Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
  • 0

[Tuto] Les avantages de la vidange par aspiration


sylva16

Question

En bref

Difficulté : Facile

Outils / équipements nécessaires :

- Outil pour percer les filtres à huile.

- Appareil pour aspirer l'huile (ici Clas équipement)

 

- Clef à sangle métallique pour filtre à huile (ici la bonne vieille Facom U86)

- Entonnoir.

- Un chiffon :D !

 

 

Salut les amis,

 

Concernant l'entretien de nos diesels, la qualité de l'huile et donc l'espace entre vidanges est primordial.

Nous n'avons pas fait d'études statistiques sur le sujet (pas les moyens de faire des cohortes) mais il est doux à l’encéphale de savoir que plus on vidange fréquemment et plus le moteur mais aussi, le turbo, la pompe à huile, à dépression (en bref, tout ce qui tourne) et les joints spi, sont heureux...

 

1 - Problématique

Nous ne remettrons pas en cause la qualité actuelle des huiles qui au bout de 10 000 km, déversées dans le bac à huile de récupération de la déchetterie, sont toujours bonnes.

Nous en voulons comme preuve que ces huiles sont récupérées et filtrées afin d'être commercialisées, à nouveau.

En synthèse, le problème ne vient pas de l'huile mais des particules en suspension graphite et autres constituants chimiques issus de la combustion.

 

L'huile usagée est beaucoup plus abrasive qu'une huile neuve puisque ce sont ces fines particules solubles qui érodes les pièces en contact autement dit, plus l'huile aura de "Km" et plus "érodeuse" elle sera.

Concomitamment, nous n'aimons pas vidanger (çà ne vient jamais au bon moment, il faut lever la voiture et surtout, c'est sale à faire et pour les moins jeunes il n'est pas facile de jouer les asticots sous la voiture). En bref, c'est la corvée ...

Ainsi, le concept d'huile "long life" est apparu en donnant naissance à un espacement des vidanges tous les 30 000 km !

Ici, ce n'est plus 10 000 km de particules abrasives que l'on va se traîner mais 30 000 km combien même ces huiles long life soient étudiées pour çà.

Cependant, au vu de ce que nous avons écrit plus haut, vous comprendrez que nous ne partageons pas ce concept d'huile "long life" .

Ce concept mis au point dans le cadre d'un abonnement "entretien" a pour objet de réduire les coûts d'entretien du constructeur puisque destiné aux parcs des entreprises et des administrations.

 

Lubrifier un moteur avec une huile "chargée" (aussi bonne fusse-t-elle) , de tous les produits de combustion précités, nous laissent pantois, tout comme l'absence de vidange de la BDV...

 

En synthèse, si nous réduisions de manière conséquente la pénibilité d'une vidange, la donne pourrait changer.

 

C'est ce que propose cet article.

 

2 - Principe de la vidange par aspiration

Connu de nous tous, il consiste à mettre une sonde qui va au fond du carter d'huile et d'aspirer à l'aide d'une pompe à vide ou d'un réservoir mis sous vide (- 1 bar).

Les nouvelles voiture sont équipées d'un dispositif d'aspiration et il n’y a plus besoin d'y introduire une sonde mais, ici nous sommes sur des véhicules de plus de 20 ans, rendant la sonde indispensable.

Avec ce principe, on peut faire rapidement la vidange sans avoir à passer sous la voiture et se salir en en mettant plus ou moins partout malgré de subtiles précautions.

Sauf à avoir investi dans un bidon spécifique de récupération, il faut transvaser l'huile dans un bidon et, dans tous les cas, nettoyer le tout avec des chiffons.

 

 

3 - Inconvénients de la vidange par aspiration

- Tous les moteurs où du moins, les carters, ne permettent pas d'accéder au fond du carter. Il serrait bon d'établir une carte des moteurs qui ne le permettent pas.

- L'investissement peut paraître élevé et c'est sans doute une des raisons pour laquelle cette méthode est peut prisée par le corps des mécanos domiciliaires.

- Souvent appelée vidange "rapide", elle souffre d'une mauvaise réputation au motif qu'aspirer l'huile dans le carter laisserait plus d'huile résiduelle que la vidange par gravité.Nous avons poussé l'analyse pour répondre aux détracteurs et constatons que la réponse est non.

Nous avons fait le test sur deux véhicules (Fiat UNO, ROVER 111), où nous avons démonté le carter pour constater qu'il y avait autant d'huile résiduelle dans les deux cas (après avoir laissé déposé le bouchon de vidange, toute une nuit, pour faire le constat dans le cadre de la vidange par gravité).

Bien entendu, nous n'avons pas, faute de moyens, fait l'étude sur tout le parc automobile mais au moins avons-nous des bases crédibles pour extrapoler mais sommes toute ouïe pour recevoir des avis contraires.

En tout état de cause, il faut savoir que le volume d'huile résiduelle dans un carter est de quelques centilitres qui ne sont rien comparés aux volumes d'huile sale du circuit de lubrification et de la pompe à huile (sans compter le filtre à huile s'il n'est pas changé).

Preuve en est après vidange et quelques Km, l'huile est déjà sale puisque l'huile neuve fait "office" de rinçage.

- La vidange doit être faite à chaud (ce qui n'est pas un réel inconvénient).

- Il faut posséder un compresseur (qui n'en a pas) et l'outil à aspiration (environ 400 €, ce qui au vu du nombre de vidanges et des avantages procurés, est rapidement amorti).

- Le fait de ne plus déposer la protection moteur pour vidanger, on ne fait plus ce fameux contrôle visuel sous moteur (localisation de fuites : reniflards plastiques, par exemple) et on ne peut bien observer la présence d'eau dans l'huile.

Ceci écrit, une personne qui entretient bien sa voiture inspecte régulièrement son moteur par le dessus et les cotés pour faire, si besoin, une inspection sous moteur (levée, dépose protection moteur, etc.).

 

4 - Avantages de la vidange par aspiration

Ils sont multiples :

- la vidange est faite en un temps record même lorsque l'on reprend l'aspiration pour fignoler.

- on n'a plus besoin de lever la voiture,

- on ne se salit pas et le champ opératoire reste propre,

- le transvasement et le stockage des fluides est automatique,

- le transport à la déchetterie est simple et propre (on verse ses vingt litres d'huiles usagée d'un coup),

- on peut, enfin et in situ, vidanger le filtre à huile avant sa dépose => on n'en met plus partout...

