Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Salon de discussion

Le Topic des engins blindés (Index en page 1)


jensen
 Partager

Messages recommandés

 

 

 

 

 

 

 

B1 Bis : LE CAUCHEMAR DES ALLEMANDS

 

 

 

125pxFlagofFrancesvg.png.0c85743dafad1f0c98b47f0c6cfdd815.png

 

 

 

 

 

 

539378596_B12001.jpg.3635d8025d467fc58e8380c2328f4cc8.jpg

 

 

 

Ce char Français qui combattra en mai/juin 40 a une conception qui remonte à… 1921 !

 

En effet, c’est le général Estienne qui diffuse une fiche-programme à cette date en vue de la mise au point d’un char d’accompagnement d’infanterie équipé d’un canon de 75 mm en casemate.

 

Ce dernier, conçut uniquement en vue de la réduction des points de résistance ennemis (nids de mitrailleuses, bunker…) pourrait être aussi doté d’une tourelle garnie "d’une ou deux mitrailleuses" en vue de nettoyer le terrain alentours.

 

Des constructeurs aussi disparates que Delaunnay, FCM (Forges et Chantiers de la Méditerrannée), Schneider ou Renault sont contactés.

 

Il faut attendre 1926 pour se faire une idée du futur engin en prenant le meilleur de chaque prototypes.

 

C’est Renault qui est chargé de fabriquer le premier exemplaire du char B en acier doux.

 

Jusqu’en octobre 1931 il est expérimenté à Mourmelon, et sera suivi par la commande de sept "vrais chars" en mars 1934.

 

Nous avons maintenant affaire à un engin d’une trentaine de tonnes, bien blindé, mu par un moteur six cylindres en ligne Renault d’origine aéronautique développant 307 ch et n’acceptant que du carburant du même nom (ce qui posera, six ans plus tard, des problèmes logistiques en cascade… )

Son canon de 75 mm en casemate vient de l’arsenal de Bourges, il est, pour l’utilisation demandée, largement assez puissant.

Par contre on a pensé qu’il serait "peut-être utile" de doter l’engin d’une capacité antichars en garnissant la tourelle APX1 monoplace d’un canon à tir rapide SA34 de 47 mm, avec une mitrailleuse de 7,5 mm coaxiale.

 

Le char B1 est donc maintenant une réalité, 13 ans après la fiche programme…

 

Son look est un peu has been, avec ses chenilles entourant la coque rappelant par là les Tanks Mk4 de la première guerre, bien que son "accroche" sur terrain meuble soit largement supérieure aux chars à chemin de chenilles normaux, les chenilles à godets n’y étant pas non plus étrangères (bien que ces dernières ne supportaient pas de rouler sur des surfaces dures très longtemps, les routes en particulier…)

Son canon de 75, non réglable en débattement latéral, imposait au pilote l’utilisation d’un système hydrostatique Naëder pour faire riper la totalité du blindé en douceur afin de l’aligner sur son objectif…

Il est à noter que ce système ne fut jamais au point et générateur d’ennuis à répétitions.

 

On décide même de passer une commande royale pour… 35 exemplaires qui ne seront tous livrés qu’en 1936 !

 

A cette époque, un petit caporal à moustache commence vraiment à s’agiter de l’autre côté du Rhin et les commandes de matériel commencent à s’amplifier…

On en profite pour doter le char B1 de la nouvelle tourelle APX4 équipée de l’anti-char SA35, un canon bien plus crédible dans sa fonction : Voici le B1 Bis !

 

 

 

charb1bis.jpg.35e7218026e34bf47f89046cbc68b6e2.jpg

 

 

 

Cette fois-ci les commandes affluent et environ 370 B1 Bis verront le jour, dont 41 rien qu’en mai 1940.

 

1939, les chaînes de production tournent à plein régime ! Les Nazis vont voir de quel bois on se chauffe… 

En fait cette image est un "Photoshop" d'époque… Pour voir la taille réelle de l'usine vous divisez par trois en largeur et trois en profondeur ! Propagande, quand tu nous tiens… 

263423770_chaine20B1.jpg.b5ad08a5a70b5f96478cb5d56d6cd695.jpg

 

 

Au final, il est permis de se demander comment ce char d’infanterie s’est-il comporté au combat ?  :int:

 

On va dire très bien ! Et ce malgré de nombreux soucis… :o 

 

 

En premier lieu sa vocation première : Nous n’étions plus en 14/18 à avoir besoin d’engins "écrase-barbelés" suivis par des centaines de trouffions, ça l’Etat-Major a fini par le comprendre, mais à la longue !

Ce qui fait que les B1 Bis engagés le furent surtout comme engins de contre-attaques, malheureusement en nombre insuffisant (trop souvent lancés en avant par groupes de 3 ou 4 véhicules) et avec une logistique défaillante (la majorité des chars capturés le seront suite à de simples pannes d’essence)

 

 

Saumur

b1 1.jpg

 

 

Il est clair aussi que la répartition des tâches dans le B1 Bis était aberrante, jugez-plutôt :

 

-Un pilote qui faisait, comme je l’ai déjà dit, office de pointeur pour le canon de 75 via un système compliqué et peu fiable. (Le conducteur n’a t-il pas autre chose à faire en situation de guerre ?)

 

-Un aide-pilote dont la fonction était d’approvisionner le 75 mais aussi le 47 antichar à la demande…

Le pauvre type se tenait plus ou moins accroupi aux côtés du conducteur, au bout de 20 minutes de combat il était physiquement à la rue

 

-Un Radio-Télégraphiste qui utilisait le poste ER53, un émetteur récepteur qui ne fonctionnait qu’en… Morse !

On a bien essayé l’ER51 en phonie mais le bruit dans le B1 Bis est tel que personne ne comprend rien…

 

 

 

b1 2.jpg

 

 

-Mais la meilleure place reste celle du chef de char !

Un véritable homme-orchestre chargé, dans le même temps, de jauger la situation extérieure, commander son char, donner les consignes radio, viser et tirer tant avec l’anti-char de 47 mm que la mitrailleuse de 7,5 coaxiale, la tourelle étant monoplace…

 

Inutile de vous dire que même l’équipage le plus motivé et le mieux entraîné avait quelques soucis une fois en situation de combat.

 

Cela explique d’ailleurs la présence assez fréquente d’un cinquième homme embarqué dans les B1 Bis : Le mécanicien, censé être attribué à chaque char et chargé d’attendre leur retour à l’échelon régimentaire pour maintenance, sa présence à bord (plus ou moins volontaire d’ailleurs… :D ) rendait souvent de nombreux services !

 

 

Mai 1940, montée au front

1556610144_B12002.jpg.0526a2d9a69e9a413d728b3d4d1760e3.jpg

 

 

Mais ne nous égarons pas ! :o

 

Le B1 Bis avait de sacrées qualités, à commencer par celle de son blindage : 60 mm en frontal et latéral, 55 mm à l’arrière ! :sol: 

 

La tourelle avait droit à 56 mm en frontal et 46 en latéral/arrière.

