Aller au contenu
Logo Caradisiac      

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info
Salon de discussion

Le Topic des engins blindés (Index en page 1)


jensen
 Partager

Messages recommandés

Tu trouves ?

ça m'intéresse, lesquels par exemple ?

 

 

:D

 

Bah disons que le système qui fait que n'importe quoi peut ricocher sur n'importe quoi est.. étrange...

Les classiques: un obus perforant de 122mm qui ricoche sur le cul de 15mm de blindage de certains chars, mon record étant un 88 qui ricoche 2 fois d'affilés sur les 10mm bien droit d'un flanc de priest.

Mais bon, wot n'est PAS réaliste pour 2 sous, un point c'est tout.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Panserbandvagn Pbv.302 : L'inconnu qui vaut le détour.

 

jensen-125px-flag_of_sweden-svg-tns0.png

 

 

 

 

 

 

 

 

p01.jpg

 

 

 

Nous sommes au tout début des années 60, la Suède est un pays neutre qui cherche à garantir non seulement son indépendance mais aussi sa sécurité.

Tout comme la Suisse cette nation possède alors un "budget défense" non négligeable. :jap:

 

Un besoin concernant un véhicule chenillé blindé de transport de troupes est émis par l'armée du Royaume.

 

Cet engin devra avoir aussi des capacités amphibies conséquentes. :oui:

 

Pour être clair la Suède cherche alors à développer un véhicule en tous points semblable au nouveau M113 Américain.

 

Le projet qui va devenir le Pbv.302 est officialisé en 1961.

 

Il ne faudra patienter qu'une année pour voir circuler le prototype.

 

 

Les essais s'avèrent des plus concluants et l'ordre de production en série est transmis à la société Hägglunds & Söner au plus vite, au point que les premiers exemplaires arrivent en unité à partir de 1966.

 

 

 

p10.jpg

 

 

 

Le Pbv.302 est un transport de troupes de 13,5 tonnes en ordre de marche, il mesure 5,35m de long, 2,86m de large et 2,50m de haut.

 

 

 

p09.jpg

 

 

 

Son moteur Volvo-Penta THD-100B de 6 cylindres en ligne Turbo-D développant 270cv associé à une boite mécanique Volvo R60 à 8 rapports avant et 2 arrières le propulse à 66km/h sur route.

 

Son autonomie est d'environ 300km.

 

 

Le groupe motopropulseur est incliné à 90° pour un gain de place optimal.

p21.gif

 

 

 

Sa suspension est à barres de torsion.

 

Amphibie par flottaison, cet engin progresse en milieu aquatique à la vitesse maximale de 8 km/h uniquement grâce à ses chenilles en mouvement.

 

 

 

p08.jpg

 

 

 

Facile à piloter malgré sa boite manuelle, cet engin peut grimper des côtes et franchir des dévers de 55% ainsi que passer une tranchée ouverte de 1,50m de large.

 

L'équipage se compose de 3 hommes : Un pilote assis au centre du véhicule, un tireur décalé à gauche et le chef d'engin à droite (le moteur est devant lui).

 

 

 

Le poste de pilotage.

p05.jpg

 

 

 

 

Le tireur est installé dans une tourelle monoplace dotée d'un canon Hispano-Suiza 804 M147D d'un calibre de 20mm.

Il est alimenté à raison de 145 obus (10 perforants et 135 explosifs) tirés à la cadence de 480 coups/minute et la vitesse de 800 mètres/seconde.

Une mitrailleuse coaxiale de 7,62mm Kps58 approvisionnée à 1000 coups est aussi à disposition du tireur.

 

On trouve également 6 lance-grenades fumigènes et 2 lance-fusées éclairantes Lyran.

 

La caisse arrière pouvait initialement embarquer 9 hommes de troupes, mais très rapidement l'étroitesse de cette dernière ramènera le nombre de soldats embarqués à 8, déjà bien serrés ! :p

 

 

 

Sur ce croquis de la version de base on note bien la présence à bord de... 9 hommes de troupes !

On ignore encore comment on a pu les faire entrer... :hihi:

p11.jpg

 

 

 

 

 

Dans le milieu on a connu plus vaste ! :p

La photo a été prise de toute évidence lors des essais d'agencement intérieur, la configuration de série étant différente.

p20 intérieur.jpg

 

 

 

la version de série en configuration VTT, les sièges sont fixés à la paroi.

p03.jpg

 

 

 

Ces derniers disposent de 2 portes battantes à l'arrière et de trappes de toit faisant office de poste de tir éventuels.

 

 

 

 

p06.jpg

 

 

 

 

Photo de propagande montrant les capacités de tir depuis le véhicule, capacités toutes théoriques en ambiance de combat !

p22.jpg

 

 

 

 

Ce défaut de largeur s'explique par l'un des points forts du Pbv.302 (surtout par rapport à son homologue le M113 US) : La caisse n'est pas en aluminium, ce qui est en général la règle avec les engins amphibies, mais en bon acier suédois. :D

 

"Comment flotte t-il alors ?" :o me demanderez vous...

 

Tout simplement grâce à un système de double parois qui permet de garder un gros volume d'air interne et d'assurer la flottaison de l'engin !