 

En synthèse, la vidange n'est plus une corvée et, du coup, elle nous a permis, depuis des années, de réduire l'espacement des vidanges à 7 500 km + filtre.

Notre voiture nous en remercie vivement car il y a moins d'usure moteur et un turbo qui s'en porte mieux (nous avons toujours mis de la 5W40).

 

5 - Mode opératoire

Le photo reportage , ci-dessous, montre, s'il en était besoin, l'efficacité de ce type de vidange.

ATTENTION : la vidange doit se faire moteur chaud, huile à 80 - 90° afin de pouvoir débloquer le filtre à huile et avoir une huile fluide qui passe mieux dans le tube d'aspiration.

 

5.1 - Vidange du filtre par aspiration

Nous débloquons le filtre à huile d'un tour (à froid, c'est impossible pour nous), à l'aide de l'irremplaçable clef à à sangle réglable pour filtres à huiles, U.86 de chez Facom (désolé nous n'avons que çà).

Pour mémoire, cette clef peut servir comme bloque poulie (très efficace puisque elle maintient une poulie sous couple supérieur à 45 Nm !) , cf. flèche jaune:

 

 

 

U-46 pouvant servir de bloque poulies.jpg

 

Nous utilisons un outil de perforation pour filtre (commercialisé un temps par CLASS équipements) détourné de son usage car à l'origine, il permettait de prendre la pression de l'huile sur véhicules non équipés (ensuite on changeait le filtre). Dés que nous l'avons vu au catalogue, nous l'avons vite affecté à cet usage :

 

 

 

Présentation de l'outil perforation filtre.jpg

 

 

Tout le monde l'aura compris, il suffit d'enserrer le filtre et de visser la vis pour perforer ce dernier :

 

Perforation du filtre_modifié-1.jpg

 

Une fois le filtre perforé, il suffit de brancher l'appareil à aspiration pour vider le filtre de son huile, ce qui évitera d'en mettre partout sur le moteur lors de sa dépose :

 

Aspiration de l'huile du filtre.jpg

 

L'aspiration demande quelques secondes. Une fois fait, on ferme le robinet d'aspiration et l'on dépose l'outil de perforation du filtre sans oublier de tourner le filtre de sorte que le trou se trouve au dessus (sinon l'huile résiduelles coulera sur le bloc moteur, ce qui serait un peut bête !).

 

Voici l'ensemble (outil perforateur et robinet d'aspiration) extirpé du moteur. Nous rangeons l'outil :

 

Système aspoiration filtre au complet.jpg

 

Desserrer le filtre d'un tour, permet de le faire tourner à la main pour éviter l'écoulement de l'huile restante du filtre par le trou de la perforation.

 

IMPORTANT : attendre que l'huile du support du filtre s'écoule => en profiter pour faire la vidange.

 

Voici, vidange faite, le filtre obturé par une vis à chevilles afin d'éviter de mettre la moindre goutte d'huile usagée (noire donc) par terre :

 

Obturation du filtre pas vis.jpg

 

5.2 - Vidange moteur par aspiration

 

Le fait d'avoir vidangé le filtre à l'huile, l'huile usagée a bien pris le temps de descendre dans le carter.

Il faut moins de temps pour le faire que pour l'écrire !

 

Il suffit de plonger la sonde dans le carter d'huile, de buter sur le fond. On peut faire plusieurs translation pour s'en assurer :

Carter d'huile Audi A4, B5 moteur AVG.jpg

Une fois fait, on ouvre le robinet et l'huile est aussitôt aspirée par l'appareil qui se trouve à - 1 bar :

 

Outil à dépression.jpg

 

La dépression est obtenue par un Venturi sur lequel on connecte le raccord universel du compresseur. pour mettre la bonbonne en dépression.

Il faut, environ 30 secondes pour obtenir le "vide" de la bombonne de 20 litres de contenance.

 

Arrivé en fin de vidange, on aspire mi-huile, mi-air du carter, => la dépression se réduit rapidement.

Il faut donc procéder à une seconde mise "sous vide" et reprendre l'aspiration de l'huile en manœuvrant la sonde par un petit mouvement de haut en bas.

La quantité d'huile aspirée est indiquée par un tube gradué, très précis, ce qui permet de savoir si on a tout aspiré.

Pour une vidange, contrairement à ce qu'écrit le fabricant, nous procédons à trois dépressions pour une vidange.

 

Vers la fin, on n'aspire que de l'air => vidange est terminée : durée totale 5 mn sans salissure aucune.

 

Un simple torchon suffit pour nettoyer le tube plongeur (sous légère aspiration afin de retenir l'huile déposée sur les parois internes du tube afin d'éviter les gouttes d'huiles ne demandant qu'à tomber par terre).

 

5.3 - Mise en huile

 

Nous ne nous étalerons pas trop là dessus, si ce n'est que pour vanter le nouvel entonnoir Facom qui s'agrippe parfaitement à l'orifice de remplissage de l'huile et que chacun connaît pour le peu de profondeur qu'il offre. Avec son mode de fixation intelligent, cet entonnoir ne tombe pas .

 

Enfin, il peut servir à moult choses, notamment pour verser le LDR.

 

Ici aussi l'entonnoir ne tombe pas :

 

 

Antonnoir universel Facom DM-UOF.jpg

 

Grâce à cet outil très pratique et efficace (s’adapte automatiquement à tous les diamètres) je n'en mets plus à coté, surtout pour l'huile.:

 

5.4 - Transport huile usagée à la déchetterie

 

Il suffit de déposer, de la bonbonne, le système Ventury à l'aide d'une clef à ergots :

 

Dépose système ventury.jpg

 

 

... pour se retrouver avec une simple bonbonne facile à transporter dans le coffre et d'aller la vider à la déchetterie :

 

Transport de la bombonne à la déchèterie.jpg

 

B0001677.jpg

B0001684.jpg

Simplissime (aucune manipulation de l'huile), efficace (vingt quatre litres d'un coup) et rationnel (un seul emport).

 

6 - Conclusion

 

Cela fait plus de 15 ans que nous vidangeons nos voitures de la sorte au grand damne de nos bouchons de vidanges et de nos embouts de vidange magnétiques qui se morfondent dans nos tiroirs !

Pour l'A4, le constructeur préconise les vidanges tous les 10 000 km avec changement systématique du filtre à huile.

Pour notre part, la vidange par aspiration, nous ayant débarrassé d'une sacrée corvée, nous faisons nos vidanges à 7 500 km + filtre (5 000 km pour notre Honda CIVIC de 1992 !).