C’est bien simple, il était immunisé contre toutes les armes antichars allemandes du moment, et ce aux distances usuelles de combat !

Seuls le légendaire Flak 88 mm et l’obusier de 105 mm en tir tendu pouvait arrêter le monstre, et encore ces pièces n’étaient disponibles qu’en très petites quantités dans la Wehrmacht de 1940.

 

Bien que sa vitesse ne dépassait pas 28km/h (char d’infanterie oblige…) ses capacités en tout-terrain étaient réelles et indiscutables, de même que sa capacité d’emport en munitions : 50 projectiles antichars de 47 mm, 77 obus de 75 mm et 5 250 balles de 7,5 mm, de quoi voir venir !

 

Hélas son autonomie, qui ne dépassait pas les 150 km, et son utilisation en mode Urgence "On" ne lui permit pas d’asseoir pleinement sa supériorité sur des Panzers allemands contemporains qui, PzIV excepté, n’étaient à côté de lui que de vulgaires boites de conserves !

 

 

Le B1 Bis "Rhône". Le 16 mai 1940 il tombe en panne d'essence à Beaumont (Belgique) et son équipage le saborde… Tellement bien que l'incendie déclenché mettra le feu à tout le quartier ! :( 

99682763_B120Rhone.jpg.710ea24dc325e5ce18450216d13f9328.jpg

 

 

Les allemands en récupéreront environ 160 qu’ils réutiliseront surtout sur le front de l’est en remplaçant le peu utile canon de 75 par un lance-flammes, mais des B1 Bis Feldgrau furent aperçus lors de l’opération Market Garden en Hollande en septembre 1944.

 

 

Un Flammenwerfer, avec son lance-flammes monté sur rotule à la place du 75 mm.

1298624670_B120flammw..jpg.a15b65548a89f475c5c44f110987824a.jpg

 

 

Quelques exemplaires, "recapturés" par les Français, participeront à la réduction des poches de l’Atlantique jusqu’en mai 1945.

 

Il y eut bien quelques prototypes de B1 Ter, équipés d'un blindage latéral incliné et d'un 75 mm capable d'être orienté de 10° de chaque cotés et permettant donc de s'affranchir du désastreux système Naëder, mais l'armistice de juin 40 en empêcha la mise en production.

 

 

Ce char a été touché à la chenille gauche par un tir allemand alors qu'il se repliait le 16 mai 1940.

535859489_B120Verdun202.thumb.jpg.f22a0d82e2537e42621403a95ea5e354.jpg

 

 

 

Mais dans notre pays "tout est bien qui finit bien", et ce B1bis retourne du "bon côté" avec les FFI en août 1944!

b1 3.jpg

 

 

 

Comme il est de coutume avec moi, on se quitte sur une vidéo de l'un des deux B1 Bis du musée des blindés de Saumur :

 

 

 

 

:coucou:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par jensen
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

:bien: Comme toujours

 

J'avais découvert les particularités de ce char dans Comme des Lions ouvrage déjà connu ici (typé cocorico mais pour la campagne de France ça fait pas de mal de se mettre un peu de baume au coeur :( )

 

La communication entre chars ne se faisait-elle pas également par fanions ou est-ce que ça concerne plutôt les modèles type Somua & autres ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les R35 et H39 n'avaient pas de radio (on se demande d'ailleurs OU ils auraient bien pu la mettre... :D ) et communiquaient toujours par fanions...

 

Le S35 avait aussi la radio, mais même les équipages n'appréciaient pas : Parasites, portée "utile" de... 5km, matériel fragile etc etc...

 

Les B1Bis se "farcissaient" donc le gros poste Morse ER53 avec un opérateur attitré, ce qui, en fin de compte, n'intéressait pas grand'monde à une époque où l'armée Française manquait non de matériel mais plutôt de personnel pour le servir (nous étions en pleine "classe creuse" due à la première guerre 20 ans auparavant... :L )

 

N'oublions pas qu'en 1939 il y avait 42 millions d'habitants en France, mais 86 millions en Allemagne si l'on compte les territoires conquis (Sudètes and Co) !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

En fait le B1 Ter est finalement un peu le M3 Lee.... Bien que les industriels de l'armement Francais étant aux States après la défaite aient discuté grandement le canon de 75 en casemate...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

a3quattros-line.gif.ccdfd37f8991104000cc1d24c6559ac3.gif

Bien l'historique de ce chars tonton Jensen.... juluch.gif.6e44c3249e9e9c06f929e22e6daf3950.gif

 

ces types là furent assez à la "mode " à l'époque avec leurs multiples canons et mitrailleuses...

 

Peu citer le T35 soviétique par exemple et le Churchill Mark1 Britannique...

 

Camionneur29 :jap: a cité le M3 Lee :) , on pourrai rajouter le M6 américain ;)

 

Ce dernier n'a jamais combattu d’après Wiki..... :??:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La Peugeot P4 / La Mercedes G "Wolf"

 

100_0214.jpg.a937d346855949fdf7497e27393a0f50.jpg

Une P4 version forces spéciales en camouflage désert...

 

BundeswehrMBWolf.jpg.a32128f907bfa23c1c579f4cc610fefc.jpg

...et un Wolf, notez les phares et les clignotants différents.

 

Aheem... :o

 

Au début des années 70, le Shah d'Iran commande à Mercedes (dont il est un des plus important actionnaires) 20 000 véhicules tout-terrains pour équiper son armée. Mercedes, qui ne produit pas encore de 4x4 promet de les fabriquer. En 1973, la firme se tourne vers Steyr-Puch, une sociéte autrichienne (qui a repris dans les années 30 Austro-Daimler, la division camions autrichienne de Mercedes) spécialisée dans les armes et dans la construction de petits camions tout-terrains (Pinzgauer et Halfinger). Alors que les autrichiens s'occuperont du châssis, de la caisse et de la transmission, les allemands fourniront le moteur, le système électrique et mettrons au point le processus de fabrication.

 

À la fin de l'année, le premier "prototype" en bois est présenté, c'est une caisse très simple, anguleuse et qui semble parfaitement adaptée à une utilisation militaire. :jap:

La partie "technique" est définie, le 4x4 sera conçu sur la base d'un châssis-échelle, avec deux essieux rigides et une suspension à ressorts hélicoïdaux avec une barre stabilisatrice. Pour les moteurs on piochera dans le catalogue maison, on rajoutera simplement une boite de transfert qui offrira deux gammes de rapports, un blocage de différentiel arrière et un avant en option. :jap:

 

Le modèle définitif est prêt en 1976, c'est le Wolf, le Classe G sera extrapolé de cette base militaire.

