Aller au contenu
Logo Caradisiac        

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

[Topic officiel] Mercedes-Benz 600 W100 : La perfection ?


Messages recommandés

Mercedes 600 : La perfection est de ce monde !

 

m02.jpg

Fin des années 50...

 

Mercedes-Benz, comme beaucoup d'entreprises Allemandes, se relève définitivement des stigmates de la seconde guerre mondiale.

 

Déjà en 1954 le constructeur avait fait "sensation" avec ses 300 SL à portières "papillon" et moteur à injection, faisant suite aux nombreux succès que la firme recommençait à collectionner sur les routes et les circuits du monde entier.

 

Une idée germe alors dans l'esprit des dirigeants de la marque à l'étoile : Proposer une automobile qui serait une véritable vitrine du savoir-faire d'Outre-Rhin en matière de perfection, un engin de prestige qui démoderait instantanément la concurrence !

 

Et d'abord en quoi consiste t-elle alors cette concurrence ?

 

Oh... :o On pourrait faire le tour du monde des marques de luxe mais à cette époque deux enseignes emblématiques sortent alors du lot : Rolls-Royce et Cadillac.

 

 

La vénérable marque Britannique propose alors sa Phantom V, ici carrossée par Park Ward.

Monument de luxe et de volupté avec une qualité de construction et de finition sans reproches.

Pourtant cette auto cachait des dessous antédiluviens : Châssis séparé, essieu arrière rigide... Qui en rendaient la conduite peu agréable.

m13.png

 

 

 

Une Cadillac Fleetwood 1959.

Le paroxysme du style "ailerons" à la limite du ridicule.

Partie mécanique à peine plus agréable que la Rolls, gros V8 gavé de couple mais freinage et tenue de route déjà en retrait par rapport aux normes du moment...

L'engin préféré "des Matuvus tendance Bling-Bling" avant l'heure ! :ddr:

m30 cadillac 1959.jpg

 

 

 

 

Bref Mercedes sent qu'il existe une place pour une auto de grande remise qui ne soit ni une réminiscence des carrosses de l'ancien régime ni un engin baroque qui se démode à la vitesse d'un cheval au galop.

Déjà fournisseur des têtes couronnées de ce monde la firme de Stuttgart sait qu'une telle clientèle à plusieurs exigences :

 

-Confort royal et possibilité d'y faire installer des équipements spéciaux en fonction des désirs du moment.

-Avance technique sur la concurrence (et donc accessoirement sur le voisin de parking lors des réunions du Rotary Club ! :D )

-Un goût certain pour la discrétion dans la majorité des cas.

 

 

C'est le Français Paul Bracq qui sera au stylo...

m31.jpg

 

 

 

... Avec un résultat pas toujours heureux, comme ce prototype qui "singe" les gimmicks Américains.

m25 proto.jpg

 

 

 

La future 600 est donc étudiée comme une auto capable de se mouvoir rapidement sur les nouvelles autoroutes qui commencent à parsemer les campagnes des pays développés mais aussi de servir de voiture d'apparat pour les grands de ce monde, c'est la raison pour laquelle plusieurs carrosseries seront disponibles :

 

-Berline "Normale" (façon de parler hein ! :W ) avec châssis court (empattement de 3,20 m pour une longueur de 5,54 m) et quatre portes.

 

 

m19.jpg

 

 

 

 

m20.jpg

 

 

 

-Voiture d'apparat dite "Pullman" en châssis long (empattement de 3,90 m et 6,24 m de long) quatre ou six portes avec possibilité d'en décliner une version Landaulet (partie arrière découvrable).

 

 

Pullman

m03.jpg

 

 

Pullman 6 portes

m16.jpg

 

 

Landaulet

m10.jpg

 

 

La mécanique ? Un tout nouveau V8 6,3 litres à injection de 250 ch à 4 000Trs avec un arbre à cames en tête par rangée de cylindres, couple de 51 mkg à 2 800Trs, 205 km/h en pointe et le 0 à 100 couvert en 12 secondes, boite automatique à quatre rapports et différentiel autobloquant ! :love:

 

A 100 km/h le moteur tourne au régime de 2 475 tours-minute.