 

Bien que ce sujet soit mineur, nous espérons que cet article vous aura intéressé.

 

Bien à vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 58
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à cette question

Participants fréquents à cette question

Messages recommandés

  • 0

Bonjour,

Je partage la même vision des choses concernant la vidange par aspiration.

Perso, pour moi, c'est avec la PELA 6000, et ça va très bien.

 

 

P2150004.jpg

J'ai pas réussi à résoudre le fait de pouvoir démonter le filtre à huile proprement sans que de l'huile coule partout où on ne veut pas!

J'ai déjà percé le filtre et mis le flexible d'aspiration dedans, mais ça n'a pas fonctionné. Donc, ta manière de procéder m'a intéressé.

Les filtres à huile suivant le modèle ont un clapet de décharge et un clapet anti-retour: est-ce pour cela que cela n'a pas fonctionné pour moi? Je m'interroge.

 

Nota: Je n'ai pas bien compris ce passage: "Où après avoir laissé toute une nuit le carter bouchon déposé, nous avons démonté le carter pour constater qu'il y avait autant d'huile résiduelle dans les deux cas." Je pense qu'il te faut repréciser cette explication!

 

Bien cordialement.

Remarque: le titre est " [Tuto] Vidange sur Audi A4 B5 moteur AVG de 2000" ; il me semble que c'est plus général que pour cette marque et modèle de véhicule. Ça pourrait être un tuto de vidange par aspiration, vidange le plus propre possible, ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut Bernard,

 

 

Ton système est tout aussi efficace que le mien par contre il faut avoir l'outil de chez Class équipement.

 

 

Le clapet anti-retour des filtres à huile ne pose pas de problème (voir dessin filtre à huile, plus bas). Il faut être en mesure de bien aspirer l'huile par l'aiguille de perforation qui doit faire étanchéité pour maintenir la dépression dans le filtre et attirer l'huile au niveau de l'échangeur thermique.Perso, une fois le filtre percé, aspiré et obturé, je le laisse quelques minutes (le temps de la vidange) histoire que l'huile se trouvant dans l'échangeur thermique coule dans le filtre. On peut réaliser une seconde aspiration après coup.

Important : desserrer un tour à chaud avant de percer, ce qui permet, par la suite de faire pivoter le filtre à huile afin que le perçage se trouve en haut.

Avec cette méthodologie, je n'en mets plus partout et n'ai plus besoin que d'un chiffon.

Pour le titre, je ne peux plus le changer, ce qui à mon avis, est un défaut chez FA.

Snif pour les autres !

 

Explication de la phrase "Où après avoir laissé toute une nuit le carter bouchon déposé, nous avons démonté le carter pour constater qu'il y avait autant d'huile résiduelle dans les deux cas."

 

Je voulais dire qu’après avoir vidangé, j'avais laissé se vider la carter toute une nuit (donc çà ne coulait plus).

Ensuite, j'ai démonté le carter pour constater qu'il y avait encore de l'huile résiduelle dedans et ce malgré un véhicule parfaitement posé sur quatre chandelles donc horizontal.

 

On observe la même situation après une vidange par aspiration bien faite.

 

J'ai fait ce contrôle sur un autre véhicule (Rover 111) pour tordre le cou au mythe selon lequel la vidange par gravitation était "plus mieux" que par aspiration. En fait personne n'y a été voir :D sauf moi avec mes deux observations qui, soit dit en passant valent mieux qu'un avis issu du bon sens sauf que le bon sens est la science de l'ignorant.

 

 

Autre démonstration :

 

Si la quantité résiduelle de l'huile usagée n’excède pas quelques centilitres quel est le ratio entre cette huile sale qui, toujours, reste dans le carter. et celle qui reste dans le réseau des canalisations internes pour la circulation de l'huile (1 + 2 + 8 + 9 + 10 + 11...) :

 

 

 

 

Réseau des canalisations internes destiné à la circulation de l'huile.jpg

Source :http://www.autoacademie.com/seneauto/cours-gratuits/category/14-cours-de-mecanique-automobile

 

Je n'ai pas été capable de trouver un document me donnant le volume d'huile emprisonné dans ces canalisations et la pompe à huile.

Au lieu de mettre mon doigt humide au vent pour en cerner la direction, j'ai fait une hypothèse de calcul (longueur x diamètre) qui me donne 1/10 e de litre soit au moins cinq fois le volume d'huile stagnant dans ces canalisations par rapport à l'huile résiduelle contenue dans le carter.

 

Autrement dit, si l'on fait en sorte que la vidange soit bien faite, la valeur résiduelle contenue dans le carter ne compte pas pour grand chose. CQFD.

 

Bien entendu, je suis toute ouïe à plus connaisseur que moi.

 

Enfin, au travers de mes recherches, j'ai obtenu la réponse à savoir par quel trou faut-il préremplir ses filtres (huile, GO) afin que cette huile ou ce GO soit filtrés ?

 

La réponse est contenue dans ce dessin. Ce n'est pas en 2 comme nous le faisons tous mais en 1 :love: :

 

Principe de filtrage d'un filtre à huile.jpg

 

 

Ceci valide la bonne technique du remplissage par le démarreur en faisant en sorte que le moteur ne démarre pas (couper l'alimentation électrique).

 

Pour les filtre à GO, ceci valide la technique du remplissage par dépression sur la sortie du filtre.

 

 

En espérant avoir été exhaustif.

Bien à toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut les amis,

 

Je reviens sur la pince prise directe pression d'huile sur filtre AC 4016 de chez Clas équipement, outil qui permet par perforation du filtre à huile de prendre (avec un contrôleur de pression), rapidement la pression de l'huile moteur tournant (ce qui est très rapide et pratique, plutôt que d'aller y brancher un pressiomètre sur le circuit d'huile).

Après perçage, le tout est rendu étanche grâce à un petit joint qui est compressé contre le filtre à huile par la pince :

 

 

AC 4016- présence joint.jpg

 

L'outil bien conçu est de belle fabrication.

 

 

L'adaptation au ∅ du filtre se fait à l'identique d'une pince crocodile sauf qu'il faut dévisser la vis de compression pour ce faire :

 

Dispositif d'adaptation au diamètre du filtre.jpg

 

L'appui, opposé, est constitué d'une empreinte qui maintient l'outil sur le filtre :

 

 

 

AC 4016 - Empreinte maintien outil sur le filtre à huile.jpg

 

Bien entendu, cela demande, après mesures, de changer le filtre à huile :D .