 

ShortGWagonhardtoprear.jpg.4885fd6360a33db9910dae76756bedb9.jpg

Un Wolf en version tôlée.

 

En France à la fin des années soixante, les Jeep Willys perçues par l'armée pendant la 2nde guerre et à la libération arrivent en fin de vie. Depuis quelques années déjà il y a une volonté politique d'équiper l'armée avec du matériel Français.

 

Les besoins portants sur environ 10-15 000 unités (ce qui est trop peu pour envisager la création d'un véhicule "en partant de rien") on demande à nos constructeurs nationaux de se rapprocher de constructeurs étrangers (notamment Italiens et Allemands). Le futur véhicule devra être capable d'emporter 4 soldats avec leur armement et une radio, et présenter de bonnes aptitudes à l'aéro-transport. :jap:

 

Renault se rapproche de Fiat et propose une Campagnola avec un moteur de R20, Citroën monte un moteur de CX dans un VW Iltis... Et Peugeot modifie le dernier-né de Mercedes en lui greffant un groupe motopropulseur de 504, ce dernier est prêt en 1978.

 

Les 3 prototypes sont essayés et c'est celui de Peugeot, plus moderne qui obtient les faveurs des essayeurs...

 

creve-p4.jpg.c68e2f515ed69e99aedaa8311bf573a8.jpg

 

Mercedes lance la production de son Wolf au début de 1979... la révolution Iranienne a lieu et les contrats signés avec Mercedes sont déclarés caduques... :ange:

 

Inutile de dire que le choix des Français de s'équiper de 15 000 P4 tombe à point nommé pour Mercedes, qui fournira le châssis, la caisse (légèrement différente entre les Wolf/P4, au niveau des portes et des ailes avant) et la transmission. Peugeot s'occupera du montage en installant son moteur et sa boite ainsi qu'un système électrique spécifique. :jap:

La marque au lion devra se contenter de construire les véhicules de l'armée française et aura le droit d'en vendre uniquement dans les pays africains liés par un accord de défense avec la France.

 

Mercedes va donc proposer son Wolf à l'export et... ce sera un succès, avec par exemple l'Autriche, la Norvège, la Suisse, l'Argentine, la RFA et très récemment l'Australie qui l'ont acheté pour leur armée et/ou pour leur police (sans compter les "classe G" civils, vendus encore aujourd'hui dans le réseau de la marque). :jap:

 

La production de "notre" P4 commencera en 1981, avec une première commande de 15 000 exemplaires, ramenée par la suite à 13 500 unités.

 

Il y aura deux versions principales de la P4, toutes basées sur des "cabriolets" (Mercedes proposant son Wolf en tôlé et cabriolet, châssis court ou long), l'une essence, l'autre diesel, toutes sans le blocage de différentiel avant.

 

150421747.jpg.43847479e1384f89b3526891ab076fcf.jpg

Une version pompiers...

 

Bon, autant l'avouer de suite, au niveau "dynamique", c'est loin d'être une réussite: le bestiau pèse 1.8 tonne à vide. :/

 

La grande faiblesse de la P4 est sa motorisation, non pas qu'elle soit peu fiable, bien au contraire, mais les moteurs sont carrément dépassés par le poids de l'engin. Avec 79 chevaux la version essence est déjà molle en plus de consommer autant qu'un V8, mais la version diesel et ses 70 chevaux sont carrément anémiques, sans être beaucoup plus sobre...

 

Tout le reste est conforme à ce qu'on peut attendre d'un modèle militaire: équipement réduit au minimum, deux sièges à l'avant et deux banquettes derrière. Le confort est par contre royal, à l'avant du moins, grâce aux ressorts hélicoïdaux et au poids de l'engin. :oui:

 

Sans être aussi solide qu'un "G" (qui apparait presque indestructible :buzz: ), la P4 est fiable, d'une part la caisse et le châssis sont d'excellente qualité, mais les ponts et le moteur aussi. Les seuls points noirs qui peuvent apparaître (sur un modèle bien traité hein :o ), sont la boite (qui n'aime pas trop l'embonpoint du P4 semble-t'il) et une possible tendance à chauffer, le ventilateur du refroidissement n'étant pas électrique mais en prise et donc dépendant du régime moteur. En gros, à bas régime, si le moteur force, il surchauffe rapidement. :/

 

En 1992, les P4 essence ont été modifiées par l'armée et passées au diesel. :jap:

 

Différentes sous-versions ont été développées pour des besoins spécifiques (toujours sur la base du cabriolet), dont une version blindée et une autre avec le moteur des 505/CX turbo-diesel, qui n'a pas eu de suite... Je ne sais pas pourquoi. :??:

 

Les caractéristiques techniques:

 

La P4 diesel -la plus courante-

 

Moteur XD3 de 2.5 litres (celui de la 504 et des J7), 70 chevaux

1890 kg, 108 km/h en pointe ( :buzz: ) et 14.5 l/100 km/

 

La P4 essence

 

Moteur XN8 de 2 litres et 79 chevaux (idem, provenance 504)

1815 kg, 118 km/h et "entre 15 et 16 litres" aux 100. :buzz:

 

Je ne détaillerai pas pour les Wolf et les "G", l'article étant plus axé sur la P4 et le nombre de version étant assez impressionnant. :W

La plupart des Wolf sont des 300 GD, avec un 5 cylindres de 88 chevaux.

 

Quelques P4 strictement civiles ont été vendues, sur base cabriolet également, certaines modifiées pour des rallyes, ça n'a pas été une grande réussite, car proposées au même prix que les 4x4 Japonais de style Patrol ou Land Cruiser, beaucoup plus performants, je ne m'étendrais pas dessus. :jap:

 

6750462388.jpg.e8cb835909831d90cc64b42953ea79eb.jpg

Une rare version civile...

 

Sur la route...

 

Je n'ai conduit qu'une version "démilitarisée" de la P4, un diesel...

 

Que dire si ce n'est que c'est vraiment, mou, on sent tout de suite le poids et la direction est très lourde, même en roulant... Sur route on a l'impression de demander l'impossible au moteur. :W

Rouler à 80 me semble raisonnable, le bruit étant déjà assez assourdissant !! Sur la route de montagne que j'ai emprunté, il m'était souvent difficile de maintenir le 60 km/h (pour ceux ayant déjà conduit un J7 ou un J9 diesel, c'est assez proche en terme de "performances et d'agrément"), le freinage et la tenue de route étaient bons par contre. :oui:

 

En tout terrain...

