Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Ignis

Contrôle Technique : quelle est la bonne procédure pour les ALLGRIP ?


Ignis
 Partager

Messages recommandés

Bonjour à tous

 

Mon IGNIS ALLGRIP de 2018 va devoir passer son premier CT.

 

Malheureusement, plus je me renseigne et plus je m'inquiète car j'entends tout et son contraire par rapport au type de banc et au type de procédure à mettre en oeuvre pour nos modèles ALLGRIP à viscocoupleur.

 

J'ai ainsi découvert un certain nombre de sinistres et de casses du viscocoupleur et/ou du différentiel à cause d'une mauvaise procédure. Notamment sur systèmes Quattro, 4Motion, Xdrive, 4Matic etc.

 

Ma question est donc simple : quelle est la bonne procédure pour nos SUZUKI ALLGRIP ?

 

- banc et procédure standard comme un véhicule 4x2 standard ?

- banc standard avec rouleaux fous ?

- banc 4x4 avec rouleaux inversés ?

- autre procédure ?

 

Merci beaucoup pour votre aide, sans information sûre et vérifiée je prendrai le risque de rouler sans CT car j'ai entendu parler de casses survenant quelques MOIS après un CT bâclé ...

 

En annexe un extrait de logiciel de CT montrant bien toute la délicatesse de la procédure, ici il est question d'une précision de quelques km/h sous peine de destruction du différentiel TORSEN (cas Audi).

 

diff.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse ; d'après toi, au point mort, il est impossible que le visco-coupleur ne se verrouille s'il détecte la différence de vitesse de rotation entre les roues de l'essieu AV et celles de l'essieu AR ? De ce que j'en comprends il s'agit d'un système purement mécanique qui verrouille le différentiel automatiquement dès qu'une différence de vitesse entre les roues AV et AR est détectée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

As-tu bien compris que l'on parle d'un 4x4 (non permanent) avec visco-coupleur ? C'est-à-dire que précisément un essieu est couplé à l'autre essieu via un arbre de transmission ? As-tu bien pris connaissance du document fourni ci-dessus qui évoque très clairement un risque de DESTRUCTION du différentiel sur un système similaire de chez Audi ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 06/01/2023 à 14:42, youl a dit :

Bonjour;alors ou en es tu pour ton contrôle?

Bonjour, et bien figure-toi que je n'ai toujours pas réussi à obtenir de réponse satisfaisante et que je roule par conséquent sans contrôle technique depuis 10 jours !

 

- l'OTC, organisme chargé de normaliser le CT m'a fait une réponse de normand et ne me répond plus depuis ;

- Suzuki France répond totalement à côté de la plaque ;

- les centres de CT interrogés semblent COMPLETEMENT paumés, ils ne comprennent même pas la nature de ma question ;

- mon concessionnaire Suzuki actuel, ainsi que celui chez lequel j'ai acheté mon IGNIS neuve, refusent de me répondre et me renvoient vers les centres de CT ;

 

On est clairement sur une problématique totalement TABOUE aussi bien chez les centres CT que chez les concessionnaires, je n'ose imaginer le nombre de transmissions 4x4 à viscocoupleur significativement abîmées pendant un CT ; plus je creuse le sujet et plus le m'enfoutisme général me fait halluciner car le sujet concerne un très grand nombre de modèles (4Matic, xDrive, quattro, ALL4, ALLGRIP, etc etc )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour;il existe des centres avec un matériel spécifique pour les 4x4.J'en ai trouvé un a quelques kms de chez moi.Il me faudra m'y rendre pour avoir de plus amples renseignements,mais j'ai jusqu'au mois d'avril,donc encore un peu de temps.J'ai eu un NIVA et je ne me suis jamais posé la question.C'est un 4x4 permanent donc peut être différent pour le ct.Jamais eu de problème avec.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut, à mon avis tu n'as pas bien compris la problématique ; évidemment qu'il faut se rendre en centre de CT équipé 4x4, mais il existe une multitude de procédures différentes pour différents 4x4 ; de surcroît nos ALLGRIP ne sont ni tout à fait des 4x4, ni tout à fait des 4x2, donc la problématique est encore plus spécifique. J'ai trouvé des documents relatifs aux BMW xDrive (à viscocoupleur) où les procédures diffèrent pratiquement pour chaque modèle (point mort ou pas, moteur allumé ou pas, ABS désactivé ou pas, fusible à débrancher ou pas, etc etc).

bmw1.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 10/01/2023 à 13:52, Rouleur a dit :

Bonjour , une indication chez dekra a abordé ce sujet , on peut même y trouver une liste des centre équipés apparemment. En  tout cas zéro soucis pour mon vitara allgrip lors du passage et après . Faut quand même  le signaler avant je pense.

