Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

Anecdotes et faits d'histoire de Zygomard et de Visa club


Messages recommandés

  • Réponses 812
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

:coucou: Bonsoir tout le monde

 

Tiens j'ai pensé à notre discussion sur les croque-morts, il y avait une émission consacrée à cette profession sur Arte. Ils ont suivi les périples d'un croque-mort serbe. :oui:

 

 

a3quattros-line.gif.ccdfd37f8991104000cc1d24c6559ac3.gif Maya

 

c'est pas le genre de chose que je veux connaitre 1506430399_ae92.gif.cb8e7e35918f36d6f621f4ce0ba3b4c1.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[h1]L’origine du Carambar : du caramel en barre[/h1]

Ce bonbon allongé mélangeant caramel et cacao est né en 1954 dans la banlieue de Lille.

Le bonbon Carambar aurait été créé en 1954 par le responsable de la production et le directeur de l’usine de la société Delespaul-Havez à Marcq-en-Barœul (banlieue de Lille). Selon le site web de Carambar, ils décidèrent de mélanger un surplus de cacao avec du caramel. Une machine déréglée aurait donné des bonbons plus longs que d’habitude.

 

 

 

http://www.anecdote-du-jour.com/wp-content/images/2009/06/carambar-barre-caramel.jpg

 

Si ce concours de circonstances est peut-être plus une légende qu’un heureux hasard, c’est en tout cas la forme et le composant principal du Carambar qui lui ont donné son nom. Un caramel en forme de barre : Caram’bar. En 1972, le bonbon devient Super Caram’bar, perd son apostrophe en 1977, puis devient Carambar tout court en 1984 !

Au début, les papillotes enveloppant les Carambar contenaient des points permettant de gagner des cadeaux. Ce n’est qu’en 1969 qu’apparurent les histoires drôles, les fameuses blagues Carambar.

 

Découvrez également l’origine du nom du réglisse Zan et de la fraise Tagada.[h5]Sources : Carambar.fr, Wikipédia

Illustration : de bien bons carambar (Xell pour WikipédiaCreative Commons)[/h5]

 

feel-31.gif.a9991c25ceee1bd0ed78c3cbe077f8df.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce son est inoubliable, j'attendais l'entracte pour les miko et les cacahouètes anthony921.gif.1eb680e9ad53cef1b1a9e1562052bbdd.gif

 

Oui, c'était une autre époque.

 

 

La femme est l'avenir de l'homme, on en sort bébé et adulte, on n'a plus qu'une envie c'est d'y retourner, la meilleure sortie de la vie est aussi la meilleure entrée du plaisir anthony921.gif.1eb680e9ad53cef1b1a9e1562052bbdd.gif

 

C'est tellement vrai en fait :W

 

Pas mal. :jap:

 

 

 

 

picpat54.gif.b1100e26b02a028a9648c0455028ad4b.gif Zygo

 

Tu nous fais découvrir un nouvel Amiens :D

 

Avec de bien belles photos.

 

 

En voilà une façon d'anecdoter qu'elle est intéressante !

 

 

nadiya07.gif.f9df5317cccbf67bf8f0478fcfbb71f3.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

anecdote du soir

 

 

Archéologie sibérienne

 

120.jpg

 

En Sibérie, des chercheurs ont exhumé du pergélisol deux lionceaux des cavernes dans un état de conservation exceptionnel, avec leur pelage. C’est la première fois que l’on découvre en chair et en os ces félins qui n’étaient connus que par de rares fossiles et par les représentations dans les fresques de grottes comme celles de Lascaux ou de Chauvet-Pont d’Arc.

C’est dans le journal Siberian Times qu’est parue la nouvelle en attendant une publication dans une revue scientifique. Des chercheurs de l’académie des sciences de la république de Sakha (la Yakoutie, au nord-est de la Sibérie) y décrivent la découverte dans le sous-sol gelé (pergélisol, ou permafrost) de plusieurs animaux, dont un petit mammouth laineux baptisé Yuka.

 

121.jpg

La découverte de Yuka, mammouth laineux juvénile bien conservé suggère que les humains anciens « ont volé" le mammouth de la chasse des lions, disent les scientifiques.

Bernard Buigues de l'organisation Mammuthus a acquis le mammouth congelé des chasseurs de défenses en Sibérie. Les scientifiques terminent une évaluation initiale de l'animal, connu sous le nom Yuka, en Mars 2012.

 

122.jpg

Les blessures indiquent que des lions et les humains peuvent avoir été impliqués dans la mort de l'animal antique. En analysant les dents et les défenses, l'estimation de l'équipe Yuka était âgé d'environ deux ans et demi quand il est mort.

 

124.jpg

Cette région fournit depuis plusieurs années des restes d'animaux très bien préservés et dont les âges se comptent en dizaines de milliers d'années dont deux bébés mammouths, Khroma et Liouba.

Khroma et Liouba sont deux bébés mammouths trouvés dans le pergélisol arctique à la fin des années 2000. Une équipe internationale de paléontologues a percé quelques-uns de leurs secrets au moyen des rayons X. Le bilan de plusieurs années d’études, accompagné par 30 images inédites prises au scanneur, vient d’être publié:

 

126.jpg

Khroma, comme on l’appelle désormais et un autre bébé trouvé par des éleveurs de rennes en mai 2007, dans la péninsule de Yamal, sur les bords de la rivière Yuribei en Sibérie nord-ouest a été examiné de la même façon par une équipe états-unienne.