 

Sur terrain gras, je dirais que c'est assez décevant, l'adhérence est vraiment très moyenne, je pense que le poids n'y est pas étranger, on est pas du tout en confiance dans les dévers. La stabilité et le confort sont par contre de très bon niveau !! :oui:

En franchissement un peu plus délicat par contre on arrive de nouveau aux limites du moteur, impossible de passer une rampe au ralenti (ni en montée, sous peine de caler, ni en descente sans toucher aux freins) et il est également indispensable de jouer avec l'embrayage en passant une crevasse par exemple: impossible de passer sur le couple. :/

 

Par contre, sur un chemin sec et pas trop accidenté, ça doit être un vrai régal !! :rs:

 

080829022237680117.jpg.4061a96a04b04395ebfe37a9862e9dcb.jpg

Une version avec un mortier semble-t'il, un canon de 106mm sans recul.

08082902192471667.jpg.3e56fd660c68563908f36164699e741a.jpg

L'intérieur, très "cosy" :cyp:

 

200771361.jpg.f94c3148f5fd6b5f90f55d9e43eda513.jpg

Et enfin un "G" civil de la fin des années 90...

 

 

Je n'ai pas de photos perso par contre, j'ai donc illustré avec les photos fournies par le camionneur 29 et Jensen, merci à eux. :jap:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

:jap: clem30, pas mal le reportage!!

 

Pour répondre à la photos c'est un canon sans recul.....

 

La boite de la P4 fragile je connais :lol::lol:

 

Sur Canjuers à 6 dedans avec des sacs, on a pratiquement perdue les vitesses en cours de route..... axelay.gif.ebb310ae44703b82c80f1127017c2806.gif

 

Il y avait plus que 2 vitesses qui fonctionnaient avec une odeur de cramée et des étincelles sous le châssis....On est arrivé par miracle au RAMA.... :lol::lol:

 

Le franchissement est pas très bon effectivement, par contre, en tout chemin impect!!! :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

:bien: ce sujet !

 

Le canon me semble être un 106mm US sans recul déjà monté sur les Jeeps... :jap:

 

Pour la P4 lorsque j'étais bidasse en 87 on avait encore les Jeep Hotchkiss M201 (et non les "vraies" qui avaient fait le débarquement en 44) et on préférait LARGEMENT les Jeep en tout-terrain. :o

 

Par contre sur route le P4 était mieux, déjà il nous protégeait bien des intempéries, parce qu'une Jeep... :siffle:

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

Pour l'avoir testé en tout chemin c'est pas mal!

Sur la toroute a 105km/h on entend bien le moteur mais on s'y fait c'est pas pire qu'autre chose!

Et en franchissement qui qu'a dit qu'une P4 ca passait pas, faut juste savoir la manier!

 

807368003_P405rel.jpg.50f6ec16de146dd8480dfbed9188de19.jpg

 

859778622_P404.jpg.6374147bee9eb4b2748df990e8973264.jpg

 

http://www.youtube.com/watch?v=2oIXrcMEYm8?fs=1&hl=fr_FR

 

Bon la boite vous le savez tous c'est une boite 4... :ange:

Faut dire aussi que beaucoup d'éléments d'habillage étaient de chez PSA, genre poignée de porte de 2cv, phare de 104, sièges, volant, boule du levier de vitesse de 604 comme la boite....

 

Quelques photos :

 

pict0013.jpg.50f96aff54d9d6545de809e1a659a5bb.jpg

 

La version blindée après les cartons des Snipers en Ex-Yougo sur les P4 de liaisons bachées, bon bien sur le moteur est ici plus qu'anemique...

 

P4-speciale.2.jpg.d704ec760652a6fb0061a4cbf858ca08.jpg

 

P4 essayée par la STAT et non aprouvée bien que ce proto soit toujours utilisé comme utilitaire.

 

p479730099aspicaa140705.jpg.a9adc2a97d14f9822785c079561265d4.jpg

 

P4 Aspic version lance missile pour l'armée de l'air.

 

gg2kgwrrtf.jpg.3c08c3a934b8c1a887e6b5b6166d0b76.jpg

 

Et oui la P4 est équipée d'une BT avec Grande vitesse en 4x4 super pour passer a fond la caisse dans la boue!

 

http://www.youtube.com/watch?v=mYeRieR5Tzw?fs=1&hl=fr_FR

 

La P4 a quand même apporté de nouveaux feux a l'armée Francaise... visible aujourd'hui sur pratiquement tout les véhicules!

 

261552923_P4AVFEUDEBLACKOUT.jpg.a5393136cbe013b378896f29da7f3110.jpg

 

http://img94.imageshack.us/img94/605/p4camn.jpg

 

Prêt pour l'armée vous êtes sur?

 

Ils dorment dans des P4 a l'armee?

 

http://i61.servimg.com/u/f61/11/01/18/16/p1010310.jpg

 

Moi si et avec un lit picot en plus pas belle la technologie! :ange::ange::ange::ange:

;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

PACIFIC M26 : MONSTRUEUSEMENT BEAU ! rs.gif.1dd0f63a5196063b1e1eede54b0c12bb.gif

 

 

 

 

 

125pxFlagoftheUnitedStatessvg.png.56e35bcbe7702e7f62d35a1cecd95228.png

 

 

 

 

cabine blindée et volets de protection rabattus

img095.jpg.aa0fac8996d1a07f2e8aa5d63c73a3fa.jpg

 

 

Les USA sont à peine entrés dans le second conflit mondial que les militaires se posent la question de savoir comment aller récupérer les engins en panne ou endommagées sur la ligne de front... voyons.gif.30e7bebc2a7126fb1c607461d4b848c2.gif

 

Pour ce faire ils vont partir d'un 6X6 de carrière (un Knuckey...) pour imaginer un tracteur de dépannage très puissant capable de ramener un char soit en le tirant soit en le portant sur une semi-remorque M15 (la combinaison du tracteur M26 et de cette dernière donnant l'appellation M25, tout celà pour dire que je ne me suis pas trompé dans le titre ! :p )

 

Comme les établissement Knuckey sont incapables de sortir un tel engin dans des délais raisonnables on refile le bébé à la Pacific Car and Foundry qui en devient donc le "constructeur officiel" (un peu à la manière de Ford vis à vis de Bantam pour la Jeep)

 

La production est lancée en avril 1943, ce qui permettra à cet engin de servir tant en Italie que sur le front de Normandie et ce jusqu'en Allemagne en 1945...

 

Dès sa première apparition, les Gi's lui trouvent vite un surnom : DRAGON WAGON (tellement ce... "Camion" est impressionnant ! http://forum-auto.caradisiac.com/static/icones/smilies/eek.gif )

 

Et il l'est vraiment... http://forum-auto.caradisiac.com/static/icones/smilies/jap.gif

 

3.55m de haut, 2.46m de large (3.32m avec le jumelage arrière) et 7.72m de long (sans la semi bien entendu ! :o )

 

Sa cabine est blindée, du moins au début mais j'y reviendrais... ;)

 

Il pése presque 22 tonnes à vide !

 

729330270_Pac20001.jpg.17e735b13e358d6eeadb11d4190d3062.jpg

 

 

 

Son moteur est un Hall-Scott 440 6 cylindres essence de 17850cm3 développant 270cv à 2100 trs.

