Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

La Grande Guerre: Reportages et Témoignages


Messages recommandés

 

OK, je comprends mieux, parce-que pour moi le commandant en chef de la bataille de la Somme à partir du 1 juillet 1916 était bien le général Foch qui

n'a jamais eu cette réputation.

 

 

oui, pas Foch mais Nivelle du coté français :jap:

 

j'ai eu ses derniers jours un très beau contact avec une personne (par MP) qui a eu son arrière arrière grand père comme officier dans la 72è DI et présent dans la confrontation du 21 février 1916

 

dans son petit mot, il est dit que Joffre en voudra énormément au général Baspt d'avoir lâcher le Brabant allant jusque le limogé...

 

Joffre a oublié que pendant des mois que le lieutenant colonel Le Drian avait prévu ce qui allait se passé, qu'il était monté au plus de l'état pour défendre son point de vue en demandant des renforts...

 

Joffre a aussi oublié qu'il avait ôté la quasi totalité des canons dans les forts autour de verdun que nos hommes auraient eu tant besoin...

 

joffre n'avait qu'un but, l'offensive dans la Somme dans les mois à venir mais voilà, un général allemand pensait autrement

 

bon, on passe à autre chose:

 

j'ai entre les mains des document de plus de 100 ans, des lettres d'un poilu

 

j'ai scanné quelques unes, je vous en fait une avant de faire un condensé plus lisible:

 

 

 

2016-05-03_19h09_43.png

 

 

2016-05-03_19h10_32.png

 

2016-05-03_19h10_59.png

 

 

402.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 2,4K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

J'ai trouvé cette histoire sur le web , je ne suis pas sur qu'on en a parlé sur le topic:   https://horizon14-18.eu/ratto.html

Désolé de te contre-dire Zigomard, mais pour la bataille de la Somme c'était bien le général Foch qui était le commandant en chef des armées alliées sous

la tutelle du général Joffre, cela du 1-07-1916 jusqu'au mois de décembre 1916 lorsqu'il fut limogé par le même Joffre.

Pendant ce temps le général Nivelle a commandé à Verdun du 19-04-1916 au 16-12-1916 en remplacement du général Pétain qui a commandé à Verdun

du 25-02-1916 au 19-04-1916 seulement, le général Nivelle n'a donc pas pu participer à la bataille de la Somme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un site du tonnerre bien fait auquel tout le monde peut contribuer.

Y sont répertoriés tous les monuments plaques etc. relatifs aux conflits et guerre avec le nom des anciens tombés pour la France ou morts par suite de faits de guerre.

Toutes les communes de France sont traitées.

 

Pour perpétuer le devoir de mémoire, y a pas mieux.

 

http://www.memorialgenweb.org/ [...] /index.php

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un site du tonnerre bien fait auquel tout le monde peut contribuer.

Y sont répertoriés tous les monuments plaques etc. relatifs aux conflits et guerre avec le nom des anciens tombés pour la France ou morts par suite de faits de guerre.

Toutes les communes de France sont traitées.

 

Pour perpétuer le devoir de mémoire, y a pas mieux.

 

http://www.memorialgenweb.org/ [...] /index.php

Merci :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Hansi et Jessie

 

mes excuses aussi, grosse pose en ce moment, d'ordre familiale car le bon Dieu voudrait reprendre son bien

 

j'ai juste pas fini les traductions de bataille de la Somme, toutes anglaises ou allemandes et celle du jutland

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]Verdun: un cadeau du dernier poilu[/h1][h2]La famille de Lazare Ponticelli, dernier combattant de la Grande Guerre décédé à 110 ans en 2008, a offert au Mémorial de Verdun, hier, une copie du livret militaire du soldat.[/h2]

http://s-www.republicain-lorrain.fr/images/151FDABF-24D3-48AA-932A-EF285590E28D/LRL_v0_03/la-famille-de-lazare-ponticelli-etait-hier-au-memorial-de-verdun-pour-y-deposer-une-copie-originale-du-livret-militaire-du-dernier-des-poilus-photo-er-1465770253.jpg

 

La famille de Lazare Ponticelli était hier, au Mémorial de Verdun, pour y déposer une copie originale du livret militaire du dernier des Poilus. Photo ER

http://files.prsmedia.fr/files/LRL/fr/images/v0/zoom_in_magnifier_secure.png

 

 

 

 

« Surtout, ne nous oubliez pas. » Francis Lefort, président du comité national du Souvenir de la bataille de Verdun, qui gère le Mémorial, se souvient parfaitement des derniers mots qu’a prononcés Lazare Ponticelli en 2008, quelques semaines avant sa mort, à l’âge de 110 ans. « J’étais venu lui rendre visite. Il habitait alors chez sa fille.

