Aller au contenu
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos application

Disponible sur App Store Disponible sur Google play
Publi info

peut-on nier le réchauffement climatique ?


Messages recommandés

Invité §dic764kT

 

 

Bien sûr que si que celà à un sens. La surface de la terre est en équilibre thermique avec son environnement. Le soleil donne de l'énergie à la surface terrestre, et la surface perd cette énergie en un certain temps, pas immédiatement, puisque justement, l'atmosphère crèe un effet de serre. Il s'étabilit un équilibre entre l'énergie reçue et l'énergie rayonnée,jusque là c'est juste à laquelle correspond une température moyenne de surface, la température globale...oui on peut bien faire une moyenne globe (ale) mais elle n'indique rien puisque les variations globales sont de l'ordre de 0,5° sur 50 ans , a peine plus que la precision des instruments de mesure :ange:

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 4,5K
  • Créé
  • Dernière réponse

Participants fréquents à ce sujet

Participants fréquents à ce sujet

Messages populaires

La lutte contre le CO2 ne sert à rien ! La preuve en 2020 on a drastiquement réduit notre activité, les avions montrés du doigt cloués au sol, les déplacements ont fortement diminué,  donc la producti

Je résume : On nous dit que le réchauffement est causé par l'augmentation du CO2 émis par nos activités. Or en 2020 nos activités ont été fortement réduites, en particulier l'activité aérienne accusée

En généralisant cette méthode d'agriculture, pourrait-on nourrir tout le monde ?

Invité §P_t400jZ

5-Puisqu'il parait que les régions polaires se réchauffent plus vite que le reste du globe, pourquoi la banquise

Antarctique est elle en pleine forme et a même connu le minimum de fonte depuis 30ans lors du dernier

été Austral ?

 

 

Un article intéressant sur le sujet vient de paraître

 

http://www.agu.org/pubs/crossref/2009/2009GL039186.shtml

 

 

Il faut relier le taux de fonte estival à la force des vents qui tournent autour de l'antarctique, phénomène lui même lié au trou dans la couche d'ozone et l'oscillation du pacifique (nina /nino) (lire à ce sujet http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/296/5569/895 et http://ams.allenpress.com/perlserv/?request=get-abstract&doi=10.1175%2FJCLI3774.1&ct=1),.

 

 

Globalement, sur une moyenne annuelle, l'antarctique se réchauffe, mais les températures estivales, qui conditionnent la fonte, ne sont pas aussi élevée qu'attendue à cause du trou dans la couche d'ozone, d'origine anthropique... et comme le trou à tendance à se combler, l'avenir s'annonce plutôt à une recrudescence des fontes estivales rapides.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Tev237SJ

"marrant" de constater que la fonte de la banquise Arctique est "evidemment liée" au RCA alors que l'excellente santé de celle sur Pôle Sud

est "évidemment" liée à des phénomènes naturels style ENSO non ? :ange:

 

Sans vouloir caricaturer, ça me rappelle la présentatrice météo de TF1 qui explique la douceur de la fin de l'été par le RC et

les épisodes de froid par le vent du Nord sakpoubel.gif.241b7c464ef7a11335e94f53997db5bc.gif

 

Concernant l'évolution des températures en Antarctique, c'est loin d'être tranché :

http://www.worldclimatereport.com/index.php/2007/09/05/antarctica-warming-cooling-or-both/

 

il semble que le plateau continental se refroidisse et que la péninsule se réchauffe, d'ailleurs un des liens

que tu as posté en parle :

http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/296/5569/895

"During the summer-fall season, the trend toward stronger circumpolar flow has contributed substantially to the observed warming over the Antarctic Peninsula and Patagonia and to the cooling over eastern Antarctica and the Antarctic plateau."

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §P_t400jZ

"marrant" de constater que la fonte de la banquise Arctique est "evidemment liée" au RCA alors que l'excellente santé de celle sur Pôle Sud

est "évidemment" liée à des phénomènes naturels style ENSO non ? :ange:

 

 

 

Le trou dans la couche d'ozone au dessus du pôle nord n'a pas l'importance de celui du pôle sud, ceci expliquant cela....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §yab518Dh

 

il y a bien une TENDANCE au rechauffement , le débat porte sur la responsabilité de l'etre humain / cycles naturels terre-soleil :jap:

 

 

 

 

OK, donc on ne nie plus le réchauffement climatique qui et le titre de la discussion, c'est déjà bien. Pour la responsabilité de l'homme, c'est plus compliqué, parce qu'il faut définir plusieurs positions.

 

1/ L'homme et ses diverses activités n'ont aucun effet sur le réchauffement climatique en cours.

 

2/ L'homme et ses diverses activités ont un effet partiellement amplificateur sur le réchauffement climatique en cours.