Boite de vitesse à 12 rapports (4X3 en fait)

 

 

Capable de 45km/h sur route et de franchir des pentes de 30%, son autonomie ne dépassait pas 425km "pied léger" car ses réservoirs n'emportaient que 450 litres d'essence (oui, le calcul est vite fait : Plus de 100 litres aux cent ! http://forum-auto.caradisiac.com/static/images/perso/7/alh.gif )

 

Une belle originalité pour lui : Sa transmission non par arbre et cardans mais par chaînes à graissage perdu !!!!

 

Equipé de 3 treuils :

 

- Un d'une puissance de 16 tonnes à l'avant

- Deux à l'arrière de 27 tonnes chacun...

 

 

Le Pacific a montré un nombre incalculable de fois sa capacité à faire riper un Panther dechenillé derrière lui sur plusieurs kilomètres.

 

 

Sans doute en France à l'automne 1944, un Pacific "dégage" un Panther sans chenilles...

img096.jpg.aad0be76ff15e0e305199232b7e1a376.jpg

 

 

Pour la cabine blindée force est de constater que les ingénieurs ont fait dans l'inutile, en effet on a rarement vu des équipes de remorquage/dépannage travailler sous la mitraille ! :W

De plus cette dernière était inutilement lourde et usait énormément les pneus avant...

 

 

On passa donc à la fabrication d'une cabine non blindé plus légére et agréable (appelée M26A1) qui perdurera jusqu'à l'arrêt de fabrication de la série.

 

 

En version non blindée M26A1

1452389191_pacific2001.jpg.4c008bee375bf77fab204939a979a172.jpg

 

 

 

1463637335_Pac20002.jpg.e7d7b9d9e1a3fa9e4d4145968389a424.jpg

 

 

 

Production totale : 1272 exemplaires (734 M26 et 538 M26A1)

 

Les Pacific furent rétrocédés après-guerre à de nombreux pays, mais surtout à la France qui les utilisera en porte-chars jusqu'au début des années 60, certains d'entre-eux vécurent aussi une très belle carrière d'engins de transport exceptionnel dans le civil, et ce jusqu'au milieu des 70's ! bien.gif.0b6c7331185c292c5cc7f918daa1204d.gif

 

Ce M26 se trouve encore chez un casseur de St Marcellin (38), il est visible depuis l'A49 dans le sens Grenoble-Valence. Ce camion a participé courageusement au transport des turbines et autres conduites forcées de presque tous les grands barrages alpins contruits après-guerre ! Un vrai morceau d'histoire hélas en bien mauvais état... bah.gif.eeaa3c65f0fc6e9c4bc1b8ba22bdac7e.gif

1172642258_pacific20st20marcellin.jpg.997f182153a65a03332fbfd87fbf3b73.jpg

 

 

Un ensemble M25 avec là encore un Panther en "trophée"... Ce char intéressait beaucoup les alliés ! ;) Vous noterez les volets de cabine fermés et la 12.7mm en superstructure, une arme qui avec cet engin ne servit pas beaucoup ! :D

1909061679_pacific2002.jpg.076265e58352a1b9ef57591951faa744.jpg

 

 

Et pour finir, un M26 restauré en plein effort !

(Ca braque pas ces machins !!!! :p )

 

 

A plus ! coucou.gif.eddf3c99ffb0bb90e85c3b25c363fdd7.gif

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

 

PACIFIC M26 MONSTRUEUSEMENT BEAU... :rs:

 

 

A plus ! :coucou:

 

 

 

Encore un superbe article :jap:

 

On voit que ce n´est pas d´hier que les américains investissent pour récuperer leurs véhicules en panne mais aussi les véhicules pris a l´ennemi.

 

Je me souviens d´un article paru dans RAIDS a l´époque de la premiere Guerre du Golfe ou ils faisaient état de la course que se livraient les alliés pour arracher aux champs de batailles les meilleures pieces dont le T72 ;)

Dans une interview du responsable de l´armée française du service chargé de la récupération des prises de guerre, il disait que la débrouille permettait aux français d´enlever certaines pieces car les américains et les anglais avaient besoin d´un porte-chars. Les français quant a eux les ramenaient bien souvent par la route :lol:

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

Le M26 ne fait pas 2m46 de large mais plus sinon il serait inutile d'enlever les roues extérieurs sur les jumelages pour ne pas être en hors code!

 

Après la guerre en utilisation civile, Sitca Dewasmes fut le plus grand utilisateur de Pacific (17 en tout). Le Hall scott était remplacé par un Cummins ici le 220ch mais la plupart des autres entreprises remplaçaient le Hall Scott par le 335ch de chez Cummins!

 

Il y en a encore une petite dizaine dans une casse dans le sud de la France! ;)

antosha.gif.1d373d70051d825528955a2f0fe9e76c.gif

 

Concernant le VBCI en Octobre il arrive au Liban! :ange:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Non ! :non:

 

Au Liban mais pas en Afghanistan où un tel véhicule n'a pas grand'chose à y faire... :bah:

 

Les nouveaux VBCI y sont par contre déployés.

 

 

J'ai entendu parlé d'un "éventuel" déploiement....mais bon, c'est radio bidasse!!! alex883.gif.e72897aa99a17b7337aac753e7a5bdd1.gif

 

J'y crois pas non plus.....a part servir en artillerie sur chenille.....aucun intérêt!!! :non:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

 

PACIFIC M26 MONSTRUEUSEMENT BEAU... :rs:

 

 

 

 

 

cabine blindée et volets de protection rabattus

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/img095.jpg

 

 

Les USA sont à peine entrés dans le second conflit mondial que les militaires se posent la question de savoir comment aller récupérer les engins en panne ou endommagées sur la ligne de front... :voyons:

 

Pour ce faire ils vont partir d'un 6X6 de carrière (un Knuckey...) pour imaginer un tracteur de dépannage très puissant capable de ramener un char soit en le tirant soit en le portant sur une semi-remorque M15 (la combinaison du tracteur M26 et de cette dernière donnant l'appellation M25, tout celà pour dire que je ne me suis pas trompé dans le titre ! :p )

 

Comme les établissement Knuckey sont incapables de sortir un tel engin dans des délais raisonnables on refile le bébé à la Pacific Car and Foundry qui en devient donc le "constructeur officiel" (un peu à la manière de Ford vis à vis de Bantam pour la Jeep)

 

La production est lancée en avril 1943, ce qui permettra à cet engin de servir tant en Italie que sur le front de Normandie et ce jusqu'en Allemagne en 1945...

