Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

(Le Topic Officiel) de la PV444 et PV544 (MY44-->MY65) + restauration


bob740

Messages recommandés

Voici l'histoire de la PV444 et de son évolution PV544...

 

PV444.jpg

Source : Volvo Gothenburg Sweden, Christer Olsson - Henrik Moberger

En septembre 1944, près d'un an avant la fin de la guerre, Volvo invita le grand public à assister à une grande exposition qui se tenait au “ Royal Tennis Hall ” à Stockholm. Toute la production de Volvo était présentée, y compris les véhicules militaires. Cependant, la vedette incontestée de cette grande manifestation fut la PV444. Les trois chiffres "4" étaient sensés traduire les quatre cylindres, quatre sièges et quarante chevaux. La nouvelle voiture étant affichée au même prix que la OV4 dix-sept ans plus tôt, soit 4.800 couronnes, la PV444 suscita d'emblée un énorme intérêt auprès de la foule. Annoncée comme une petite voiture, la PV444 avait plutôt legabarit d'une automobile moyenne avec l'habitabilité suffisante pour le conducteur et trois passagers. A l'instar de la légendaire Ford Modèle T, la PV444 était disponible dans toutes les couleurs ... à condition que l'on choisisse le noir ! Il fallut encore attendre trois ans pour que la voiture fut disponible, un délai dû essentiellement à la fourniture problématique des pièces. Rapidement on s'aperçut que le prix de vente annoncé à l'origine était considérablement sous-estimé. Les coûts de production allaient se révéler bien supérieurs à ce qui avait été estimé initialement. La version dévoilée en 1944 allait être produite sans changement majeur jusqu'en 1950. Elle fut alors rebaptisée PV444A.

Au cours de l'été 1950, on vit apparaître une version plus luxueuse qui portait la référence PV444AS. Elle était proposée dans une livrée grise au lieu de noire, son équipement était plus complet, sa finition plus flatteuse avec une sellerie de meilleure qualité. Extérieurement, elle se distinguait par ses pare-chocs renforcés de butoirs et quelques chromes qui ornaient la carrosserie. Cette variante était bien sûr proposée à un tarif légèrement supérieur au modèle standard.

La modèle 1951 (PV444B) fut dévoilé en automne 1950. Six ans après la présentation de la voiture en avant-première, trois ans après son entrée en production, la Volvo avait forcément bénéficié de multiples aménagements. Sachant que le moteur 44 cv avait déjà équipé les ultimes séries de PV444A, les modifications étaient limitées sur le plan mécanique. Toutefois les améliorations les plus notoires concernaient la boîte de vitesse dont le maniement était adouci. Celles apportées au style extérieur étaient plus importantes. Les pare-chocs étaient maintenant réalisés en trois parties et les butoirs équipaient aussi le modèle de base. A l'arrière, la plaque minéralogique changea de place : du couvercle de coffre, elle passa sur le pare-chocs. Sur le modèle "B", on adoptera des indicateurs de direction placés sur le toit, à la grande satisfaction de Assar Gabrielsson qui avait toujours milité pour cette solution. Pour l'intérieur, on avait choisi une sellerie entièrement nouvelle tandis que l'instrumentation était réorganisée. Les cadrans changèrent de place : jusque-là situés au milieu du tableau de bord, ils furent placés face au conducteur.

Le modèle suivant, qui portait la référence PV444C (et PV444CS pour la version spéciale), fut introduit en juin 1951. La principale modification portait sur l'adoption de roues de quinze pouces à la place de celles de seize pouces avec cinq écrous de fixation au lieu de quatre. Les lumières placées dans les portes avant étaient légèrement plus petites.

Introduite en août 1952, la PV444D fut la première de la série pourvue d'un chauffage Volvo (en option).

Une installation électrique plus efficace et plus puissante fut également adoptée. A partir de 1953, le modèle le plus luxueux était livré dans une teinte marron et non plus en gris. Le modèle standard, quant à lui, devait toujours se satisfaire de sa laque noire !

