Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Changer la boite de vitesse sur une DACIA LOGAN 1.5DCI


Messages recommandés

Bonjour,

 

je vous propose de changer une boite de vitesse JH3/160 sur une DACIA LOGAN 1.5 DCI lauréate 2006, moteur K9K792, avec direction assistée.

 

Sans être un expert, c'est à la portée d'un amateur averti. Lisez d'abord le tuto, prenez le temps de la réflexion, c'est une opération lourde qu'on ne peut réaliser qu'en toute confiance et avec prudence. Je ne suis pas un cador de la mécanique, je sais changer un amortisseur ou une vanne EGR, mais je n'avais jamais "tombé" une boite. J'ai juste pensé que c'était réalisable. Vous aurez besoin de temps, réaliser l'opération en une journée est réservé aux pros.

Soyez méticuleux, il va y avoir beaucoup de pièces posées sur l'établi. Repérez-les soigneusement, prenez des photos. Personnellement je les ai numérotées avec du scotch papier. Ne vous précipitez pas, personne n'a envie de recommencer 3 fois. A part l'impatience et les vertèbres qui peuvent fatiguer, rien ne devrait réellement vous stopper si vous êtes dégourdi et un peu équipé. Si vous vous le sentez, on y va.

 

Matériel: Des clés mixtes et des douilles de 10,13,16,18, un cliquet. Clés torx. Crics, chandelles, cales. De la tige filetée de 12mm. Une bonne lampe. Une clé dynamométrique sera la bienvenue, une poutre de support aussi. Si vous n'avez pas de cric de boite, il faudra être 2 pour descendre et remonter la boite. Même chose si vous n'avez pas d'auto-purgeur de liquide de frein.

 

Consommables: 3 litres d'huile de boite ELF TRANSELF NFJ 75W/80, un bidon de DOT4.

Prévoyez aussi une butée hydraulique neuve.

 

Difficultés principales: les 4 vis du calculateur, les 2 vis de boitier de direction, le poids de la boite de vitesse.

Bonne nouvelle: le moteur reste en place, le LDR n'est pas à vidanger.

 

LA DEPOSE

Globalement, on va dégager le dessus de la boite, déconnecter tout branchement, déposer les transmissions des 2 cotés de la boite, déposer le berceau puis déposer la boite en la sortant par dessous.

 

D'abord on va installer le véhicule, quand on n'a ni pont ni fosse c'est à ne pas négliger. Choisissez un sol plat et dur si vous n'avez pas de garage. Le dégagement doit être confortable, la boite de vitesse va sortir par le dessous et votre dos sera soulagé également. Personnellement, j'ai mis les roues arrières sur rampes et celles de devant sur chandelles très haut, 60cm de dégagement sous le pare-choc c'est top (n'oubliez pas auparavant de desserrez les boulons des roues avants). Optez pour de bonnes chandelles, on ne le dira jamais assez. Sécurisez avec des madriers. Si ce n'est pas déjà fait, tirez le frein à main et mettez le point mort.

 

Ensuite, on attaque tranquillement:

1/ Déposez la batterie puis le socle en plastique en-dessous (et son tuyau). Si c'est trop compliqué, renoncez.

 

tuto1.jpg

 

2/ Déposez l'écrou de tresse de masse (flèche rouge) et débranchez le connecteur du boitier de préchauffage (flèche bleue). Il est clipsé, soyez délicat.

Ensuite, il faut déposer les 4 vis (en jaune) du protecteur du calculateur d'injection, c'est pas de la tarte car ils sont meulés d'origine; avec un gros tournevis plat de qualité et une sacrée poigne, on y arrive. Par de perceuse ni de massette, il y a de l’électronique derrière ! Au remontage on mettra des vis neuves.

Puis on enlève le protecteur (en vert).

 

tuto2.jpg

 

3/ On débranche les 3 connecteurs (entourés en rouge) situés sur le coté du calculateur, puis les 2 écrous du calculateur, puis le calculateur (en jaune). Il sera sage de protéger les 3 connecteurs en les enveloppant dans du plastique ou avec du scotch papier.

 

tuto3b.jpg

 

4/ Maintenant on va faire du ménage sur le dessus.

Démontez le conduit d'air entre le turbo (collier à dévisser) et l'échangeur air-air (situé devant le radiateur d'eau, autre collier à dévisser). Il y a aussi un écrou de fixation de ce conduit sur la boite de vitesse à déposer. Ensuite on tire comme on peut, c'est plus facile à sortir vers le bas.

On enlève aussi les fixations du faisceau électrique sur la boite et on écarte le faisceau.

Puis on dépose les écrous de fixations du vase d'expansion et on l'écarte lui aussi, sans le vider.

On commence à y voir plus clair.

 

tuto4.jpg

 

5/ Débranchez le capteur de vitesse moteur (entouré en bleu).

Ensuite on dépose le cache en métal (clipsé, entouré en rouge) du capteur de vitesse véhicule. Puis, au choix, on débranche le connecteur du capteur, ou bien le capteur lui même (en le tirant tout simplement, repérerez le sens pour le remontage).

L'accès étant délicat, grosso modo derrière le turbo, cette photo a été empruntée...

 

tuto5.jpg

 

6/ On dégrafe les 2 câbles de commande de vitesses sur la boite, très délicatement avec un tournevis plat. Agrafes précieuses ! Câbles plus encore !

 

tuto6.jpg

 

7/ Dégrafez les 2 arrêts de gaine sur la boite, en appuyant de chaque coté. A la main ou avec une pince pour raccord de carburant, par exemple.