 

3/ L'homme et ses diverses activités est totalement responsable du réchauffement climatique en cours.

 

 

Je ne crois pas à la position 1.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §dic764kT

 

OK, donc on ne nie plus le réchauffement climatique qui et le titre de la discussion, c'est déjà bien. Pour la responsabilité de l'homme, c'est plus compliqué, parce qu'il faut définir plusieurs positions.

 

1/ L'homme et ses diverses activités n'ont aucun effet sur le réchauffement climatique en cours.

 

2/ L'homme et ses diverses activités ont un effet partiellement amplificateur sur le réchauffement climatique en cours.

 

3/ L'homme et ses diverses activités est totalement responsable du réchauffement climatique en cours.

 

 

Je ne crois pas à la position 1.

 

 

 

ben ma position se situe entre la 1 et la 2 , alors qu'en ecoutant les medias on a presque l'impression qu'on est en phase 3 (science is settled :o )

 

ce qui est bon science , c'est de garder la possibilité d'une erreur :jap: , ce que le GIEC et tout le reste ne fait pas , c'est là que çà devient agaçant axe104.gif.ed996b0561dd04dfe69f08cee7676da8.gif

 

ils savent où ils veulent aller MAIS utilisent des arguments pseudo scientifiques pour etayer leur dires , çà agace pas mal de monde comme tu peux le voir :p

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Tev237SJ

 

 

Le trou dans la couche d'ozone au dessus du pôle nord n'a pas l'importance de celui du pôle sud, ceci expliquant cela....

 

 

Une récente étude parue dans Geophysical Research Letters suggère que les cycles naturels style AMO (Atlantic Multidecadal Oscillation)

jouent un rôle majeur dans l'évolution des températures dans l'Arctique

http://www.lanl.gov/source/orgs/ees/ees14/pdfs/09Chlylek.pdf

 

extrait :The Atlantic Ocean thermohaline circulation multi-decadal variability is suggested as a major cause of Arctic temperature variation.

 

 

 

 

OK, donc on ne nie plus le réchauffement climatique qui et le titre de la discussion, c'est déjà bien. Pour la responsabilité de l'homme, c'est plus compliqué, parce qu'il faut définir plusieurs positions.

 

1/ L'homme et ses diverses activités n'ont aucun effet sur le réchauffement climatique en cours.

 

2/ L'homme et ses diverses activités ont un effet partiellement amplificateur sur le réchauffement climatique en cours.

 

3/ L'homme et ses diverses activités est totalement responsable du réchauffement climatique en cours.

 

 

Je ne crois pas à la position 1.

 

 

 

La température moyenne du globe a toujours varié !

 

la question est de savoir si le réchauffement constaté depuis 150ans est d'origine entièrement ou partiellement naturelle.

 

Comme Dickhead je me situe entre 1 et 2.

 

Les médias sont au moins au niveau 3...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §dic764kT

moi ce qui me chagrine a l'avance , c'est que si les scientifiques qui pensent que le rechauffement est en majorité dû aux cycles naturels du soleil (ce qui me parait le plus plausible) , on est a l'aube d'un nouveau cycle , compenhague etant sur le point d'etre signé , dans 5 ans quand le rayonnement solaire sera au plus haut et donc les temperatures plutot en baisse , je les vois bien sortir une soupe du genre "vous voyez les premiers effets de nos efforts se font deja ressentir :o "

 

 

la baisse ayant deja commencée , je crains le pire coté demagogie :(

 

sunspot.gif1..gif.b81ed160610e17b89d9642196405406f.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §JD 061VA

moi ce qui me chagrine a l'avance , c'est que si les scientifiques qui pensent que le rechauffement est en majorité dû aux cycles naturels du soleil (ce qui me parait le plus plausible) , on est a l'aube d'un nouveau cycle , compenhague etant sur le point d'etre signé , dans 5 ans quand le rayonnement solaire sera au plus haut et donc les temperatures plutot en baisse , je les vois bien sortir une soupe du genre "vous voyez les premiers effets de nos efforts se font deja ressentir :o "

 

la baisse ayant deja commencée , je crains le pire coté demagogie :(

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/383610/sunspot.gif1..gif

 

Pareil : et le public, crédule les suivra. Oubliant que de simples changements de climat se font sur des centaines d'années, que nous connaissons qu'un petit élément de l'histoire de notre planète, certainement pas assez pour en déduire le reste ; tout ça pour croire les alarmistes qui osent prétendre qu'une bestiole pas plus grosse qu'une fourmi à l'échelle de notre planète puisse en modifier profondément et durablement le fonctionnement :??:

 