Salut, désolé mais tu n'as pas non plus bien compris la problématique. Il y a plusieurs procédures pour les 4x4. Les rouleaux fous ne sont qu'une des procédures possibles parmi d'autres. Sur certains véhicules il faut absolument éviter les rouleaux fous et utiliser des rouleaux inversés. Pour d'autres 4x4 c'est le contraire. Sur d'autres véhicules 4x4 il faut retirer certains fusibles, désactiver l'ABS, ou l'ESP, ou les deux. D'autres véhicules 4x4 ne doivent passer sur AUCUN TYPE DE ROULEAUX. Bref c'est pratiquement spécifique à chaque type VIN, chaque année modèle. Pour certains quattro (Audi) la vitesse des rouleaux doit être réglée à 0,5 km/h près sinon le différentiel Torsen est détruit. Tu affirmes qu'il n'y a eu aucun souci sur ton Vitara mais qu'en sais-tu? Evidemment rien ne casse pendant le contrôle, ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. Le problème relève plutôt d'une usure très significative qui ne se verra pas tout de suite, comme si ta transmission avait pris 10 ans d'un coup. Tu ne t'en rends compte que plusieurs milliers de kilomètres après et tu ne sauras jamais que c'est dû à un CT bâclé. D'ailleurs la plupart des gens ne sauront pas que leur viscocoupleur est HS car le ALLGRIP n'est utile que très rarement. Un viscocoupleur cassé au printemps ne sera décelable que l'hiver après voire deux hivers après, et encore, certains rouleront longtemps sans savoir que leur transmission n'est plus du tout 4x4.

Ci-dessous un document concernant les anciennes IGNIS, et les GRAND VITARA la procédure est ROULEAUX INVERSES et en aucun cas ROULEAUX FOUS. Il n'est pas impossible que la transmission ALLGRIP de ton VITARA soit déjà abîmée et j'espère que tu le signaleras à ton prochain acheteur le cas échéant. Attention je n'affirme rien, ce sont uniquement des hypothèses, je ne connais pas la procédure exacte pour ta voiture (ni pour la mienne hélas).

otc.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour compléter voici un témoignage (parmi beaucoup d'autres) concernant le passage au CT d'un Audi Q5 quattro :

 

Citation

Mon Q5 n'a que 30000 kms, les freins sont impeccables , les plaquettes très peu usées ( roulé que sur autoroute / voie express ) et pourtant il a fallu s'y reprendre au mois 6 à 7 fois par roue et en plus à deux car les gars avaient peurs que les jantes finissent par toucher les cotés des rouleaux ...

 

Après de grosses frayeurs pour moi derrière la vitre, le tout a fini par être validé ... mais je vous raconte pas comment il se débattait le bestiaux !! :sumo: :sumo: et je vous parle pas des coups que ramasse la boite auto au passage ....

 Source : https://forums.audipassion.com/topic/168721-contrôle-technique-q5-un-vrai-supplice/

 

Il me semble évident que dans ce cas précis la mauvaise procédure a dû être appliquée, il n'est pas normal que le véhicule (récent et en bon état) soit autant maltraité pour un simple test de freinage. Il a probablement considérablement abîmé sa boîte de vitesse et son différentiel ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour , entièrement d'accord ignis , mais je vois que le cas cité est un 4x4 permanent  , d'où la maltraitance du véhicule , et ça doit changer beaucoup de chose. J'suis pas spécialiste mais le fait qu'il soit débrayable via l' électronique doit faciliter les choses au ct , à  rappeler que c'est les rouleaux qui entraînent les roues et non le moteur . J'espère en apprendre plus grâce à  toi car le sujet est intéressant. Pour info vu qu'on est sur suzuki , va voir le blog de berny sur vitara qui a étudié et confirmé le fonctionnement du système allgrip via une led au tableau.de bord .ça fonctionne  plus souvent qu'on ne pense mais dans des conditions très particulières. https://bernyblogvitara.blogspot.com/2020/10/le-systeme-allgrip.html?m=1                 https://bernyblogvitara.blogspot.com/2020/10/visualisation-de-lactivite-du-systeme.html?m=1  merci Berny 😀