 

tuto7.jpg

 

8/ Bon, on accélère:

Démontez la tôle protectrice sous le moteur, vidangez la boite de vitesse puis déposez les roues avant.

Enlevez aussi les vis de fixation du bouclier avant sur le berceau (9 vis torx tout le long en dessous, comme celles en violet), déposez les pare-boue attenants et ceux des roues avants (vis et clips à déposer et du plastique à désunir, ne cédez pas à vos pulsions destructrices). C'est un tantinet longuet mais assez facile. Petite pause syndicale avant d'attaquer le coté gauche (coté conducteur) de la Logan.

 

tuto8c.jpg

 

9/ On débranche le connecteur de marche arrière (flèche rouge), puis celui du capteur ABS (flèche bleue, il suffit de tirer).

 

tuto9.jpg

 

10/ Enlevez les 2 vis (en orange) du support d'étrier, puis suspendez l'étrier au ressort avec du gros fil de fer. Attention au flexible.

On dépose l'écrou de rotule de biellette de direction (en vert); si la vis tourne en même temps que l'écrou, appuyez fort la rotule contre le moyeu, avec une pince-étau par exemple. Dégagez ensuite la rotule vers le bas, un arrache-rotule à 10€ ça aide bien. Au marteau c'est pas terrible. Ne touchez pas à l'écrou de moyeu. Puis on dépose les 2 boulons d'amortisseur(en jaune).

 

tuto10.jpg

 

11/ Pour désaccoupler (entouré en bleu) la transmission de la boite de vitesse, il existe un outil spécifique (voir photo) pour faire levier, mais une clé plate fine de 36/40 pour jeu de direction de vélo peut suffire, 41mm étant le diamètre de l'arbre. En tirant par saccades on risque d'abimer le jonc d’arrêt, au burin c'est pas idéal. Personnellement j'ai usiné une clé fine de 41mm.

On dépose la vis supérieure (en rose) de tirant de berceau, celle de tresse de masse (en rouge, emplacement variable selon les équipements des véhicules), les 2 fixations de canalisation de direction assistée (en jaune) et celle sur le berceau (toujours en jaune), si vous avez la DA évidemment. Passez la canalisation par le dessus du couvercle de boite de vitesse.

 

tuto11.jpgtuto11b.jpg

 

 

 

 

 

 

tuto11c.jpgtav1744.jpg

 

 

12/ Et maintenant le coté passager.

C'est pareil, au final l'étrier se retrouve suspendu, mais n'essayez pas tout de suite de désaccoupler la transmission. N'oubliez pas la vis supérieure de tirant de berceau, la rotule de biellette de direction et les 2 boulons d'amortisseur.

Puis, basculez le porte-fusée.

 

13/ La transmission: déposez la vis en rouge, desserrez un peu celle en jaune, puis pivotez vers le bas la bride (en bleu) du palier relais. Désaccoupler la transmission de la boite de vitesse. Une fois désaccouplée, prenez soin du joint torique en caoutchouc du palier relais.

 

tuto12.jpg

 

tuto13b.jpg

 

14/ On dépose les 2 fixations du boitier de direction sur le berceau, puis on attache le boitier à la caisse avec des sangles ou de la ficelle. Les vis sont très serrées, à 105N.m, et il y a trop peu de débattement pour passer une douille. J'ai dû rallonger une clé mixte avec un tube. Pas de place pour passer une poignée articulée, pas de photo! (On l’aperçoit en haut de la photo 16, au-dessus de la biellette de reprise de couple).

 

15/ Maintenant on s'occupe de l'embrayage, qui est hydraulique sur ce modèle. On va débrancher le tuyau sur le récepteur d'embrayage, pour cela appuyez sur la petite agrafe de maintien (flèche rouge). Surtout ne la tirez pas ! Puis débranchez le tuyau. Ça va couler, mais évidemment vous avez placé avant un petit récipient dessous... Protégez les orifices ouverts (capuchon ou autre) pour la suite, c'est important.

 

tuto15.jpg

 

16/ On retourne dessous pour déposer la biellette de reprise de couple avec son renfort. 3 vis (en jaune), repérez-les bien pour le remontage.

 

tuto16.jpg

 

17/ On dépose la vis de fixation sur la bride d'échappement sur la béquille du catalyseur avec une douille.

 

tuto17.jpg

tuto17b.jpg

 

18/ Et maintenant le démarreur. 2 écrous à enlever coté fils (en jaune), et 2 vis de fixation (en rouge), dont une particulièrement masquée par les durites. Puis on enlève le démarreur. Le passer par en bas m'a semblé plus facile.

 

tuto18.jpg

 

19/ Le berceau maintenant. C'est nécessaire de le déposer car la boite va sortir par dessous.

Il est fixé par 4 vis (en rouge, vous les repérerez facilement en passant sous la voiture) qu'on va déposer après avoir étayé. Attention, le berceau est lourd car la transmission descend avec ! Placez des soutiens aux endroits indiqués en vert, pas n'importe où ! Il y a des orifices à ces endroits pour y passer des piges et éviter tout ripage. Pour l'occasion j'ai construit un cadre en bois avec 4 boulons en guise de piges, très pratique.

J'ai opéré seul, en descendant par paliers avec des crics de des cales. Évidemment c'est plus rapide si vous avez des esclaves sous la main.

 

tuto19b.jpg

 

tuto19.jpg

 

Le berceau et la transmission sont maintenant au sol, sortez tout ça de là. Personnellement j'ai descendu le berceau sur un charriot, pratique pour ne pas abimer les disques de frein et déplacer.