Mais finalement est-ce un mal ? quand on voit les changements que ça apporte, dans les faits comme dans la mentalité, c'est plutôt une bonne chose. Par contre j'ai un doute depuis le départ : quand la multitude va comprendre à quel point on la prend pour une conne, comment va-t'elle réagir ? En général l'être humain réagit mal quand il se rend compte qu'il s'est fait prendre pour un âne...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Oui, mais s'apercevront-ils un jour qu'on les a bernés ? :o

 

Perso' j'en doute... :pfff:

 

Par contre qu'il y ait "urgence" à signer Copenhague pour ensuite se vanter dans 5/10 ans que "tout ça c'est grace à nous !" je le vois gros comme une maison. :jap:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §P_t400jZ

moi ce qui me chagrine a l'avance , c'est que si les scientifiques qui pensent que le rechauffement est en majorité dû aux cycles naturels du soleil (ce qui me parait le plus plausible) , on est a l'aube d'un nouveau cycle , compenhague etant sur le point d'etre signé , dans 5 ans quand le rayonnement solaire sera au plus haut et donc les temperatures plutot en baisse , je les vois bien sortir une soupe du genre "vous voyez les premiers effets de nos efforts se font deja ressentir :o "

 

 

la baisse ayant deja commencée , je crains le pire coté demagogie :(

 

https://aws-cf.caradisiac.com/prod/mesimages/383610/sunspot.gif1..gif

 

 

 

Vous continuez à nier l'évidence... il n'y a pas de correlation entre l'activité solaire et la température globale sur ces 50 dernières années...

 

C'est pas en continuant à chaque page de donner le même mauvais argument que ça en fait une vérité...

 

 

http://www.realclimate.org/BD3.jpg

 

Pour la source de ce graphique, cf quelques pages plus haut...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est ce que quelqu'un est capable de présenter les incertitudes de mesures associées à toutes les valeurs que l'on entends, qui sont donnés ? Je ne vois jamais d'incertitudes associés aux valeurs données....

Et étant donnés que la mesure de température étant celle qui est, dans le monde de la mesure,est la plus sujette à incertitude, cela m'étonne. :jap:

 

Une valeur, pour tout physicien/chercheur, donnée sans son incertitude ne sert à rien, et est en général peu utile. :bah:

 

(C'est mon métier, les mesures. :) D'où mes questions)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §JD 061VA

Oui, mais s'apercevront-ils un jour qu'on les a bernés ? :o

 

Perso' j'en doute... :pfff:

 

Par contre qu'il y ait "urgence" à signer Copenhague pour ensuite se vanter dans 5/10 ans que "tout ça c'est grace à nous !" je le vois gros comme une maison. :jap:

 

Si... trop tard comme d'habitude !! Quand à signer les protocoles écolos, si ça permet de nous eviter de nous bousiller moi ça me va.

Par contre lis le post de p'titsuisse : c'est pas la faute au soleil, il n'y a pas de corrélation valide... et là les écolos continue par : c'est donc forcément la pollution !! Les changements de sens des courants marins, mouvements de la planète autour du soleil et autres, ça ne compte pas.

Une théorie comme une autre, mais qui me semble bien soutenue : il y a 1 décennie et demi on se plaignait du trou dans la couche d'ozone qui s'agrandissait vitesse grand V, résultat les rayons du soleil augmentaient la T° de la planète. Aujourd'hui on se rend compte que la couche d'ozone se referme lentement (sans que l'interdiction des célèbres CFC soient suffisants à expliquer le phénomène). Problème : ça emprisonne le rayonnement solaire qui réchauffe l'atmosphère !!

 

Comme je disais c'est une théorie comme une autre, et à mon sens toutes sont valables mais incomplètes. Ma petite expérience des écosystèmes me fait me demander si toutes ces théories mises ensembles expliquent le quart de la cause du réchauffement climatique actuel. Je uis tombé un soir sur une émission d'arte, vous savez la seule chaine qui nous autorise à tout prélever en streaming (malheureusement celle là j'aurai dû la sauvegarder) où une équipe c'est mise à joindre ces théories, avec l'aide de scientifiques des différentes spécialités... Spécieux ? Peut-être mais convaincant, surtout que ça permettait d'expliquer certains faits actuels...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §P_t400jZ

Est ce que quelqu'un est capable de présenter les incertitudes de mesures associées à toutes les valeurs que l'on entends, qui sont donnés ? Je ne vois jamais d'incertitudes associés aux valeurs données....

Et étant donnés que la mesure de température étant celle qui est, dans le monde de la mesure,est la plus sujette à incertitude, cela m'étonne. :jap:

 

Une valeur, pour tout physicien/chercheur, donnée sans son incertitude ne sert à rien, et est en général peu utile. :bah:

 

(C'est mon métier, les mesures. :) D'où mes questions)

 

 

Il se trouve que justement, en ce qui concerne la T, le graphe ci-dessus présente les incertitudes, les fines lignes rouges...