 

 

 

Personnellement, nous l'avons détourné de sa fonction initiale pour vidanger, par aspiration, l'huile contenue dans le filtre usagé.

 

Chacun sait qu'on en met partout lorsque l'on dévisse un filtre rempli l'huile moteur (cas des filtres tête en haut. Pour les filtres à huile tête en bas, le problème ne se pose pas et l'outil devient inutile).Pour ce faire, nous avons collé un rab d'embout, confisqué à notre vidangeur par dépression, sur le filetage destiné à recevoir un mano de pression d'huile :

 

 

 

AC 4016- Adaptation embout vidange par aspiration.jpg

 

 

 

Système aspoiration filtre au complet.jpg

 

 

Une fois que l'on s'est assuré que l'huile contenue dans l'échangeur, soit tombée par gravité dans le filtre et, comme nous l'avons décrit, une fois vidé de son huile, puis obturé le trou à l'aide d'une simple vis à bois, on peut déposer le filtre usagé sans verser d'huile sur le tablier de protection moteur.

Enfin, la vidange ne répugne plus :

 

Obturation du filtre pas vis.jpg

 

Pour la petite histoire, à la sortie de cet outil, nous nous sommes précipité pour l'acheter.

En effet, comme beaucoup d’outils innovants, nous savions qu'il ne serait pas remarqué, estimé à son véritable usage, d’autant que sur les voitures modernes, le filtre n'a plus de corps et donc, qu'il ne s'en vendrait pas beaucoup => la production serait vite arrêtée.

 

 

Nos inquiétudes se sont confirmées : cet outil magique n'est plus au catalogue de Clas équipement puisque la recherche de l'outil, par sa référence C 4016, ne donne aucun résultat.

 

Si nombre d'entre-vous désirent en fabriquer un, je puis leur donner les cotes du produit.

 

Une difficulté cependant, la réalisation de l'aiguille mais devant la myriade de bricoleurs adroits, cela ne devrait pas poser de problème; à moins que l'on préfère s'en mettre plein les mains.

 

Bien à vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Bonjour,

 

Merci pour le tuto. Je suis d'accord avec toi : la vidange par aspiration est une excellente solution.

Lorsqu'on voit des forumeurs ennuyés par un bouchon de vidange foiré ou endommagé qui ne veulent pas envisager cette solution, je suis atterré de les voir chercher des solutions inutiles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut,

 

 

Oui bof la vidange par aspiration j'en suis revenu. Bon pour le filtre à huile par exemple cette méthode convient à ton véhicule,

 

mais pour ceux qui ont un filtre à papier cartouche vers le bas elle ne sert à rien. Et pour la vidange en elle même certains

carters VW comme celui de ma Passat ont une coque en plastique qui empêche le tuyau de l'appareil (pompe manuelle) d'aller au fond.

Au final sur certains véhicules ça marche bien sur d'autres beaucoup moins donc à voir sur mon prochain véhicule, mais je reste attaché

à la vidange traditionnelle, question de feeling.

Pour en revenir au filtre classique l'idée est pas mal je verrais bien un petit trou ça coule puis un pansement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut les amis,

 

Ma réponse ne se veut pas polémique car la question n'est pas de savoir si l'on est pour ou contre mais de bien comprendre que la vidange par aspiration c'est très bien si l'on réunit les conditions nécessaires pour arriver à bonne fin.

 

La vidange par aspiration ne supporte pas l'à peu prés.

 

Le bidouillage, l'inadéquation du matériel face à l'exigence (pouvoir poser le bout du tuyau au fond du carter) sont souvent génératrices de beaucoup de déceptions : Penser que l'on peut descendre son tuyau souple au fond d'un carter d'huile bouillante relève de l'utopie car le tuyau, se recourbe, se plie et n'aspire rien ou peut d'huile. Ceci explique pourquoi beaucoup de personnes sont déçues.

 

Pour satisfaire à ces critères, notre appareil à aspiration (mais les autres aussi) est équipé de 7 sondes (que l'on peut acheter en pièces détachées) scindées en trois dispositifs :

 

1 - L’appareil est équipé de 2 tuyaux en cuivre respectivement de 5 et 6 mm de ∅ permettant de passer (pas toujours) dans les sinuosités pour taper au fond du carter.

Pour s'assurer d'être à bon port, on fait taper l'extrémité du tuyau cuivre dans le fond du carter d'huile => pas de confusion possible (ce qui est impossible avec un tuyau souple baignant dans une huile à 80°:

 

 

 

Tuyau vidange en cuivre.jpg

 

2 - Pour passer des formes complexes, ou difficiles l'appareil est aussi équipé de 4 tuyaux souples (de 5 à 8 mm), armés d'un fil de fer rigide interne.

 

C'est là le secret car il fallait y penser. C'est la condition sine qui none d'utilisation des tuyaux souples si l'on veut ne pas laisser de l'huile au fond du carter :

 

 

Rigidification des tuyaux souples.jpg

 

 

Ainsi "armé" le tuyau comme le roseau, reste souple mais ne plie point.

 

Il devient possible d'aller chercher le fond du carter.

 

Ce "toc, toc" (indicateur mais à vérifier par la longueur introduite) assure la bonne vidange du carter d'huile. attention, il faut une certaine pratique et connaître la longueur à introduire pour ne pas rester sur le premier obstacle rencontré.

 

Vidanger par aspiration demande d'avoir un esprit logique qui confronte l'analyse aux faits ce qu'autorise nombre d'indicateurs à prendre en considération.

Plusieurs fois j'avais pensé être au fond mais au vu du volume aspiré (indicateur), j'ai vite compris que je n'y étais pas (l'appareil indique le volume d'huile aspiré à 100 ml prés). N'aspirer que deux litres (indiquateur) est signe, que l'on n'est pas au fond du carter. Mettre trop d'huile (indicateur) en s'appuyant sur les données du fabricant est un autre indicateur. En bref, on se fait la main mais une fois faite on devient fiable.

 

Toute la difficulté réside dans une bonne analyse s'appuyant sur ces indicateurs :

 

 

Extrémité du tuyau souple.jpg

 

3 - Véhicules modernes

 

Ils sont équipés d'un emmanchement pour vidange par aspiration, l'appareil est équipé d'un embout standardisé.

