Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
e-tron

[Topic Officiel] Audi Q4 e-tron (2021)


mike29b
 Partager

Messages recommandés

Audi enchainera très vite les sorties de véhicules électriques, car aux côtés des dérivés de la gamme actuelle,

la marque proposera une gamme de modèles inédits comme le SUV, la GT ou encore la Sportback, un 4ème

modèle sera présenté au salon de Grenève sous forme de showcar pour une sortie dans le courant 2020: :o

704999.jpg?itok=o1Pf18ga

5eb2843ed77f3.jpg?itok=nTzC_10r

5eb2843f0e5c9.jpg?itok=Tuo_N3N1

5eb2843ee7282.jpg?itok=orjK9k-8

owpygohbp0j7.jpg

c03ym0obnh4o.jpg

 

https://www.audi-mediacenter.c [...] 2019-11213

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Prix Audi Q4 e-tron (2021)

Prix en euros Base Executive S Line Design Luxe
Q4 35 e-tron 42 800 49 600 52 800 55 500
Q4 40 e-tron 48 700 55 500 58 700 61 400
Q4 50 quattro e-tron - - 65 700 68 400

 

https://www.largus.fr/actualite-automobile/prix-audi-q4-e-tron-2021-le-suv-electrique-a-partir-de-42-800-e-10600393.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Essai du Q4 - 40 de ce jour.

 

La comparaison du Q4 se fait par rapport au Q5 FY de 2017 version 190 cv Tdi suspensions pneumatiques et jantes de 18”, Q5 FY de 2021 50 Tfsi e suspensions pneumatiques et jantes de 18” et Q3 2019 Tfsi190 cv.

 

Mon parcours d’essai type est un départ de la Seyne sur mer, Le Beausset, arrière du circuit du Castellet, Signes, Belgentier, Solliès, Toulon, La Seyne.

 

  • Motorisation : ici le comparatif se base uniquement sur la motorisation électrique. Sur le véhicule essayé, l’option audi drive select n’est pas présente si bien que ce sont les réglages de base qui gèrent la motorisation. La conduite est un peu moins douce, souple qu’avec le Q5 où je suis pratiquement tout le temps en mode confort. Le Q5 enroule plus lors des démarrages. Cet aspect ne vaut que pour le confort, le Q4 étant plus direct. Les 204 cv, et le couple de 310 Nm répondent présent lors d’une sollicitation à des fins de dépassement. Comparativement, le Q5 avec ses 143 cv, 350 Nm mais 100 kg de plus sur la balance est un peu moins réactif en pur mode électrique. Avantage Q4.

 

  • Consommation : sur ce parcours, j’ai ajouté une variante. Au départ de la Seyne, j’ai  emprunté l’autoroute jusqu’à la sortie du Beausset. La vitesse au régulateur était de 130 km/h. Pour le reste, vitesse à 80 sur route ouverte, 50/60 sur petites routes sinueuses. Le Q4 affichait au retour sur le virtual cockpit 84% de charge restante pour 100% au départ, conso de 14,7 kWh pour une distance parcourue de 90km. En faisant une rapide règle de trois, je ne trouve que 12,32 kWh. Sur ce parcours moins la partie autoroutière j’ai réussi à rouler 64 km en électrique avec le Q5 ce qui me donne une consommation calculée de 22,5 kWh pour une capacité utile de 14,4 kWh. Les 100 kilos de différence entre les deux véhicules ne doivent sans doute pas justifier à eux seuls cet écart important de consommation. Le Q5 est chaussé en 235 - 18”, le Q4 l’étant en 255 - 19”, ce dernier est défavorisé sur le point consommation. Avantage Q4.