 

Je peux vous mettre la légendre complète

 

Time series (annual averages) of solar activity indices and global surface temperature since the year 1950. The total solar irradiance S(t) measured by satellites is a composite distributed by PMOD/WRC, Davos, Switzerland (available at http://www.pmodwrc.ch/). Climax CRF is the cosmic ray flux measured at Climax in Colorado (data available at http://ulysses.sr.unh.edu/NeutronMonitor/). The aa index is a geomagnetic index prepared by the International Service of Geomagnetic Indices, CETP/IPSL (available at http://www.ngdc.noaa.gov/stp/SOLAR/). Tglobe UEA is the global surface temperature anomalies HadCRUT3 with its total uncertainty at the 95% level (Brohan et al. (2006), available at http://www.cru.uea.ac.uk/cru/data/temperature/). For plotting purposes, each time series has been normalized over the 1950–2006 period (except for S(t) which is available only since 1978 and was thus normalized over 1978–2006). All curves have been vertically shifted to start from zero, in order to concentrate on temporal trends since the year 1950 (except for S(t) which starts from 0 in year 1978). The CRF is multiplied by −1 to underline the correlation with the other solar indices and because the hypothesis by Marsh and Svensmark (2000) is that a drop of cosmic ray flux should decrease the low cloud cover and increase surface temperature. NRF stands for the net radiative forcing of the Sun (i.e. S(t) divided by 4 and multiplied by 0.7 as in Crowley (2000)). Note that only the Tglobe curve is characterized by an upward trend (∼0.11 °C per decade, r=0.87, since 1950). Large dips of the Tglobe curve occurred just after major volcanic eruptions (e.g. 1963, 1982 and 1991).

 

 

http://www.realclimate.org/images/BardDelaygue.pdf

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §P_t400jZ

Si... trop tard comme d'habitude !! Quand à signer les protocoles écolos, si ça permet de nous eviter de nous bousiller moi ça me va.

Par contre lis le post de p'titsuisse : c'est pas la faute au soleil, il n'y a pas de corrélation valide... et là les écolos continue par : c'est donc forcément la pollution !! Les changements de sens des courants marins, mouvements de la planète autour du soleil et autres, ça ne compte pas.

Une théorie comme une autre, mais qui me semble bien soutenue : il y a 1 décennie et demi on se plaignait du trou dans la couche d'ozone qui s'agrandissait vitesse grand V, résultat les rayons du soleil augmentaient la T° de la planète. Aujourd'hui on se rend compte que la couche d'ozone se referme lentement (sans que l'interdiction des célèbres CFC soient suffisants à expliquer le phénomène). Problème : ça emprisonne le rayonnement solaire qui réchauffe l'atmosphère !!

 

 

Décidément, y'a rien à faire pour enlever l'idée d'une influence solaire de la tête des gens :cry:

 

Comme je disais c'est une théorie comme une autre, et à mon sens toutes sont valables mais incomplètes. Ma petite expérience des écosystèmes me fait me demander si toutes ces théories mises ensembles expliquent le quart de la cause du réchauffement climatique actuel. Je uis tombé un soir sur une émission d'arte, vous savez la seule chaine qui nous autorise à tout prélever en streaming (malheureusement celle là j'aurai dû la sauvegarder) où une équipe c'est mise à joindre ces théories, avec l'aide de scientifiques des différentes spécialités... Spécieux ? Peut-être mais convaincant, surtout que ça permettait d'expliquer certains faits actuels...

 

Faut pas chercher midi à quatorze heure. La terre est un corps isolé dans l'espace qui reçoit une certaine quantité d'énergie du soleil, et qui la perd en retour dans l'espace. La température globale moyenne dépend donc uniquement de ces 2 facteurs. Il se trouve que la température monte sans que l'énergie reçue du soleil soit en cause, c'est donc bien que la terre garde plus d'énergie que par le passé. Et qu'est ce qui change depuis 50ans ?

 

http://www.woodfortrees.org/plot/esrl-co2/from:1950

 

Oh bien sur, c'est un peu plus compliqué, il n'y a pas que le CO2:

 

http://www.skepticalscience.com/images/Radiative_Forcing_Summary.gif

 

 

Mais pour prendre une image, c'est un peu comme si on avait un camion de 40 tonnes qui s'approchaient d'un mur à 100km/h, et que des "pinailleurs" viennent nous dire que le choc ne sera pas tel que prévu parce qu'on a mal pris en compte le frottement de l'air et le gonflage des pneus...