 

La suspension ? Pneumatique ! Il s'agit d'un brevet de l'équipementier Bosch (rien à voir avec Citroën donc...) à correction d'assiette automatique et dureté de l'amortissement variable depuis le poste de conduite.

Système anti-cabrage et anti-plongée, barre anti-roulis à l'avant et à l'arrière.

 

Les freins ? Quatre disques assistés à double circuit.

 

Le poids ? 2,4 tonnes la "petite" et 2,7 tonnes la "longue".

 

 

En voila un qui ne va pas perdre 20 minutes devant un tapis roulant pour récupérer ses bagages. :roll:

m04.jpg

 

 

 

Quand au confort des occupants on enfonce la concurrence dans les limbes... :siffle:

 

Lors de la présentation de la nouvelle 600 au Salon de Francfort de septembre 1963 (modèle codé W100 en interne) on s'étonne de noter la présence d'une centrale hydraulique travaillant à la pression de 220 bars, au demeurant cette dernière "bouffe" littéralement 70 ch de la puissance du moteur... :jap:

 

Sa présence n'a rien à voir avec l'amortissement (ce que beaucoup ont cru) ce dernier étant pneumatique mais concerne uniquement l'asservissement des commandes !

 

-L'assistance de direction

-Le réglage des sièges en tous sens (on a préféré l'hydraulique à l'électrique considéré comme trop bruyant ! :lol: )

-L'assistance à la fermeture de tous les ouvrants (portes, coffre et éventuellement toit)

-Le mouvement des vitres (avec plusieurs vitesses de montée/descente suivant la pression réalisée sur le bouton, la plus rapide peut même couper un cigare en deux !)

 

Cerise sur le gâteau le fluide se solidifie à l'air et empêche tout écoulement accidentel en colmatant la moindre fuite dans le circuit, il serait vraiment regrettable de remarquer une flaque d'huile sous la voiture ! :jap:

 

 

 

m01.jpg

 

 

 

Pour l'équipement c'est à la carte. :oui:

 

En fait aucune 600 ne ressemble à une autre, le constructeur se pliant aux moindres caprices de sa (richissime) clientèle :

 

-Couleur du catalogue ou sur échantillon

-Sellerie en cuir ou velours

-Boiseries en loupe d'orme, palissandre, ronce de noyer, bois de rose etc etc...

 

 

 

m12.jpg

 

 

Ça a du bon d'être riche. abygail.gif.d10bbd8f0ae0e27b1b05463d40e347d5.gif

m09.jpg

 

 

 

Certains demanderont la climatisation (disponible en option elle était à réglages séparés avant-arrière mais occupait le tiers du coffre), une séparation-chauffeur vitrée avec système de communication, la télévision, un réfrigérateur, une chaîne stéréo huit pistes... :roll:

 

 

 

m07.jpg

 

 

 

 

Les tarifs ? Délirants ! :buzz:

 

Pour information une 600 "de base" valait en 1976 la bagatelle de 310 800 Francs, soit le prix de quatorze Renault 5 GTL et une Pullman 348 700 Francs, soit environ dix Peugeot 504 TI pourtant pas spécialement considérée comme une auto de bas de gamme !

 

La rentabilité du programme ? Inexistante ! :bah:

 

Mercedes perdait de l'argent sur ce modèle et le savait depuis le début, la 600 étant à considérer comme un "véhicule-image" et surtout une véritable publicité roulante pour le savoir-faire de la marque.

 

Et alors me direz-vous, ça a marché avec les riches ? :o

 

Pour le moins... :sol:

 

Rapidement une petite liste des heureux propriétaires de la 600 :

 

En France des personnalités aussi diverses que surprenantes : Pierre Perret, Michel Polnareff, Rika Zaraï, Mireille Mathieu (cette chanteuse fut une bonne cliente de la marque puisqu'elle possédera aussi une 450SEL 6.9), Danyel Gérard, Coco Chanel, Marcel Dassault...