Ici, le tuyau est à demeure. Il suffit d'y emmancher cet embout :

 

 

Embout pour véhicules équipés.jpg

 

Il faut rappeler que les carters cloisonnés n’empêchent pas de faire les fonds de carter puisque leurs cloisons communiquent entres elles (les cloisonnements ont, entre autre chose, pour but d'éviter de déjauger dans les ronds points.

 

 

4 - Les avantages de l'aspiration

 

  • Rapidité et confort.

 

  • Certains véhicules ne possèdent pas de bouchon de vidange (Mercedes)=>vidange par aspiration.
  • Faire sa vidange par gravité est fastidieux. En l'absence de pont, de fosse, il faut se glisser sous le véhicule, avec les risques de l'inconscience qui vont avec.

 

Qu'y a-t-il d'anormal sur cette photo ? :

 

Erreur à ne pas commettre.jpg

 

  • Un petit rappel, les bateaux avec moteur in board, ne peuvent être vidangés par gravitation (aucune place en dessous). Depuis des lustres, seule la vidange par aspiration peut se faire. Tomber en panne de moteur en mer, avec des bancs de sable, étant la chose la plus redoutée qui soit, si ce type de vidange n’était pas efficace, çà se saurait :

 

 

 

Vidange par aspiration moteur marin in board.jpg

  • L'aspiration permet de gagner du temps et encourage à ne pas outrepasser ses vidanges puisque cela devient un jeu d'enfants à faire (on ne se salit plus les mains - l'huile de vidange est cancérogène - on n'en met plus partout - gain de chiffons - et surtout on ne se brûle plus avec l'huile chaude).
  • Connaissant le volume d'huile aspirée, on sait si tout a été aspiré et en remettant le même volume d'huile neuve, évite les erreurs.
  • Si on a mis trop d'huile, on peut l'enlever (sécurité accrue pour un diesel).
  • Enfin, l'assurance vie de son diesel, turbo, pompe à huile et poussoirs hydrauliques, ce sont des vidanges courtes. Les espacer tous les 7 500 Km avec changement du filtre est gage de durée de vie du moteur ce qu'offre, comme service la vidange par aspiration qui ne rebute pas.

 

 

 

 

5 - Les pseudos inconvénients :

 

 

Dire qu'il reste de l'huile au fond du carter n'est pas fondé si l'on sait faire avec de bons outils.

 

 

 

Dire que la "limaille" reste au fond du carter d'huile est une fake news.

 

De la "limaille" il y aura toujours (plus exactement : résidus des frottements des éléments mobiles qui forment des particules d'usure) mais elle est retenue dans les parois filtrantes du filtre à huile dont c'est, pour rappel, la fonction.

Elles viennent s'y jeter car elles sont entraînées par le flux de l'huile générée par la pompe huile.

 

 

Ne pas oublier que si l'huile ne met plus en contact les parties métalliques, si elle favorise les échanges thermiques, son autre fonction est, aussi, d'évacuer les particules métalliques en suspension.

 

Que l'on ne s'y méprenne pas, avoir de la "limaille" sur un bouchon de vidange magnétique ne fait aucunement la preuve que la vidange par aspiration laisse de la limaille exiv96.gif.ef47be961d75c37ddc077f3c57ea614e.gif . Cela veut seulement dire qu'il y a de la limaille sur le bouchon magnétique car le flux magnétique de l'aimant est plus fort que celui généré par la pompe à huile avant qu'elle ne puisse circuler et être filtrée. Un bouchon aimanté sur une BDV oui, sur un moteur, ce n'est pas nécessaire.

 

Pour rappel, Mercedes et autres marques allemandes sont passées à l'aspiration seule.

 

Enfin, dans la vidange par gravité il faut éviter de se faire piéger dans l'attente du refroidissement de l'huile. souvent, faisant autre chose, on revient trop tard : l'huile est déjà tiède, surtout si on est dehors l’hiver.

Laisser refroidir son huile en vidangeant par gravité, laisse une huile reposée de ses contaminants liquides : eau + solides (résidus des frottements des éléments mobiles qui forment des particules d'usure, résidus de combustion qui provoquent l'usure y compris l'influence néfaste des suies) se déposent au fond du carter qu'une huile neuve va devoir venir nettoyer en passant dans le filtre (neuf).

 

6 - Les inconvénients

 

Le fait de ne plus déposer la protection moteur pour vidanger, on ne fait plus ce fameux contrôle visuel sous moteur (localisation de fuites : reniflards plastiques, par exemple) et on ne peut bien observer la présence d'eau dans l'huile.

 

Ceci écrit, tune personne qui entretien bien sa voiture inspecte régulièrement son moteur par le dessus et les cotés pour faire, si besoin, une inspection sous moteur (levée, dépose protection moteur, etc.).

7 - Conclusion

La vidange par aspiration est une méthode de vidange éprouvée , adoptée par nombre de constructeurs.

 

 

Bien la faire, c'est savoir et pouvoir aspirer toute l'huile et donc d'arriver au fond du carter. Connaître la bonne longueur de l'enfoncement de la sonde d'aspiration est le minimum syndical. Être assuré que la sonde n'est pas pliée, aussi. Connaître le volume aspiré, de même.

 

Une pratique réflexive associée à une sonde professionnelle (dont le prix est ridicule) permettent d'arriver à un résultat probant.

 

Toute autre considération, basée sur du déclaratif, non démontrée donc, n'apporte malheureusement rien au débat.

Bien à vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut chapo-chapi,

 

Merci pour l'info. N'ayant qu'une Audi (A4, B5, 2000) et n'ayant pas acheté de voiture depuis, j'avoue ne pas être trés bon dans la connaissance des modèles équipés pour la vidange par aspiration.

Ceci dit, comme tu le soulignes, la méthode reste bonne à l'aide de sondes.

Si quelqu'un connait des véhicules où la vidange par aspiration ne peut se faire, merci de le signaler.

 

Pour no name

 

Je croyais que nous avions le même moteur.

Quel est son type ?

 

Bien à vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Oui mais bon avec ton tuyau souple j'aurais même pas essayé :D il me rappelle le tuyau qui était avec l'appareil

électrique vendu il y'a quelques années chez Norauto, déjà l'appareil a été retourné chez eux en leur disant qu'il ne

fonctionnait pas (amorçage) . Le gars l'a contrôlé dans un bac pour vérifier avant de le reprendre.

