille coréenne (bon en meme temps c'est toujours coréen mais quand même). Apparament ils sont plus modernes (de type "virgule") sur les autres photos.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la ligne est assez banale, le volant est affreux! on dirait un volant de camion!, le tableau de bord il est pas mal, par contre c'est toujours incompréhensible pourquoi en Corée les acheteurs ont droit sur les modèles de Daewoo a des tableaux de bord bicolores (crème/noir) et en Europe Daewoo s'obstine a mettre des tableaux de bord noir ou gris qui sont d'une tristesse affligeante

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la ligne est assez banale, le volant est affreux! on dirait un volant de camion!, le tableau de bord il est pas mal, par contre c'est toujours incompréhensible pourquoi en Corée les acheteurs ont droit sur les modèles de Daewoo a des tableaux de bord bicolores (crème/noir) et en Europe Daewoo s'obstine a mettre des tableaux de bord noir ou gris qui sont d'une tristesse affligeante

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §2Ha335Wy

C'est comme la couleur des voitures, tu as le choix des différents coloris joyeux mais tout le monde achéte des couleurs sombres et passe partout. On va dire que c'est pour la revente mais franchement je ne suis pas convaincu de cet argument rationnel.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour les couleurs je pense que c'est un probleme qui existe qu'en France, par exemple la CHEVROLET EVANDA est commercialisé en France uniquement en 3 couleurs, Blanc, Noir metalisé, Gris metalisé (Quelle tristesse!!) ,en plus l'option peinture metal est hors de prix (465 euros).

Dans tous les autres pays d'Europe l'Evanda est proposé entre 7 et 10 coloris! qui sont en plus très joli.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §fan668Ky

Catalogues dispo en concession debut avril.

Tarif et gamme devoilé le 21 avril

21 avril essai presse.

1ere presentation en france a magny cours le 29 avril

lancement le 10 juillet

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §2Ha335Wy

Catalogues dispo en concession debut avril.

Tarif et gamme devoilé le 21 avril

21 avril essai presse.

1ere presentation en france a magny cours le 29 avril

lancement le 10 juillet

 

Encore une fois, c'est trés sympas ce genre d'info. C'est moins dur d'attendre.

 

Dans quelques jours, nous aurons la primeur d'avoir des éléments importants.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §fan668Ky

Caractéristiques techniques de base* : Chevrolet Epica

 

Carrosserie

Longueur/

Largeur/Hauteur 4.804/1.807/1.449 mm

Empattement 2.700 mm

Poids à vide 1.460 – 1.500 kg

Moteur / Transmis-sion

Moteur/Configuration Six cylindres en ligne/transversal

Cylindrée 1.993 cm3 2.492 cm3

Puissance max.* 104 kW/142 ch à 6.300 min-1 115 kW/157 ch à 5.800 min-1

Couple max* 191 Nm à 3.800 min-1 245 Nm à 4.000 min-1

Transmission avant

Boîte Cinq vitesses, manuelle; cinq vitesses, automatique (option) Cinq vitesses, automatique

Consommation MVEG (mixte)** 9,0 (9,5) l/100 km 9,8 l/100 km

Châssis

Suspension avant Jambes de force McPherson

Suspension arrière Multibras à l‘arrière

Direction Crémaillère à assistance hydraulique

Freins Disques à l’avant et à l’arrière, ABS

Roues 15 – 18 pouces

Pneus 205/65R15; 205/60R 16; 215/50R17

*Valeurs provisoires; ** Automatique entre parenthèses

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §2Ha335Wy

Essai : Chevrolet Epica L6 2.0 LS & 2.5 LT

http://automobile.nouvelobs.com/mag/060526/epica/default.asp

Une Epic(-urienne) non aboutie

 

Construite en Corée sur les cendres de feu Daewoo, cette routière compense un agrément de conduite quelconque par un confort royal, un équipement à la page et la présence d’un 6 cylindres, onctueux mais anémique. Le tout pour moins de 20.000 € ! > Jean-Philippe Jourdan - 26/05/2006

 

Pour son lancement, l’Epica doitse contenter de deux blocs essence.Si une version GPL devrait arriverd’ici peu, il faudra en revanchepatienter jusqu’en 2007 pour quecette routière accueille un Diesel VCDi.