 

 

 

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Tev237SJ

 

Décidément, y'a rien à faire pour enlever l'idée d'une influence solaire de la tête des gens :cry:

 

Comme je disais c'est une théorie comme une autre, et à mon sens toutes sont valables mais incomplètes. Ma petite expérience des écosystèmes me fait me demander si toutes ces théories mises ensembles expliquent le quart de la cause du réchauffement climatique actuel. Je uis tombé un soir sur une émission d'arte, vous savez la seule chaine qui nous autorise à tout prélever en streaming (malheureusement celle là j'aurai dû la sauvegarder) où une équipe c'est mise à joindre ces théories, avec l'aide de scientifiques des différentes spécialités... Spécieux ? Peut-être mais convaincant, surtout que ça permettait d'expliquer certains faits actuels...

 

Faut pas chercher midi à quatorze heure. La terre est un corps isolé dans l'espace qui reçoit une certaine quantité d'énergie du soleil, et qui la perd en retour dans l'espace. La température globale moyenne dépend donc uniquement de ces 2 facteurs. Il se trouve que la température monte sans que l'énergie reçue du soleil soit en cause, c'est donc bien que la terre garde plus d'énergie que par le passé. Et qu'est ce qui change depuis 50ans ?

 

http://www.woodfortrees.org/plot/esrl-co2/from:1950

 

Oh bien sur, c'est un peu plus compliqué, il n'y a pas que le CO2:

 

http://www.skepticalscience.com/images/Radiative_Forcing_Summary.gif

 

 

Mais pour prendre une image, c'est un peu comme si on avait un camion de 40 tonnes qui s'approchaient d'un mur à 100km/h, et que des "pinailleurs" viennent nous dire que le choc ne sera pas tel que prévu parce qu'on a mal pris en compte le frottement de l'air et le gonflage des pneus...

 

 

 

 

 

 

 

Bah oui puisque les études existent, même pour des périodes récentes tevas.gif.f6b0afbacad37b38dee9bd9e7f373a93.gif

 

Exemples :

 

“Influence of Solar Activity Cycles on Earth’s Climate”, parue dans Physical Rev. Letters

http://esa-spaceweather.net/spweather/workshops/eswwII/proc/Session2/ESTECsww_20051.pdf

 

Activité solaire / mousson Indienne (Journal of Geophysical Research)

http://adsabs.harvard.edu/abs/2007JGRD..11224103B

 

Activité solaire / pluviométrie en Afrique du Sud (Journal of the South African Institution of Civil Engineering)

http://www.pensee-unique.fr/alexander2707.pdf

 

Taches solaires / température stratosphère dans les régions Arctiques (Geophysical research letters)

http://www.agu.org/pubs/crossref/1987/GL014i005p00535.shtml

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §dic764kT

 

 

Vous continuez à nier l'évidence... il n'y a pas de correlation entre l'activité solaire et la température globale sur ces 50 dernières années...

 

C'est pas en continuant à chaque page de donner le même mauvais argument que ça en fait une vérité...

 

 

http://www.realclimate.org/BD3.jpg

 

Pour la source de ce graphique, cf quelques pages plus haut...

 

 

et VOUS continuez a confondre rayonnement solaire ( peu variable) et activité solaire ( mesurée par le nb de taches) :o

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §P_t400jZ

 

 

Bah oui puisque les études existent, même pour des périodes récentes tevas.gif.f6b0afbacad37b38dee9bd9e7f373a93.gif

 

Exemples :

 

“Influence of Solar Activity Cycles on Earth’s Climate”, parue dans Physical Rev. Letters

http://esa-spaceweather.net/spweather/workshops/eswwII/proc/Session2/ESTECsww_20051.pdf

 

Activité solaire / mousson Indienne (Journal of Geophysical Research)

http://adsabs.harvard.edu/abs/2007JGRD..11224103B

 

Activité solaire / pluviométrie en Afrique du Sud (Journal of the South African Institution of Civil Engineering)

http://www.pensee-unique.fr/alexander2707.pdf

 

Taches solaires / température stratosphère dans les régions Arctiques (Geophysical research letters)

http://www.agu.org/pubs/crossref/1987/GL014i005p00535.shtml

 

 

 

Et donc rien sur la TEMPERATURE GLOBALE.

 

Quand à Svensmark, on connait son acharnement à propos des rayons cosmiques et les nuages, mais là encore, pas de corrélation...

 

http://www.skepticalscience.com/images/cosmic_clouds.gif

 

tiré de:

 

http://stephenschneider.stanford.edu/Publications/PDF_Papers/Laut2003.pdf

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §JD 061VA

 

Décidément, y'a rien à faire pour enlever l'idée d'une influence solaire de la tête des gens :cry:

 

Comme je disais c'est une théorie comme une autre, et à mon sens toutes sont valables mais incomplètes. Ma petite expérience des écosystèmes me fait me demander si toutes ces théories mises ensembles expliquent le quart de la cause du réchauffement climatique actuel. Je uis tombé un soir sur une émission d'arte, vous savez la seule chaine qui nous autorise à tout prélever en streaming (malheureusement celle là j'aurai dû la sauvegarder) où une équipe c'est mise à joindre ces théories, avec l'aide de scientifiques des différentes spécialités... Spécieux ? Peut-être mais convaincant, surtout que ça permettait d'expliquer certains faits actuels...

