Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Avant guerre (…-1945)

DELAGE, la belle voiture française


lotusien
 Partager

Messages recommandés

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/113653/DelageD8S-17.jpeg

 

Delage D8 S d'inspiration,,, ou Etorre c'est il inspiré d'elle ?

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/113653/DelageD8S-19.jpeg

 

8 cylindres 4 carbus Delage

 

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/113653/DelageD8S-18.jpeg

 

Tableau de bord ultra complet !

 

 

Ettore Bugatti n'a pas eu besoin de Louis Delâge pour concevoir et construire un 8 en ligne. La grande différence, c'est que le sien avait 1 ACT et le 8 Delage (et oui, la marque perd l'accent) a un moteur culbuté, soupapes en tête et AC Latéral. Donc rien à voir entre la course et le tourisme ! La puissance n'est pas non plus la même, surtout en rapport avec la cylindrée.

La fille d'Ernest Friderich, pilote Bugatti et bien plus encore, s'est tuée dans une Delage au cours d'un Paris-Nice.

Quelqu'un en sait-il plus sur cette auto qui a aussi 4 carbu (cela devrait donc être une D8 SS) Les Anglais étaient friands de ce genre de transformation ??

 

Delage.jpg

 

Delage2.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Peut être une source d'inspiration pour Philippe : un Torpédo Skiff DI 1925 à vendre sur ebay, dans le New Jersey. J'aime assez à l'exception de la malle AR qui est en trop à mon goût, mais le reste est assez sympa.

Elle est déja passée sur ebay très récemment mais non vendue : les (nombreuses) enchères se sont arrétées à un peu plus de 50.000 US$ alors que l'achat immédiat (donc probablement proche du prix de réserve) est à 60.000 US$... Elle y est à nouveau pour les amateurs :D

 

DI_Skiff1925_USA_ebay9_06_17040.jpg

DI_Skiff1925_USA_ebay9_06_9.jpg

DI_Skiff1925_USA_ebay9_06_10.jpg

DI_Skiff1925_USA_ebay9_06_6.jpg

DI_Skiff1925_USA_ebay9_06_15.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bienvenue Mister Bean et merci pour cette belle série de photos. Il y avait pas mal de Delage apparemment pour cet expo, probablement pour marquer le centenaire de la marque.

 

 

Quand on peut aider (quoique là, l'aide est très restreinte...) ! Effectivement, l'un des 2 thèmes était les 100 ans de la marque... Il y en avait pas mal ! Et dans un état très très satisfaisant !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §sag507uN

Bonjour Jeanmarie , tres belles photographies mais memes les " DELAGE "D6 ont été copiées,a moindre quantité ,mais tout de meme ,avec un soucis d'authenticité superieure puisque reutilisation de 70% d'un vehicule d'origineAA Del 82.JPG

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques photos de Delage D6 3 litres !

(...)

A charge aux specialistes de les commenter !

 

 

C'est beau. Mais question perso car j'ai des monoplaces de course (des MEP pour ceux qui connaissent). Pourquoi cette voiture de course a un compteur horizontal et, surtout, derrière la volant? Pas logique pour le consulter en pleine action.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est beau. Mais question perso car j'ai des monoplaces de course (des MEP pour ceux qui connaissent). Pourquoi cette voiture de course a un compteur horizontal et, surtout, derrière la volant? Pas logique pour le consulter en pleine action.

 

Bonsoir Tunesi,

 

Des MEP? X2 ou X27? Sympathique petites monoplaces, formule de promotion pas chère débutée avec des bi-cylindres Panhard puis poursuivie avec des moteur-bôite GS préparés (une centaine de chevaux).

Fin du HS :p

Pour les compte tours, effectivement la plupart du temps il est "de travers" c'est à dire orienté pour que la zone la plus utilisée en course (donc tout près de la zone rouge ou du mouchard) soit en haut pile en face des yeux du pilote.

Celui de cette Delage a la particularité de tourner "en descendant" de droite à gauche alors que la plupart du temps il "monte" de gauche à droite. Là, la zone rouge se trouve donc dans l'axe vertical en face le pilote ce qui est un moindre mal. Même en tenant compte de l'effet d'optique du à la prise de vue, il parait quand même décalé par rapport à l'axe du volant pour le rendre visible à travers les branches. Il n'est pas sûr que si la zone rouge était en haut, ce soit plus visible.

D6-3L-1947_Retrom_2.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ettore Bugatti n'a pas eu besoin de Louis Delâge pour concevoir et construire un 8 en ligne. La grande différence, c'est que le sien avait 1 ACT et le 8 Delage (et oui, la marque perd l'accent) a un moteur culbuté, soupapes en tête et AC Latéral. Donc rien à voir entre la course et le tourisme ! La puissance n'est pas non plus la même, surtout en rapport avec la cylindrée.