 

Non 5 ou 6 de diamètre c'est la taille d'un stylo bic, j'ai ce diamètre voire plus petit et c'est du rigide qui fait

tac tac ou toc toc quand il est bien au fond. Ce tuyau peut supporter une bonne température, de toute façon

je l'introduis pas dans une huile hyper chaude mais à une température ou elle est bien fluide, on s'en rend compte

quand elle tombe dans la pompe manuelle, ça pisse bien. Voici le carter de la Passat :

Sinon pour le choix des constructeurs comme Mercedes de supprimer bouchon de vidange la vrai raison est peut être ailleurs,

déjà que chez BMW tu peux plus ouvrir le capot pour admirer ton moulin ou remettre de l'huile.

Chez VW ça fait 20 ans que tu peux faire des vidanges par aspiration sur leurs moteurs.

 

 

Capture carter.png

 

 

edit : au fait combien de km ton Audi ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut no name,

 

 

275 000 km. Je viens de lui faire sa 4ème distribution + le reste (j'ai tout refait le circuit de refroidissement et ai changé le radiateur (on ne sait jamais).

J'ai déposé l'alternateur et il reste des piste et du charbon (environ 40 000 km).

 

Il ne me reste plus qu'à changer l'embrayage mais maintenant, en raison de la pandémie, impossible de recevoir les pièces détachées au point relai :cry: !

 

Je pense qu'il peut faire encore 20 000 km.

 

J'avais une perte de pression du LDR (t° qui montait à 100°) j'ai changé le boitier du thermostat :

 

 

 

 

 

Remplacement du boitiers du thermostat.jpg

 

Et en ai profiter pour changer la sortie moteur du reniflard car l'huile sortait du bas moteur et commençait à atteindre la courroie de distribution. Il était temps ! :

 

 

Résultat d'un montage plastique au bout de 20 ans.jpg

 

En fait, cette pièce devrait être changée tous les 80 000 km (d'après Audi). Comme Audi ne la fait plus, j'ai pris la réf. du moteur de la Passat. C'est la même pièce :

 

 

Durite neuve aération bas moteur.jpg

 

J'arrête là le sujet mais, in fine, elle a eu une très bonne révision des 275 000 Km.

 

"Oui mais bon avec ton tuyau souple j'aurais même pas essayé :D il me rappelle le tuyau qui était avec l'appareil

électrique vendu il y a quelques années chez Norauto, déjà l'appareil a été retourné chez eux en leur disant qu'il ne

fonctionnait pas (amorçage)"

Toi aussi ! Je vois que nous avons vécu la même expérience. J'ai vidangé une fois avec et l'ai fichu à la poubelle.

Je vois que nous avons le même moteur parfait.

 

"Chez VW ça fait 20 ans que tu peux faire des vidanges par aspiration sur leurs moteurs."

Ils ont donc un dispositif d'aspiration à demeure car sur mon AVG, je n'en ai pas mais comme tu l'écrit, on aspire parfaitement comme çà.

 

 

Bien à toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut nono100pi,

 

Merci pour ta réponse.

Tu as raison, il faut bien s'assurer que la sonde (tuyau) puisse atteindre le fond du carter.

Outre le fait d'être bien attentionné, je pense que c'est la sonde qui donne ou non un bon résultat.

Toutefois, invalides-tu ce déclaratif en m’annonçant que pour ta M47, tu as utilisé la même même sonde, concluant que l'accès en fond de carter est moins sût sur ta BMW M47 ?

 

Bien à toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

 

Chez VW ça fait 20 ans que tu peux faire des vidanges par aspiration sur leurs moteurs.

 

 

Bonjour

vw à tenté puis abandonné très vite l'aspiration parceque la clientèle refusait le type de bouchon et la vidange qui en découle ( pourtant par gravité aussi )

 

beaucoups on même éxigé de viré la vanne pour repassé sur un bouchon classique

de même pour ces trucs installé parfois dans les années 90 dans les centres auto et découvert par la suite avec grande surprise par les proprio des voiture

 

IMG_2291.JPG.423b78a622916e035345ac67c8de9b5a.JPG

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

 

 

Enfin, dans la vidange par gravité il faut éviter de se faire piéger dans l'attente du refroidissement de l'huile. souvent, faisnat autre chose, on revient trop tard : l'huile est déjà tiède, surtout si on est dehors l'hivert.

Laisser refroidir son huile en vidangeant par gravité, laisse une huile reposée de ses contaminants liquides : eau + solides (résidus des frottements des éléments mobiles qui forment des particules d'usure, résidus de combustion qui provoquent l'usure y compris l'influence néfaste des suies) se déposent au fond du carter qu'une huile neuve va devoir venir nettoyer en passant dans le filtre (neuf).

 

 

 

 

:lol: parceque quand tu vidange par aspiration l'huile ne refroidie pas et ne "repose" pas ?

 

c'est ubuesque , par aspiration il faut plus de temps pour prélevé le lubrifiant que par gravité donc bref ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Je n'ai pas besoin de lire un article pour savoir que VW ne fait plus de vidange par aspiration , vivant à coté de VAG France et connaissant leur chef d'atelier et que cette histoire de lubrifiant qui laisserais reposé des particules en vidangeant par gravité est une énorme ânerie totalement illogique

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut obiwanwilly,

 

Il ne s'agissait pas de çà mais de çà : " :lol: parce que quand tu vidanges par aspiration l'huile ne refroidit pas et ne "repose" pas ?

 

c'est ubuesque , par aspiration il faut plus de temps pour prélevé le lubrifiant que par gravité donc bref ..."

 

Bien à toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

cette histoire de lubrifiant qui laisserais reposé des particules en vidangeant par gravité est une énorme ânerie totalement illogique

 

Laisser refroidir son huile en vidangeant par gravité, laisse une huile reposée de ses contaminants liquides : eau + solides (résidus des frottements des éléments mobiles qui forment des particules d'usure, résidus de combustion qui provoquent l'usure y compris l'influence néfaste des suies) se déposent au fond du carter qu'une huile neuve va devoir venir nettoyer en passant dans le filtre (neuf).

 

c'est toi qui la écrit et c'est du grand n'importe quoi

une vidange par gravité ne laisse pas éreposé" le lubrifiant et est forcément plus rapide que par aspiration

c'est juste du bon sens , il suffit de regardé le diametre de l'orifice par lequel transit cette huile

il est beaucoups plus gros sur le carter d'huile ça coule donc plus vite que par le tube d'aspiration

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

 

c'est toi qui la écrit et c'est du grand n'importe quoi

une vidange par gravité ne laisse pas éreposé" le lubrifiant et est forcément plus rapide que par aspiration

c'est juste du bon sens , il suffit de regardé le diametre de l'orifice par lequel transit cette huile

il est beaucoups plus gros sur le carter d'huile ça coule donc plus vite que par le tube d'aspiration

 

 

C'est aussi mon avis.