Il s’agissait d’une femelle nommée Liouba, décédée très jeune environ un mois après sa naissance. Une méthode d’études de la croissance des dents a permis de déterminer que les deux mammouths sont nés au printemps. Ils appartenaient à deux populations séparées par des milliers de kilomètres, mais qui ont toutes les deux vécus voici 40.000 ans.

 

125.jpg

Liouba et Khroma se sont avérées être les spécimens de bébé mammouth les plus complets et les mieux conservés jamais trouvés. Un bilan de leur étude à l’aide des scanneurs a été publié récemment, conjointement par des équipes russes, française et états-unienne dans Journal of Paleontology.

Khroma a toutefois été trouvé en moins bon état que Liouba. Elle est restée conservée dans le pergélisol en position verticale, de sorte que lorsqu’elle fut retrouvée, des prédateurs comme les renards arctiques avaient déjà fait disparaître des parties de sa trompe et de son crâne, ainsi que la bosse de graisse qui devait probablement recouvrir l’arrière de son cou. Le scanneur a permis de découvrir que la taille du cerveau de Khroma était légèrement inférieure à celle d’un bébé éléphant du même âge, ce qui suggère l’hypothèse que le temps de gestation chez les mammouths était plus court que chez les éléphants.

 

127.jpg

Dans le cas de Khroma, des sédiments grossiers furent retrouvés dans sa trompe et sa gorge, mais malheureusement pas dans ses poumons, non conservés. Sa colonne vertébrale fracturée indique une chute. On peut donc penser qu’elle était au bord d’une rivière et qu’un effondrement de la berge l’a précipitée dans l’eau. Remarquablement, son estomac contenait des restes très bien conservés de lait non digérés et ayant l’apparence d’un yaourt. Sa mère devait l’allaiter moins d’une heure avant sa mort, selon les chercheurs.

 

128.jpg

,

En septembre dernier, le même journal le Siberian Times, avait publié des images exceptionnelles d’un rhinocéros laineux, bébé et baptisé Sasha, daté de 34.000 ans. Cette fois, la trouvaille est unique en son genre : ce sont deux petits lionceaux des cavernes, Panthera spelæa.

Le lion des cavernes, un grand félin disparu

Ce grand félin peuplait les régions du nord de l’Europe et de l’Asie, au milieu des bisons, des rennes et des mammouths ; des fossiles ont également été trouvés en Alaska. Cette espèce, dont les plus anciens fossiles datent de 300.000 ans (c’est le Pléistocène moyen) et qui a complètement disparu il y a plus de 10.000 ans, est très mal connue. Elle semble plus proche du lion que du tigre mais son lien de parenté avec les espèces actuelles est incompris et la possibilité d’en faire une sous-espèce du lion, Panthera leo spelaea, est toujours discutée.

 

129.jpg

Les fossiles sont rares et, pour l’étudier, les paléontologues se tournent aussi… vers les premiers naturalistes, contemporains de ces animaux, qui ont dessiné la faune de l’époque sur les parois des grottes.

Le lion des cavernes a inspiré l'art pariétal

Des représentations assez sommaires sont en effet présentes tout au fond de la grotte de Lascaux et d’autres, bien plus élaborées, font partie de superbes fresques dans celle de Chauvet-Pont d’Arc. En témoigne l’image montrée dans cet article, prise par le préhistorien Jean Clottes.

Sur ces dessins, le lion des cavernes apparaît avec des détails plus ou moins nets, comme, à Chauvet, une queue touffue, un pelage de couleur unie, sans rayures donc, évoquant le lion plus que le tigre, mais, semble-t-il, une crinière absente ou peu fournie chez les mâles.

 

130.jpg

Ces lionceaux ont des choses à raconter sur leur espèce

La datation de ces deux lionceaux de Yakoutie n’est pas précisée, les auteurs indiquant un âge minimal de 10.000 ans. Ces scientifiques ayant choisi de présenter leur trouvaille tout de suite dans un journal grand public, les précisions manquent et nous sont promises pour la fin de ce mois de novembre.

La qualité de la préservation des tissus permettra sûrement une analyse de l’ADN, à même de préciser la phylogénie de l’espèce. Le contenu de l'estomac pourra donner des informations sur la nourriture, surtout si ces jeunes étaient sevrés. Le pelage est très bien conservé et c’est la première fois qu’il est vu. Toutefois, ces deux petits étaient très jeunes et il n’est pas du tout certain que le pelage soit similaire à celui de l’adulte. Nous permettront-ils de mieux comprendre les raisons de l’extinction de cette espèce, attribuée à un réchauffement du climat qui a raréfié les proies habituelles de ces félins, surtout des rennes semble-t-il ?

131 Homme_Lion.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 10.000 ans. C'était mieux avant ?

 

:lol: :lol:

 

 

10.000 ans, ça fait quand même bien loin de nous. :lol: :lol:

 

 

 

 

je crois comprendre le sens de ta question...

 

:lol: :lol:

 

 

Moi aussi, le temps où nous avions des galoches avec des semelles de bois !!!!!!!! :lol: :lol:

 

Mais, ne lâchons rien, ils parlent sans savoir. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
  • Créer...
Aller en haut de page