 

20/ On va soutenir le moteur. J'ai investi dans une poutre de support mais du bois peut faire l'affaire. Accrochez la chaine au point d'ancrage (un gros anneau, flèche verte) coté volant moteur (coté conducteur, donc). Tendre la chaine juste ce qu'il faut.

 

tuto20c.jpg

 

21/ On va s'attaquer au support de boite de vitesse, coté batterie. On dépose un écrou (à gauche en rose) de support pendulaire sur le tampon, et les 2 vis (toujours en rose, j'adore) de fixation du support.

 

tuto21.jpg

 

Il y a aussi 2 vis à déposer par dessous qui tiennent le support pendulaire. Il m'aura posé une colle celui-là. Ouf, on vire le support pendulaire !

 

tuto21b.jpg

 

22/ On retourne sous la voiture pour déposer la béquille de catalyseur (en rouge) et ses 2 vis (en jaune).

 

tuto22c.jpg

 

23/ On dépose les fixations supérieures de tour de boite de vitesse (2 vis).

Théoriquement, il n'y a plus de durites ou capteurs branchés à la boite de vitesse. Vérifiez bien ce qui peut encore gêner, un oubli est toujours possible, car on va descendre la boite de vitesse.

Allez, place à l'assaut final !

 

24/ Si vous êtes seul, préparez un support pour la boite, en tombant elle risque de s'abimer et vous n'avez aucune chance de retenir une trentaine de kilos à bout de bras, c'est trop lourd. Essayez de dénichez un cric de boite, au pire un chariot avec mousses et cartons. Soyez prudent. Être 2 ou 3 et utiliser une sangle est une bien meilleure idée. L'idéal étant la chèvre, évidemment.

Surtout, ne vous couchez pas sous la boite. Vous pouvez aussi, dans un premier temps, passer une chaine de la poutre de support à l'anneau de levage situé sur la boite de vitesse.

 

25/ Déposez les 4 vis inférieures (40) de tour de boite de vitesse.

Déposez aussi les 2 écrous (41) des goujons, puis les goujons. Il y en a un que j'ai laissé en place, trop rouillé.

Descendez la boite de vitesse, elle doit venir assez facilement. Éventuellement, essayez de lui donner du jeu en la pivotant ou en la secouant avec modération pour la désolidariser. Sinon c'est que vous avez oublié une vis. Attention, il faut la sortir quelques centimètres horizontalement avant de la basculer, à cause de l'arbre au centre de la boite (voir photo).

Victoire? OK, apéro, ça suffit pour aujourd'hui.

 

tuto23.jpg

 

tuto23b.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA REPOSE

 

Si vous faites un échange standard, comparez vos boites et vérifiez chaque détail. Par exemple, 2 orifices n'avaient pas été taraudés sur ma nouvelle boite. La référence était strictement la même, JH3/160, mais elle devait venir d'une Logan sans direction assistée, les 2 fixations ne se trouvant pas au même endroit. J'ai taraudé, dans l'aluminium c'est du beurre.

Vérifiez aussi que les bagues de centrage (flèches rouges) sont présentes.

 

tuto23c.jpg

tuto23d.jpg

A y être, j'en ai profité pour refaire l'embrayage, ce que je vous conseille et qui fera l'objet d'un prochain tutoriel. Changez au moins la butée. Bon, assez de blablas. La batterie est en charge? Alors au boulot, on remonte!

 

1/ Ne pas graisser l'arbre d'embrayage, sur ce modèle c'est à ne surtout pas faire. Si vous n'avez pas de chèvre ou cric de boite, il faudra être 2 pour présenter la boite parfaitement dans l'axe, à la sangle ou au cric, voire les 2. Accouplez la boite. C'est pas évident, il faut être patient. En aucun cas elle ne doit rentrer en force; massette, pied de biche, tournevis et autre instrument de torture sont bannis. S'il manque 1 cm, n'essayez pas de finir en revissant jusqu'à ce que ça rentre. Cherchez l'axe, le trou, l'horizontalité. Si vous avez refait l'embrayage, contrôlez le centrage du disque d'embrayage, sinon n'y touchez pas. Dégrippez à peine les bagues de centrage si elles sont rouillées. Reposez-vous 5 minutes puis reprenez. Et à un moment, tout à coup, le miracle va avoir lieu...

2/ Reposez les goujons en les serrant à 0,8 N.m, leurs écrous à 44 N.m, les vis inférieures à 44 N.m, les fixations supérieures.

3/ On repose le support pendulaire (vis de fixation du support sur la boîte de vitesses à 62 N.m).

4/ Démontez la poutre de support.

5/ On va remonter le berceau. Pour cela, à moins d'être 3 ou 4 costauds, le mieux est d'y aller avec crics et cales, en guidant le berceau avec 2 tiges filetées vissées à l'avant (environ 50cm, du 12mm), qu'on remplacera une fois le berceau en haut par les vis d'origine. N'oubliez pas que l'arbre droit de transmission passe dans le palier relais. Et attention aux canalisations de frein arrière! Les 4 vis du berceau se serrent à 105 N.m.

Puis vous pouvez refixer le bouclier avant sur le berceau (vis torx par en dessous).

6/ Reposez le démarreur (2 vis de fixation à 44 N.m, écrou de solénoïde à 5 et écrou du câble à 8).

7/ Reposez la vis de fixation de la bride d’échappement sur la béquille du catalyseur (21 N.m).