 

 

Sur ce cliché la présence des parois latérales de flottaison est ici évidente.

p15.jpg

 

 

 

Non seulement on évite l'utilisation d'aluminium trop inflammable en cas de coup au but mais en plus on crée par la sorte une excellente protection contre les projectiles à charge creuse. :oui:

Le seul inconvénient étant une diminution de l'espace intérieur (à moins d'élargir le véhicule à outrance et d'engager le gabarit routier ou ferroviaire par exemple...) :bah:

 

 

 

Convenablement protégé, agile et rapide ce petit engin avait bien des qualités mais un gros défaut : Celui de ne pas être américain, sa diffusion se cantonnera donc à la Suède.

p14.jpg

 

 

 

 

Le blindage garanti l'équipage contre les impacts des balles de petits calibres et d'éclats divers, la face avant de 23mm d'épaisseur pouvant grâce à son inclinaison résister à un coup direct d'obus de 20mm perforant.

 

Plusieurs variantes du véhicule vont voir le jour en plus du concept initial :

 

-Sanitaire

-VOA (Véhicule d'Observation d'Artillerie)

-Dépanneur

-PC de campagne

-Génie

-Porte-pont

 

 

 

 

p16.jpg

 

 

 

 

Une version dite Pbv.302H dotée de plusieurs tapes de tir latérales sera proposée mais jamais commandée.

 

 

Le 302H, ses tapes de tir et son train de roulement différent, basé sur les blindés allemands de la seconde guerre.

p19 prototype.jpg

 

 

 

La fabrication cesse en 1971 après la sortie de 644 engins.

 

Tous vont équiper l'armée suédoise, aucun ne sera jamais exporté, j'avoue ne pas savoir s'il s'agit d'un choix délibéré ou d'un désintérêt des éventuels marchés exports.

Dans ce dernier cas ce serait dommage car le Pbv.302 était d'une qualité nettement supérieure à celle d'un M113 qui, à côté, faisait figure d'aimable ferraille... :roll:

 

 

 

Au champ de manoeuvres avec le fabuleux char S103 au second plan.

p23.jpg

 

 

 

 

'Faut pas exagérer non plus les gars hein ! :o

p13.jpg

 

 

 

Peu connu même à l'Ouest il se fera remarquer lors de l'engagement de l'armée Suédoise en ex-Yougoslavie durant les années 90, de nombreux observateurs cherchant à en savoir un peu plus sur cet engin au faciès pour le moins "expressif" et à l'agilité étonnante.

La protection qu'il offrait à ses occupants malgré ses plus de 30 ans d'âge en a aussi impressionné plus d'un !

 

 

 

Son "look" décalé avec ses gros yeux fatigués et sa moustache le dirait échappé tout droit du film d'animation "Cars" ! :D

p02.jpg

 

 

 

A leur retour d'opération la majorité d'entre-eux sera remplacée au fur et à mesure par le nouveau CV90 Stridsfordon.

Quelques exemplaires en version génie ou porte-pont sont encore en service de nos jours et devraient le rester jusque vers 2016/2018.

 

 

 

 

p12.jpg

 

 

 

 

 

La bestiole dans son milieu naturel :

 

 

On n'a jamais essayé ça avec notre AMX10P... :siffle: :

 

 

 

:coucou:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bah disons que le système qui fait que n'importe quoi peut ricocher sur n'importe quoi est.. étrange...

Les classiques: un obus perforant de 122mm qui ricoche sur le cul de 15mm de blindage de certains chars, mon record étant un 88 qui ricoche 2 fois d'affilés sur les 10mm bien droit d'un flanc de priest.

Mais bon, wot n'est PAS réaliste pour 2 sous, un point c'est tout.

 

 

Entre autre..... :D

 

le Sherman qui résiste au 75 du PzIV......ça laisse rêveur.

 

Sans parler des chars qui disparaissent tout à coup!! :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A mon avis les caissons doivent servir de placards de nos jours, il me semble clair que cet engin est propriété d'un civil depuis sa réforme. :jap:

 

Comme l'avait déjà dit Pierléo un jour il n'y a pas de clé de contact ou autre fermeture centralisée sur un char, on peut s'enfermer de l'intérieur (ça évite les jets de grenades par exemple) mais une fois le char inoccupé on ne peut à ma connaissance le fermer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A mon avis les caissons doivent servir de placards de nos jours, il me semble clair que cet engin est propriété d'un civil depuis sa réforme. :jap:

 

Comme l'avait déjà dit Pierléo un jour il n'y a pas de clé de contact ou autre fermeture centralisée sur un char, on peut s'enfermer de l'intérieur (ça évite les jets de grenades par exemple) mais une fois le char inoccupé on ne peut à ma connaissance le fermer.

 

 

Ah je viens d'apprendre un truc.

 

Donc on peut "voler" un char alors :ange:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans problèmes... :jap:

 

Un M60 Patton fut volé en Californie en 1995 et fera beaucoup de dégâts avant que le malade mental installé aux commandes ne soit définitivement "neutralisé". :o

 

 

Heureusement qu'il était désarmé pollux973.gif.3dc67da7975f006e6cd709f6c2b09763.gif

 

Note que j'ai toujours "du mal" à voir un tank rouler avec la tourelle retournée ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
 Partager

×
  • Créer...