Je n'ai rien contre la vidange par aspiration, mais je pense que celle par gravité évacue mieux les boues et résidus s'il y en a.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

+1 aussi

 

Surtout sur les moteurs PSA Puretech qui génèrent pas mal de boues, phénomène que j'ai constaté à chaque vidange sur ma 208 puretech 110.

 

 

 

Je viens de voir ton filtre (dernière page) pas beau...........

Sur les diesel l'huile usagée est plus lourde plus chargée même en faisant peu de km et en vidangeant tous les ans.

Avec les nouveaux moteurs HighTech ess ou d c'est pire visiblement.

 

Pauvre planète..............

Mais pour rebondir sur l'actualité et ayant un peu lu ton topic je vois que tu aimes bien le confinement ...dans ta 208 ! :love:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci, oui cette 208 est une agréable auto. :D

 

Effectivement, ces moteurs essence à injection directe sont connus pour noircir rapidement l'huile moteur, un ami du forum avait le même cas sur son moteur TCE de Renault. :ange:

 

Bref, pour en revenir au sujet, je me vois mal faire une vidange par aspiration à cause de ce phénomène. :o

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut obiwanwilly,

 

Je crains que tu continues à ne pas bien me lire.

J'ai écrit : "Laisser refroidir son huile en vidangeant par gravité, laisse une huile reposée de ses contaminants liquides [...]" (en plus, tu me cites :mouais: )

 

 

En synthèse, : ta réponse ne devrait pas être ce qu'elle est :hebe:

 

 

Si le diamètre de vidange d'un carter offre un certain débit gravitationnel proportionnel à son diamètre, il faut savoir que sous dépression on augmente considérablement le débit (principes et théorèmes généraux de mécanique et de thermodynamique).

N'ayant pas fait de mesures comparatives (temps mis pour vider 4 l d'huile chaude en gravitation/aspiration, il m'est difficile de comparer (il faut un chrono et une mesure du volume).

 

 

Pour mes prochaines vidanges par aspiration, je le ferai et serai en mesure de répondre.

 

Toute chose étant égale par ailleurs, il ne sera pas tenu compte du temps mis pour attendre que le fond d’huile du carter soit enlevé tout en précisant qu'il faut moins de temps pour aspirer un fond de carter que d'attendre que le fond de carter se vide sous gravitation.

 

Dans la même veine seront écartés le changement du filtre à huile et le remplissage d'huile.

Enfin, pour conclure, dans une vidange, il faut intégrer le temps passé aux différentes étapes.

 

Analyse :

 

Vidange par aspiration (durée cool, des opérations : 10' grand maximum) :

 

1 - Mettre le compresseur en marche et mettre sous vide la cuve à dépression (venturi).

2 - parquer la voiture,

 

3 - ouvrir le capot moteur,

4 - enlever la jauge,

5 - introduire la sonde d'aspiration dans le conduit de la jauge et s'assurer que l'on est bien au fond du carter,

6 - aspirer l'huile,

7 - retirer la sonde,

8 - ranger la cuve à dépression.

 

Vidange par gravité (extrait de plus de 40 années de pratique) :

1 - Parquer la voiture,

2 - à l'aide d'un cric, soulever le véhicule et glisser un carton dessous selon affinité,

 

3 - sécuriser le véhicule à l'aide d'une chandelle,

4 - se glisser sous le véhicule avec emport d'un bidon entonnoir spécialisé,

5 - dévisser le bouchon de vidange,

6 - placer sous celui-ci le bidon de vidange et faire tomber le bouchon (c'est là où on comprend qu'il vaut mieux attendre que l'huile refroidisse),

7 - sortir du dessous du véhicule,

8 - relever le véhicule,

9 - enlever la chandelle de sécurisation,

10 - descendre le véhicule pour obtenir l'horizontalité (perso, j'en suis vite venu à poser mon véhicule sur quatre chandelles)

11 - attendre qu'il n'y ait plus d'huile qui sorte,

12 - re-relever le véhicule,

13 - re-sécuriser le véhicule à l'aide de la chandelle,

14 - se re-glisser sous le véhicule,

15 - remettre le bouchon de vidange avec un nouveau joint?

 

16 - éloigner le bidon de récupération d'huile,

17 - serrer le bouchon de vidange au couple et l'essuyer,

 

18 - se sortir et sortir le bidon de vidange de dessous du véhicule,

19 - re-re-relever le véhicule,

20 - re-enlever la chandelle de sécurité,

21 - re-re-descendre le véhicule,

22 - ranger cric, chandelle et outils,

23 - ouvrir le capot,

24 - sortir la jauge...

 

 

Conclusion : que celui qui met moins de 10' pour faire tout çà, avance d'un pas :jap: !

 

 

Bien à vous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci, oui cette 208 est une agréable auto. :D

 

Effectivement, ces moteurs essence à injection directe sont connus pour noircir rapidement l'huile moteur, un ami du forum avait le même cas sur son moteur TCE de Renault. :ange:

 

Bref, pour en revenir au sujet, je me vois mal faire une vidange par aspiration à cause de ce phénomène. :o

 

 

Salut joel206,

 

Je pense que tu devrais essayer.

La vidange par aspiration aspirerait ton huile usagée (plus lourde et plus chargée) lorsqu'elle est bouillante.

 

Bien à toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Comme dit à plusieurs endroit , la vidange par aspiration n'est pas forcement compatible avec tout les moteurs car il faut être sur de pouvoir aller aspirer au point le plus bas du carter et ne pas être gêner par certaine plaque présente dans les carters d'huiles....

La méthode d'aspiration décrite plus haut à travers le filtre à huile oblige l'huile à passer à travers la pompe et la crépine donc si tu prend l'exemple des 208 1.2 pure tech la vidange gravitaire te permettra de trouver les morceaux de courroie de distrib qui lors de la vidange par aspi ne serais pas forcement visible.

Prôner la vidange par aspiration sur tout les moteur n'est pas une bonne idée car il faut être sur de tout vidanger.... Tu parle des moteurs marins et autre gros diesel , les pompes d'aspiration sont déjà pré installer sur les bouchon de vidange qui on été prévu par le constructeur et ou tu est sur de ne pas laisser d'huile ...