 

Dès sa première apparition, les Gi's lui trouvent vite un surnom : DRAGON WAGON (tellement ce... "Camion" est impressionnant ! :eek: )

 

Et il l'est vraiment... :jap:

 

3.55m de haut, 2.46m de large et 7.72m de long (sans la semi bien entendu ! :o )

 

Sa cabine est blindée, du moins au début mais j'y reviendrais... ;)

 

Il pése presque 22 tonnes à vide !

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/Pac 001.jpg

 

Son moteur est un Hall-Scott 440 6 cylindres essence de 17850cm3 développant 270cv à 2100 trs.

Boite de vitesse à 12 rapports (4X3 en fait)

 

Capable de 45km/h sur route et de franchir des pentes de 30%, son autonomie ne dépassait pas 425km "pied léger" car ses réservoirs n'emportaient que 450 litres d'essence (oui, le calcul est vite fait : Plus de 100 litres aux cent ! alh.gif.9bbb1b656e5619f64d4a19995053a26c.gif )

 

Une belle originalité pour lui : Sa transmission non par arbre et cardans mais par chaînes !!!!

 

Equipé de 3 treuils :

 

- Un d'une puissance de 16 tonnes à l'avant

- Deux à l'arrière de 27 tonnes chacun...

 

Le Pacific a montré un nombre incalculable de fois sa capacité à faire riper un Panther dechenillé derrière lui sur plusieurs kilomètres.

 

Sans doute en France à l'automne 1944, un Pacific "dégage" un Panther sans chenilles...

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/img096.jpg

 

Pour la cabine blindée force est de constater que les ingénieurs ont fait dans l'inutile, en effet on a rarement vu des équipes de remorquage/dépannage travailler sous la mitraille ! :W

De plus cette dernière était inutilement lourde et usait énormément les pneus avant...

 

On passa donc à la fabrication d'une cabine non blindé plus légére et agréable (appelée M26A1) qui perdurera jusqu'à l'arrêt de fabrication de la série.

 

En version non blindée M26A1

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/pacific 01.jpg

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/Pac 002.jpg

 

Production totale : 1272 exemplaires (734 M26 et 538 M26A1)

 

Les Pacific furent rétrocédés après-guerre à de nombreux pays, mais surtout à la France qui les utilisera en porte-chars jusqu'au début des années 60, certains d'entre-eux vécurent aussi une très belle carrière d'engins de transport exceptionnel dans le civil, et ce jusqu'au milieu des 70's ! :bien:

 

Ce M26 se trouve encore chez un casseur de St Marcellin (38), il est visible depuis l'A49 dans le sens Grenoble-Valence. Ce camion a participé courageusement au transport des turbines et autres conduites forcées de presque tous les grands barrages alpins contruits après-guerre ! Un vrai morceau d'histoire hélas en bien mauvais état... :bah:

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/pacific st marcellin.jpg

 

 

Un ensemble M25 avec là encore un Panther en "trophée"... Ce char intéressait beaucoup les alliés ! ;) Vous noterez les volets de cabine fermés et la 12.7mm en superstructure, une arme qui avec cet engin ne servit pas beaucoup ! :D

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/pacific 02.jpg

 

Et pour finir, un M26 restauré en plein effort !

(Ca braque pas ces machins !!!! :p )

 

 

A plus ! :coucou:

 

 

pas mal la présentation de cet engin tonton Jensen!!! antoine01570.gif.2b7944dc17bed6b9bdb202999b7f1bbf.gif

 

Impressionnant!!! :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

 

J'ai entendu parlé d'un "éventuel" déploiement....mais bon, c'est radio bidasse!!! alex883.gif.e72897aa99a17b7337aac753e7a5bdd1.gif

 

J'y crois pas non plus.....a part servir en artillerie sur chenille.....aucun intérêt!!! :non:

 

 

 

C'est clair que Leclerc et Montagne n'ont pas vraiment d'interet communs! :ange:

Le 10RCR est bien mieux! Par contre la Sagaie va bientot être out de l'armée... enfin d'ici quelques années apparemment! :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le M26 ne fait pas 2m46 de large mais plus sinon il serait inutile d'enlever les roues extérieurs sur les jumelages pour ne pas être en hors code!

 

Après la guerre en utilisation civile, Sitca Dewasmes fut le plus grand utilisateur de Pacific (17 en tout). Le Hall scott était remplacé par un Cummins ici le 220ch mais la plupart des autres entreprises remplaçaient le Hall Scott par le 335ch de chez Cummins!

 

Il y en a encore une petite dizaine dans une casse dans le sud de la France! ;)

antosha.gif.1d373d70051d825528955a2f0fe9e76c.gif

 

Concernant le VBCI en Octobre il arrive au Liban! :ange:

 

 

 

Sa cabine si ! :o

 

Si tu regarde bien le jumelage dépasse du gabarit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

 

 

Sa cabine si ! :o

 

Si tu regarde bien le jumelage dépasse du gabarit.

 

 

Mais on ne mesure pas la largeur d'un camion a sa cabine voyons!

 

Donc le M26 fait plus de 2M46.... C'est bien ce que je dis!

 

L'interieur de la cabine :

 

 

http://www.chars-francais.net/new/images/stories/galery/1943_m25/m25_cabine_compartiment_moteur_2.jpg

 

Et le tandem arrière :

 

http://www.chars-francais.net/new/images/stories/galery/1943_m25/m25_roues_motrices.jpg

 

Et faut dire que ce camion en plus de consommer extrêmement d'essence, il consomme aussi de l'huile mais pas au moteur, au tandem arrière.... Puisque celui ci est entrainé par chaines, il y a un "graisseur" au dessus de chaque chaine qui laisse tomber de l'huile, graisse sur la chaine en roulant.... adrihoff.gif.34e6be5139a79852dda9876d60c973ca.gifantosha.gif.1d373d70051d825528955a2f0fe9e76c.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

17,8 litres de cylindrée... :buzz:

 

Pour le coup 100L/100 km c'est presque économique. :buzz:

 

 

 

A vide et sans remorque hein ! :buzz:

 

Parce qu'avec la M15 et le Panther au cul je pense qu'on pouvait facilement doubler la mise... :ange:

 

EDIT : J'ai corrigé pour la largeur (3.32m avec le jumelage) :cyp:

 

(Un instant j'ai craint la rupture des relations diplomatiques et l'incident de frontière... amaryllis69.gif.2401d87e04e117f97ddd22f3d2682bd6.gif )

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A vide et sans remorque hein ! :buzz:

 

Parce qu'avec la M15 et le Panther au cul je pense qu'on pouvait facilement doubler la mise... :ange:

 

 

Surtout qu'avec le chargement, les 40 km/h ne devaient être qu'un lointain souvenir, sauf en descente, à la rigueur... :buzz:

 

EDIT : J'ai corrigé pour la largeur (3.32m avec le jumelage) :cyp:

 

(Un instant j'ai craint la rupture des relations diplomatiques et l'incident de frontière... amaryllis69.gif.2401d87e04e117f97ddd22f3d2682bd6.gif )