Modifié par Rouleur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci @Rouleur pour ces liens. Attention il existe 3 versions AllGrip (AUTO / SELECT / PRO), sur le Vitara de l'auteur il s'agit du AllGrip SELECT mais j'imagine que la base électro-mécanique est la même, à confirmer néanmoins.

 

Ce qui confirme mes inquiétudes c'est sa phrase suivante :

 

Citation
j'avais relevé des cas qui me paraissaient illogiques de passage en 4x4, mais qui en fait sont dus au caractère proactif du AllGrip
 
- Passage en 4x4 en accélérant au Point Mort à l'arrêt : La voiture se met en 4x4 à chaque démarrage.

 

Cela confirme qu'un test de freinage sur rouleaux, même au point mort, pourrait effectivement créer des dégâts sur la transmission car l'essieu arrière serait en prise au point mort.

 

Pour être complet voici les réponses qui m'ont été faites par l'OTC (organisme chargé de normaliser les méthodes de CT) et par Suzuki France après des semaines d'acharnement pour obtenir des réponses :

 

 

 

- réponse de l'OTC :

 

Citation

Bonjour,

 

En l’absence de méthode spécifique déclarée par le constructeur, les contrôleurs utilisent la méthodes 4x2 avec des rouleaux fous afin que les roues de l’essieu non testé puissent tourner librement.

 

Cordialement,

 

UTAC-OTC

Organisme Technique Central (OTC)

Autodrome de Linas-Montlhéry - BP 20212 - 91311 Montlhéry Cedex France

info-ct@utac.com | https://www.utac-otc.com

 

Problème avec cette réponse de l'OTC : ils n'indiquent pas si OUI OU NON il existe une méthode spécifique déclarée par le constructeur.

 

 

 

 

- réponse de Suzuki France :

 

Citation

Bonjour Monsieur,

Nous faisons suite à votre courrier électronique par lequel vous souhaitez savoir s'il existe une méthode spécifique pour faire passer au contrôle technique votre véhicule Suzuki Ignis Allgrip.

Nous vous informons qu'il n'y a aucune préconisation de la part de Suzuki France à ce niveau. Votre véhicule peut passer sur des bancs à rouleaux sans aucun problème.

Espérant avoir répondu à vos attentes.

Cordialement,

Service Relations Clientèle Suzuki

 

Problème avec cette réponse de Suzuki France : ma question n'était pas de savoir si mon Ignis pouvait passer sur des bancs à rouleaux mais sur QUEL TYPE DE BANC A ROULEAUX elle devait être testée ...

 

Pour moi les deux réponses (OTC et SUZUKI) sont à côté de la plaque et ont été rédigées par des gens qui n'ont pas compris la problématique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, j'vais me faire l'avocat du diable mais avec ce courrier de suzuk ,même  si il n'est pas tres précis , il pourrait déjà  te couvrir peut être si dégâts il y aurait . Ceci dit , pour moi vu ce que décrit Berny il ne peut être enclenché vu que la voiture est au point mort SANS accélérer et "au Démarrage cité par Berny" veut dire moteur en prise en accélérant en 1ere. Donc à  mon avis sans risque si la procédure normale est appliquée, mais c'est mon point de vue qui vaut ce qu'il vaut .A savoir aussi les rouleaux tournent lentement à  environ 5kms de mémoire.  Et si enclenchement il y avait eu , je pense que la voiture aurait sursautée  comme ton cas cité  plus haut (4x4 permanent) , et ayant la voiture sous le nez , tout c'est passer normalement comme sur un 4x2 sinon j'aurais peut être  aussi fait des bons en me posant des questions comme tu le fais,  ce qui est légitime et je comprends bien .