 

Faut pas chercher midi à quatorze heure. La terre est un corps isolé dans l'espace qui reçoit une certaine quantité d'énergie du soleil, et qui la perd en retour dans l'espace. La température globale moyenne dépend donc uniquement de ces 2 facteurs. Il se trouve que la température monte sans que l'énergie reçue du soleil soit en cause, c'est donc bien que la terre garde plus d'énergie que par le passé. Et qu'est ce qui change depuis 50ans ?

 

http://www.woodfortrees.org/plot/esrl-co2/from:1950

 

Oh bien sur, c'est un peu plus compliqué, il n'y a pas que le CO2:

 

http://www.skepticalscience.com/images/Radiative_Forcing_Summary.gif

 

 

Mais pour prendre une image, c'est un peu comme si on avait un camion de 40 tonnes qui s'approchaient d'un mur à 100km/h, et que des "pinailleurs" viennent nous dire que le choc ne sera pas tel que prévu parce qu'on a mal pris en compte le frottement de l'air et le gonflage des pneus...

 

 

Et pour reprendre cette image, en rendre l'activité humaine comme principale responsable, c'est comme dire qu'un moucheron qui aurait percuté l'arrière du camion l'aurait propulsé à 100kmh droit sur ce mur :non: Je ne nies pas l'existence des déchets de l'activité humaine mais vous vous rendez compte de l'énormité de l'écosystème d'une planète ?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Tev237SJ

 

 

Et donc rien sur la TEMPERATURE GLOBALE.

 

Quand à Svensmark, on connait son acharnement à propos des rayons cosmiques et les nuages, mais là encore, pas de corrélation...

 

http://www.skepticalscience.com/images/cosmic_clouds.gif

 

tiré de:

 

http://stephenschneider.stanford.edu/Publications/PDF_Papers/Laut2003.pdf

 

 

 

 

Si tu cumules des influences sur différents paramètres climatiques au niveau régional cela fini par avoir une influence au niveau mondial.

 

Concernant Svenmarsk, l'experimentation "CLOUD" menée au CERN à Genève permettra de dire si oui ou non il y a corrélation entre les rayons cosmiques et les nuages :

http://cloud.web.cern.ch/cloud/documents_cloud/cloud_proposal.pdf

 

extrait (conclusion) :

 

"We have joined together in an unprecedented team of atmospheric physicists, solarterrestrial

physicists and particle physicists, to offer CERN the opportunity to make

a major contribution to environmental science. Clouds are the engines of the weather,

yet they are only sketchily understood at the microphysical level. Now satellite observations

give empirical evidence for an astonishing link between high-energy physics and

meteorology, namely that cosmic rays from the Galaxy may influence cloud formation and

behaviour.

If this link between cosmic rays and clouds is real, it provides a major mechanism for

climate change. During the 20th Century the cosmic rays reaching the Earth diminished

by about 15% as a result of increasingvig our in the solar wind, which scatters the cosmic

rays. The inferred reduction in cloud cover could have warmed the Earth by a large

fraction of the amount currently estimated to be due to man-made carbon dioxide. In

that case, the effect of carbon dioxide may have been overestimated. If, on the other hand,

the link to cosmic rays proves to be illusory, present diplomatic efforts to curb emissions

of carbon dioxide will be more strongly supported scientifically. Settling the issue, one

way or the other, is therefore an urgent task.

To find out whether cosmic rays can affect cloud formation, and if so how, we propose

to simulate the cosmic rays with a beam of charged particles from CERN’s Proton

Synchrotron, in the CLOUD experiment. The beam will pass through a cloud chamber

where the atmosphere is to be represented realistically by moist air charged with condensation

nuclei and trace condensable vapours, and chilled by expansion. We shall be able

to compare processes when the beam is present and when it is not.

Our team brings to the planning of the CLOUD experiment a thorough knowledge of

atmospheric and cloud science, derived from field and laboratory experiments, airborne

data-gathering, satellite observations, and microphysical theories. We also possess considerable

experience with cloud chambers and their optical readout, and with the mass

spectrometers and aerosol particle detectors required for chemical and physical analyses

of aerosols and ions. The design of the cloud chamber draws on CERN’s own experience,

notably with the BigEurop ean Bubble Chamber.

Space research has shown how ”bigscience” can make spectacular contributions to

knowledge of the environment by bringing together experts from different disciplines. As

an analogous multidisciplinary team for particle physics, we do not claim total originality.