 

 

:W

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

 

 

A vide et sans remorque hein ! :buzz:

 

Parce qu'avec la M15 et le Panther au cul je pense qu'on pouvait facilement doubler la mise... :ange:

 

EDIT : J'ai corrigé pour la largeur (3.32m avec le jumelage) :cyp:

 

(Un instant j'ai craint la rupture des relations diplomatiques et l'incident de frontière... amaryllis69.gif.2401d87e04e117f97ddd22f3d2682bd6.gif )

 

 

 

Quand je descendrais j'irais avec mon metre mesurer! :lol:;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

http://www.youtube.com/watch?v=81ut1uQdKZk?fs=1&hl=fr_FR

 

adrihoff.gif.34e6be5139a79852dda9876d60c973ca.gifadrihoff.gif.34e6be5139a79852dda9876d60c973ca.gifadrihoff.gif.34e6be5139a79852dda9876d60c973ca.gifadrihoff.gif.34e6be5139a79852dda9876d60c973ca.gifadrihoff.gif.34e6be5139a79852dda9876d60c973ca.gif

 

QUI VIENT AVEC MOI?

 

Encore pire que MONS et bien mieux que le carrousel de Saumur! :ange::ange::ange:

Apparemment c'est un musée qui organise ca, mais pour avoir du merkava, M60, M48, tanks russes, faut avoir bon gout! bon manque un peu de frenchies et d'anglishises! :ange:antosha.gif.1d373d70051d825528955a2f0fe9e76c.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

PANTHER : UN T34 MADE IN GERMANY…

 

 

 

 

 

A0marder.png.838502f752e0057c5f447886b2f8ce55.png

 

 

 

 

Un Panther G au musée.

132265993_Panther2020Ausf20G.jpg.620fb3bc49ec7cb440fd1bf917b5a7aa.jpg

 

 

Juin 1941…

L’armée Allemande lance l’opération Barbarossa et attaque l’Union Soviétique.

 

Bercés par leurs succès précédents lors de la Blitzkrieg à l’Ouest, les tankistes Allemands vont être confrontés à une véritable gifle face aux T34 Russes (voir son historique en page 1).

 

Bien que méprisée par Hitler et sa clique, il semblerait que l’armée Rouge dispose bel et bien d’un char de combat largement supérieur aux Panzers III et IV ! hum.gif.eef77d8ff5313bc6ad9d8034ee3d1e8f.gif

 

Et ce n’est pas la dérouillée que subira la 4ème Panzer-Division dans le secteur d’Orel le 5 octobre 1941 qui va rassurer les Nazis, loin de là ! ddr.gif.84bcec53ee5aaf7e0ef9b219e030ac4a.gif

 

Dès le mois de novembre suivant l’état-major du 3ème Reich lance un appel d’offre pour la réalisation d’un char moyen de la classe 30/35 tonnes capable de rivaliser avec le T34, à savoir :

 

-Un blindage incliné (les Soviétiques ont surpris leur monde avec ce système qui permet non seulement le ricochet des projectiles ennemis, mais aussi de leur faire parcourir une distance plus longue dans le métal s’ils parviennent quand même à le percer…)

 

-Un train de roulement capable de circuler sur des sols peu porteurs (les PZIII et IV se plantent trop souvent dans la boue du front Russe, il faut dire que leurs chenilles sont très étroites)

 

-Un canon à haute vitesse initiale.

 

 

 

Seules les firmes MAN et Daimler-Benz alignent un prototype chacune.

Celui de la marque à l’étoile est novateur pour les Allemands, à savoir qu’il ne s’agit que… D’une réplique de T34 ! buzz.gif.389b30d28680ef3af78a9c49ffc75bf2.gif

Moteur Diesel entrainant le barbotin placé à l’arrière, blindage incliné, suspension Christie et canon de 75mm de 48 calibres…

 

Le prototype MAN est plus "Allemand" dans sa conception : Moteur Maybach V12 essence de 650cv à l’arrière, barbotins à l’avant (il y a donc nécessairement présence d’un arbre de transmission qui traverse le char), train de roulement à 8 galets entrelacés, suspension à barres de torsion et canon de 75mm de 70 calibre à très haute vitesse initiale.

 

Comme le temps presse vraiment et que le Diesel Mercedes n’est pas encore au point avant au moins 6 mois on décide de lancer la production du char MAN, et ce après qu’Hitler y soit allé de son grain de sel en imposant un renforcement du blindage de l’arc avant, faisant passer le poids du char de 35 à 45 tonnes…

 

Conçu en un temps record, la production de la première série du PzV (vite surnommé le Panther) débute en janvier 1943, 14 mois après le lancement du programme !

 

 

 

1090121165_Panther20intro.jpg.2ea15fc6bc97c0337f9bbb5238984b70.jpg

 

 

Il y aura plusieurs versions :

 

 

Panther Ausf.D : 850 exemplaires fabriqués jusqu’en août 43.

C’est la première série du Panther, on le reconnaît grâce à son tourelleau circulaire avec 6 fentes de vision, une trappe à gauche sur la tourelle permettant l’évacuation des douilles vides, une tape de tir pour une MG34 au travers du glacis servie par le radio.

Moteur Maybach HL210P45 de 650cv, boite ZF à 7 rapports avant et un arrière.

55km/h sur route et 20 en tout-terrain.

Canon de 75mm approvisionné à 79 obus (dont le Panzergranate 40/42 à tête en Tungstène), 2 MG34 avec 5100 projectiles.

Fabricants : MAN bien sur mais aussi Henschel, Daimler-Benz et MNH en renfort.

 

 

995858805_Panther20D.jpg.eec00a4f5aa2e034064395f14cd34af6.jpg

 

 

Très vite les problèmes apparaissent : Ce char manque de mise au point ! En particulier au niveau de sa boite de vitesse, trop souvent en panne…

Le pire (et qui ne pourra jamais être corrigé) vient de la disposition du train de roulement : La boue et le gel s’insérait entre les roues au point de bloquer leur mouvement.

 

 

 

Embarquement pour le front.

134494048_Panther20D2001.jpg.1edc15933ade74dd0ee8eda67490e584.jpg

 

 

 

On corrige le tir dès septembre 1943 :

 

Panther Ausf.A : 2200 produits via MAN, Daimler-Benz, Demag et MNH.

Moteur Maybach HL230P30 de 700cv, boite modifiée (mais elle restera LE talon d’Achille du Panther), nouveau mantelet de tourelle, tourelleau du chef de char arrondi avec 7 épiscopes, mitrailleuse MG34 de caisse servie par le radio montée sur rotule, limiteur de régime moteur, la vitesse est maintenant limitée à 45km/h sur route.

 

Panther Ausf.G : Il prend la relève du A en mars 1944 et se présente comme la version la plus aboutie, bénéficiant des enseignements recueillis sur le terrain.