Modifié par Rouleur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Rouleur :

 

- comme dit il n'y aura jamais de dégâts majeurs / casse mécanique nette pendant le CT, mais plutôt une usure considérable d'un élément de la transmission ; impossible de se retourner contre un centre CT si les problèmes surviennent des milliers de km après : la responsabilité du centre CT sera IMPOSSIBLE à démontrer / prouver ;

 

- le blog de Berny concerne un Vitara de 2015 équipé d'un AllGrip type SELECT ; mon véhicule est un IGNIS AllGrip type AUTO de 2018 ;

 

- tous les véhicules testés ne sursautent pas en cas de mauvaise procédure appliquée ; j'ai trouvé des cas (Audi quattro Haldex) où le symptôme est une forte odeur d'embrayage subsistant plusieurs jours (l'accouplement des deux essieux est souvent réalisé via une série de disques d'embrayage) ; dans ce cas précis, où le système TENTE de faire tourner les roues arrière sans y parvenir, rien n'a cassé, mais le système d'embrayage situé entre l'arbre de transmission et le pont / différentiel de l'essieu arrière a probablement perdu 10 ans de durée de vie ; impossible à prouver et à faire indemniser ;

 

Bref les choses sont beaucoup plus complexes qu'il n'y paraît et j'ai beaucoup de mal à imaginer que des centres de CT dont l'objectif est de facturer 90 EUR toutes les 20/30 minutes, 6 jours sur 7, passent autant de temps que moi pour tenter de connaître / respecter les spécificités parfois très pointues de chaque véhicule qui passe entre leurs mains ; il faudrait hélas être bien naïf pour croire le contraire, même s'il existe probablement beaucoup de contrôleurs tout à fait compétents, formés, équipés, consciencieux, passionnés, pointus et honnêtes.

 

Ci-dessous une réflexion trouvée concernant une BMW xDrive

 

bmw2.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je veux bien donner mon avis, mais je précise que je n’ai pas accès aux documentations techniques Suzuki, et que je ne suis mécano …, et j’ajoute qu’il y a 2 ans Le CT de mon Vitara fut aussi pour moi une source d’angoisse, … et ça va recommencer cette année !

 

À l’époque le technicien du CT m’avait rassuré en me disant qu’ils appliquaient strictement la procédure constructeur.

Sous prétexte de sécurité, je n’ai pu suivre que de loin et à travers des vitres, cette fameuse procédure, mais elle m’est apparue très laborieuse et hasardeuse : Ils ont opéré avec des rouleaux amovibles qui ont été éjectés à plusieurs reprises !...

 

Le système AllGrip Suzuki se décline en 3 versions :

 

-        Le « AllGrip Select », des Vitara et S-Cross, qui est un coupleur électromagnétique piloté par calculateur.

 

-        Le « AllGrip Auto », des Ignis et des Swift, qui est un visco-coupleur.

 

-        Le « AllGrip Pro » du Jimny, qui est un crabotage manuel des 2 ponts. Lui ne pose pas de problème au CT car on reste en 2RM.

 

Les problèmes sont différents pour le Select et l’Auto, car dans un cas il faut tenir compte des réactions du calculateur, et dans l’autre cas il faut connaitre les propriétés du visco-coupleur.

 

Pour le système Select les interprétations des configurations par le calculateur peuvent ne pas être évidentes, par exemple pas de couplage quand on freine, mais si les roues AR tournent plus vite que les roues AV il risque d’y avoir couplage …

 

Je ne connais pas particulièrement la technologie du visco-coupleur, mais à priori son comportement est plus prévisible.

C’est un système mécanique, pas débrayable, basé sur les propriétés d’une huile spéciale dont la viscosité augmente fortement quand elle s’échauffe suite à son brassage provoqué par le différentiel de vitesses des 2 essieux. Dans ce cas le couplage devient très rigide et les contraintes mécaniques sur la transmission deviennent importantes, sur les arbres, les joints homocinétiques, etc. … D’autre part une température trop importante de l’huile peut dégrader ses propriétés, et rendre le coupleur inopérant

Ces problèmes étaient jadis connus sur les Scenic 4x4, et autres …, où les 4 roues devaient être les plus identiques possible pour tourner à la même vitesse, mais c'est peut-être moins sensible sur les voitures actuelles ...