 

A l'étranger la 600 sera bien accueillie et elle fera craquer aussi bien le fondateur de Playboy (Hugh Heffner) que deux jeunes garçons dans le vent (John Lennon et George Harrison), le King Elvis Presley sans parler du milliardaire Aristote Onassis, de Maria Callas, d'Elisabeth Taylor ou encore du chef d'orchestre Herbert Von Karajan.

 

 

La 600 de John Lennon.

m08.jpg

 

 

Voiture d'apparat la 600 sera à l'inventaire de nombres de pays aux dirigeants plus ou moins fréquentables :

 

-Le Chancelier de RFA Konrad Adenauer (BMW fera littéralement le siège devant le domicile de son chauffeur pour le convaincre de passer sur l'autre rive, mais Mr Adenauer à toujours refusé de rouler dans autre chose qu'une Mercedes !)

 

La 600 Pullman ex-Adenauer...

SDC11822.jpg

 

 

... Désormais en bonne place au musée de la marque.

SDC11823.jpg

 

 

-Le Président Tunisien Habib Bourguiba

 

-Georges Pompidou (à titre privé bien entendu. Ce passionné d'automobiles possédait également une Porsche 356)

 

-Le Souverain Marocain Hassan II (qui en achètera 23 ! Son fils Mohammed VI en utilise encore régulièrement lors de cérémonies)

 

-Le Yougoslave Josip Broz "Tito"

 

Le Maréchal Tito montrera que l'on pouvait être Communiste et aimer le luxe : La preuve ! :sol:

m11.jpg

 

 

-Le Président du Sénégal Leopold Sedar Senghor

 

 

La Présidence du Sénégal achètera trois 600 : Une quatre portes, une Pullman et un Landaulet, bref la gamme complète...

m14 sanghor.jpg

 

 

-Le Roi des Belges

 

-Le Camerounais Paul Biya

 

-Le Prince Rainier de Monaco

 

-L'empereur du Japon Hiro Hito

 

-Le Pape Paul VI commande la sienne en 1965, dotée d'un véritable Trône en lieu et place de la banquette arrière. Elle sera utilisée jusqu'en 1985 et véhiculera donc l’éphémère Jean-Paul 1er et son successeur.

 

 

La 600 Papale...

m28 pape 1965.jpg

 

 

Et son trône intégré !

m26 pape.jpg

 

 

Hélas de nombreux personnages sujets à caution (quand il ne s'agit pas de Satrapes purs et durs) feront aussi, au désespoir de la firme, une énorme contre-publicité à la 600 lors de défilés :

 

-Le Nord-Coréen Kim Il Sung et sa descendance

 

-Fidel Castro (Cuba)

 

-Pol Pot (Cambodge)

 

-Nicolae Ceaucescu (Roumanie)

 

-Jean-Bedel Bokassa (Centrafrique)

 

-Mobutu (RDC ex-Zaïre)

 

-Idi Amin Dada (Ouganda)

 

-Reza Pahlavi (Shah D'Iran) : Deux 600 Pullman entièrement Blindées !

 

-Saddam Hussein.

 

La liste est trop longue pour défiler ici. :dodo:

Les strapontins étaient utiles pour les gardes du corps et, le plus souvent, pour d'éventuels interprètes.

m21 landaulet.jpg

 

 

A partir de 1977 l'Etat-Major de la firme envisage de donner un coup de jeune à une auto dont le premier choc pétrolier de 1973 a porté un gros coup d'arrêt dans les ventes, sans parler de la concurrence interne des nouvelles Classes S W116 qui démodent du jour au lendemain le dessin de la 600.

 

 

On se contentera de reprendre les faces avant et arrière des W116.

m23 restyling.jpg

 

 

 

Le résultat, des plus moyens, fera que le projet n'ira pas plus loin : On ne touche pas à un chef d'oeuvre !

m24 restyling.jpg

 

 

Par chance aucun projet n'aboutira et Mercedes préférera laisser telle qu'elle la voiture au catalogue jusqu'à la date fatidique du 16 juin 1981, jour où la dernière auto sort des chaînes de Sindelfingen.