More than 100 years ago C.T.R. Wilson invented the cloud chamber to investigate weather

phenomena. It evolved into a prime instrument for particle physics. Now the wheel of

history turns and we go back to Wilson’s concept to investigate the possibility that the

Earth’s atmosphere acts like one bigcloud chamber that echoes the whims of the Sun."

 

 

 

 

la phrase en gras montre bien que l'hypothèse d'un rôle majeur du soleil dans l'évolution récente du climat n'est pas du tout à exclure.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §JD 061VA

ça recoupe ce que j'avais vu, si mon anglais n'est pas trop rouillé. L'évolution des températures dépasse largement celle normalement attribuable aux dégagements de CO2 dûs à l'activité humaine. Pour simplifier, quelle que soit la puissance que l'homme y met, la nature reprend forcément ses droits. En gestion forestière c'est flagrant : quoi que tu mettes en place, si tu ne prends pas en compte l'écosystème local, à plus ou moins longue échéance il reprend son cycle, avec , sans ou contre toi. Alors à l'échelle de la planète...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas chercher midi à quatorze heure. La terre est un corps isolé dans l'espace qui reçoit une certaine quantité d'énergie du soleil, et qui la perd en retour dans l'espace. La température globale moyenne dépend donc uniquement de ces 2 facteurs. Il se trouve que la température monte sans que l'énergie reçue du soleil soit en cause, c'est donc bien que la terre garde plus d'énergie que par le passé. Et qu'est ce qui change depuis 50ans ?

 

 

Encore une fois la terre a subit des fluctuations très importantes par le passé (très chaud en 1930 et très froid dans les années 70), et l'homme n'y était pour rien. Est-ce que c'est parce que la température monte fortement depuis 20 ans que c'est forcément la faute de l'homme ?

Le rayonnement du soleil aurait selon certaines études un lien avec la formation des nuages donc de l'effet de serre. C'est tout con mais on ne connait même pas les mécanismes de formation des nuages. En même temps les océans capturent le CO2, d'autant plus qu'ils sont réchauffés. Rien n'est simple et basique 1068428447_rico54500.gif.463ba74437383aa6822c730a727d101b.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §P_t400jZ

Et pour reprendre cette image, en rendre l'activité humaine comme principale responsable, c'est comme dire qu'un moucheron qui aurait percuté l'arrière du camion l'aurait propulsé à 100kmh droit sur ce mur :non: Je ne nies pas l'existence des déchets de l'activité humaine mais vous vous rendez compte de l'énormité de l'écosystème d'une planète ?

 

 

 

Influence mineure ??

 

http://www.skepticalscience.com/images/co2_10000_years.gif

 

Ce "moucheron" a fait explosé les taux de CO2 dans l'atmosphère....

 

 

Et pour ceux qui douterait que ce CO2 vient de la combustion, il y l'évidence des analyses isotopiques (lire http://www.bgc.mpg.de/service/iso_gas_lab/publications/PG_WB_IJMS.pdf )

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Tev237SJ

On remarquera l'échelle en ordonnée judicieusement choisie pour montrer une "explosion" :D

 

Oui d'après le GIEC la concentration en CO2 a augmenté de 35% (grosso modo 280ppm à 380ppm)

depuis une centaine d'années.

 

Il existe d'autres études de mesures (par voie chimique) de la concentration du CO2 qui ne donnent

pas vraiment les mêmes résultats sur la concentration avant le début du XXiè siècle mais

je ne sais pas ce que ça vaut.

 

Ensuite vient l'influence sur la température..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §JD 061VA

 

 

Influence mineure ??

 

http://www.skepticalscience.com/images/co2_10000_years.gif

 

Ce "moucheron" a fait explosé les taux de CO2 dans l'atmosphère....

 

 

Et pour ceux qui douterait que ce CO2 vient de la combustion, il y l'évidence des analyses isotopiques (lire http://www.bgc.mpg.de/service/iso_gas_lab/publications/PG_WB_IJMS.pdf )

 

 

 

sur les 210Gt de CO2 produits/échangés par la planète, 6 le sont par activité humaine. C'est inscrit dans le rapport que tu site en lien. Question :est-ce que incendies de forets et autres y sont incorporés ? Quelles autres productions ? Et ça ne répond pas à la question : dans quelle mesure ça influe sur le réchauffement climatique ? La seule production de CO2 suffit à expliquer selon toi les hausses de T° ? alors nous serons tous morts dans quelques décennies sans avoir pu régler ce problème, puisque même si les pays occidentaux arrivent à limiter leurs dégagements, les tiers monde (RàF du politiquement correct) ne le sont pas. Hors même s'ils le faisaient tous en même temps, ce CO2 est déjà dans notre atmosphère, le temps de l'éliminer ce sera trop tard, il suffit de regarder ton graphique pour le comprendre.