8/ Reposez la biellette de reprise de couple avec son renfort, à 105 N.m.

9/ Reposez le boîtier de direction (105 N.m). Vu que je n'ai pas pu passer de douille, je me suis contenté de serrer fort avec ma clé mixte rallongée.

10/ L'embrayage: On rebranche la canalisation sur le récepteur d’embrayage.

Pour purger avec la butée d'origine qui a une valve de purge sans vis, je vous renvoie à votre RTA car ce tuto deviendrait interminable. Si vous avez eu la judicieuse idée de changer la butée hydraulique et que vous avez opté pour une marque qui possède une valve de purge avec une vis (comme la LUK), voici la procédure:

- Si vous avez un auto-purgeur, ouvrez le réservoir de liquide de frein, calez la pédale d'embrayage en position haute, remplissez le bidon de l'auto-purgeur de DOT4, branchez l'auto-purgeur sur le réservoir puis mettez le circuit en pression avec une roue de secours peu gonflée (1 bar ça suffit, maxi 1,3bar, trop gonflé l'embrayage ne va pas aimer). Vérifiez le niveau de DOT4 dans le bidon.

Sur la butée hydraulique, dévissez avec une toute petite clé de 8 la vis de purge (vous y avez raccordé un tuyau pour l'écoulement) jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulle. Resserrez la vis de purge. Débranchez l’auto-purgeur en commençant par la roue de secours, faites le niveau du réservoir, refermez-le. Ensuite seulement, appuyez une dizaine de fois sur la pédale d'embrayage. Recommencez la purge pour vérifier qu'il n'y a plus de bulles.

-Sans auto-purgeur, il faut être deux. La purge manuelle s‘effectue suivant le cycle suivant: Actionner la pédale d‘embrayage, ouvrir la valve de purge, maintenir la pédale d‘embrayage actionnée, fermer la valve de purge, relâcher lentement la pédale d‘embrayage. Répétez ce cycle une vingtaine de fois pour une purge complète, le niveau de liquide ne doit jamais passer en dessous du repère minimum du réservoir pendant la purge.

11/ Coté passager, on accouple la transmission, ça s'emmanche facilement. Je n'ai pas changé le jonc d'arrêt (il est préconisé de le faire par principe), Renault ayant été incapable de m'en fournir un et leur mécano m'ayant pris pour un maniaque, j'ai renoncé. Le mien n'était pas abimé. De même pour les joins spi de différentiel, vérifiez visuellement leur état si la boite n'est pas neuve ou refaite.

On remonte la bride du palier relais de transmission (21 N.m), les boulons du pied d’amortisseur (105 N.m), la rotule de biellette de direction (écrou à 37 N.m), l’étrier de frein (105 N.m).

Puis on repose la vis de fixation du tirant de berceau sur la caisse (21 N.m), et on rebranche le connecteur ABS.

12/ Coté conducteur, on repose la canalisation de direction assistée (si votre voiture l'a, évidemment), puis les tresses de masse sur la boite de vitesse et la vis de fixation supérieure du tirant de berceau. Tout ça à 21 N.m.

On accouple la transmission, puis on repose, comme tout à l'heure, pied d'amortisseur, rotule, étrier.

On rebranche le connecteur ABS et le capteur de marche arrière.

13/ Reposez les arrêts de gaines des câbles de commande sur la boîte de vitesses, les câbles de commande de vitesses sur la boîte de vitesses. Les agrafes sont dures à remettre, j'ai utilisé pince à raccord de carburant, petite pince-étau et tournevis, tout cela avec parcimonie parce que le plastique... Il est impératif que les agrafes soient parfaitement remises, sinon vos gaines ne tiendront pas.

14/ On repose le capteur de vitesse véhicule (ou on le rebranche si vous l'avez laissé), ainsi que son cache protecteur en métal. On rebranche le capteur de vitesse moteur.

15/ On repose le vase d'expansion (vis à 8 N.m), le faisceau moteur sur la boîte de vitesses, les fixations du faisceau électrique sur la boîte de vitesses, le conduit d'air turbo/échangeur (2 colliers + la fixation sur la boite).

16/ Et maintenant le calculateur (écrous à 8 N.m) et ses 3 connecteurs, puis le protecteur du calculateur et de nouvelles vis (8 N.m). On rebranche le connecteur du boîtier de préchauffage.

Ensuite on repose le bac sous batterie, l’écrou de fixation de la tresse de masse sur le coté (8 N.m). Vérifiez que tous les branchements électriques on été faits. Quand c'est le cas, reposez et branchez la batterie (au repos depuis au moins 1 heure si vous en avez profité pour la recharger).

17/ Reposez les roues avant, descendez la voiture à plat, resserrez les boulons de roues.

18/ Vérifiez que la vis de vidange de boite est présente avec son joint de 16mm. Remplissez la boite de vitesse par le papillon sur le coté (photo plus haut, flèche jaune) avec un entonnoir et un tuyau (orifice de boite étroit!) d'huile ELF TRANSELF NFJ 75W/80 (2,8 litres sur le papier, achetez 3 litres). Remplissez lentement jusqu'à ce que le niveau soit à fleur et déborde. Refermez avec le papillon.

19/ Refaites une dernière inspection du véhicule. Prenez le temps, vérifiez les durites, les faisceaux, l’absence de fuite. Il ne doit rester sur l'établi que les pare-boue et la tôle de protection du moteur, on verra ça après le petit tour d'honneur.

20/ Le champagne est au frais? Alors prenez place au volant. Point mort (normalement il y est déjà), contact, on démarre le moteur. Ça ne part pas? Vérifiez le démarreur, la batterie, les branchements...