 

  • Conduite : le Q4 se situant entre le Q3 et le Q5 en terme de gabarit, cette position se retrouve en encombrement. Il est plus facile à placer sur la route que le Q5 plus pataud. La prise au vent latéral est assez sensible sur autoroute sans que le mistral ne soit très fort. C’était vrai également avec le premier Q5 en mode confort, ce phénomème n’apparaissant que par fort mistral avec le Q5 hybride. Le rayon de braquage du Q4, 10,2 m, semble plus court que celui du Q5 dont je n’ai pas trouvé de valeur. Le porte à faux avant très réduit améliore également la manœuvrabilité. Sans le drive select, la direction est plus ferme que sur le Q5. L’ACC semble avoir évolué par rapport à celui utilisé sur la Golf VII, plus souple mais il faudrait plus de recul et de situations particulières pour apporter un jugement objectif. En revanche, j’ai été agacé par le Lane Assist. Cet assistant est trop intrusif dans les enchaînements de virages, empêchant un placement correct de trajectoire tel qu’appris en stage de sécurité moto. Lors d’un franchissement de légers haricots à 70 km/h, il y a eu des réactions bizarres et dans une courbe à droite dont une partie de la route était à l’ombre, la réaction a été inverse puisque le volant a donné un coup à droite. Je ne savais pas qu’on pouvais le désactiver en appuyant sur une touche pendant 3 secondes. Néanmoins, ce n’est pas satisfaisant. Avantage Q4 sur les seuls points encombrement et maniabilité.

 

  • Confort : Le Q4 essayé n’étant pas équipé de suspensions pilotées, les pneumatiques n’étant pas proposées, le confort s’en ressent par rapport au Q5. C’est surtout vrai en ville et sur certaines portions de routes secondaires. Sur nationales et autoroutes le confort est très satisfaisant. Les défauts de revêtement sont sensibles, le train arrière donne facilement un coup de raquette en quittant les dos d’âne non réglementaires qui sont légions par ici. Les sièges avant sont confortables, je suis moins emballé par les réglages électriques ajoutant de la difficulté à trouver un réglage confortable, phénomème constaté sur mon premier Q5. Avantage Q5, à voir avec des suspensions pilotées.

 

  • Confort acoustique : véhicule très silencieux. Les bruits de roulement sont nettement moins audibles qu’à bord du Q5, les bruits aérodynamiques également. Seul la signature sonore à basse vitesse semble trop audible à bord, le but étant de prévenir les piétons pas le conducteur. Net avantage Q4.

 

  • Tableau de bord : le virtual cockpit m’a semblé plus petit et je préfère l’affichage des différents paramètres des deux versions de Q5. L’écran du Mmi est intégré au tableau de bord comme à bord du Q3. Sur ce dernier, en été soleil au zénith, des reflets pouvaient empêcher une bonne lecture. La position verticale sur le tableau de bord dans le Q5 annule ce défaut. Cela reste à voir au quotidien. Les touches de commande tactiles de part et d’autre du volant sont trop sensibles, surtout celle de gauche commandant les infos du virtual cockpit. Avantage Q5.

 

  • Vie à bord : le dessin de la planche de bord, assez anguleux au dessus du volant offre un beau dégagement vers le capot et une bonne visibilité. L’espace pour les jambes aux places arrières est très généreux. Le volume du coffre  semble équivalent à celui du Q5. Avantage Q4

 

Bilan positif pour ce véhicule, nécessitant de passer par certaines cases options afin de tutoyer un confort digne de la marque.

 

Armand

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

J’ai oublié hier un point :

 

  • Affichage tête haute : je n’ai pas testé avec un guidage Gps, je ne doute pas que ce soit un plus. Régulateur enclenché l’intervalomètre avec le véhicule nous précédent est réactif et indique fidèlement la trajectoire de ce dernier. Le rappel du Lane Assist est bien visible. Vitesse instantanée et lecture des panneaux étant juxtaposées, l’intérêt sécuritaire est là. J’ai noté le reflet de trois points lumineux suivant l’incidence des rayons solaires, reflets qui peuvent attirer l’attention lorsqu’ils défilent sur le pare-brise lorsqu’on suit une courbe. Je n’ai pas sur le Q5, équipement intéressant. Je me remémore une remarque pertinente lue précisant la concurrence de l’affichage tête haute par rapport au virtual cockpit. C’est vrai pour ce qui est de l’affichage des éléments de conduite et de sécurité qui sont rapidement lisibles sur le pare brise, les autres indications, moins sensibles pouvant rester sur le virtual cockpit. Future évolution ?