 

En résumé, à mon avis il faut impérativement que les 4 roues des voitures équipées d’un visco-coupleur puissent toujours pouvoir tourner à la même vitesse, donc que les roues AR reposent sur des rouleaux libres quand on teste le train AV, et vice-versa.

 

Sur nos Suzuki, qui ne sont pas équipées de blocages des différentiels AV et AR, l’astuce des rouleaux inversés doit être utilisable, car dans ces conditions la rotation de l’essieu testé n’est pas transmise à l’autre, … mais je ne connais pas la procédure réellement préconisée par Suzuki …

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce retour @Berny4631 même si je le trouve plus inquiétant que rassurant ...

 

En tout cas tu sembles confirmer que les systèmes AUTO et SELECT sont très différents et qu'il ne s'agit pas que d'une couche logicielle différente ?

 

Par hasard sais-tu quel type de coupleur / système est installé sur les IGNIS 4x4 anciens modèles ? Car pour un ancien modèle (type MSJ23, IGNIS 1 j'imagine) j'ai bien trouvé la méthode spécifique déclarée par Suzuki à l'OTC, à savoir "rouleaux inversés".

 

Reste à trouver une info fiable pour les IGNIS 2 AllGrip type MFJ21.

otc.jpg

Modifié par Ignis
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Les systèmes AllGrip « Auto » et « Select » sont effectivement totalement différents :

 

-        Sur la version Auto le comportement est proche d’un différentiel central à glissement limité, mais ce n’est pas un vrai différentiel car hors des phases de couplage les 2 essieux sont indépendants, tant qu’ils tournent à la même vitesse.

 Le visco-coupleur utilisé dans cette version est un élément purement mécanique qui n’a pas besoin d’électronique pour fonctionner.

 

-        Au contraire le fonctionnement de la version Select repose exclusivement sur le logiciel d’un calculateur qui, en fonction d’une multitude de paramètres (conditions d’adhérence, choix et actions du conducteur, …), décide de coupler ou non les 2 essieux, avec plus ou moins de force.

 

La version Select, apparue sur le Vitara LY et le S-Cross, est techniquement la version la plus évoluée du AllGrip, et à ma connaissance elle n’a pas été montée avant sur d’autres véhicules Suzuki.

Chez Suzuki, la transmission la plus évoluée antérieure au AllGrip Select, était un vrai différentiel central, à blocage géré par calculateur, qui équipait la dernière génération de Grand Vitara.

 

Je n’ai pas vérifié, mais je suis persuadé que les Ignis 4x4 anciens modèles sont équipées de visco-coupleurs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour , de mon point de  vue ,l'ignis étant avec viscocoupleur , avec les rouleaux libres sur l'essieu non testé ne doit pas poser de soucis .les roues et la transmission seront libérées  de toutes force contrariante pour le véhicule normalement  . Et effectivement  les 2 systèmes (visco et auto ) sont de conception  different et posent question quand à  la bonne procédure un peu floue . 

Modifié par Rouleur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 12/01/2023 à 12:51, Rouleur a dit :

avec les rouleaux libres sur l'essieu non testé ne doit pas poser de soucis .les roues et la transmission seront libérées  de toutes force contrariante pour le véhicule normalement  .

Malheureusement ce n'est pas si simple et a priori l'utilisation de rouleaux fous est proscrite dans certains cas. Si les rouleaux fous réglaient tous les problèmes il n'y aurait pas de procédure "rouleaux inversés" pour certains 4x4 et tout le monde passerait sur rouleaux fous ; or, ce n'est pas le cas.

Un article d'AUTOPLUS daté de 2008 évoquerait le problème posé par les rouleaux fous mais je n'ai pas réussi à retrouver ce numéro.