 

La PV444E, lancée en avril 1953, restait très proche de son prédécesseur à l'exception des pare-chocs et du nouveau système de chauffage désormais monté d'origine. Le gris foncé de la version Special des débuts fut remplacé par un gris perle plus clair.

Des modifications significatives furent apportées aux générations PV444H et HS (les lettres F et G ne furent jamais employées). La visibilité fut sensiblement améliorée par l'augmentation de la surface vitrée. Les feux arrières furent placés au niveau de la ceinture de caisse. Une pièce cruciforme, comportant un feu rouge et la plaque d'immatriculation, fut montée sur le pare-chocs arrière. La contenance du coffre arrière fut augmentée et la roue de secours, fut placée debout à droite.

La PV444H (et sa variante PV444HS) représenta un jalon important dans l'histoire de l'entreprise car elle fut la première Volvo exportée aux Etats-Unis. Lancée en automne 1955, elle disposait d'un moteur B14A (une version évoluée du B14B qui avait été développée pour le modèle sportif P19 : elle se caractérisait par son arbre à cames modifié et ses doubles carburateurs SU).

La PV444K apparut en décembre 1955. Elle bénéficiait d'un nouveau moteur de 51 cv et d'une calandre redessinée avec un encadrement chromé aux coins très marqués. Les feux arrière, désormais circulaires, furent abaissés. Volvo créa un modèle "California" particulièrement destinés au marché américain qui ne cessait de se développer. Toutefois, il fut également disponible en Suède dans une version assagie à simple carburateur.

L'ultime génération de cette dynastie incroyablement longue est apparue au début de l'année 1957.

Il s'agissait de la PV444L. La grille de calandre était à nouveau retouchée et arborait un grand "V".

Le changement le plus significatif concernait le moteur (type B16) qui avait été suralézé pour gagner en souffle et en puissance. La version Standard développait désormais 60 cv (soit neuf chevaux de plus que le modèle précédent). La version sportive, toujours disponible en Suède, affichait 85cv (contre 70 précédemment). La suspension fut également améliorée tandis que l'on adoptait des essuie-glaces électriques plus fiables que les modèles précédents.

PV5441958 - 1965

Source : 60 ans d'histoire automobile Björn Lindh

A la fin août, Volvo créa une véritable surprise en annonçant la PV544, une 444 améliorée mise au goût du jour. Il y avait de nombreuses et excellentes raisons pour continuer à produire cette bonne vieille voiture, la plus importante étant sans doute d'ordre économique. La PV544 remporta un succès immédiat, malgré une base datant déjà de quinze ans. Elle dût sa popularité à la PV544 Sport qui exalta l'image du modèle grâce à son moteur B16 à hautes performances. Les ingénieurs de Volvo avaient revu les plus petits détails afin d'améliorer tous les points critiquables de la PV444, comme la mauvaise visibilité et la banquette arrière inconfortable. Le pare-brise, élargi de 22%, était plus haut et plus large. Il était maintenant bombé et la séparation centrale avait enfin disparu. L'intérieur était l'objet de beaucoup de changements. La première innovation consistait en un nouveau tableau de bord rembourré avec un compteur horizontal. C'était en gros le même que celui de l'Amazon. L'accélérateur était de type suspendu, tandis que le frein à main était placé entre les sièges avant. Depuis 1950, les clients avaient le choix entre la Standard et la Spécial, mais là, la gamme fut élargie. La Standard avait un moteur B16A de 60 cv, une boîte 3 vitesses et n'était disponible qu'en noir. La Spécial I avait le même équipement que l'ancienne Spécial, avec des vitres arrières ouvrantes, deux pare-soleil, deux avertisseurs, un allume-cigare, un habillage plus élégant et des baguettes sur la carrosserie, sur les ailes et autour des fenêtres. La Spécial II, qui avait le même équipement que la Spécial I, était munie d'une boîte de vitesses et d'une transmission différente. Elle était disponible en noir, bleu nuit et vert olive et coûtait 10.375 couronnes. Sur le marché suédois, la nouveauté la plus importante fut l'apparition de la PV544 Sport avec le moteur "américain" de 85 cv, les autorités douanières américaines ayant donné leur accord pour qu'elle puisse être commercialisée en Suède sans que cela provoque une augmentation des taxes aux USA. La popularité de la voiture profita également du bruit fait par le carburateur. Le petit filtre à air du double carburateur SU n'avait pratiquement pas d'effet de silencieux et la "musique" qu'il émettait était presque aussi douce aux oreilles des conducteurs que celle des grosses Mercedes à moteur compressé des années 30.