 

 

Effectivement, les moteurs Bugatti sont en général plus performant car souvent dérivés directement de moteurs de course. Le bloc Delage ne visait pas la performance mais le silence et la souplesse d'utilisation. Il faut noter quand même qu'il développait une puissance spécifique identique à celle du 8 cylindres 5,36 L de la Bugatti T46, sortie elle aussi en 1929 et elle aussi beaucoup plus bourgeoise que la plupart des autres Bugatti. Le moteur Delage n'était donc pas si dépassé que ça vis à vis des autres limousines de luxe. ;)

 

La fille d'Ernest Friderich, pilote Bugatti et bien plus encore, s'est tuée dans une Delage au cours d'un Paris-Nice.

Voici la D8 S Roadster avec laquelle Renée Friederich s'est tuée. Elle existe toujours aujourd'hui et a fait l'objet de nombreux articles et photos dans la presse.

Photo "Delage toute l'histoire - EPA"

D8S_1932_exReneeFriederich.jpg

 

Et le récit fait dans le dernier magnifique livre paru sur Delage (chez Etaï) :

" La D8 S du Paris St Raphaël.

En 1932, Renée Friederich, fille de l'ancien pilote et concessionnaire Bugatti de Nice, prend le départ du Paris-Vichy-Saint Raphaël au volant d'une D8 S, Friederich voulant ainsi faire plaisir à son ami Louis Delâge. A Pougues-Les-Eaux, la voiture dérape sur une plaque de verglas. Elle va heurter un arbre et la malheureuse conductrice est tuée sur le coup. Le mécanicien, Robert Bourgeois, essayeur chez Delage, s'en sort indemne. La voiture, une D8 S carrossée en roadster par l'usine, sera réparée et aura une longue carrière. Elle existe toujours aujourd'hui."

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §sag507uN

Celui de cette Delage a la particularité de tourner "en descendant" de droite à gauche alors que la plupart du temps il "monte" de gauche à droite. Citation Lutesien

Bonsoir Lutesien, ce n'est pas une particularité de cette Delage, sur les Bugatti T/35 /37 /40 tous les compte-tours sont descendants de droite a gauche, on remarque plus les compte-tours montant sur les voitures modernes (compte-tours electroniques)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques photos de Delage D6 3 litres !

A charge aux specialistes de les commenter !

 

Merci pour ces belles photos.

Je ne suis pas un spécialiste mais d'après ce que j'ai lu il n'y a pas très longtemps, il s'agît de l'une des 5 D6-3L construites juste après guerre pour participer essentiellement aux courses d'endurance. En plus de plusieurs places d'honneurs dans diverses courses de 1947 à 1950, elles obtiennent surtout la 2ème place aux 24 H du Mans et aux 24 H de Spa 1949, les deux fois derrière une Ferrari 166MM (Luigi Chinetti).

Celle de Rétromobile est peut être celle qui avait été vendue par La Galerie des Damiers de Ch.Pund en 1998?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Celui de cette Delage a la particularité de tourner "en descendant" de droite à gauche alors que la plupart du temps il "monte" de gauche à droite. Citation Lutesien

Bonsoir Lutesien, ce n'est pas une particularité de cette Delage, sur les Bugatti T/35 /37 /40 tous les compte-tours sont descendants de droite a gauche, on remarque plus les compte-tours montant sur les voitures modernes (compte-tours electroniques)

 

Lotusien, Saga55 :D de Lotus et non de Lutèce ;):sol:

Merci de cette précision, j'avais en effet plus en tête ceux des courses des années 60/70...liés aux MEP dont parlait Tunesi.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

Pour poursuivre aprés les excellentes photos de "mister bean", voici la suite au même salon 2005

C'était pour les 100 ans de Delage

Ces voitures sont celles d'un fameux collectionneur Belge . Fabuleux

 

Bonjour Philippe, superbe collection effectivement! :love: Peux tu nous donner les type exacts de ces autos si tu les connais. Je ne suis pas sûr de pouvoir toutes les identifier avec précision. Dans le cas contraire, cela constituera un grand quizz :ange: !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jeanmarie , tres belles photographies mais memes les " DELAGE "D6 ont été copiées,a moindre quantité ,mais tout de meme ,avec un soucis d'authenticité superieure puisque reutilisation de 70% d'un vehicule d'originehttps://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/224155/AA Del 82.JPG

 

Merci Saga55! Je découvre que ces Delage ont aussi eu des "répliques". Les Delahaye 135 recarrossées en "course" sont relativement courantes (façon de parler...). Voilà donc quelques exemplaires de la Delage D6-3L de 1938/39 en plus. Quel était le nom donné par M.Broual à ces répliques? Et autre question que l'on peut se poser : la série de 10 ex. prévus a t elle vu le jour?

Il n' y a eu que 2 "vraies" D6-3L course construites avant guerre. Celles d'après guerre illustrées par les photos de jeanmarie en étaient dérivées mais étaient carrossées différemment.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §sag507uN

Merci Saga55! Je découvre que ces Delage ont aussi eu des "répliques". Les Delahaye 135 recarrossées en "course" sont relativement courantes (façon de parler...). Voilà donc quelques exemplaires de la Delage D6-3L de 1938/39 en plus. Quel était le nom donné par M.Broual à ces répliques? Et autre question que l'on peut se poser : la série de 10 ex. prévus a t elle vu le jour?