 

La Mercedes 600 aura été fabriquée à 2677 exemplaires en 18 ans, dont 428 Pullman et 59 Landaulets.

 

44 d'entre-elles furent blindées, soit par l'usine soit par des ateliers spécialisés.

 

Le pic de production aura lieu en 1969 avec la sortie de chaînes de 279 berlines et 57 Pullman, à titre de comparaison en 1977 seules 36 berlines et 19 versions longues furent produites.

 

Les USA seront le premier marché de l'auto avec 743 exemplaires exportés, suivis de l'Allemagne (536) et du Continent asiatique (473).

 

L'Afrique avec sa cohorte de "Président-Maréchal à vie" arrivera en quatrième place avec 182 exemplaires (pendant que la population du continent crève de faim... :pfff: ) la France fera bonne figure puisqu'elle en immatriculera tout de même 153 sur son sol, Monaco inclus.

 

Pour la petite histoire au moins une 600 Coupé sera fabriquée et destinée à Rudolf Uhlenhaut, emblématique ingénieur de la firme.

 

La voiture lui aurait été offerte lors de son départ à la retraite en 1972 (sous réserves) et aurait ensuite rejoint les USA où elle fut retrouvée et rapatriée au musée de la marque.

 

 

Le Coupé 600, à priori unique.

m18 coupé.jpg

 

 

Une seconde, de couleur rouge, aurait été refabriquée pour un passionné fortuné sur la base d'une Pullman à une époque plus récente.

 

En novembre 1980 un "personnage très important d'Arabie-Saoudite" (qui n'était autre que le Roi Khalid) commande l'une des dernières 600 et la met à disposition des frères Buchmann alors au fait de leur célébrité sous l'enseigne B+B avec pour consigne d'en faire une voiture au look des années 30.

 

Il faudra quatre mois de travail acharné avant que ce client, au budget illimité, n'obtienne satisfaction.

 

 

La mode était alors aux répliques, comme Excalibur ou encore Clenet.

m15 buchmann.jpg

 

 

L'empattement fut rallongé de 70 cm, les points d'ancrage de la mécanique complètement revus et l'auto revêtue d'une peinture rouge foncée, l'intérieur était par contre quasi-similaire à l'origine.

 

Les marchepieds et la poignée sur le toit permettaient aux gardes du corps du Monarque de se tenir lors des défilés.

m06.jpg

 

 

 

Il fallait bien cela pour permettre à ce vieil homme de 80 ans de ne pas confondre sa nouvelle acquisition avec les huit autres du même modèle qu'il possédait déjà ! :buzz:

 

Le prix ? On a entendu parler d'un million de Marks, base incluse.

 

 

De nos jours la 600 a rejoint les rangs de l'automobile d'exception, sa valeur en tant qu'objet de collection grimpe régulièrement et "une belle" vous délestera de plusieurs centaines de milliers d'Euros.

 

Le préparateur Brabus exposait lors du Salon de Francfort 2017 l'exemplaire qui y fut présenté, 50 ans plus tôt, sur le stand de la firme.

Reconstruite de A à Z la voiture repartait avec un compteur à 0 km pour la modeste somme de 1 490 000 € ! :buzz:

 

 

La 600 "Brabus Classic" de 1967 : Officiellement considérée comme neuve !

IMG_0369.jpg

 

 

 

Une chance pour l'acheteur d'une auto en état moyen de nombreuses pièces sont encore disponibles chez le constructeur, il n'y aura guère que le prix qui fera tousser, pour votre information un mécanisme de lève-vitres vous coûtera la bagatelle de 7 200€ (Hors-Taxes :hihi: ).

 

Le reste est à l'avenant, et une révision générale vous coûtera le prix d'une petite cylindrée.