 

Armand

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Suite à ma participation à un évènement organisé par Autosphere Belgique et ses 3 concessions Audi de la région liégeoise, j'ai rattrapé mon retard sur les publications concernant les modèles e-tron, principalement les e-tron, e-tron Sportback, e-tron GT, RS e-tron GT, Q4 et Q4 Sportback e-tron.

 

J'ai eu l'occasion d'essayer brièvement la RS e-tron GT et l'e-tron 55 quattro.

 

Mon article est ici : https://vag-antares.net/audi-electric-days-by-autosphere/

 

Et le dossier avec les infos officielles est là :

https://vag-antares.net/dossier-audi-e-tron-partie-1-3-le-tron/

https://vag-antares.net/dossier-audi-e-tron-partie-2-3-e-tron-gt/

https://vag-antares.net/dossier-audi-e-tron-partie-3-3-q4-q4-sportback/

 

DSC_7938_DxO.thumb.jpg.85ab443435762a1390b895e09eff88a8.jpg

 

DSC_7982_DxO.thumb.jpg.860f6654bb2cc469cb44414381334f95.jpg

 

DSC_7987_DxO.thumb.jpg.f1b056fc1176c7f1f6267b588ea3726b.jpg

 

DSC_7944_DxO.thumb.jpg.311e7f92f843d08398939826dc4ab760.jpg

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 35 minutes, Xpan a dit :

Hello,

 

En hors sujet, j’aimerais bien connaître la raison des couleurs rouges noires ou vertes pour les immatriculations Belges.

 

Armand

 

 

Plaques lettres rouges commencant par 1 ou 2 = immatriculation régulière; en Belgique la plaque suit le propriétaire de la voiture, pas la voiture comme en France : on change de voiture on garde sa plaque (en tant que particulier, les sociétés de leasing c'est différent, en général la plaque est radiée quand la voiture est revendue).

 

Plaque verte commencant par Z = plaque garage/marchand/professionnel : la carte grise ne mentionne pas un véhicule en particulier, le véhicule n'est pas immatriculé en tant que tel.

 

Plaque noire ce sont les remorques je crois commencant par Q

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_d'immatriculation_belge

https://mobilit.belgium.be/fr/circulationroutiere/immatriculation_des_vehicules/plaques_dimmatriculation/plaques_dimmatriculation

 

Curiosité satisfaite ? 😉

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 1 heure, Xpan a dit :

Oui, merci beaucoup.

 

Et merci pour le dossier du Q4, le seul que j’ai lu. J’u ai trouvé quelques informations intéressantes difficiles à trouver ailleurs.

 

Armand

 

Merci et de rien;

C'est le but de mon site; c'est parfois indigeste, mais complet; pour chaque modèle j'essaye de faire comme si j'étais à l'achat et que je "stalkais" le modèle sur le Net pour en savoir un maximum 😁

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

On est bien dans une Audi.

La console flottante déroute un peu lorsqu’on regarde l’habitacle et se fait oublier une fois assis. La qualité des assemblages est du même niveau que Q3/5 mais je dirais que le Q5 est un poil plus cossu. Pour peu que l’on coche le vitrage acoustique, les suspensions pilotées, l’ambiance à bord sera très agréable.

 

L’ennui, c’est qu’avec la pénurie des puces bon nombre d’options ne sont plus proposées sur le configurateur. J’ai regardé hier pour la version 45, il n’y a plus les suspensions pilotées, entre autres.

 

Armand

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas mal d'options sont de retour. 

 

Mon frère a commandé il y a quelques semaines un Q4 SB 50 Quattro et a dû renoncer au toit ouvrant et aux suspensions pilotées pour avoir un délai de livraison décent (mi-mars je crois) et maintenant ils ont ré-ouvert ces options (mais le délai actuel est plutôt sur juillet - août...).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Essai Q5 Sportback 40 etron SLine.