 

La 50.000ième PV444/544 arriva aux USA le 25 janvier 1960 et fût débarquée à Port Newark. Les modifications les plus significatives furent faites en août 1961, lorsque le modèle C fût équipé du nouveau moteur B18 muni d'un vilebrequin à 5 paliers qui était connu comme étant "le moteur de la voiture de sport" sur la P1800. La puissance était désormais donnée en mesure (sans doute du marché américain) et le B18A avec carburateur simple développait 75 cv, contre 90 cv pour le B18D muni du double carburateur SU. Le lancement du modèle C fut également l'occasion d'améliorer le système de refroidissement, de modifier la suspension avant et la direction et de monter un système électrique en 12 Volts. La calandre avait moins de barres et était maintenant ornée d'un emblème B18 rouge.

 

La 544 Spécial était équipée du même moteur associé à une boîte 4 vitesses. Des pneus à flancs blancs, des baguettes d'acier inoxydable et des vitres arrière ouvrantes faisaient partie de l'équipement de série. De plus, les nouvelles couleurs, chamois et gris nuage, étaient disponibles.

 

La PV 544 Sport recevait le B18D de 90 cv associé à une boîte 4 vitesses. Le garnissage du toit était fait de plastique renforcé et la voiture était aussi disponible en rouge rubis très apprécié. Les améliorations de la vieille PV étaient de moins en moins nombreuses et chaque année, les spéculations sur sa prochaine disparition reprenaient. Cependant, la société persévéra avec la PV544D en août 1962. Elle avait des nouveaux cache moyeux avec un V sur fond rouge (comme l'Amazon), de nouvelles couleurs et des parties creuses pulvérisées à l'huile afin de mieux lutter contre la corrosion.

 

La PV544E (août 1963) était équipée d'un éclairage de tableau de bord vert, tandis que la PV544F, apparue en août 1964, était munie de nouvelles roues argentées avec de petites ouvertures de refroidissements ovales et des caches moyeux plus petits, ainsi que de nouveaux emblèmes sur les côtés et sur le coffre.

 

Août 1965, apparition de la PV544G, dont la version Sport était équipée d'un moteur de 95 cv SAE.

A peine un mois plus tard, on annonça que la production allait cesser en octobre de la même année. La PV allait laisser la place à une version simplifiée de l'Amazon 120 Favorit. La dernière PV544 quitta la ligne d'assemblage de l'usine Volvo de Lundby à 3 heures, le 20 octobre 1965. La production totale fût de 440.000 unités, dont 280.000 destinées à la Suède et 160.000 à l'exportation. Il s'agit certainement du modèle le plus important dans l'histoire de Volvo.

"Une meilleure voiture que la Duett ? Il n'y en a pas!"