Episcope rotatif pour le pilote, modification des trappes d’évacuation du pilote et du radio (les précédentes restaient trop facilement bloquées…), réservoirs mieux protégés, jupes latérales blindées mieux fixées.

2950 exemplaires produits.

Dotation en munitions : 82 obus de 75mm et 4800 projectiles pour les 2 MG34.

 

1043093896_Panther20G2001.jpg.b6253cb67ad8dcec6a9884d93e7e81e1.jpg

 

 

 

 

Données communes :

 

5 hommes d’équipage (Chef de char, pilote, radio-mitrailleur, tireur et chargeur)

 

Longueur 8.86m

Largeur 3.42m

Hauteur 3.10m

 

Réservoir de 730 litres (100km d’autonomie en tout-terrain, 200 sur route)

 

Franchissement d’une pente de 35° et d’une tranchée de 2.45m.

 

Radio FuG 5.

 

Blindage tourelle : 100mm en frontal et 45mm en latéral (c’est assez peu mais faire plus épais aurait pénalisé le poids d’un engin déjà en surcharge par rapport au cahier des charges initial)

 

Blindage caisse : 80mm en frontal et 40mm en latéral (même remarque que plus haut)

 

Fin de production en avril 1945, les usines étant trop endommagées pour continuer.

 

Sur le terrain le Panther était quasi-invulnérable dans son arc avant, mais par contre tant les Russes que les anglo-américains apprendront à l’attaquer sur les flancs ou, mieux encore, par l’arrière ! (Le blindage y étant plus faible et surtout moins incliné)

 

 

 

Dans un champ normand réquisitionné, plusieurs Panther endommagés attendent le chalumeau du ferrailleur.

1127374382_Panther20epaves20F.jpg.50f4e822b745a4937ca2c75b2acafee0.jpg

 

 

Par contre il pouvait mettre hors de combat n’importe lequel de ses adversaires grace à son fantastique canon de 75 envoyant ses obus à la vitesse record pour l’époque de 1120m/s ! (A titre indicatif le 75 du Sherman M4A2 crachait ses obus à… 619m/s ! La différence est purement et simplement énorme !!! )

 

 

 

6 mars 1945. L'équipage de ce Panther s'est sacrifié pour rien, restant seul à défendre la grande place située devant la cathédrale de Cologne...

C'est un M26 Pershing qui obtint cette victoire symbolique, la ville étant définitivement conquise par les alliés à 12h00.

706459820_Panther206345.jpg.f65e938010a073d3ed2413ad5896cba9.jpg

 

 

 

Les Russes admettaient que pour la destruction d’un Panther ils perdaient 9 de leurs T34, les américains raméneront péniblement ce chiffre à 7 Sherman sur le front de l’Ouest, mais surtout parce que les conditions d’engagement y étaient moins favorables au char allemand.

 

 

 

Ardennes fin 1944. Ce soldat américain est comme moi... :??:Comment un char de 45 tonnes a t-il pu se retrouver "la niche sur le chien" ? voyons.gif.d27b3fe046685e1ad6c1ed12f3f81adf.gif

1396929453_Panther20G20HS.jpg.c9fa9f9fb28be56d08cd228dc622962e.jpg

 

 

 

Il faudra attendre le canon de 17 livres sur les Sherman Firefly britanniques pour combler le retard, et encore… :o

A l’est on montera un 85mm sur le T34 mais l’allonge du Panther restait de toute façon encore très supérieure.

 

Une vraie terreur du champ de bataille que ce félin… oui.gif.8866b720782b931ab0c4f6ac120b085c.gif

 

 

 

Brionne, dans l'Eure. Ce Panther vient de s'echapper de la poche de Falaise. Il lui reste encore la Seine à franchir...

1560629746_Panther20Brionnefal.jpg.80491325bbd855dbbde0201888e72803.jpg

 

 

 

Les Français ne s’y tromperont pas en récupérant le maximum de Panther en panne laissés par les allemands sur leur territoire.

Reconditionnés, ces derniers reprirent du service en particulier au 503ème RCC de Mourmelon.

On les réforma en 1951, faute de pièces détachées. bah.gif.1168f0494605da6c4e69530579610b09.gif

 

 

Une RARETE ! bien.gif.1939e6ca93d91c8ec0709d8cabe58128.gif Le Panther "Cuckoo" capturé intact dans une grange française par les alliés. Ces derniers le retourneront contre ses anciens propriètaires jusqu'à ce qu'une panne ait raison de lui...

C'est un des rares cas de réutilisation de matériel ennemi par les anglo-américain en dehors de l'Afrique du nord.

141642863_Panther20Cuckoo.jpg.e145f23a071c62d30ddfb5fb4e85d984.jpg

 

 

Par contre le canon sera repris par nos arsenaux et continuera à être produit en série, en particulier pour le char léger AMX13, et ce avec très peu de modifications.

 

Beaucoup pensent que le Panther préfigurait le concept actuel de MBT (Main Battle Tank, ou char principal du champ de bataille) combinant puissance de feu, rapidité et mobilité.

 

Il serait donc "le père" de nos M1, Challenger et autres Leclerc contemporains…

 

Pour finir, le Panther en action :

 

Un redémarrage en régle :

Ils ont l'air contents les gens hein ?

 

 

coucou.gif.f4de47029861060dbd9421bdf079861d.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité §le 382AO

Pour Lesany, ca a l'air d'être en tchequie ouais, et la manif se déroule en Septembre a ce que j'ai pu comprendre!

 

Sympa ce reportage du Panther, je ne savais pas que le 75 du 13 était celui du Panther! :p

Pour le train de roulement je pense qu'ils se sont obstinés, et qu'il n'avaient pas vraiment de meilleurs solutions "économique en recherches" sous la main... :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

PANTHER UN T34 MADE IN GERMANY…

 

[...]

 

Ardennes fin 1944. Ce soldat américain est comme moi... :???: Comment un char de 45 tonnes a t-il pu se retrouver "la niche sur le chien" ? :voyons:

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/52606/Panther G HS.jpg

 

[...]

 

 

 

Bel article, comme d'hab'. :bien:

 

Pour le Panther retourné, un de mes grands-pères, officier dans l'infanterie coloniale pendant la guerre, racontait qu'il avait vu un char allemand, bombardé par un avion américain, faire un saut d'une dizaine de mètres dans les airs, avant de retomber à l'envers...

 

Je n'en sais pas plus, je ne sais pas quel type de char c'était, ni quel type d'avion c'était, je sais simplement que ça devait être un chasseur-bombardier, très probablement américain...

 

Ça s'est passé début 45, lors de la contre offensive allemande sur Strasbourg... Si ce chasseur n'avait pas été là, il y a de fortes chances pour que moi non plus je ne sois pas là aujourd'hui. :buzz:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
  • Créer...