Le moteur a démarré, OK. Laissez-le chauffer 2-3 minutes afin que le brassage de l'huile de boite se fasse, et allez voir s'il n'y a pas de fuites. Puis débrayez (on enfonce la pédale) doucement et embrayez sans passer de vitesse. Tout est normal ? Parfait, on y va, enlevez le frein à main, passez tranquillement la première et démarrez. Et là, miracle, la voiture avance toute seule... c'est une sensation délicieuse.

Si vous avez été scrupuleux depuis le début, et malgré la masse de boulot réalisé (j'avoue que c'est un peu impressionnant), il n'y a aucune raison pour que ça se passe mal. SAUF:

- si la boite achetée à la casse est défectueuse.

- si la boite a été rentrée en force.

- si la purge d'embrayage est mal faite.

- si vous n'avez pas mis d'huile.

Bien, la voiture a démarré, vous avez fait votre tour d'honneur en passant toutes les vitesses, y compris la marche arrière, en hurlant à tout le quartier votre bonheur d'être un surhomme, et êtes revenu sagement vous garer. On termine:

21/ Vérifiez la pression des pneus et mettez la voiture parfaitement à plat. Attendez une vingtaine de minutes puis ouvrez le papillon latéral de la boite de vitesse. Il y a fort à parier que ça va couler un petit peu, mais ça ne veut pas dire qu'il y a trop d'huile. En roulant l'huile est allée se répandre dans tous les interstices, et il faut niveler de nouveau avec entonnoir et tuyau. Quand ça déborde à nouveau on referme. S'il y en a à peine trop dans la boite pas d'angoisse, la boite possède son reniflard.

On remonte les pare-boue et la tôle de protection, le frigo vous attend. Faites sauter le bouchon.

 

NB: Allez-y doucement les premières semaines en passant les vitesses, un rodage est nécessaire.

Et si vous avez des questions, n'hésitez pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:jap: Merci pour les encouragements.

 

En ce qui concerne les photos, et plus particulièrement la repose, j'avoue une certaine retenue, ç'aurait été pratiquement les mêmes qu'à la dépose, excepté (petit oubli) la repose du berceau avec vis filetées.

D'un autre coté, je lis tellement de tutos qui s'achèvent par: "Pour la repose c'est la même chose à l'envers" et puis basta/débrouillez-vous dans la joie, alors qu'en fait ce n'est souvent pas vrai, j'ai tenu à décrire la repose.

Et en ce qui concerne la dépose et repose de la boite elle-même, on avait vraiment un gros gros chat à fouetter, il aurait fallu une personne supplémentaire uniquement pour prendre des photos, désolé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouvelle précision: Au point 2, concernant les 4 vis du calculateur, voici ce que préconise la RTA de chez Renault:

 

Nota :

Ceux-ci sont des vis antivol, non démontables.

Perçer ces vis à l’aide d’une perçeuse coudé

pour les déposer.

 

En tout cas, n'allez pas trop loin avec la mêche!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1/ Les cannelures sont nickelées et de ce fait doivent être montés à sec. Cela étant dit, si l'embrayage n'a pas été refait, une toute petite pointe de graisse haute performance contenant du MoS2, résistante aux températures élevées et au vieillissement, c'est pas la fin du monde. Mais:

2/ Moins il y aura de graisse mieux ça vaudra, par principe.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ano278Sx

Bonjour Lesauvage ,

 

Un grand merci pour ce super tuto , qui a été mis dans un classeur et qui m'a servit sans aucun doute pour le changement de boite de ma Logan , exactement la même voiture . Sans ce tuto , je ne crois pas que je me serais lancé .

 

Ca été long , assez difficile ... mais maintenant ma Logan de 300 000 kms a retrouvé une 2ème jeunesse .

 

Je vais raconter un peu mon expérience :

Dans une veille grange berrichonne sans électricité , terre battu au sol , je rentre en marche avant ( je n'ai plus de marche arrière ) . Je vais galérer tout le temps avec le manque de lumière , la voiture faisant barrage à la lumière de la porte géante de grange ... On prend les lampes torches avec batteries , ce sont elles qui vont décider du temps à passer par demi-journée .

 

Je mets la voiture sur cale ...

 

On suit le tuto pas à pas , tout est bien expliqué . Première grosse épreuve , le cardan conducteur ... On tire , on fait levier ... rien a faire . Je passe coté passagé , la bride du pont relais défaite , le cardan vient tout seul . ( Je remarque après qu'il ne sont pas fichu pareil car coté passagé c'est la bride qui le tient , conducteur c'est un clips en bout de cardan qui le tient et qui rend le démontage difficile ) . Je regarde sur interner , tout le monde parle de burin ... le tuto le déconseille .. tant pis , je tente le burin ... et là miracle !

Grosse difficulté sur le boulon du boitier de direction ... mais ça passe !

Le berceau se démonte , je cale , je bidouille ... je m'en sors !

 

Je soutiens le moteur au palan grâce a une poutre et 2 tréteaux .

Démontage de la boite ... ça ne vient pas ... merde !

J'ai oublié les 2 boulons supérieurs , j'ai lu trop vite le tuto , je les avais oublié !

La boite vient bien , accroché a un autre palan , elle descend avec 2 doigts .

 

Je trouve 2 boites d'occasion , 250e et 110 000 kms / 180e et 186 000 kms .

Je prends la moins cher ... on verra !

Je démonte l'embrayage avec la peur de bien centrer le nouveau disque ...