.

 

  • Consommation

 

L’essai du jour emprunte un parcours plus long. Départ La Seyne vers Apt en passant par Manosque et retour via Avignon. Cette boucle a permis de rouler environ sur un tiers sur autoroute à 130 km/h, un tiers sur route à 70/80 km/h puis un tiers sur autoroute à 110 km/h volontairement. La partie route nous a fait passer par un col à 650 mètres d’altitude, la boucle totale fait 374,4 km. Les conditions météo ont été favorables, vent nul, beau temps, température oscillant entre 30 et 32°C, climatisation sur 23°C, 2 personnes à bord.

 

La consommation s’est établie à 16,0 kWh.

 

- Conduite

 

Le Drive Select sur position confort, la direction reste un peu plus ferme que sur le Q5. L’ACC a évolué par rapport à celui utilisé sur la Golf VII. Je le trouve plus souple à l’usage. En revanche le suivi radar de poursuite reste trop facilement accroché véhicule qui nous précède lorsque celui-ci aborde une bretelle de sortie sur autoroute. S’en suit une forte décélération pouvant surprendre le véhicule nous suivant. La seule solution est d’anticiper en déconnectant momentanément le régulateur. Lors de l’essai du Q4 classique j’avais été agacé par le Lane Assist, ne sachant comment le désactiver. Durant cet essai, j’ai pu le tester plus objectivement. Je persiste à penser que sur route étroite c’est utopique de l’utiliser. Sur route nationale suffisamment large c’est plus réaliste mais les traversées de village restent problématiques. À mon sens, son  domaine de prédilection reste l’autoroute. Cependant, j’ai noté quelques situations dans lesquelles le véhicule a réagit alors que j’avais actionné le clignotant. Il y a sans doute une période d’apprentissage pour éviter ces effets.

 

 

 

 

- Confort

 

Le Q4 Sportback essayé n’est pas équipé de suspensions pilotées, en finition SLine et avec les jantes de 21 pouces le confort s’en ressent. C’est surtout vrai en ville et sur certaines portions de routes secondaires. Sur nationales et autoroutes le confort est très satisfaisant. Les défauts de revêtement sont sensibles, le train arrière donne facilement un coup de raquette en quittant les dos d’âne.

J’ai brièvement ouvert le tout ouvrant. Il me semble que l’écoulement de l’air est mieux maîtrisé que sur le Q5 sur lequel le bruit généré au delà de 90 km/h deviennent trop présent. Cela reste à confirmer.

L’option Pack climatisation est à cocher pour mieux répartir l’air frais dans le volume de l’habitacle assez grand.

 

 

  • Vision arrière

 

Du fait de la carrosserie Sportback, la vision à travers la lunette arrière est légèrement amputée par rapport à la carrosserie classique, d’une part avec l’aileron, d’autre part sur le haut de la lunette sans que ce soit gênant. Les rétroviseurs extérieurs donnent l’impression d’être plus grands que ceux du Q5, déjà confortables.

 

Le véhicule est équipé en option des jantes RS Aéro 21 pouces. Les flancs des pneus débordent tout juste de la jante, aussi faut-il faire attention aux trottoirs. Ce cas de figure est peut-être valable tout autant pour les autres jantes, sachant que la largeur des pneus est respectable. À vérifier.

 

Armand

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous publiez en tant qu’invité, vous reconnaissez avoir pris connaissance de la charte et vous engagez à la respecter. Pour publier immédiatement : connectez-vous à votre compte ou inscrivez-vous.
Remarque : En tant qu'invité votre message ne sera pas visible immédiatement.

Invité

Si votre message est un avis de consommateur sur un bien et/ou un service, vous devez obligatoirement indiquer la date de votre expérience de consommation. A défaut, votre avis pourrait être supprimé, en cas de signalement.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager

×
  • Créer...