D'ailleurs @Berny4631 évoque bien des rouleaux fous éjectés lors du test, il faut bien imaginer ce qui se passe alors, lorsque les roues retombent sur le sol : l'arbre de transmission tourne, l'essieu arrière est couplé, les roues arrière tournaient sur les rouleaux fous puis sont soudainement stoppées par la reprise d'adhérence des pneus sur le sol du centre de CT -> traumatisme significatif pour les disques d'embrayage du coupleur qui prennent tout dans la tronche

Modifié par Ignis
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, comme j'en avais marre de rouler en infraction (et surtout pour des raisons assurantielles) je me suis résigné à faire passer cette sal*perie de CT à mon IGNIS AllGrip.

 

Le centre CT a choisi la méthode "rouleaux fous" et j'ai tout filmé. Sur ma vidéo (ci-dessous) on voit très bien que les roues de l'essieu non testé tournent plus ou moins librement sur les rouleaux fous. Pas de bruit horrible, ni d'odeur d'embrayage, pas d'éjection des rouleaux fous, pas de dandinements ni de soubresauts de la voiture, par contre on constate tout de même qu'à un moment, lorsque les roues avant sont sur rouleaux fous et que l'essieu arrière est testé, les roues avant s'arrêtent progressivement de tourner alors que les roues arrière tournent toujours, sûrement parce que les freins avant sont plus puissants que les freins arrière.

 

Cela ne dure que quelques secondes mais à ce moment précis je pense que les disques d'embrayage du visco-coupleur sont soumis à des contraintes importantes (voir fin de la vidéo), ceci dit ces disques d'embrayage sont précisément là pour permettre un minimum de frottement et amortir les différences de vitesse entre les deux essieux qui peuvent se retrouver en conditions réelles dans la "vraie vie". Je pense qu'il faut surtout éviter que ce phénomène dure trop longtemps. Ce phénomène n'est pas apparu lors du test de l'essieu avant (avec les roues arrière sur rouleaux fous, cf. début de la vidéo).

 

J'ai aussi remarqué (mais pas filmé) que lorsque la voiture a les 4 roues en l'air, moteur éteint et au point mort, le fait de tourner une des roues entraîne les roues de l'autre essieu (alors que la roue opposée du même essieu tourne bien sûr en sens inverse à cause du différentiel) ce qui signifie que le viscocoupleur est en prise quasi permanente (ou alors il s'agit juste d'un mouvement résiduel dû aux disques d'embrayage ou à la viscosité de l'huile du viscocoupleur ?). Cela signifie également que la méthode "rouleaux inversés" ne suffirait peut-être pas à neutraliser le 4x4 (simple hypothèse  que mon très faible de niveau de compréhension mécanique ne permettra pas de confirmer).

 

Bref je reste tout de même dubitatif et bien dégoûté de ne pas avoir réussi à obtenir des réponses claires ni de l'OTC (qui est sous tutelle du ministère des transports), ni de Suzuki, ni de mon concessionnaire, ni des centres de CT. Bien dégoûté aussi de devoir recommencer ce cirque dans 2 ans.

 

La vidéo :

 

 

Modifié par Ignis
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour , je pense que le phénomène  que tu decris est normal , vu que l'essieu testé  est entraîné  par les rouleaux et ceux de l'avant sont libres donc la resistance à  la rotation est plus forte sur l'avant du coup , après il y a aussi le fait de faire le test roue par roue qui rentre en ligne de compte . Bon  , t'es tranquile pour 2 ans maintenant , Perso avec les rouleaux fous et ce type de transmission,  je ne m'inquieterais pas plus que ca, , imagine que l'adherence en roulage , n'est pas forcement la même  sur l'avant et l'arriere au meme moment , donc ça  doit etre conçu  pour de brefs moment d'inégalités d'adhérence . Les ingénieurs nippons sont assez costauds dans ce domaine et sont assez discrets sur leur technologie  en tout cas , vu qu'on arrive pas trop à  chopper les infos .