L'embrayage est très peu usé , impressionnant ! mais tant pis je rachète un kit complet neuf . ( 130e )

 

On remonte tout ! ça va pas mal ... avec le palan ...

 

Au fait ,sur la boite d'occas , ils se sont pas fait chier ! la commande embrayage est découpé , le cardan conducteur découpé et non désaccouplé et le support/récepteur en plastique des câbles de vitesse cassé . On devine donc par ce fait ou se trouvent les difficultés de démontage !!!

 

Le remontage se passe bien , je passe 1h sur une rotule de direction , l’écrou ne rentre pas car bibi a tapé au marteau ...

La purge de l'embrayage très chiante , on fait appelle au fiston de 9 ans pour embrayer / relacher ...

On démarre ! ça ne démarre pas ... la pompe désamorcé , je ne sais pas pourquoi ... je réamorce tout , les injecteurs pissent du gazoil ... ça ne démarre pas ... merde !

Le voyant de préchauffage ne s'allume pas ... je démonte une bougie , elle ne marche pas ... ça vient du relais , d'un fusible ... Purée , j'ai omis de remettre la masse du relais ... Du coup tout remonte dans l'ordre ...

Et c'est parti !!! toutes les vitesses passent , plus de bruit de roulement ... La pédale d'embrayage encore un peu mole , il doit y avoir encore un peu d'air ...

 

Un grand merci encore , à l'occasion , si tu passes dans le Berry fait moi signe , j'te dois un bon coup !!!

 

Mes amitiés ,

 

Rémi VANDANGEON

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ano773Iw

Ca me fait bien plaisir! Au moins un tuto qui n'aura pas servi à rien!<br>Je lis que tu as galéré pour désaccoupler le cardan coté conducteur et que ça a fini au burin. J'avoue qu'en faisant levier avec ma clé fine, c'était venu facilement, sans forcer. Bon...<br>Depuis, j'ai changé l'embrayage d'un Peugeot Expert. Pas facile non plus, différent. Bref, quand on en a fait un...<br>Merci !<br><br>

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Très bon tuto bien détaillé, merci :bien: Je viens de finir de changer l'embrayage d'un ami qui a la même voiture que moi, une Sandero GPL, voici un retour d'expérience avec ce modèle.

Au niveau du temps, il m'a fallu une journée qui s'est finie tard, je l'ai fait seul dans un box de stationnement (pas évident d'avoir de la place en région parisienne) sur chandelles et sans palan.

Par rapport au tuto de Lesauvage, voici les différences pour une Sandero GPL avec un moteur 1.4 MPI (K7J) et une boite JH1 053.

Première chose à faire, de la place au dessus de la boite, et avec le système GPL, il va falloir démonter des choses. Après avoir déconnecté la batterie, dégager le câble rouge au dessus des calculateurs, son support et sa patte de fixation.

On peut alors avoir accès à l'ECU GPL, qui est juste devant l'ECU principal.

ECUGPL.jpg

On retire les 2 écrous à l'extrémité de son support et on le dégage vers le bocal de DA sans le déconnecter. J'ai choisi de garder le support de batterie et de ne pas sortir l'ECU principal, il y a assez d'accès pour ensuite retirer les vis du support de boite.

On peut maintenant s'attaquer au vapo détendeur. Pour le libérer, il faut retirer l'écrou de sa patte de fixation avec une clé de 17. Attention à ne pas perdre les 2 rondelles et à bien les remonter quand tout sera fini. Le vapo détendeur reste à sa place mais on pourra le bouger librement ensuite. J'ai aussi démonté le bocal de LDR de son support.

Ensuite, on suit le tuto de Lesauvage. Bonne nouvelle, sur les JH1, le cardan gauche sort à la main sans problème.

Pour descendre le berceau, j'ai défait la sortie d'échappement au niveau du moteur, les 2 sondes lambda et le support de ligne d'échappement en caoutchouc. Accrochez la ligne pour ne pas que ça pendouille trop bas. Ensuite, j'ai descendu le berceau avec 3 crics et je l'ai décalé.

Pour les vis de la crémaillère de direction, je suis passé par le haut, avec une rallonge de 70cm et un cardan, je trouve ça plus facile.

Pour le démarreur, il y a 2 vis bien visibles mais aussi une 3ème qui est bien planquée et du côté boite de vitesse. Pas évidente celle-là avec toutes les durites de LDR et GPL qui trainent, il faut y aller au toucher ! J'ai juste dégagé ensuite le démarreur sans le déconnecter.

Pour sortir le support de boite, sous le support de batterie Dacia a fait un trou pour attendre la troisième vis, bien pratique.

On défait les vis du tour de boite, on déconnecte ce qu'on trouve (ne pas oublier les capteurs notamment celui de PMH, le câble d'embrayage, la tringlerie qui ne se retire qu'avec une vis...). La boite repose ensuite sur des tétons et on peut se glisser en dessous pour sortir la boite seul.

Pas de surprise ensuite, on change le disque d'embrayage, le mécanisme, la butée, on graisse, on nettoie la boite et on remonte tranquillement en respectant les couples de serrage.

C'est pas mal de boulot pour une journée mais ça me plait en ce moment la mécanique :tourne:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans l'absolu, pour juste changer un embrayage, il devrait être possible de décaler de quelques centimètres la boite sur le côté en la posant presque sur le triangle de suspension, mais c'est au prix d'une accessibilité très très limite. Bref, une belle galère.