Il n' y a eu que 2 "vraies" D6-3L course construites avant guerre. Celles d'après guerre illustrées par les photos de jeanmarie en étaient dérivées mais étaient carrossées différemment.

 

Bonsoir Lotusien (sans erreur ce soir) le nom mais "DELAGE "tout simplement puisque c'etait dans tout les cas un chassis de cette marque de provenance diverse, chassis recoupés, raccoucis a la cote de l'empattement de la D6-3L, tous les elements mecaniques etant conservés seule " la robe haute couture " etait faconnée, pour savoir combien ,c'est un mystere, puisque chaque proprietaire de ces reconstructions veulent garder l'anonymat,mais avec 70% de pieces d'origine si ces reconstructions ont permis a des epaves ou a des vehicules dont la carrosserie etait inrestaurable pourquoi pas les faire revivre en Cendrillon

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Lotusien (sans erreur ce soir) le nom mais "DELAGE "tout simplement puisque c'etait dans tout les cas un chassis de cette marque de provenance diverse, chassis recoupés, raccoucis a la cote de l'empattement de la D6-3L, tous les elements mecaniques etant conservés seule " la robe haute couture " etait faconnée, pour savoir combien ,c'est un mystere, puisque chaque proprietaire de ces reconstructions veulent garder l'anonymat,mais avec 70% de pieces d'origine si ces reconstructions ont permis a des epaves ou a des vehicules dont la carrosserie etait inrestaurable pourquoi pas les faire revivre en Cendrillon

 

Tout à fait, il est même louable de sauver les 3/4 d'une auto comme ça quand seulement 1/4 est détruit ou irrécupérable et notamment la carrosserie d'origine. Et pourquoi pas la faire revivre sous une forme plus "glorieuse", à condition de ne pas le cacher.

Ceci est une autre forme de "répliques" mais construite par modification d'une autre auto de la même marque et avec des éléments très proches des autos "répliquées", ce qui est très différent d'une construction neuve.

Mais j'arrête là la discusssion sur les répliques déjà maintes fois débattue ailleurs :D:p et concentrons nous sur les Delage. :) Il était intérressant de connaitre ces transformations de D6-3L.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par contre, plus rares sont les instruments portant le nom de la marque de la voiture: jauge à essence, kilométreur, etc. Ceci est arrivé parfois. Donc des finitions particulières

 

La montre "rescapée" de la DR70 de Saga55 possède aussi le marquage Delage, de même que les instruments de la 2LCV restaurée.

Tableau de bord 2LCV restaurée

2LCV1924_recente8.jpg

 

J'ignore si c'était plus courant chez Delage (la DR70 n'est pas un haut de gamme, seulement une gamme moyenne) que chez la plupart des constructeurs?

 

Montre DR70 Saga55 : voir post suivant de Saga55

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...) J'ignore si c'était plus courant chez Delage (la DR70 n'est pas un haut de gamme, seulement une gamme moyenne) que chez la plupart des constructeurs?

 

 

 

Non, pas plus courant ni réservé à des modèles supérieurs d'une gamme. Plutôt une certaine idée de la qualité artisanale qu'attendait le client, plus sensible à ces petites attentions qu'à des têtes de boulons frappés "EB" comme le faisait Bugatti dans les années 1925-1930.

 

Ma T49 a des instruments du tableau de bord "Bugatti", rares, voire très rares. et comme sa carrosserie était un torpédo basique (disparu en 1941), on ne peut parler de voiture exceptionnelle!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourquoi remettre Ettore en cause... Les Duesenberg J avaient aussi cette gueule. Question de mode. On attribue beaucoup (trop?) à Bugatti

 

 

Cela est vrai. Bugatti a fait des trucs biens, mais il n'est pas le seul. Et il a aussi fait des conneries et des trucs (très) moches, comme tout le monde :W !

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §sag507uN

pour l'histoire, le T/35B, 2,3litres Compresseur de la page de couverture du catalogue a été adjugé pour la somme de 175.000frcs + 8,2% Taxes ceci en comparaison du prix de la Delage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Savez-vous à quelle modèle appartient ce très joli v12 ?

http://up.mezimages.com/up/10/1224216delage_v12.jpg

 

Bienvenue 6flat.

Ce moteur est le V12 10,5 L de la DH de record de 1923.

 

Thomas au cours de sa tentative de record à Arpajon en 1924. Remarquez le "cirage" des pneus AR qui avaient visiblement bien du mal à passer la puissance (pas étonnant!) et qui ne devaient pas faire long feu! :D

Photo tirée de LVA

DHV12_Arpajon1924.jpg

Culbuté avec arbre à cames central, le V12 développait 280 ch!

Cette auto, pilotée par René Thomas, battit le reccord d'Europe de vitesse à Arpajon en 1924 à plus de 230 km/h. C'est ce qui la fit baptiser "La Torpille". Cette voiture existe toujours et doit être en Angleterre.

Une autre Delage avait aussi été baptisée "La Torpille" auparavant, la DF de courses de côtes, mais là c'était à cause de la forme de son fuselage et de l'aspect de sa carrosserie en alu guilloché qui rappelaient une torpille.

 

6flat, sais tu où et quand a été prise la photo?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
  • Créer...