 

Heureusement ce n'est pas suffisant à expliquer le phénomène. Breton a raison même s'il ne remonte pas assez loin. Quand j'habitais dans le secteur, on me montrait un glacier sous le mont-blanc qui a reculé de manière alarmante, il suffit de regarder les photos de la fin 1800 à aujourd'hui. Je vous laisse deviner ce qu'on sortait comme explication aux touristes.

Sauf qu'on a, logique, pas de photos de l'avant "petite ère glaciaire", qui a fait descendre depuis le début des années 1800 le glacier jusque là. Je ne dis pas que nous ne sommes pas dans un changement climatique majeur, je dis simplement qu'au lieu de se contenter de ce que nous disent les alarmistes chacun dans leur coin, il serait temps de se rappeler à quel point nous en savons peu (cf : le trou de la couche d'os jaunes) et nous sommes petits à l'échelle de la planète.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §dic764kT

 

 

Et donc rien sur la TEMPERATURE GLOBALE.

 

Quand à Svensmark, on connait son acharnement à propos des rayons cosmiques et les nuages, mais là encore, pas de corrélation...

 

http://www.skepticalscience.com/images/cosmic_clouds.gif

 

tiré de:

 

http://stephenschneider.stanford.edu/Publications/PDF_Papers/Laut2003.pdf

 

 

 

disons plutot de TON graphique , corrélation flagrante pendant 20 ans puis decorrelation :jap:

je suis trp crevé pour rechercher d'autres graphiques aujourd'hui , c ya next week ;)

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heureusement ce n'est pas suffisant à expliquer le phénomène. Breton a raison même s'il ne remonte pas assez loin. Quand j'habitais dans le secteur, on me montrait un glacier sous le mont-blanc qui a reculé de manière alarmante, il suffit de regarder les photos de la fin 1800 à aujourd'hui. Je vous laisse deviner ce qu'on sortait comme explication aux touristes.

 

 

J'ai vu ce même genre de glacier en Norvège, pour y accéder il fallait suivre un long chemin ponctué de pancartes indiquant la limite du glacier à diverses époques, du XVIe siècle jusqu'à maintenant et oui le glacier fond depuis la dernière grande époque glacière, comme tous les glaciers en Europe, RIEN de nouveau.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ont fait partir du bois pour la chine, ont le fait revenir en parquet le transport ne polu pas," bravo" import et l'export dans les pays ou ont veux faire des efforts vos mieux étre nul en français que d'avoir etudié pour faire du mal a sont prochain comme SAtan,SAousescou,SAdam et .et. ( je croi au diable )ont paye et ont attend quoi investir dans des société qui v'ont reformée,avec une technique comme les canom neige de re formée les glacié en2050 pourquoi pas

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §JD 061VA

ont fait partir du bois pour la chine, ont le fait revenir en parquet le transport ne polu pas," bravo" import et l'export dans les pays ou ont veux faire des efforts vos mieux étre nul en français que d'avoir etudié pour faire du mal a sont prochain comme SAtan,SAousescou,SAdam et .et. ( je croi au diable )ont paye et ont attend quoi investir dans des société qui v'ont reformée,avec une technique comme les canom neige de re formée les glacié en2050 pourquoi pas

 

cereal_killer.gif.fada6f44ad9a214f95ceae0516a8298a.gif +1 là-dessus: ça pique les oeils :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les USA viennent de connaitre leur 3è mois d'Octobre le plus froid depuis 1895.

http://icecap.us/images/uploads/Winter_of_0910.pdf

 

 

Les océans ont une inertie de température très importante, d'où les plus haut plus actuels, par contre les continents subissent les variations instantanément, et même des membres du GIEC estiment maintenant qu'on va vers 20 ans de refroidissement ...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité §Tev237SJ

La version de pensee unique sur l'affaire du piratage de données au Hadley Center (UK)

http://www.pensee-unique.fr/bonnetdane.html#cru

 

Si je devais retenir une seule information, ce serait cette phrase de Phil Jones, directeur de ce centre de recherche sur le climat, l'une des 4 sources

mondiales qui donne les températures et sur lesquelles s'appuie le GIEC :

(Phil Jones écrivant à Michael Mann, son homologue du Goddard Institute aux USA)

 

I’ve just completed Mike’s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith’s to hide the decline.

 

traduction :

"Je viens juste de terminer l'utilisation de l'astuce de Mike dans Nature qui consiste à ajouter les données réelles de température pour chacune des séries des 20 dernières années (c'est à dire de 1981 à maintenant) et depuis 1961 avec celles de Keith (NDT: Briffa), pour cacher le déclin. "

 

A noter qu'il n'a pas démenti..

 

Edifiant...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×
  • Créer...
Aller en haut de page