 

Une autre solution, dévisser le berceau d'un seul côté (celui de la boite) et juste desserrer l'autre côté. On peut ensuite faire glisser la boite de vitesse dans ses bras. C'est la technique de plusieurs mécanos en Russie, mais il faut savoir réceptionner une boite qui pèse plus de 30 kg. Sûrement pas la technique à conseiller pour une personne qui se lance pour son premier embrayage ou changement de boite.

 

La dépose du berceau semble donc une étape incontournable et c'est la méthode du manuel d'atelier et de la RTA. Au final, ce n'est pas si long que ça, ce berceau n'est tenu à la plateforme que par 4 vis

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, il faut bien s'y résigner! la facture chez un pro grimpe, j'ai un comparo qui donne le prix des pièces, certaine BMW sont moins chère pour cet opération.

 

Vu que je bosse tout seul, je démonterai les train avant de le descendre, c'est du poids en moins.

 

En moyenne il fatigue a combien de kilomètre ce gaillard là ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, beaucoup de BMW sont en propulsion avec un moteur longitudinal et la boite de vitesse est très accessible. Sur nos voitures à moteur transversal, pour changer un embrayage, 90 % du temps de l'opération, c'est dégager des trucs pour avoir accès à la boite.

 

Difficile de donner des moyennes pour changer un embrayage sur une Sandero / Logan, cela dépend de la conduite, du type de parcours... Sur la voiture de mon pote, l'opération a été faite à 114 000 km, mais on peut dépasser les 200 000 km avec l'embrayage d'origine en faisant attention. Après, c'est vrai que ces embrayages ne sont pas des plus costauds, comparé aux BMW notamment pour reprendre cet exemple.

 

Le prix de la pièce est en revanche très abordable je trouve, le kit embrayage complet valant une cinquantaine d'euros pour une Sandero / Logan. Du côté des voitures bavaroises, c'est souvent trois fois plus cher.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

merci pour le tuto ! top ! ça va franchement m'aider ! je fais déjà moi-même ma courroie de distri, les amortisseurs et pas mal d'opérations, je vais prendre du grade (ou pas !) en faisant boite et embrayage :bien:

 

Je vais devoir me lancer bientôt (MCV Blackline 2010 et 245.000 kms...la boite ronfle comme un bucheron) et j'ai quelques questions :

 

- faut il un outil de centrage pour poser l'embrayage ?

- je n'ai pas compris le désacouplage du cardan conducteur :??: ? faire levier suffit ? mon garagiste utilise un simple démonte pneu pour faire levier ..

 

- comment être sur de choisir la bonne boite ? j'ai une JR5 mais sur un site de casse nationale, on dirait qu'il y a plusieurs modèles...je ne voudrais pas me gourer ! je ne sais pas trop où est l'étiquette sur la boite ? :ange:

 

merci d'avance pour les infos !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Sébastien,

 

- Un outil de centrage n'est pas indispensable mais tout de même très pratique. La plupart du temps, il y en a souvent un en plastique livré avec le kit d'embrayage, sinon on trouve des centreurs universels sur le net.

 

- Si la JR5 est comme une JH1, le cardan vient en tirant dessus gentiment, si c'est comme une JH3, il faudrait faire levier sur au moins deux points opposés pour éviter d'abîmer le cardan. Mieux vaut éviter le démonte pneu.

 

- Il y a une étiquette sur le carter de la boite qui est visible après avoir retiré la protection sous moteur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Ano605YG

Bonjour Sébastien,

 

- Un outil de centrage n'est pas indispensable mais tout de même très pratique. La plupart du temps, il y en a souvent un en plastique livré avec le kit d'embrayage, sinon on trouve des centreurs universels sur le net.

 

- Si la JR5 est comme une JH1, le cardan vient en tirant dessus gentiment, si c'est comme une JH3, il faudrait faire levier sur au moins deux points opposés pour éviter d'abîmer le cardan. Mieux vaut éviter le démonte pneu.

 

- Il y a une étiquette sur le carter de la boite qui est visible après avoir retiré la protection sous moteur.

 

 

Merci !! ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci à l'auteur de ce tuto, sans lequel je ne me serais pas lancé !

 

donc changement de boite de vitesses sur un MCV blackline de 2010.

symptôme : bruit de claquement lors des accélérations, diagnostic : boite HS confirmé par deux mécanos sérieux et compétents.

 

j'ai donc acheté une boite d'occas JR5-147 dans mon cas pour 320€ et moins de 100.000 kms.

le kit embrayage avec butée acheté pour 84.20€ (avec une assurance erreur de commande de 3.20€ de plus)

3 litres d'huile de boite ELF NFJ 75W80 pour 24.30€

1 litre de liquide de frein pour 6.50€ (tout ça chez Mister)

1 outil de centrage sur Amazone pour 29.98€

un total de 468.18€ en pièces et ingrédients.

 

 

installation mcv.jpg

 

installé dans un hangar sur des chandelles poids lourds (12 T) avec des bastaings en sécurité

 

notez la position de la prise d'air de la boite à remettre au même endroit

 

poistion mise à l'air boite.jpg

 

la plaque de protection du calculateur était différente que celle décrite dans le tuto : un écrou à dévisser et c'est tout

 

IMG_7344.jpg

 

le soutien moteur lors du retrait des supports moteur était fait maison

 

IMG_7352.jpg

 

ça c'est globalement bien passé même si j'ai passé 3 jours et demi sur cette voiture à raison de 9h/jour (je ne sais pas où sont les 5h30 données chez renault pour ce changement !!)

j'ai pris mon temps, j'ai étiqueté mes connections...bref je ne me suis pas dépêché !

j'ai démonté et remonté le berceau seul avec un tire palettes et des palettes plus des bastaings.

j'ai eu la chance d'avoir une servante FACOM pro mise à ma disposition et ça m'a aidé notamment sur les embouts de bielettes avec empreintes en étoile.