Pour son lancement, l’Epica doit se contenter de deux blocs essence. Si une version GPL devrait arriver

d’ici peu, il faudra en revanche patienter jusqu’en 2007 pour que cette routière accueille un Diesel VCDi.

 

Entre Vaux et Berne, la ville de Fribourg est traditionnellement considérée comme la frontière linguistique de la Suisse, séparant les populations alémaniques de celles romandes. Une situation géographique privilégiée qui lui a permis de devenir le symbole helvétique en matière de diversité culturelle.

 

http://automobile.nouvelobs.com/mag/060526/epica/images/file.jpg

 

Ce n'est donc sans doute pas un hasard si la marque au Bow Tie a choisi ce lieu pour lancer sa nouvelle berline à vocation mondiale. Toujours construite au pays du Matin Calme par GM DAT (ex-Daewoo), l'Epica est pourtant la première Chevrolet destinée au marché européen à ne pas être directement issue de modèles coréens déjà existants (Matiz, Lacetti, Nubira… ).

 

La firme américaine tend ainsi à estomper peu à peu les différences trans-continentales existant entre ses modèles : quelque soient les marchés visés, tous seront désormais dessinés dans le bureau de design maison de Warren (Michigan).

 

L'Epica se démarque ostensiblement de sa devancière Evanda grâce à un style beaucoup plus consensuel. Ce qui ne signifie pas désuet pour autant ! Ni trop originale, ni trop classique, elle s'immisce parfaitement dans le paysage automobile actuel.

 

Si le gabarit de l'Epica surclasse celui de ses rivales européennes (4,81 m en longueur, contre 4,68 m pour la Peugeot 407 et seulement 4,60 m pour la Renault Laguna), ce gain a surtout permis de renforcer l'image de la berline, plus statutaire —à l'instar du long capot—, mais également sa praticité : le coffre revendique 480 l, un chiffre parmi les meilleurs du segment (435 litres pour feue l'Evanda, 471 pour la C5 et tout juste 407 pour la… 407).

 

http://automobile.nouvelobs.com/mag/060526/epica/images/mot.jpg

 

A contrario, l'empattement de 2,70 m s'avère relativement décevant, inférieur à celui des tricolores de respectivement deux et cinq centimètres. Sur le papier du moins. Car dans les faits, on se sent plus à l'aise à l'arrière de l'américano-coréenne que dans la Lionne, tant au niveau des épaules que de l'espace aux jambes.

 

Si le conducteur trouve assez vite ses aises en dépit d'un volant seulement réglable en hauteur, les désagréments sont plus nombreux pour le passager avant. Qui doit composer à la fois avec un espace aux jambes limité et surtout un siège beaucoup trop bas, sans réglage en hauteur possible !

 

A l'intérieur, le recours à des plastiques moussés sur la partie haute de la planche de bord ou encore le soin apporté aux commodos, très doux au toucher, témoignent des efforts accomplis par la firme américaine en matière de finition. C'est un peu moins qualitatif au niveau de la console —quelques plastiques bas de gamme et une horloge digitale façon années 80— même si l'habillage "alu" vient avantageusement remplacer le faux bois clinquant présent sur l'Evanda.

 

 

Sous le capot, alors que l'on s'attendait là aussi à un conformisme de bon aloi, GM DAT a décidé de jouer la carte de l'innovation, en intronisant un nouveau six cylindres… en ligne. Une architecture originale, seulement appliquée de nos jours par BMW et Volvo. Grâce à ses dimensions restreintes (64 cm de longueur), les ingénieurs sont parvenus, petit prodige, à l'installer en position transversale. Excellente sur le papier —l'équilibre et le rendement sont censés être améliorés—, cette option fait toutefois "chou blanc" sur l'Epica, revisitant un peu l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide.

 

En dépit d'une grande douceur en conduite coulée et d'une discrétion rare, seulement "perturbée" par une sonorité éminamment sympathique lors de franches accélérations, ce bloc n'offre en effet qu'un agrément limité. Bien en-deça par exemple d'un quatre cylindres comme le 2.4 de 163 ch équipant la Toyota Avensis (lire notre Essai).

 

C'est surtout criant avec le 2.0 de 144 ch, au rendement insuffisant tant en reprises qu'en accélération pure —attention aux dépassements ! Fort d'un couple généreux (237 contre 195 Nm), la version 2.5 de 156 ch se montre un peu plus fringuante. Problème : cette vigueur ne se manifeste qu'une fois passés les 4.000 tr/min. Trop élevé, ce seuil réduit non seulement sa plage d'utilisation, mais engendre en plus une grimpée en flèche de la consommation (davantage 13 l/100 km que les 9,3 l annoncés par Chevy).