 

 

Il avait quelques problèmes d’ouïe mais conservait toute sa tête. » Non, personne n’a oublié les combattants de la Grande Guerre. La preuve, s’il en fallait une : l’affluence record des derniers mois au Mémorial de Verdun, inauguré le 29 mai dernier par le président de la République François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel.

Hier, la direction du musée accueillait des invités de marque : la famille Ponticelli, emmenée par la petite-fille du vétéran de la Grande Guerre, Nadine Desbaucheron-Ponticelli.

 

Son grand-père, elle l’a très bien connu puisqu’elle vivait à côté de chez lui. Elle confie : « Il ne parlait jamais de la guerre. J’ai découvert qu’il avait été un poilu lorsqu’il a reçu la Légion d’honneur. » C’est-à-dire en 1996. Lorsqu’elle a visité le Mémorial de Verdun, Nadine a été très émue : « Quand je suis sortie, je suis restée 10 minutes sans pouvoir parler. » Si elle est revenue avec sa famille hier, c’est pour confier au Mémorial une copie originale du livret militaire de Lazare Ponticelli : « L’original, nous le donnerons à la Légion étrangère, dans laquelle il a combattu. »

 

Lazare Ponticelli, le dernier des poilus, les Français s’en souviennent, presque comme un membre de leur famille. Ce qu’ils savent moins de lui, c’est qu’après la guerre, cet immigré italien avait créé, avec ses deux frères, une société de montage et d’entretien de cheminées industrielles. Aujourd’hui, le groupe Ponticelli emploie 5 000 salariés en France et à l’étranger. Et est devenu un mécène du Mémorial de Verdun.[h4]« L’important c’est le travail »[/h4]

C’est aussi une phrase que Lazare Ponticelli a répétée souvent, tout au long de sa vie : « L’important, c’est le travail. »

Le dernier des poilus avait longtemps refusé que ses obsèques soient nationales. Il s’y était finalement résigné à une seule condition : qu’elles soient dédiées à tous les morts de la Première Guerre mondiale. Ce fut le cas, aux Invalides, le 17 mars 2008.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous y sommes...

1916, deux ans déjà,

encore deux,

mais point ils ne le savent.

N'oublions pas, il n'y a pas que Verdun.

 

http://www.liveleak.com/view?i=800_1467404236

 

Google traduction :

Figurines représentant chacun des 19240 soldats alliés qui sont morts le premier jour de la bataille de la Somme ont été aménagées.

Les figurines, chacune vêtue d'un calicot linceul fait main, marque « l'anniversaire » du début de la bataille d'il y a 100 ans.

Elles ont été placées sur l'herbe sur le site de la Première Guerre mondiale monument à Exeter, par l'artiste Rob Heard.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Hansi, c'est vraiment émouvant et même glaçant

 

bonne idée qu'ils ont eu, dommage que les médias fassent l'impasse

 

je reprendrai mes reportages que dans un mois (vacances), je suis chaque dimanche à l'hopital pour mon vieux père et le seul lien avec le reste de ma famille un peu partout en France

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas de texte mais deux petits films d’époque que je voulais partager.

 

D’abord, sur l’aviation français en 1916

http://www.liveleak.com/ll_embed?f=21fd8d07dbfb

 

Puis la guerre maritime que menaient les sous marins allemands

http://www.liveleak.com/ll_embed?f=4abb1f066178

 

 

incroyable l'artisanat pour lancé ses bombes, mon avis, dans une centaine de kilo!! la trappe avec le visage du Kaiser, ça veut tout dire :p

 

le sous marin devait être loin des ports britanniques car l'arraisonnement se serait fini par une prise parfaite et non des destructions, pour moi, image de propagande pour rassurer le peuple.

 

merci hansi :jap:

 

je suis en vacance depuis ce matin, moi aussi je vais voir à faire des reportages ce mois d'août mais avant, repos complet :sol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bah zygo il a pas beaucoup de temps pour lui et même de l'hosto il a eu

(deux semaines) très dur pour l'entreprise mais surtout, je suis devenu un "aidant" et tout mes WE sont coincés, courses, courrier, cuisine, hôpital etc... pour deux parents très agés et surtout très maldes

 

j'ai deux reportages de près mais comme ça demande quelques heures à mettre, je m'endors à vitesse grand V avant

 

je veux surtout mettre la bataille du Jutland

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]HISTOIRE 14-18 : l'incroyable galerie des images de propagande française[/h1]

 

Il y a cent ans, en 1916, la France soufflait tout juste à l'issue de la boucherie de Verdun. En septembre 1914, deux ans plus tôt, le début de la guerre avait jeté des millions d'hommes sur le front et mobilisé dessinateurs et humoristes. Jean-Claude Berrar, auteur et collectionneur, nous fait découvrir deux séries de ces cartes postales destinées à la propagande française. Mais aussi quelques photos d'époque, réalisées des deux côtés. Un regard original, pour marquer ce 11-Novembre.

21 photos..Ici
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page