 

les cardans ne sont venus qu'avec un coup de masse en utilisant une sorte de cale de forme triangulaire que nous avons passé derriere les cardans : plus on tapait les formes en triangle, plus ça poussait le cardan qui a fini par sortir d'un coup sec. Faire levier avec une barre n'a pas marché.

je les ai par contre remonté sans aucun problème.

 

l'embrayage a été un grand moment car le centreur me donnait un résultat qui ne me paraissait pas parfait. j'ai replacé mon centreur, et de visu j'ai corrigé légèrement en poussant le centreur vers le haut pour avoir un centrage parfait. (l'ancien sur la photo, peu usé finalement)

 

IMG_7354.jpg

 

la purge de l'embrayage : je recommande de posséder un eazybleed ! sans ça c'est une galère sans nom !!

prévoir un litre de DOT 4 pour purger sans se poser de question sur la quantité restante de liquide disponible.

il m'en a fallu un bon demi litre (nouvelle butée vide)

 

ATTENTION !!!!

j'ai eu quelques soucis au remontage !

RETEX :

 

- erreur 1 : boulon de batterie + mal serré

vérifiez donc vos serrages au remontage car on est fatigué et on peut aller trop vite ou être distrait

 

- erreur 2 : la durite d'air de l'intercooler au turbo était mal clipsée !

j'ai donc fait mon premier essai avec une perte de puissance et un sifflement...

la durite possède un clip qui doit faire "clac" lors de sa remise en place, je ne l'avais pas suffisamment ouvert ce clip pour qu'il passe et se fixe sur le turbo.

 

- erreur 3 : il y a 3 masses à rebrancher (3 !!). une sur le coté de la batterie, une sur la boite de vitesse (visible du coté conducteur) et une autre derrière les durites de refroidissement sur un support qui soutient deux tuyaux de liquide de refroidissement (au milieu droite de la voiture). elle est planquée derrière les durites !

je l'ai zappé ! du coup si la voiture fonctionne niveau conduite mais qu'elle déconne quand vous branchez la clim (ventilateur qui se met à tourner légèrement par saccades, clim qui claque mais ne fait pas de froid, durite de clim chaude au lieu d’être froide) c'est que vous avez oublié cette masse !

une fois remise tout rentre dans l'ordre.

 

j'ai effacé les codes erreurs que j'ai rencontré avec un boitier EODB. Ras depuis.

 

ma boite était effectivement bien malade :

 

IMG_7356.jpg

 

je suis content d'en être sorti et que ça fonctionne mais ce fut un gros boulot !

 

bon courage à tous et encore merci à l'auteur du tuto :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à Tous,

 

Super tuto, propriétaire d'une sandero Stepway 1.5 DCI (2010), cela m'a permis de changer l'embrayage à 280 000 kms.

 

Pas de grosse galère, à part le déboitage du cardan Gauche résolut en glissant 2 démonte pneus entre le cardan et le carter de différentiel.

 

Concernant l'accessibilité des 2 vis de fixation crémaillère sur le berceau, j'ai réussi à les avoir par le haut moteur avec la douille+ cardan+3 rallonges:

Pour la vis de droite (coté distrib), il faut démonter la boite à air (ca prends 2 mn) :

 

 

IMG_20200507_182139-ConvertImage.jpg

 

vu de dessous :

 

IMG_20200507_182151-ConvertImage.jpg

 

Pour la vis de gauche (coté BV), on y accéde en passant entre le maitre cylindre et la boite à air :

 

IMG_20200507_181637-ConvertImage.jpg

 

vu de dessous , positionné en arrière du berceau :

 

 

IMG_20200422_163054-ConvertImage.jpg

 

Concernant le berceau, j'ai opté pour le démontage des 2 portes moyeux, le gain de poids n'est pas négligeable, loin de là, en plus , cela m'a permis de checker les roture de pivot.

 

 

J'ai également amélioré l'élinguage de la boite pour le remontage: en plus de l'accroche principale, j'ai rajouté 2 autre points d'accroches sur les 2 vis de fixation du support de silent bloc. en réglant ces 2 pts, cela m'a permit de mettre la boite parfaitement orientée (par rapport aux 2 pions de centrage et à son horizontalité) et la mise en place s'est faite comme papa dans maman:

 

 

 

IMG_20200428_153208-ConvertImage.jpg

 

Le point d'ancrage principal est derrière celui au centre de la photo (désolé), les 2 points d'accroche supplémentaires sont équipés de tendeurs à vis me permettant de rallonger ou raccourcir la chaine , cela règle l'assiette de la BV.

 

J'ai réalisé le centreur avec 3 tubes de cuivre emboités : diam 20 ( diam du disque embrayage) emboité dans du diam 18, lui même emboité dans du diam 16 (diam alésage vilbrequin.:

 

 

IMG_20200504_164913-ConvertImage.jpg

 

et enfin , j'ai purgé la butée hydraulique avant de finir de tout remonter la "quincaillerie" histoire de bénéficier de la place existante, c'est pas du luxe quand il faut mettre la clé à oeil de 8 sur la vis de purge (pas de photo).

 

En espérant que cela aide les prochains à ce lancer dans le démontage de BV.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...
Aller en haut de page