 

Source : 60 ans d'histoire automobile Björn Lindl

 

La première version, désignée PV445, fut présentée le 9 septembre 1949. Le châssis pesait 725 kg et la charge utile était de 500 à 550 kg selon le poids des superstructures. Les 500 premiers châssis étaient des PV445A. Ils étaient équipés de la même instrumentation et des mêmes pare-chocs que la PV444A. La version suivante fut munie d'un nouveau tableau de bord avec un compteur placé devant le conducteur et des pare-chocs en trois éléments qui équipèrent également la PV444B. Les modifications apportées à la PV444 étaient d'ailleurs généralement effectuées en même temps sur la PV445. La calandre comprenait cinq barres horizontales au lieu de quatre sur la PV444. Le châssis était livré complet, avec la calandre et les ailes avants, les seuils de porte et l'instrumentation. Jusqu'en 1953, Volvo construisait le châssis nu, sans la carrosserie qui était fournie par divers carrossiers. De nombreux châssis étaient exportés, non seulement dans les pays européens, mais également au Brésil, en Uruguay, au Pérou et même aux USA. En dehors du châssis nu, trois variantes étaient finalement disponibles : une fourgonnette tôlée, une fourgonnette dotée d'une vitre latérale et d'une banquette arrière rudimentaire, et enfin un vrai break entièrement vitré doté d'une banquette confortable et pliable. La Duett n'était pas produite à Göteborg. Elle était sous-traitée par une entreprise de Oskarsham qui effectuait l'assemblage final à partir de composants mécaniques envoyés de Göteborg et de pièces de carrosserie réalisées à Olfström. Plusieurs carrossiers différents ont construit des voitures décapotables sur châssis 445. La plupart de celles-ci furent réalisées par Valbo Karosserifabrik près de Gävle, mais Nordbergs de Stockholm construisit au moins un modèle comportant une conception extrêmement curieuse d'aile avant qui revenait sur les portes. Les carrosseries commencèrent à perdre de leur intérêt en 1953, lorsque Volvo présenta ses propres carrosseries. Le dernier châssis de type 445 (n° 4025) fut achevé le 9 mai 1960. Il fut suivi par 169 châssis de type 2101 (qui étaient des variantes de la version la plus récente de la Duett). Le tout dernier châssis nu (n° 4194) fut construit le 17 mai 1962, mais la Duett continua à être produite jusqu'en 1969. La P210P fut la dernière version de la légendaire Duett.

 

 

D'après le journal "l'auto journal" la PV444 avait comme tarif de 950 000 Francs en 1952 et à baisser à 890 000 Francs en 1957.

 

Chaine de montage PV444.jpg

 

A suivre ici, une nouvelle histoire d'une PV444 et bien d'autres je l'espère.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 3,9K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

Mon bon @aymeric-bordelais, moi aussi, je me perds mais surtout noyé dans ce blanc de partout.... De tout manière ce n'est pas nous qui sommes perdus, c'est le forum qui a perdu tout ses fidèles.

Oui, il ne fait pas du tout envie ce forum nouvelle version... Aussi bien visuellement que fonctionnellement. Et la dimension "réseau social" avec les j'aime/triste/... ça donne encore moins envie... 

Salut.   Mets en deux superposés et dans l'autre sens, comme ça, tout le monde saura que ton auto est une Citroen!

Il faut savoir que la P444 n'a pas de châssis et que ce modèle (une première chez Volvo) est constitué d'une carrosserie montée sur un pont avant et un pont arrière avec entre les deux un arbre de transmission (qui n'est pas présent sur cette photo de 1947).

 

 

Pont avant et arrière PV444.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, elle est bien arrivée et elle est au chaud.

Et bien planquée :ange:

 

 

 

 

Les escales furent excellentes et je suis claqué.

Profite d'un repos bien mérité ;)

 

 

Quelle tuerie !

Et elle est encore plus désirable en vrai… à qui sait voir sous la couche de poussière et de boue car y'aura un gros boulot de nettoyage avant même de démonter le premier boulon !

Mais elle est tombée entre de bonnes mains qui sauront lui donner une seconde jeunesse.

 

 

Sacrée gueule cette PV. ;)

Et elle est encore plus belle de derrière !