De plus , les intervalles de vidanges laisse une marge , les filtres a huiles sont souvent plus qualitatif qu'en automobile et les moteur suivie par analyse d'huile donc même si tout n'est pas vidanger ....

Si s’était si révolutionnaire , tout les constructeurs poids lourd ou VL le ferais pour des raisons de simplicité car tu n'aurais qu'un raccord rapide à brancher et hop direct dans ta cuve de récuperation.....

 

Par contre , en automobile ou les filtre sont tirer au max et les vidange espacer à la limite du raisonnable....

 

 

donc oui c'est bien pratique , mais attention quand même .....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Analyse :Vidange par aspiration (durée cool, des opérations : 10' grand maximum) :

 

1 - Mettre le compresseur en marche et mettre sous vide la cuve à dépression (venturi).

2 - parquer la voiture,

 

3 - ouvrir le capot moteur,

4 - enlever la jauge,

5 - introduire la sonde d'aspiration dans le conduit de la jauge et s'assurer que l'on est bien au fond du carter,

6 - aspirer l'huile,

7 - retirer la sonde,

8 - ranger la cuve à dépression.

 

Vidange par gravité (extrait de plus de 40 années de pratique) :

1 - Parquer la voiture,

2 - à l'aide d'un cric, soulever le véhicule et glisser un carton dessous selon affinité,

 

3 - sécuriser le véhicule à l'aide d'une chandelle,

4 - se glisser sous le véhicule avec emport d'un bidon entonnoir spécialisé,

5 - dévisser le bouchon de vidange,

6 - placer sous celui-ci le bidon de vidange et faire tomber le bouchon (c'est là où on comprend qu'il vaut mieux attendre que l'huile refroidisse),

7 - sortir du dessous du véhicule,

8 - relever le véhicule,

9 - enlever la chandelle de sécurisation,

10 - descendre le véhicule pour obtenir l'horizontalité (perso, j'en suis vite venu à poser mon véhicule sur quatre chandelles)

11 - attendre qu'il n'y ait plus d'huile qui sorte,

12 - re-relever le véhicule,

13 - re-sécuriser le véhicule à l'aide de la chandelle,

14 - se re-glisser sous le véhicule,

15 - remettre le bouchon de vidange avec un nouveau joint?

 

16 - éloigner le bidon de récupération d'huile,

17 - serrer le bouchon de vidange au couple et l'essuyer,

 

18 - se sortir et sortir le bidon de vidange de dessous du véhicule,

19 - re-re-relever le véhicule,

20 - re-enlever la chandelle de sécurité,

21 - re-re-descendre le véhicule,

22 - ranger cric, chandelle et outils,

23 - ouvrir le capot,

24 - sortir la jauge...

 

 

Conclusion : que celui qui met moins de 10' pour faire tout çà, avance d'un pas :jap: !

 

 

Bien à vous.

La vidange par aspiration ne change pas grand chose à la durée totale, car tu oublies qu'il faut aussi changer le filtre et que l'aspiration de l'huile est généralement très lente, et lorsqu'on a un moteur avec cloche à filtre pas possible d'utiliser le gadgets de vidange filtre (pour moi une connerie chère, compliquée et inutile), de plus avec une vidange par aspiration, il reste facilement 10% de la vieille huile dans le carter, car au fond lorsque ça prend l'air, ça n'aspire plus rien...

 

La vidange par gravité ne nécessite pas plus de temps, sur certaines autos c'est même extrêmement rapide, il faut juste faire un peu plus attention de ne pas en foutre partout, surtout lorsqu'on dépose le filtre à huile...

 

 

Sur aucune de mes bagnoles , y compris sportives (non rabaîssées), je n'ai eu besoin de lever la voiture au cric, certes je suis grand et j'ai donc de long bras...et j'ai toujours vidangé avec huile bien chaude sans jamais me brûler...Et le capot on l'ouvre quand on commence et on le ferme quand on a fini et pas l'inverse...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut dingdongtoy,

 

Je te remercie pour le recul de ta réponse.

Effectivement, tous les moteurs ne laissent pas descendre la sonde jusqu'au fond du carter.

 

 

Je vais réactualiser le tuto pour le signaler.

 

Bien à toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Merci, oui cette 208 est une agréable auto. :D

 

Effectivement, ces moteurs essence à injection directe sont connus pour noircir rapidement l'huile moteur, un ami du forum avait le même cas sur son moteur TCE de Renault. :ange:

 

Bref, pour en revenir au sujet, je me vois mal faire une vidange par aspiration à cause de ce phénomène. :o

 

 

Salut

surtout qu'en plus, tu risquerais d'aspirer la courroie!.... :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

 

Salut

surtout qu'en plus, tu risquerais d'aspirer la courroie!.... :lol:

 

 

Salut,

 

Mince j'y avais pas pensé abygail.gif.ce969e2e1b60bf259ee5f628f2a3a1cf.gif . Après la vidange elle risquerait de ne plus démarrer. :D

_______________________________________________________________________

Blague à part, sylva16, tu as fait une étude remarquable. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

La vidange par aspiration ne change pas grand chose à la durée totale, car tu oublies qu'il faut aussi changer le filtre et que l'aspiration de l'huile est généralement très lente, et lorsqu'on a un moteur avec cloche à filtre pas possible d'utiliser le gadgets de vidange filtre (pour moi une connerie chère, compliquée et inutile), de plus avec une vidange par aspiration, il reste facilement 10% de la vieille huile dans le carter, car au fond lorsque ça prend l'air, ça n'aspire plus rien...

 

 

Comment es-tu arrivé à ce chiffre de 10 % :mouais: ?

 

Et le capot on l'ouvre quand on commence et on le ferme quand on a fini et pas l'inverse...

 

Désolé de te décevoir mais je faisais autrement. Chacun pratique à sa manière d'autant qu'il n'est pas nécessaire d'ouvrir le capot avant et puis, c'était pour faire vite tout en sachant que, dans le cadre de l'aspiration, ouvrir le capot moteur en premier est une nécessité :D .

 

Rompre avec ses habitudes non seulement enrichi mais offre une certaine plasticité cérébrale qui conduit à la tolérance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0

Salut patrick78140,

 

 

"Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt" (proverbe Chinois).

 

 

 

 

Es-tu sûr d'avoir regardé la lune ?

 

Sans rancune error404.gif.1f9d682d981f9354f06214dc418a8369.gif .

Pour les autres, merci de leur soutien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à cette question…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...