Rien à redire sur leplan de la finition,très correcte.

 

http://automobile.nouvelobs.com/mag/060526/epica/images/int2.jpg

 

Sur le plan de la tenue de route, l'Epica est supposée marquer un réel changement par rapport aux récentes productions de GM DAT. C'est du moins ce que les dirigeants au Nœud Pap' se sont efforcés de nous expliquer à l'occasion de cette étape fribourgeoise : "Non, le comportement de l'Epica n'a plus rien à voir avec celui d'une coréenne. Il s'agit d'une vraie américaine ! (sic)"

 

Que ces messieurs nous pardonnent, mais s'il est un fait avéré que ces deux contrées sont particulièrement distantes l'une de l'autre, il est également vrai qu'elles partagent les mêmes habitudes en matière de trains roulants, avec un penchant certain pour les suspensions souples. L'Epica ne fait donc pas exception à la règle. Cela étant, reconnaissons ici le soin tout particulier apporté au châssis (multibras à l'arrière) et surtout à l'amortissement, désormais en phase avec les standards européennes.

 

Vous l'aurez toutefois compris, mieux vaut adopter à bord de l'Epica un rythme de sénateur. Tant pour apprécier pleinement ses qualités —aucune nuisance sonore et un confort exceptionnel quel que soit l'état de la chaussée— que pour éviter d'en constater les principaux défauts : une boîte automatique d'une lenteur affligente, une direction manquant franchement de précision, l'absence d'ESP (même en option), ou encore un freinage nécessitant d'écraser la pédale pour obtenir quelque effet significatif.

 

http://automobile.nouvelobs.com/mag/060526/epica/images/compt.jpg

 

Reste l'argument tarifaire, un domaine où Chevrolet n'a rien à envier à Daewoo. En entrée de gamme, déjà bien fourni avec six airbags, la climatisation automatique, quatre vitres électriques, des jantes alliage 16" et une radio CD/MP3, l'Epica demeure sous le seuil des 20.000 euros ! Un exploit unique, pas même accompli par les autres routières coréennes du marché (Kia Magentis et Hyundai Sonata).

 

Quant au haut de gamme LT, s'il atteint 22.700 €, l'équipement livré en sus est loin d'être négligeable —sellerie cuir, régulateur de vitesse, jantes alliage 17" ou encore radar de recul— malgré encore quelques lacunes (pas de climatisation bi-zone, ni de GPS avec écran couleur). Des oublis relativement bénins, qui devraient largement être compensés par l'inhabituelle minceur de la "douloureuse", et surtout le plaisir de rouler des mécaniques en six cylindres... si plat soit-il !

 

 

http://automobile.nouvelobs.com/mag/060526/epica/images/file2.jpg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §2Ha335Wy

Ce n'est pas un foudre de guerre mais un confort, une bonne insonorisation, un tarif attractif devrait attirer une clientéle conséquente.

 

A valider dans les prochains essais.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §fie363AZ

Je viens de lire l'essai de l'Epica dans l'A.M de ce mois ci

je trouve cette voiture reussie meme si pour eux elle n'est pas parfaite

pour - de 20000 euros il est possible de rouler en grosse routiere moteur V6 et totalement neuve

cette voiture a sa place sur nos routes j'en suis convaincu

 

AAAAhh...!!! si j'avais les moyens..... :sol: ....wait and see

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §fie363AZ

Alors les point forts sont:

 

Son prix

Son habitabilité

Son equipement interressant

Ses points faibles:

 

Son manque de technologie

Le moteur creuxsous 4000 tours

La mauvaise gestion de la boite automatique

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §fie363AZ

Essai de l'Epica 2.0 LS dans Autoplus

 

Les points forts

 

Son silence

son prix

Ses suspensions douces

Son habitabilité

 

 

Ses points faibles

 

Son manque d'equipement

Le manque de vigueur du moteur L6

le comportement routier "americain"

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §2Ha335Wy

Les aspects positifs me plaisent et le manque de vigueur n'est pas pour moi un critére important. Ce type de voiture devrait trouver une cliéntéle.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
  • Créer...