Modifié par Rouleur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 20/01/2023 à 17:56, Rouleur a dit :

je pense que le phénomène  que tu decris est normal , vu que l'essieu testé  est entraîné  par les rouleaux et ceux de l'avant sont libres donc la resitance à  la rotation est plus forte sur l'avant du coup

Mais comment expliquer alors que ce phénomène (roues qui ralentissent puis s'arrêtent sur l'essieu avant) n'apparaisse pas lorsque c'est l'essieu arrière qui est sur rouleaux fous (cf. début de la vidéo) ? Pour moi une explication possible serait le répartiteur de freinage avant / arrière et la différence disques / tambours ; il ne faut pas oublier que le technicien freine de tout son poids pendant le test et qu'il est impossible de n'actionner que les freins avant ou que les freins arrière, ce qui signifie que pour l'essieu qui est sur rouleaux fous, les freins sont mis en "compétition" avec le viscocoupleur ; à mon sens c'est cette action antagoniste entre les freins (qui visent à stopper les roues et qui finissent par y arriver sur l'essieu avant lorsque ce dernier est sur rouleaux fous) et le viscocoupleur (qui cherche au contraire à faire tourner ces mêmes roues) qui est susceptible de poser un problème.

 

Tout ça est quand même très nébuleux et le m'en-foutisme général absolument scandaleux sachant qu'on parle de biens privés dont la valeur peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros ; vu le nombre de quattro, xdrive, 4matic, 4motion, all4 etc en circulation je m'étonne que le sujet ne soit pas abordé davantage

 

 

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 20/01/2023 à 18:50, Ignis a dit :

Mais comment expliquer alors que ce phénomène (roues qui ralentissent puis s'arrêtent sur l'essieu avant) n'apparaisse pas lorsque c'est l'essieu arrière qui est sur rouleaux fous (cf. début de la vidéo) ? Pour moi une explication possible serait le répartiteur de freinage avant / arrière et la différence disques / tambours ; il ne faut pas oublier que le technicien freine de tout son poids pendant le test et qu'il est impossible de n'actionner que les freins avant ou que les freins arrière, ce qui signifie que pour l'essieu qui est sur rouleaux fous, les freins sont mis en "compétition" avec le viscocoupleur ; à mon sens c'est cette action antagoniste entre les freins (qui visent à stopper les roues et qui finissent par y arriver sur l'essieu avant lorsque ce dernier est sur rouleaux fous) et le viscocoupleur (qui cherche au contraire à faire tourner ces mêmes roues) qui est susceptible de poser un problème.

 

Tout ça est quand même très nébuleux et le m'en-foutisme général absolument scandaleux sachant qu'on parle de biens privés dont la valeur peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros ; vu le nombre de quattro, xdrive, 4matic, 4motion, all4 etc en circulation je m'étonne que le sujet ne soit pas abordé davantage

 

 

 

Bonjour,

 

Je ne pense pas que tu n’aies trop à t’inquiéter pour ton CT, qui a l’air de s’être quand même bien passé.

 

Le seul point délicat est celui que tu décris : lors du test de l’essieu AR, quand les roues AV s’arrêtent de tourner avant les roues AR.

 

Mais ta voiture est équipée d’un visco-coupleur, et il n’y a pas d’embrayage purement mécanique (par frottement de disques) entre les 2 essieux, le couplage est assuré par un liquide visqueux.

À mon avis, la brièveté du test associée à l’inertie thermique du visco-coupleur, font que cette huile n’a pas le temps d’atteindre des températures qui pourraient détruire ses propriétés.

 

Le problème est différent pour le système AllGrip Select où le couplage mécanique est réalisé par le frottements de disques d’embrayage.

Dans le cas des tests du CT il faut espérer que l’électronique gère : Pas de couplage au freinage, surtout si l’ABS est sollicité …

Quand le AllGrip Select est utilisé en mode Sport, et que les couplages sont très nombreux même sur sol adhérent, sans différentiel central la cinématique de la transmission devient hyperstatique, et dans les virages le coupleur est contraint à patiner ce qui théoriquement use inévitablement (un peu ?) les disques …

 

Concernant ta remarque sur le fait que les 4 roues étant en l’air, faire tourner une roue entraine les autres, me parait normal. C’est la même chose avec le AllGrip Select, alors que théoriquement il n’y a pas de couplage quand le courant de commande est nul, contrairement au visco-coupleur qui reste toujours actif.

Dans ton observation la roue opposée de l’essieu tournait à l’envers, mais surement à une vitesse moindre, c’est la différence de ces deux vitesses qui faisait tourner l’autre essieu (qui devait tourner moins vite).