 

Mais cela ne doit pas trop gêner les Britanniques Jeremy Clarkson (Top Gear) et Rowan Atkinson (alias Mr Bean) qui profitent au quotidien des délices de leurs 600. [:cotcho:16]

 

Pour nous autres il ne reste guère que les Salons et les Musées mais ce n'est pas grave, on ne va pas être jaloux hein ? :fleur:

 

Encore que... yetet.gif.4e03775f20f7daa46951585ab11282b5.gif

 

 

 

m27.jpg

 

 

 

En visite chez un spécialiste Français de la 600 :

 

Sors le chéquier Bobonne !

 

Rétromobile 2017 :

 

 

 

:coucou:

 

 

 

Jensen.

 

NB : Cette histoire est issue du topic suivant : Cette voiture a une histoire peu banale. (Index en page 1)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le Coupé 600, à priori unique.

m18 coupé.jpg

 

 

 

Ben alors, on fait dans le recyclage des vieux messages?

 

Pour ce qui est du coupé 600, il n'a rien à voir avec Rudolf Uhlenhaut, que ce genre d'auto n'intéressait pas du tout, il a été fabriqué pour et à la demande de Fritz Nallinger.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, fiatever a dit :

Pas une 600, mais une 280 SEL de 73, motorisée par un V8 4,5 L 

200 CV ? 

 

 

IMG_2450.PNG

 

Une petite 600 ?

Ave.

 

Produite uniquement pour les Etats Unis, et 280 SEL 4.5 signifie suspension normale, contrairement à 300 SEL 4.5 à suspension pneumatique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello jjr711,  merci pour les renseignements sur cette 280 .

Oui, l' ai vue sur un site US, elle est nickel avec 53200 miles d' origine,

la peinture et intérieur comme neufs . Moteur a redemarrer, de la rouille

curieusement sur le dessus interne (près du capot) des ailes avant ... 

Le V8 a injection, une belle piece mécanique . 

Boite toto bien sûr .

 

IMG_2479.PNG

IMG_2480.PNG

Modifié par fiatever
Redémarrer un moteur comme ça, resté longtemps (!) arrêté , bonjour le boulot . Entre la pompe a essence, le regulateur de pression, les filtres, la pompe a inj. Et les injecteurs ...
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, fiatever a dit :

Hello jjr711,  merci pour les renseignements sur cette 280 .

Oui, l' ai vue sur un site US, elle est nickel avec 51000 miles d' origine,

la peinture et intérieur comme neufs . Moteur a redemarrer, de la rouille

curieusement sur le dessus interne (près du capot) des ailes avant ... 

Le V8 a injection, une belle piece mécanique . 

Boite toto bien sûr .

 

Même en Europe, le 4.5 n'était livrable qu'en boîte auto, contrairement au 3.5 pour lequel on pouvait choisir, même si la plupart étaient aussi en boîte auto.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci jjr, ai regardé les carac. moteur, le 3,5 L fait 200 Cv, mais le 4,5 L, 195 ...

par contre le couple du 4,5 dépasse les 35 mkg a un régime de 3300 t .

( bien supérieur au 3,5 ) . 

Aimerai bien conduire ça une fois !

 

Modifié par fiatever
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Celle ci a été retrouvée au Kenya (Mombasa) en 2006 ...

Modèle 72, vendue 18190€ en mars, chez Historics.

le moteur est sur palette !

 

IMG_2770.PNG

 

IMG_2771.PNG

 

IMG_2773.PNG

 

IMG_2772.PNG

On dirai un moteur de camion ...

Modifié par fiatever
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, fiatever a dit :

Celle ci a été retrouvée au Kenya (Mombasa) en 2006 ...

Modèle 72, vendue 18190€ en mars, chez Historics.

le moteur est sur palette !

 

IMG_2770.PNG

 

IMG_2771.PNG

 

IMG_2773.PNG

 

IMG_2772.PNG

On dirai un moteur de camion ...

Bel intérieur, et le prix est cadeau, même si elle ne sera peut-être jamais restaurée et fera le bonheur d'un spécialiste de la 600 comme banque de pièces.

 

Pour la taille du moteur, pas d'accord avec toi, il est à peine plus gros qu'un V8 3.5 ou 4.5.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...