Quel c*l !!! Etroit et rebondi… comme on les aime argh69.gif.e40249f756b11ae3d517973afe99bec8.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelles photos de l'état actuel :

 

PV444-ch111059-1021-Bob740.jpg

Ah, ce C$L... :sol:

Sur ce modèle, il n'y pas de rétroviseur latéraux, et je sais pas encore si c'était équipé ou pas :??:

 

 

PV444-ch111059-1043-Bob740.jpg

Le moteur (1,4 l de 40 ch) ne tourne pas... il sera reconditionné de A à Z par mes propres soins.

 

 

PV444-ch111059-1063-Bob740.jpg

 

PV444-ch111059-1066-Bob740.jpg

 

PV444-ch111059-1068-Bob740.jpg

 

Boite 3 vitesses avant et une arrière :-)

(J'ai en plus un moteur B16 de 82 ch avec une boite 4 vitesses et qui tourne...)

 

PV444-ch111059-1072-Bob740.jpg

 

PV444-ch111059-1074-Bob740.jpg

 

PV444-ch111059-1077-Bob740.jpg

Super kitche, le tableau de bord :love: ... bon, y a pas d'autoradio ni de GPS intégré :non:

 

PV444-ch111059-1080-Bob740.jpg

 

PV444-ch111059-1082-Bob740.jpg

 

PV444-ch111059-1089-Bob740.jpg

L'état général est plutôt bon, le plancher n'est pas troué par la rouille, le fond du coffre non plus,

le réservoir, presque neuf de 53 ans :D , seuls la ligne d'échappement et le pot sont rouillés de chez rouillés

et ils seront changés par du neuf.

 

 

 

PV444-ch111059-1015-Bob740.jpg

Sur cette photo, pendant le transport, j'avais toujours l'impression qu'on me collait aux fesses, et je n'aime pas ça :D

Voilà...

Bon, a ce que j'entends, j'ai déjà des volontaires pour me donner un coup de main... génial, y a les chromes à astiquer. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ahhh, la belle époque ou il y avait encore un mano de température, et pour la ligne d’échappement, tu pouras te mettre une petite ligne inox, tu gagneras quelques chevaux et une jolie mélodie.

 

Et quand je vois le gros compteur central, Mini n’a rien inventé

 

Il ne reste plus qu’à te remonter les manches, amuse toi bien

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Piervolvo, ca sera en effet une ligne inox avec le pot qui va bien qui est prévu.

Je vais m'amuser en effet.

A l'instant, je viens de regarder de près les par-chocs, soit je les fais re-chromer, soit j'en achète des neufs... j"hésite, mais j'ai le temps d'y réfléchir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai commandé sur Ebay.us il y a une semaine divers revues et document sur les PV444, pour en savoir plus, voir tout :D

Dont le manuel d'atelier Volvo de l'époque

 

Service Manuel PV444.jpg

 

Service Manuel PV444 copie.jpg

 

Par contre, j'ai remarqué que je pare-brise avant de droite s'est fendu, un caillou a du fait la balafre :-)

Encore une pièce détachée à retrouver...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique achat !! Dommage que je suis si loin, mais j'aurais très volontiers mis la main à la pâte pour lui redonner une nouvelle jeunesse. J'ai eu la surprise d'en voir une rouler il y quelques mois et je suis ravi de découvrir qu'une autre renaîtra. Bon courage et s'il faut aller "voir" pour toi des pièces détachées en Suisse, je suis certain que les Helvètes su forum se mobiliseront.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai commandé sur Ebay.us il y a une semaine divers revues et document sur les PV444, pour en savoir plus, voir tout :D

Dont le manuel d'atelier Volvo de l'époque

 

Service Manuel PV444.jpg

 

Service Manuel PV444 copie.jpg

 

Par contre, j'ai remarqué que je pare-brise avant de droite s'est fendu, un caillou a du fait la balafre :-)

Encore une pièce détachée à retrouver...

Wow… rien que ce "service Manual" à lui seul est une pièce de collection brebiou38.gif.bfe22e7630b13d4337242fad0e9e7b62.gif .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
  • Créer...
Aller en haut de page