Si l’on force les 2 roues d’un essieu à tourner en sens inverse à la même vitesse, je ne vois pas pourquoi un mouvement serait transmis à l’autre essieu.

 

Je n’en sais rien, mais j’imagine que le système plus complexe des rouleaux inversés ne doit pas être généralisé, et qu’il a été plus facile et moins onéreux pour les CT de se mettre à niveau en achetant une paire de rouleaux amovibles …

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rebonjour à tous, loin d'être convaincu j'ai continué mes recherches et je viens de tomber sur trois documents à la fois récents et très rassurants concernant les tests de freins du CT pour l'IGNIS et la SWIFT ALLGRIP, le VITARA SCROSS ALLGRIP et le JIMNY ALLGRIP, je vous les partage ci-dessous.

 

A priori, aucune contrainte particulière à respecter et c'est la méthode essieu par essieu standard s'applique, sans rouleaux fous ni rouleaux inversés. Attention, le Jimny doit bien sûr être en mode 2H (deux roues motrices).

 

 

ignis.jpg

scross-vitara.jpg

jimny.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci Ignis pour ce partage plutôt rassurant effectivement,  il est étonnamment récent ce document  , tu as peut être lever un "lièvre" sur un défaut de procédure technique pour les  controles . Tu ne le precise pas mais on dirait bien qu'il est d'origine suzuki ce document , je me trompe peut-être. Je dois remettre le couvert  cet été  cette année et le vitara ce porte toujours â merveille.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici un autre document, hélas complètement contradictoire puisqu'il préconise la méthode rouleaux inversés pour tous les modèles, néanmoins j'ai l'impression qu'il s'agit des anciens modèles ? Si quelqu'un s'y connaît en codes VIN / CNIT qu'il n'hésite pas à nous éclairer

 

"BON CHANCE" à tous

 

Si quelqu'un a besoin d'une autre partie du tableau (SUBARU, MAZDA, LEXUS, HYUNDAI, TOYOTA, BMW etc) qu'il me contacte par MP otc.thumb.jpg.2719dcb1b0b70e0630a9e5f2132d8ce0.jpg

Modifié par Ignis
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 17/02/2024 à 12:47, Ignis a dit :

Je me permets de citer @Berny4631 si par hasard il passait par ici et pouvait nous éclairer sur les derniers documents postés sur le topic 👍

Bonjour,

 

Je ne suis pas intervenu car je n’ai pas grand-chose à ajouter à mes précédentes interventions, et depuis je n’ai pas eu d’autres infos sur ce sujet.

 

J’ai effectivement été surpris par le premier document qui ne préconise aucune précaution particulière, sauf évidemment en ce qui concerne le Jimny qui est une simple propulsion en position 2H.

 

Le second document me parait plus raisonnable, même s’il ne propose que la méthode des rouleaux inversés, qui ne sont peut-être pas très répandus dans les centres de CT (d’où les rouleaux fous utilisés par mon contrôleur).

La méthode des rouleaux inversés ne convient pas aux voitures qui ont des différentiels à glissement limité sur les essieux, ce qui n’est pas le cas de nos Suzuki, mais surement celui des Subaru qui figurent dans ce tableau.

 

- D’après mes infos et observations le système « AllGrip Select » ne couple pas les essieux pendant les phases de freinage, donc si le contrôleur laisse toujours le pied sur la pédale de frein, un test ordinaire serait théoriquement possible …

 

- Je ne connais pas bien le système « AllGrip Auto », mais à priori le couplage permanent des 2 essieux par visco-coupleur devrait poser problème, même si ce couplage fait par l’intermédiaire d’un fluide doit être assez lâche à faible vitesse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous publiez en tant qu’invité, vous reconnaissez avoir pris connaissance de la charte et vous engagez à la respecter. Pour publier immédiatement : connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous.
Remarque : En tant qu'invité votre message ne sera pas visible immédiatement.

Invité

Si votre message est un avis de consommateur sur un bien et/ou un service, vous devez obligatoirement indiquer la date de votre expérience de consommation. A défaut, votre avis pourrait être supprimé, en cas de signalement.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager



Newsletter Caradisiac

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

×
  • Créer...